51 min

Solution 18 : l’urgence de rééquilibrer la place des femmes dans le numérique IMPACT POSITIF - les solutions existent

    • Society & Culture

Petite introduction pour vous encourager à suivre IMPACT POSITIF sur INSTAGRAM !

@impactpositifpodcast
Et vous encourager à me faire de retours sur votre plateforme de podcast préférée, à le noter, 5**** de préférence.
Cela m'aide en permettant aux mécanismes notamment d'iTunes de proposer ce podcast à des gens ne le connaissant pas. MERCI POUR CA.
Et maintenant....
---------------------------------------------------------------------
Alors que le monde est en pleine révolution numérique, où sont les femmes et quelles places occupent-elles ? Le constat est cinglant : les femmes ne représentent que 28% des effectifs dans le digital. Et seules 10% des start-ups sont créées par des femmes. Rencontre avec Delphine Remy-Boutang, co-fondatrice de la Journée de la Femme Digitale et avec Tatiana Jama, créatrice de plusieurs start-ups et de l’initiative « Sista ».
Les algorithmes ne sont pas neutres, et c’est tout un nouveau monde qui est en train de se créer avec des stéréotypes. Pourquoi ? Parce que ce sont des hommes qui en sont à l’origine. Et pas assez de femmes. Dans cet épisode, nous allons nous penchons sur ce constat, voir comment on peut l’améliorer alors que les pratiques et les services sont en train de se transformer drastiquement via le numérique et l‘intelligence artificielle. 
Tatiana Jama, entrepreneur, a lancé il y a quelques mois l’initiative « Sista », pour essayer de faciliter l’accès des femmes entrepreneurs aux fonds d’investissement. Le saviez-vous ? Moins de 3% des fonds qui sont levés le sont par des entreprises co-fondées par des femmes. 97% par des hommes ! Un chiffre catastrophique dans une économique qui est en train de façonner les usages de demain. Pour Tatiana, c’est un danger sociétal et économique qu’il faut résorber au plus vite avec une démarche pédagogique et non de clivage. Avec « Sista », elle s’adresse donc à une catégorie toute particulière de femmes entrepreneurs, celles qui doivent lever des sommes d’argent importantes dans un secteur numérique en forte croissance.
Delphine Remy-Boutang est aussi entrepreneur, à la tête de la Journée de la Femme Digitale qui organise cette année sa 7ème édition à Paris le 17 avril et le 13 juin à DAKAR. Une envie de s’étendre à un continent africain duquel on pourrait fortement s’inspirer : 30% des femmes y sont entrepreneurs ! La Journée de la Femme Digitale, c’est un forum pour mettre les femmes du numérique en avant, donner envie d’entreprendre aussi, et surtout chercher à rééquilibrer la situation dans laquelle on se trouve. C’est Delphine Remy-Boutang qui a lancé la riposte des chemises blanches à la double page de Capital sur la « Start-up Nation » : un panel de 11 hommes du même profil et pas une seule femme à l’horizon. Selon le Forum Davos, il faudrait attendre l’année 2186 pour atteindre l’égalité Femmes-Hommes. Et parce qu’elles n’ont pas envie d’attendre encore 167 ans, elles lancent chacune des initiatives, et tous les domaines sont couverts : formation, financement, confiance en soi. Ce sont ces initiatives que nous allons explorer ainsi que leur propre expérience de vie et de carrière.
www.wearesista.com
https://lajourneedelafemmedigitale.fr/
17 avril PARIS et 13 juin à Dakar.

Petite introduction pour vous encourager à suivre IMPACT POSITIF sur INSTAGRAM !

@impactpositifpodcast
Et vous encourager à me faire de retours sur votre plateforme de podcast préférée, à le noter, 5**** de préférence.
Cela m'aide en permettant aux mécanismes notamment d'iTunes de proposer ce podcast à des gens ne le connaissant pas. MERCI POUR CA.
Et maintenant....
---------------------------------------------------------------------
Alors que le monde est en pleine révolution numérique, où sont les femmes et quelles places occupent-elles ? Le constat est cinglant : les femmes ne représentent que 28% des effectifs dans le digital. Et seules 10% des start-ups sont créées par des femmes. Rencontre avec Delphine Remy-Boutang, co-fondatrice de la Journée de la Femme Digitale et avec Tatiana Jama, créatrice de plusieurs start-ups et de l’initiative « Sista ».
Les algorithmes ne sont pas neutres, et c’est tout un nouveau monde qui est en train de se créer avec des stéréotypes. Pourquoi ? Parce que ce sont des hommes qui en sont à l’origine. Et pas assez de femmes. Dans cet épisode, nous allons nous penchons sur ce constat, voir comment on peut l’améliorer alors que les pratiques et les services sont en train de se transformer drastiquement via le numérique et l‘intelligence artificielle. 
Tatiana Jama, entrepreneur, a lancé il y a quelques mois l’initiative « Sista », pour essayer de faciliter l’accès des femmes entrepreneurs aux fonds d’investissement. Le saviez-vous ? Moins de 3% des fonds qui sont levés le sont par des entreprises co-fondées par des femmes. 97% par des hommes ! Un chiffre catastrophique dans une économique qui est en train de façonner les usages de demain. Pour Tatiana, c’est un danger sociétal et économique qu’il faut résorber au plus vite avec une démarche pédagogique et non de clivage. Avec « Sista », elle s’adresse donc à une catégorie toute particulière de femmes entrepreneurs, celles qui doivent lever des sommes d’argent importantes dans un secteur numérique en forte croissance.
Delphine Remy-Boutang est aussi entrepreneur, à la tête de la Journée de la Femme Digitale qui organise cette année sa 7ème édition à Paris le 17 avril et le 13 juin à DAKAR. Une envie de s’étendre à un continent africain duquel on pourrait fortement s’inspirer : 30% des femmes y sont entrepreneurs ! La Journée de la Femme Digitale, c’est un forum pour mettre les femmes du numérique en avant, donner envie d’entreprendre aussi, et surtout chercher à rééquilibrer la situation dans laquelle on se trouve. C’est Delphine Remy-Boutang qui a lancé la riposte des chemises blanches à la double page de Capital sur la « Start-up Nation » : un panel de 11 hommes du même profil et pas une seule femme à l’horizon. Selon le Forum Davos, il faudrait attendre l’année 2186 pour atteindre l’égalité Femmes-Hommes. Et parce qu’elles n’ont pas envie d’attendre encore 167 ans, elles lancent chacune des initiatives, et tous les domaines sont couverts : formation, financement, confiance en soi. Ce sont ces initiatives que nous allons explorer ainsi que leur propre expérience de vie et de carrière.
www.wearesista.com
https://lajourneedelafemmedigitale.fr/
17 avril PARIS et 13 juin à Dakar.

51 min

Top Podcasts In Society & Culture