18 épisodes

Didier Fassin est titulaire de la chaire de sciences sociales à l'Institute for Advanced Study et de la direction d'études en anthropologie politique et morale à l'École des hautes études en sciences sociales. Médecin, sociologue et anthropologue, il est habilité à diriger des recherches en santé publique et en sciences sociales. Il est le cofondateur de l'Iris, Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (université Paris 13-EHESS-CNRS-Inserm), dont il a été le premier directeur. Visiting Professor à l'université de Princeton, il a été professeur invité dans de nombreuses universités dont celles de Hong Kong, Chengdu, Melbourne, Johannesburg, Buenos Aires, Cambridge et Bruxelles. Récipiendaire en 2016 de la médaille d'or de l'anthropologie à l'Académie royale des sciences de Suède, il a été en 2018 le premier chercheur en sciences sociales à recevoir la Nomis Distinguished Scientist Award. Au cours de l'année 2016, il a donné les Tanner Lectures à l'université de Californie, Berkeley, et les conférences Adorno à l'Université Goethe de Francfort. Ancien membre du conseil scientifique de l'Inserm et des comités d'éthique de l'Inra et de l'Institut Pasteur, il fait partie du conseil scientifique de la Ville de Paris. Ancien vice-président de Médecins sans frontières, il préside aujourd'hui le Comede, Comité pour la santé des exilés.

Santé publique (2019-2020) - Didier Fassin Collège de France

    • Forme et santé
    • 5,0 • 3 notes

Didier Fassin est titulaire de la chaire de sciences sociales à l'Institute for Advanced Study et de la direction d'études en anthropologie politique et morale à l'École des hautes études en sciences sociales. Médecin, sociologue et anthropologue, il est habilité à diriger des recherches en santé publique et en sciences sociales. Il est le cofondateur de l'Iris, Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (université Paris 13-EHESS-CNRS-Inserm), dont il a été le premier directeur. Visiting Professor à l'université de Princeton, il a été professeur invité dans de nombreuses universités dont celles de Hong Kong, Chengdu, Melbourne, Johannesburg, Buenos Aires, Cambridge et Bruxelles. Récipiendaire en 2016 de la médaille d'or de l'anthropologie à l'Académie royale des sciences de Suède, il a été en 2018 le premier chercheur en sciences sociales à recevoir la Nomis Distinguished Scientist Award. Au cours de l'année 2016, il a donné les Tanner Lectures à l'université de Californie, Berkeley, et les conférences Adorno à l'Université Goethe de Francfort. Ancien membre du conseil scientifique de l'Inserm et des comités d'éthique de l'Inra et de l'Institut Pasteur, il fait partie du conseil scientifique de la Ville de Paris. Ancien vice-président de Médecins sans frontières, il préside aujourd'hui le Comede, Comité pour la santé des exilés.

    • video
    08 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques - VIDEO

    08 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques - VIDEO

    Didier Fassin
    Santé publique (chaire annuelle)
    Collège de France
    Année 2020-2021

    Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    Avec la pandémie de covid, la santé publique a fait irruption dans le monde. Tout ce qui fait le mouvement des sociétés s'est brusquement mis à tourner autour des questions sanitaires.

    Pour saisir cette expérience, le cours propose un détour en partant d'une scène ordinaire et méconnue pour, au fil des leçons, en décliner les différents enjeux à travers une série d'études de cas conduites sur trois continents. La vérité du chiffre invite à réfléchir sur la manière dont le travail de quantification représente les faits sociaux et sanitaires. Les frontières épistémiques interrogent la confrontation de conceptions profanes et savantes de la maladie adossées à des légitimités concurrentes. Les thèses conspirationnistes révèlent des réactions de défiance à l'égard des savoirs autorisés et des pouvoirs officiels. Les crises éthiques dévoilent des mécanismes de violation des droits et de détournement des communs au bénéfice d'intérêts privés. Quant aux enquêtes portant sur les exils précaires et les épreuves carcérales, elles permettent d'appréhender, à travers deux catégories, les migrants et les prisonniers, la généalogie et la sociologie de l'administration des populations vulnérables.

    Chacun de ces enjeux jette un éclairage singulier sur la pandémie de covid et permet de l'appréhender autrement. Au terme de ces excursions anthropologiques, la santé publique peut apparaître simultanément comme un miroir tendu à la société et un reflet que cette dernière lui renvoie.

    • 58 min
    08 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    08 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    Didier Fassin
    Santé publique (chaire annuelle)
    Collège de France
    Année 2020-2021

    Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    Avec la pandémie de covid, la santé publique a fait irruption dans le monde. Tout ce qui fait le mouvement des sociétés s'est brusquement mis à tourner autour des questions sanitaires.

    Pour saisir cette expérience, le cours propose un détour en partant d'une scène ordinaire et méconnue pour, au fil des leçons, en décliner les différents enjeux à travers une série d'études de cas conduites sur trois continents. La vérité du chiffre invite à réfléchir sur la manière dont le travail de quantification représente les faits sociaux et sanitaires. Les frontières épistémiques interrogent la confrontation de conceptions profanes et savantes de la maladie adossées à des légitimités concurrentes. Les thèses conspirationnistes révèlent des réactions de défiance à l'égard des savoirs autorisés et des pouvoirs officiels. Les crises éthiques dévoilent des mécanismes de violation des droits et de détournement des communs au bénéfice d'intérêts privés. Quant aux enquêtes portant sur les exils précaires et les épreuves carcérales, elles permettent d'appréhender, à travers deux catégories, les migrants et les prisonniers, la généalogie et la sociologie de l'administration des populations vulnérables.

    Chacun de ces enjeux jette un éclairage singulier sur la pandémie de covid et permet de l'appréhender autrement. Au terme de ces excursions anthropologiques, la santé publique peut apparaître simultanément comme un miroir tendu à la société et un reflet que cette dernière lui renvoie.

    • 58 min
    • video
    07 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques - VIDEO

    07 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques - VIDEO

    Didier Fassin
    Santé publique (chaire annuelle)
    Collège de France
    Année 2020-2021

    Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    Avec la pandémie de covid, la santé publique a fait irruption dans le monde. Tout ce qui fait le mouvement des sociétés s'est brusquement mis à tourner autour des questions sanitaires.

    Pour saisir cette expérience, le cours propose un détour en partant d'une scène ordinaire et méconnue pour, au fil des leçons, en décliner les différents enjeux à travers une série d'études de cas conduites sur trois continents. La vérité du chiffre invite à réfléchir sur la manière dont le travail de quantification représente les faits sociaux et sanitaires. Les frontières épistémiques interrogent la confrontation de conceptions profanes et savantes de la maladie adossées à des légitimités concurrentes. Les thèses conspirationnistes révèlent des réactions de défiance à l'égard des savoirs autorisés et des pouvoirs officiels. Les crises éthiques dévoilent des mécanismes de violation des droits et de détournement des communs au bénéfice d'intérêts privés. Quant aux enquêtes portant sur les exils précaires et les épreuves carcérales, elles permettent d'appréhender, à travers deux catégories, les migrants et les prisonniers, la généalogie et la sociologie de l'administration des populations vulnérables.

    Chacun de ces enjeux jette un éclairage singulier sur la pandémie de covid et permet de l'appréhender autrement. Au terme de ces excursions anthropologiques, la santé publique peut apparaître simultanément comme un miroir tendu à la société et un reflet que cette dernière lui renvoie.

    • 1h 1m
    07 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    07 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    Didier Fassin
    Santé publique (chaire annuelle)
    Collège de France
    Année 2020-2021

    Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    Avec la pandémie de covid, la santé publique a fait irruption dans le monde. Tout ce qui fait le mouvement des sociétés s'est brusquement mis à tourner autour des questions sanitaires.

    Pour saisir cette expérience, le cours propose un détour en partant d'une scène ordinaire et méconnue pour, au fil des leçons, en décliner les différents enjeux à travers une série d'études de cas conduites sur trois continents. La vérité du chiffre invite à réfléchir sur la manière dont le travail de quantification représente les faits sociaux et sanitaires. Les frontières épistémiques interrogent la confrontation de conceptions profanes et savantes de la maladie adossées à des légitimités concurrentes. Les thèses conspirationnistes révèlent des réactions de défiance à l'égard des savoirs autorisés et des pouvoirs officiels. Les crises éthiques dévoilent des mécanismes de violation des droits et de détournement des communs au bénéfice d'intérêts privés. Quant aux enquêtes portant sur les exils précaires et les épreuves carcérales, elles permettent d'appréhender, à travers deux catégories, les migrants et les prisonniers, la généalogie et la sociologie de l'administration des populations vulnérables.

    Chacun de ces enjeux jette un éclairage singulier sur la pandémie de covid et permet de l'appréhender autrement. Au terme de ces excursions anthropologiques, la santé publique peut apparaître simultanément comme un miroir tendu à la société et un reflet que cette dernière lui renvoie.

    • 1h 1m
    • video
    06 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques - VIDEO

    06 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques - VIDEO

    Didier Fassin
    Santé publique (chaire annuelle)
    Collège de France
    Année 2020-2021

    Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    Avec la pandémie de covid, la santé publique a fait irruption dans le monde. Tout ce qui fait le mouvement des sociétés s'est brusquement mis à tourner autour des questions sanitaires.

    Pour saisir cette expérience, le cours propose un détour en partant d'une scène ordinaire et méconnue pour, au fil des leçons, en décliner les différents enjeux à travers une série d'études de cas conduites sur trois continents. La vérité du chiffre invite à réfléchir sur la manière dont le travail de quantification représente les faits sociaux et sanitaires. Les frontières épistémiques interrogent la confrontation de conceptions profanes et savantes de la maladie adossées à des légitimités concurrentes. Les thèses conspirationnistes révèlent des réactions de défiance à l'égard des savoirs autorisés et des pouvoirs officiels. Les crises éthiques dévoilent des mécanismes de violation des droits et de détournement des communs au bénéfice d'intérêts privés. Quant aux enquêtes portant sur les exils précaires et les épreuves carcérales, elles permettent d'appréhender, à travers deux catégories, les migrants et les prisonniers, la généalogie et la sociologie de l'administration des populations vulnérables.

    Chacun de ces enjeux jette un éclairage singulier sur la pandémie de covid et permet de l'appréhender autrement. Au terme de ces excursions anthropologiques, la santé publique peut apparaître simultanément comme un miroir tendu à la société et un reflet que cette dernière lui renvoie.

    • 57 min
    06 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    06 - Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    Didier Fassin
    Santé publique (chaire annuelle)
    Collège de France
    Année 2020-2021

    Les mondes de la santé publique : excursions anthropologiques

    Avec la pandémie de covid, la santé publique a fait irruption dans le monde. Tout ce qui fait le mouvement des sociétés s'est brusquement mis à tourner autour des questions sanitaires.

    Pour saisir cette expérience, le cours propose un détour en partant d'une scène ordinaire et méconnue pour, au fil des leçons, en décliner les différents enjeux à travers une série d'études de cas conduites sur trois continents. La vérité du chiffre invite à réfléchir sur la manière dont le travail de quantification représente les faits sociaux et sanitaires. Les frontières épistémiques interrogent la confrontation de conceptions profanes et savantes de la maladie adossées à des légitimités concurrentes. Les thèses conspirationnistes révèlent des réactions de défiance à l'égard des savoirs autorisés et des pouvoirs officiels. Les crises éthiques dévoilent des mécanismes de violation des droits et de détournement des communs au bénéfice d'intérêts privés. Quant aux enquêtes portant sur les exils précaires et les épreuves carcérales, elles permettent d'appréhender, à travers deux catégories, les migrants et les prisonniers, la généalogie et la sociologie de l'administration des populations vulnérables.

    Chacun de ces enjeux jette un éclairage singulier sur la pandémie de covid et permet de l'appréhender autrement. Au terme de ces excursions anthropologiques, la santé publique peut apparaître simultanément comme un miroir tendu à la société et un reflet que cette dernière lui renvoie.

    • 57 min

Avis

5,0 sur 5
3 notes

3 notes

Classement des podcasts dans Forme et santé

Morphée
Anne Ghesquière
Lucile Woodward
Psychologue
Louie Media
Double Monde Création / Keren Rose