6 min

Remplacer le mot Désolé par Merci : un petit pas vers l’amour de soi Parent Plus Qu'Imparfait

    • Parenting

Tu sais que sur Parent Plus Qu’Imparfait, la bienveillance envers soi, même quand on est parent/adulte, est un sujet important. Aujourd’hui, je te propose un premier article autour de l’amour de soi, principe incontournable si on veut être bienveillant envers soi-même. Voici donc une première piste pour s’approprier l’idée de s’aimer soi-même que je te propose de tester dès aujourd’hui : remplacer le mot Désolé par Merci.



Pour accéder à la version audio de cet article, clique sur “Play” ou clique sur “télécharger” juste en-dessous pour enregistrer le podcast :

Désolé, pardon, excuse-moi, je m’en veux…

As-tu remarqué combien de fois par jour on emploie le mot “désolé”, même quand on n’est pas coupable ? Personnellement, je le disais un nombre incalculable de fois ! Sûrement pour que les autres m’accordent de la compassion, qu’ils ne soient pas trop durs avec moi, qu’ils se rendent compte que je ne suis pas à l’aise avec telle ou telle situation… Et puis clairement, c’était devenu un tic de langage.

Le problème avec l’utilisation abusive de ce terme, c’est qu’on se place constamment en victime. Notre corps agit donc en conséquence : regard vers le bas, dos courbé, lèvres pincées… Et notre interlocuteur va naturellement approuver cela et rentrer dans ce “jeu de rôle” par un “mouai”, un rictus qui veut dire que “bon, ça va pour cette fois” ou tout simplement se dire que quand même, on exagère.

Je ne sais pas toi mais personnellement, cette attitude ne m’aidait pas à positiver, à grandir, à me responsabiliser, à être bienveillante envers moi-même ou à construire des relations saines.

Aujourd’hui, je voudrais te proposer de tester quelque chose que j’ai découvert grâce à une BD de l’illustratrice chinoise Yao Xiao. Ce principe peut sembler tout bête et pourtant, il a complètement changé ma relation à moi-même et aux autres :

Remplacer le mot DÉSOLÉ par MERCI

Est-ce impoli de ne pas s’excuser ?

Les fausses croyances

A première vue, tu trouves ça peut-être un peu bizarre car ces deux mots n’ont pas du tout la même signification. Et puis peut-être que tu te dis aussi que ne pas s’excuser, c’est être impoli et surtout, c’est fuir ses responsabilités.

Alors attention, l’idée n’est pas d’arrêter de s’excuser. Une vraie demande de pardon est irremplaçable et indispensable pour réparer une relation. Mais observe-toi le temps d’une ou deux journées et tu verras que, peut-être, tu utilises toi aussi les mots ”désolé”, “pardon” et autres synonymes alors que ce n’est pas toujours nécessaire.

“Pardon pour ce dont je ne suis pas responsable”

Pire, on va même s’excuser pour quelque chose dont on n’est pas responsable !!! Comme dire à un client ou à tes invités lors d’une fête “Je suis vraiment désolée, le beau temps n’est pas de la partie aujourd’hui !”. Alors, si tu as une quelconque responsabilité et influence sur la météo, envoie-moi ton numéro via le formulaire de contact, ça m’intéresse 😜.

Si un moment tu as un doute, remplace le mot “désolé” par “je te demande pardon pour” qui est une expression très forte et tu verras si ta tournure de phrase tient la route ou pas.

Remplacer le mot “Désolé” par Merci : un premier pas pour se respecter et se faire respecter

Comme je te le disais juste avant, quand on s’excuse, on n’est rarement fier de nous. Notre attitude en dit long sur ce qu’on pense de nous-même à cet instant précis. Et le problème, c’est qu’on peut avoir tendance à s’auto-flageller, à se repasser encore et encore le truc dans sa tête. Bref,

Tu sais que sur Parent Plus Qu’Imparfait, la bienveillance envers soi, même quand on est parent/adulte, est un sujet important. Aujourd’hui, je te propose un premier article autour de l’amour de soi, principe incontournable si on veut être bienveillant envers soi-même. Voici donc une première piste pour s’approprier l’idée de s’aimer soi-même que je te propose de tester dès aujourd’hui : remplacer le mot Désolé par Merci.



Pour accéder à la version audio de cet article, clique sur “Play” ou clique sur “télécharger” juste en-dessous pour enregistrer le podcast :

Désolé, pardon, excuse-moi, je m’en veux…

As-tu remarqué combien de fois par jour on emploie le mot “désolé”, même quand on n’est pas coupable ? Personnellement, je le disais un nombre incalculable de fois ! Sûrement pour que les autres m’accordent de la compassion, qu’ils ne soient pas trop durs avec moi, qu’ils se rendent compte que je ne suis pas à l’aise avec telle ou telle situation… Et puis clairement, c’était devenu un tic de langage.

Le problème avec l’utilisation abusive de ce terme, c’est qu’on se place constamment en victime. Notre corps agit donc en conséquence : regard vers le bas, dos courbé, lèvres pincées… Et notre interlocuteur va naturellement approuver cela et rentrer dans ce “jeu de rôle” par un “mouai”, un rictus qui veut dire que “bon, ça va pour cette fois” ou tout simplement se dire que quand même, on exagère.

Je ne sais pas toi mais personnellement, cette attitude ne m’aidait pas à positiver, à grandir, à me responsabiliser, à être bienveillante envers moi-même ou à construire des relations saines.

Aujourd’hui, je voudrais te proposer de tester quelque chose que j’ai découvert grâce à une BD de l’illustratrice chinoise Yao Xiao. Ce principe peut sembler tout bête et pourtant, il a complètement changé ma relation à moi-même et aux autres :

Remplacer le mot DÉSOLÉ par MERCI

Est-ce impoli de ne pas s’excuser ?

Les fausses croyances

A première vue, tu trouves ça peut-être un peu bizarre car ces deux mots n’ont pas du tout la même signification. Et puis peut-être que tu te dis aussi que ne pas s’excuser, c’est être impoli et surtout, c’est fuir ses responsabilités.

Alors attention, l’idée n’est pas d’arrêter de s’excuser. Une vraie demande de pardon est irremplaçable et indispensable pour réparer une relation. Mais observe-toi le temps d’une ou deux journées et tu verras que, peut-être, tu utilises toi aussi les mots ”désolé”, “pardon” et autres synonymes alors que ce n’est pas toujours nécessaire.

“Pardon pour ce dont je ne suis pas responsable”

Pire, on va même s’excuser pour quelque chose dont on n’est pas responsable !!! Comme dire à un client ou à tes invités lors d’une fête “Je suis vraiment désolée, le beau temps n’est pas de la partie aujourd’hui !”. Alors, si tu as une quelconque responsabilité et influence sur la météo, envoie-moi ton numéro via le formulaire de contact, ça m’intéresse 😜.

Si un moment tu as un doute, remplace le mot “désolé” par “je te demande pardon pour” qui est une expression très forte et tu verras si ta tournure de phrase tient la route ou pas.

Remplacer le mot “Désolé” par Merci : un premier pas pour se respecter et se faire respecter

Comme je te le disais juste avant, quand on s’excuse, on n’est rarement fier de nous. Notre attitude en dit long sur ce qu’on pense de nous-même à cet instant précis. Et le problème, c’est qu’on peut avoir tendance à s’auto-flageller, à se repasser encore et encore le truc dans sa tête. Bref,

6 min