🇫🇷 Un voyage alchimique avec Jess Cugno Voices by DAY ROSE

    • Entreprenariat

🇺🇸 Lire l'article en anglais ci-dessous



-Quel est ton prénom et le nom de ton business ? Peux-tu s’il te plaît présenter ton activité ? 



Je m'appelle Jess Cugno. Je suis peintre, je fais une peinture énergétique, ce qu'on appelle, donc qui travaille sur les émotions, sur nous, qui est censé en fait nous nous raconter des choses.



-Quand as-tu su que te mettre à ton compte était la solution ou une évidence ?



Ça fait 20 ans que je suis à mon compte. Pour moi, c'était très important d'avoir cette liberté. J'ai déjà travaillé pour des gens, mais très jeune, j'ai très vite vu que ça me correspondait pas très bien parce que j'aime bien en fait pouvoir aller là ou j'ai envie d'aller me laisser en fait liberticide à travailler. En fait, ma grand mère, était artiste peintre. Elle était prof d'art et je pense que depuis toute petite, je l'ai vue toujours faire des choses, peindre, œuvrer à quelque part. Je pense que c'est une femme que j'ai toujours été très proche, qui m'a toujours beaucoup inspirée sur un plan et sans penser une fraction de seconde qu'un jour ce serait moi qui ferait ça.



C'est drôle, pendant toute mon enfance, je l'ai vu faire, mais sans me dire à un moment donné que j'avais un talent particulier pour l'art ou pour quelque chose comme ça. Et un jour, je suis thérapeute, une femme est rentrée dans mon cabinet. On a échangé un peu toutes les deux et elle m'a dit est ce que ça te intéresserait qu'on fasse un échange? Je suis art thérapeute, donc ça, c'était en 2010, je pense entre 2010 et 2011. Et moi, j'ai dit pourquoi pas? Je trouvais que c'était une très bonne idée. Donc je suis allée dans son cabinet. On a commencé à travailler ensemble, l'avait mis une immense table avec plein plein, plein de sortes d'arts. Ce soit l'écriture, la peinture, tout l'aquarelle même. Je crois qu'il y avait même un truc de sculpture, tout.



Je suis sortie de chez elle, j'ai été m'acheter des pinceaux, été m'acheter de la peinture, j'étais m'acheter des toiles. Et puis j'ai pu arrêter de peindre depuis. Ça fait presque dix ans, voire onze ans. Voilà le début de l'histoire.



-Comment procèdes-tu pour recruter et fidéliser tes clients ? Peux-tu partager avec nous les clefs de ton succès ? 



J'ai commencé à peindre d'abord pour essayer un peu ce que ça me racontait. Mais je me suis vite rendu compte qu'en fait, ces toiles avaient une vibration précise et étaient vraiment là pour travailler sur les émotions des gens. Et il se passait quelque chose entre le tableau et une personne. Des fois, c'est plusieurs personnes, mais souvent un tableau va choisir son propriétaire. C'est très difficile à expliquer, mais il se passe une interaction entre entre le tableau et la personne. J'ai assisté à des choses incroyables, des choses assez assez folles dans mes expos, les gens qui tombaient à genoux, en pleurs devant. Et ça, c'était un truc que j'ai difficile à expliquer. Donc, les gens qui vont choisir ma peinture ou qui vont être attirés par une peinture à quelque part, ça se fait de manière complètement naturelle.



-Quel précieux conseil peux-tu donner aux jeunes et futurs indépendants, artistes et entrepreneurs, pour voir grandir sereinement leur business ?



Difficile de donner des conseils. Mais ce que j'aurais envie de dire, c'est qu'à un moment donné, il faut sauter. Allez y, croyez en vos rêves ou en vos passions. Et s'il faut sauter, il faut sauter. À un moment donné, je pense que rien n'arrive sans le saut. Chaque être humain doit explorer son potentiel créatif. Je pense qu'on a tous quelque chose qu'on doit pouvoir. On doit pouvoir créer quelque chose.



-Quel est le prochain voyage que tu souhaites entreprendre ou apprendre ? Et pour quelles raisons ?



Je suis actuellement en voyage à Paris. Je viens de Genève à l'origine donc je suis souvent à Genève aussi. J'ai une petite place à la montag

🇺🇸 Lire l'article en anglais ci-dessous



-Quel est ton prénom et le nom de ton business ? Peux-tu s’il te plaît présenter ton activité ? 



Je m'appelle Jess Cugno. Je suis peintre, je fais une peinture énergétique, ce qu'on appelle, donc qui travaille sur les émotions, sur nous, qui est censé en fait nous nous raconter des choses.



-Quand as-tu su que te mettre à ton compte était la solution ou une évidence ?



Ça fait 20 ans que je suis à mon compte. Pour moi, c'était très important d'avoir cette liberté. J'ai déjà travaillé pour des gens, mais très jeune, j'ai très vite vu que ça me correspondait pas très bien parce que j'aime bien en fait pouvoir aller là ou j'ai envie d'aller me laisser en fait liberticide à travailler. En fait, ma grand mère, était artiste peintre. Elle était prof d'art et je pense que depuis toute petite, je l'ai vue toujours faire des choses, peindre, œuvrer à quelque part. Je pense que c'est une femme que j'ai toujours été très proche, qui m'a toujours beaucoup inspirée sur un plan et sans penser une fraction de seconde qu'un jour ce serait moi qui ferait ça.



C'est drôle, pendant toute mon enfance, je l'ai vu faire, mais sans me dire à un moment donné que j'avais un talent particulier pour l'art ou pour quelque chose comme ça. Et un jour, je suis thérapeute, une femme est rentrée dans mon cabinet. On a échangé un peu toutes les deux et elle m'a dit est ce que ça te intéresserait qu'on fasse un échange? Je suis art thérapeute, donc ça, c'était en 2010, je pense entre 2010 et 2011. Et moi, j'ai dit pourquoi pas? Je trouvais que c'était une très bonne idée. Donc je suis allée dans son cabinet. On a commencé à travailler ensemble, l'avait mis une immense table avec plein plein, plein de sortes d'arts. Ce soit l'écriture, la peinture, tout l'aquarelle même. Je crois qu'il y avait même un truc de sculpture, tout.



Je suis sortie de chez elle, j'ai été m'acheter des pinceaux, été m'acheter de la peinture, j'étais m'acheter des toiles. Et puis j'ai pu arrêter de peindre depuis. Ça fait presque dix ans, voire onze ans. Voilà le début de l'histoire.



-Comment procèdes-tu pour recruter et fidéliser tes clients ? Peux-tu partager avec nous les clefs de ton succès ? 



J'ai commencé à peindre d'abord pour essayer un peu ce que ça me racontait. Mais je me suis vite rendu compte qu'en fait, ces toiles avaient une vibration précise et étaient vraiment là pour travailler sur les émotions des gens. Et il se passait quelque chose entre le tableau et une personne. Des fois, c'est plusieurs personnes, mais souvent un tableau va choisir son propriétaire. C'est très difficile à expliquer, mais il se passe une interaction entre entre le tableau et la personne. J'ai assisté à des choses incroyables, des choses assez assez folles dans mes expos, les gens qui tombaient à genoux, en pleurs devant. Et ça, c'était un truc que j'ai difficile à expliquer. Donc, les gens qui vont choisir ma peinture ou qui vont être attirés par une peinture à quelque part, ça se fait de manière complètement naturelle.



-Quel précieux conseil peux-tu donner aux jeunes et futurs indépendants, artistes et entrepreneurs, pour voir grandir sereinement leur business ?



Difficile de donner des conseils. Mais ce que j'aurais envie de dire, c'est qu'à un moment donné, il faut sauter. Allez y, croyez en vos rêves ou en vos passions. Et s'il faut sauter, il faut sauter. À un moment donné, je pense que rien n'arrive sans le saut. Chaque être humain doit explorer son potentiel créatif. Je pense qu'on a tous quelque chose qu'on doit pouvoir. On doit pouvoir créer quelque chose.



-Quel est le prochain voyage que tu souhaites entreprendre ou apprendre ? Et pour quelles raisons ?



Je suis actuellement en voyage à Paris. Je viens de Genève à l'origine donc je suis souvent à Genève aussi. J'ai une petite place à la montag