97 épisodes

Les dernières séries discutées par les membres de l’Association française des Critiques de Séries (A.C.S). Un épisode et j’arrête est un podcast distribué par Binge Audio.

Un Épisode et J'arrête Binge Audio

    • Séries TV et films
    • 4.6, 170 notes

Les dernières séries discutées par les membres de l’Association française des Critiques de Séries (A.C.S). Un épisode et j’arrête est un podcast distribué par Binge Audio.

Avis d’utilisateurs

4.6 sur 5
170 notes

170 notes

ManuGRRRRRRR ,

Bien, mais quand changez-vous le générique ?

Dans le générique, deux HURLEMENTS féminins consécutifs (normal l’hystérie c’est féminin ?) : je ne doit pas être le seul à suivre sur écouter et me FAIRE DÉCHIRER les tympans si je ne coupe pas le son.

Cloqsnl ,

Super podcast

Très éclectique, beaucoup de découvertes et des débats intéressants !

Krisdel75 ,

VIREZ CEUX QUI SPOILENT

Pierre Langlais super pour l'animation, débats structurés, ce qui est loin d'être le cas avec d'autres animateurs... Et niveau très varié des intervenants, donc les arguments ne sont pas toujours très passionnants : Eric dans "la battle des série" : Y a un côté guilty pleasure, qui est assez fun, y a un côté soap à l'eau, y a un côté campy.
On a parfois l'impression de vieux ados qui parlent à une table de café entre deux bières, les mecs donnent un peu l'impression de ne pas pouvoir dépasser leur opinion perso pour parler des séries d'une manière plus large.
Une suggestion : virez ceux qui spoilent, genre Asma qui en deux phrases spoile des trucs énormes sur The handmaid's Tale saison 2. Si elle n'est pas capable de comprendre qu'analyse ne veut pas dire raconter l'histoire, ça lui permettra d'évoluer sur la question.
Le numéro sur Twin Peaks avec 30 mn de blabla sur quelque chose que personne n'avait vu à l'époque est totalement inutile, des attentes, des points de vue infondés vu que l'émission fut enregistrée avant la diffusion du 1er épisode aux States...
L'émission "peut-on rire de tout", un modèle d'incapacté à réfléchir. NON , Friends ne mérite pas d'être jeté aux ordures parce qu'il reflète une époque. Et s'interroger sur la grossophobie de la série, c'est débile. je n'ai jamais senti que les scénaristes se moquaient de Fat Monica , mais qu'ils pointaient du doigt la connerie de ceux qui se moquaient d'elle comme s c'était normal. Ce n'est pas rire de, mais avec. Eloge du poilitiquement correct, donc : on n'a le droit de rire d'une personne que si on fait partie de sa communauté ? Allons, allons...

Classement des podcasts dans Séries TV et films

D’autres se sont aussi abonnés à

Plus par Binge Audio