26 episodes

Chaque premier mercredi du mois, Un Podcast à soi mêle intimité et expertise, témoignages et réflexions, pour aborder les questions de genre, de féminismes, d’égalité entre les femmes et les hommes. Un podcast de Charlotte Bienaimé pour ARTE Radio.

Un podcast à soi ARTE Radio

    • News
    • 5.0 • 1 Rating

Chaque premier mercredi du mois, Un Podcast à soi mêle intimité et expertise, témoignages et réflexions, pour aborder les questions de genre, de féminismes, d’égalité entre les femmes et les hommes. Un podcast de Charlotte Bienaimé pour ARTE Radio.

    Prendre soin, penser en féministes le monde d'après (26)

    Prendre soin, penser en féministes le monde d'après (26)

    Crise du covid et utopies au prisme du genre

    La crise du Covid a mis au-devant de la scène de nombreuses femmes, autrefois invisibles, qui exercent en grande majorité ces métiers dits « du care », essentiels à la marche de notre monde. Elles sont aides-soignantes travaillant en Ehpad, infirmières, aides à domicile, institutrices, caissières, nounous, agentes d'entretien... Leur travail est habituellement peu considéré, peu rémunéré, voire dévalorisé.Au-delà de la célébration ponctuelle, cet épisode cherche à leur rendre hommage, pour ne pas oublier leurs histoires et leurs voix aussi vite qu'elles ont été mises en lumière. Il interroge aussi plus largement la notion de soin : qui prend soin de qui ? Est-ce que le care n'est pas aussi une question de classe ? Comment ont été soigné.e.s les habitantes et habitants des quartiers populaires ?Et au-delà encore, comment prend-on soin ? Qu'en est-il du soin que l'on porte aux morts ? Mais aussi au monde vivant, et aux animaux ? Et pourquoi tout cela nous amène à parler de vulnérabilité, de pouvoir et d'utopies concrètes ?Un épisode choral, où vous pourrez retrouver des voix déjà entendues dans les épisodes précédents. Il clôture notre troisième saison, et lance des pistes de réflexions pour le retour d'Un podcast à soi en 2021, après le congé maternité de Charlotte Bienaimé.Avec :- Nadège, aide-soignante dans un Ehpad de l'Est de la France.- Pascale Molinier, psychologue, autrice de nombreux ouvrages sur l'éthique et le travail du care- Vinciane Despret, philosophe- Hanane, féministe, lesbienne, militante des quartiers populaires, membre du collectif Femmes en lutte 93- Myriam Bahaffou, chercheuse, militante écoféministe- Emilie Hache, philosophe- Cy Lecerf Maulpoix, journaliste et militant queer, spécialiste des questions écoqueer.Textes :- Monologue du virus, Lundi matin- Starhawk, « The fifth sacred thing »/ La cinquième chose sacrée (Traduction Juliette Hamon)- Ursula K. Le Guin, A left-handed commencement address (Traduction Juliette Hamon)- Donna Haraway, « Manifeste des espèces compagnes »- Françoise d'Eaubonne, « Les bergères de l'apocalypse »Musiques :- Chanson sans peur de Vivir Quintana accompagnée par El Palomar- La danse des bombes, sur un texte de Louise Michel par la chorale Les chianteuses - Captation : bisounours deter - Mixage : Jean TeveninRemerciements :- Sandra Laugier- Mathilde Goanec- No anger- Juliette Rennes- Adel Tincelin : retrouvez son texte écrit pour l'épisode en cliquant sur "Télécharger le transcript"- Sarah BenLiens :- Pascale Molinier, Le travail du care. Édition 2020, La Dispute, « Le genre du monde », Paris, 2020- Le soucis des autres. Ethiques et politiques du care, Sandra Laugier, Patricia Paperman-  « Touche pas à nos vieux » Cinq concepts pour penser le vieillissement- Au bonheur des morts, Vinciane Despret- Réenchanter la mort, Alexa Hagerty- Le monstre politique, Blog d'Hanane- Portrait d'Hanane dans Komitid- Caféministe avec Myriam Bahaffou- Myriam Bahaffou sur France Inter- Ce à quoi nous tenons, propositions pour une écologie pragmatique- Sensibilités climatiques, entre mouvances écoféministes et queer- Les sociétés matriarcales, Heide Goettner-Abendroth- Thread de ressources sur le monde féministe d'après


    Enregistrements : mai 20 - Prise de son,montage, textes et voix : Charlotte Bienaimé - Réalisation et mixage : Samuel Hirsch - Musique originale : Samuel Hirsch - Lectures : Estelle Clément Béalem - Sélection des textes, traductions et accompagnement éditorial : Juliette Hamon - Illustrations : Anna Wanda Gogusey - Production : ARTE Radio

    • 1 hr 21 min
    Les mauvais genres : trans et féministes (25)

    Les mauvais genres : trans et féministes (25)

    Parcours de vie, débats et luttes communes des trans et des féministes

    Il y a quelques mois éclatait au sein du mouvement féministe un conflit lancé par certaines militantes qui remettaient en question la place des femmes trans dans les milieux féministes. Cet épisode de "Un podcast à soi" aborde cette question et tente de comprendre ce qui se joue dans ces prises de position. Mais plutôt que d'insister sur les divisions, il interroge avant tout les alliances possibles, en donnant la parole à des personnes trans et féministes. Leurs témoignages et leurs analyses ne sont pas représentatives de l'ensemble des personnes trans ou des théories transféministes, mais elles permettent de nous interroger : qu'est-ce que les luttes trans et féministes peuvent s'apporter mutuellement ? qu'est-ce que les parcours trans racontent de notre rapport au genre, à la masculinité, à la féminité, à la binarité ? Les personnes que vous entendez dans cet épisode ont été enregistrées juste avant que nous soyions confiné.e.s. J'ai ensuite réécouté et monté les sons chez moi, comme d'habitude. Pourtant, rien n'était pareil. Tout était plus lent. Il a fallu aussi enregistrer les textes de la comédienne à distance, sur des micros de téléphone. Les récupérer, et espérer que ça fonctionne. Transmettre le tout au réalisateur, pour travailler les musiques et le mixage sans être ensemble, cette fois-ci. Tenir encore plus à l'importance de ce travail à quatre oreilles, qui a aussi été rendu possible grâce à l'aide matérielle, la présence et les encouragements de mon compagnon et de mes proches, ainsi qu'à la détermination du réalisateur Charlie Marcelet, des comédiennes Estelle Clément Béalem et Mya Bollaert, et de toute l'équipe d'ARTE Radio, Silvain Gire, Chloé Assous-Plunian, Sara Monimart, Stella Defeyder et Marion Metz.Avec :- Héloise et Dal- Emmanuel Beaubatie, sociologue, post doctorant à l'INED.- Karine Espiniera, sociologue des médias, co-fondatrice de l'Observatoire des Transidentités- Maud Yeuse Thomas, co-fondatrice de l'Observatoire des TransidentitésTextes :- On a que deux vies, journal d'un transboy, Adel Tincelin- Stone Butch Blues, Leslie Feinberg- Un Appartement sur Uranus, Paul B PreciadoRemerciements :- Mya Bollaers, actrice du film Lola vers la mer- Juliet Drouar, qui tient un blog sur Médiapart- Perrine Kervran, autrice de l'importante série « Les transidentités racontées par les trans »Liens :- Le film d'Océan- « Manifeste d'une femme trans », de Julia Serrano - Le fond d'aide sociale trans- L'Observatoires des transidentités- « L'espace social du genre », Emmanuel Beaubatie- «  Changer de sexe et de sexualités » , Emmanuel Beaubatie- Les travaux de Karine Espiniera sur les transféminismes- Les trans comme parias, Maud Yeuse Thomas et Karine Espiniera- « Testo Junkie » Paul B Preciado- « Homo Inc-corporated » , Sam Bourcier- Queer Zone, Sam Bourcier- Compte Instagram de Lexie, Agressively TransAssociations transgenres et intersexes :- Genre Pluriel (Belgique)- Acceptess-T (Paris)- C'est pas mon genre ! (Lille)- Trans Posé·e·s (Tours)- Collectif Des Raciné·e·s (Lyon)- Prendre Corps (Picardie)- Ouest Trans (Ouest)- RITA (Grenoble)


    Enregistrements : février-mars 20 - Prise de son, montage, textes et voix : Charlotte Bienaimé - Réalisation et mixage : Charlie Marcelet - Musique originale : Samuel Hirsch - Lectures : Estelle Clément Béalem - Accompagnement éditorial : Juliette Hamon - Illustrations : Anna Wanda Gogusey - Production : ARTE Radio

    • 1 hr 12 min
    Inceste et pédocriminalité : la loi du silence (24)

    Inceste et pédocriminalité : la loi du silence (24)

    Le crime sexuel contre l'enfant est le berceau des dominations

    En France, environ deux enfants par classe d'école sont victimes d'inceste ou de pédocriminalité. 81% de l’ensemble des violences sexuelles commencent avant 18 ans. Dans 94% des cas, celles-ci sont commises par des proches. La plupart du temps, ces derniers ne seront jamais inquiétés par la justice. Ces chiffres sont connus et répétés depuis longtemps. Et après #MeToo, chaque mois ou presque, de nouvelles révélations éclatent, dans le milieu du cinéma, puis dans le milieu littéraire, puis dans l'Eglise, puis dans le sport...A chaque fois, on s'étonne, on s'insurge. Il ne s'agit pourtant pas de faits isolés ou de lieux spécifiques, mais de tout un système. Un système qui semble peu ou jamais analysé, ni décrypté. C'est ce que cet épisode tente de faire. Pourquoi un tel déni et une telle impunité ? Quel rapport avec le patriarcat ? Avec les questions de dominations ? Cet épisode est difficile. Il contient des témoignages douloureux de victimes. Et aussi celui d'un père incestueux. Mais j'ai choisi de faire entendre les faits parce que, comme l'explique l'anthropologue Dorothée Dussy que vous entendrez aussi dans cet épisode,  « prendre acte des violences, de leurs spécificités, des effets qu'elles produisent et des conséquences qu'elles entraînent est un premier pas vers la paix et la démocratie. Le principe du système inceste, c'est faire taire. Pour en sortir, il faut vomir plusieurs fois tant et tant que rien de ce qu'on peut vous dire pour vous arrêter ne vous touche plus, car vous avez conjuré la guerre contre la nausée. Cela vous a rendu beaucoup plus libre. »Avec :- Isabelle et Alice- Bruno- Dorothée Dussy, anthropologue- Patric Jean, journalisteRemerciements :- Association Arevi- Latifa Bennari de l'association l'Ange Bleu- Martine Nisse et Damien du Centre des Buttes Chaumont- Muriel Salmona et à l'association Mémoire Traumatique- Juliet DrouarA toutes celles et ceux que j'ai contacté.e.s pour l'émission et qui m'ont confié un bout de leurs histoires.Textes :- Mathilde Brasilier, « Il y avait le jour, il y avait la nuit, il y avait l'inceste »- Virginie Talmont, « Inceste »- Vanessa Springora, « Le consentement »- Adelaïde Le Bon, « La petite fille sur la banquise »Livres/articles :- Le berceau des dominations : anthropologie de l'inceste, Dorothée Dussy- La loi des Pères, Patric Jean- La culture de l'inceste, Juliet Drouar- La domination adulte : l'oppression des mineurs, Yves Bonardel- La consolation, Flavie Flament- Les chatouilles ou la danse de la colère, Andrea Bescond (film)Associations- Association d'Action Recherche et Echange entre les Victimes d'Inceste- Association Internationale des Victimes d'Inceste- Association Mémoire Traumatique et Victimologie- Centre de thérapie spécialisé dans la prise en charge thérapeutique des victimes et des auteurs de violences familiales et extra familiales- Association l'Ange Bleu


    Enregistrements : février 20 - Prise de son, montage, textes et voix : Charlotte Bienaimé - Réalisation et musique originale : Samuel Hirsch - Lectures : Laure Giappiconi - Accompagnement éditorial : Juliette Hamon - Illustrations : Anna Wanda Gogusey - Production : ARTE Radio

    • 1 hr 28 min
    Le pouvoir des mères (23)

    Le pouvoir des mères (23)

    Comment se réapproprier la maternité ?

    Comment les mères de classes populaires et/ou racisées se voient refuser l’accès au statut de « bonne mère » ? Pourquoi les mères « écolo », adeptes du maternage proximal et de la non violence éducative, sont-elles considérées comme « aliénées » ? Pourquoi les enfants ne sont jamais présents dans les réunions féministes ?Historiquement, la maternité a toujours fait l’objet de nombreuses dissensions dans le féminisme : là où certaines l’ont dénoncée comme aliénante, d’autres l’ont mise en avant pour plus de droits des mères. Aujourd'hui, comment aller plus loin sans figer la maternité dans une essence féminine, ni exclure les mères des mouvements féministes ? Bref, comment politiser la maternité ?En allant à la rencontre des mères qui se battent contre les violences policières, en évoquant les mouvements de mères pour la justice climatique, en donnant la parole à celles qui décident de se consacrer à leurs enfants, un temps, ou aux mères célibataires qui tentent de tout concilier, avec difficulté, Charlotte Bienaimé donne à entendre la puissance incarnée par des maternités plurielles et dés-uniformisées. Elle s'interroge donc dans cet épisode sur de nouvelles formes de parentalité.Textes :- « Sister Outsider », Audre Lorde- « De la marge au centre », Bell Hooks- « Le corps d'après », Virginie Noar Liens :- Penser les maternités d'un point de vue féministe, Coline Cardi, Lorraine Odier, Michela Villani et Anne-Sophie Vozari- Lâchez-nous l'utérus, En finir avec la charge maternelle, Fiona Schmidt- Penser l'écoféminisme, féminisme de la subsistance et écoféminisme vernaculaire, Geneviève Pruvost- La puissance des mères, Fatima Ouassak (à paraître en mai 2020)- « La matrice de la race », Elsa Dorlin- Le collectif Parents et féministes- Le collectif Pour une Parentalité Féministe- Ecoparentalité- Grandir Autrement Remerciements : - Le collectif des Mamans du Mantois pour la justice et la dignité- Fatima Ouassak, politologue, créatrice du réseau Classe/Genre/Race, et, du syndicat de parents Front de mères- Le collectif Very Bad Mother- Coline Cardi, sociologue et maîtresse de conférence à l'université Paris 8.- Geneviève Pruvost, sociologue, chargée de recherche au CNRS- Coline Guerin, chercheuse en sociologie- Ariane


    Enregistrements : janvier 20 - Prise de son : Sara Monimar, Charlotte Bienaimé - Montage, textes et voix : Charlotte Bienaimé - Réalisation et musique originale : Samuel Hirsch - Lectures : Laure Giappiconi - Accompagnement éditorial : Juliette Hamon - Illustrations : Anna Wanda Gogusey - Production : ARTE Radio

    • 1 hr
    Ecoféminisme, 2ème volet : Retrouver la terre (22)

    Ecoféminisme, 2ème volet : Retrouver la terre (22)

    Ni mari, ni patron, ni destruction

    Elles ont construit des cabanes et réparé des tracteurs seules, entre femmes. Elles ont  appris à reconnaitre les plantes, à cultiver des légumes, à élever des chèvres. Elles ont vécu en pleine nature, sans eau ni électricité, pendant des années. A l’inverse d’autres féministes qui revendiquaient de se libérer d’un corps aliénant, et d’une nature à laquelle on les avait associée depuis toujours (contrairement aux hommes, associés à la culture), elles voulaient retrouver la terre, se reconnecter avec leur corps, le connaitre, et s’en servir comme force.Mutsie, Mayana, Xai racontent dans cet épisode comment, dans les années 70, dans le sillage du mouvement de retour à la terre, elles ont participé à la création de communautés en non mixité : des terres de femmes. En France, une dizaine de terre de femmes a existé et de nombreuses autres en Europe, en Australie, et aux Etats Unis. Beaucoup étaient portés par des femmes lesbiennes qui souhaitaient vivre leur sexualité librement. Elles revendiquaient aussi l'idée d’autonomie et d’autosuffisance. Et aspiraient à se reconnecter avec l'ensemble du monde vivant, dont les animaux.Certaines terres ont disparu, d’autres existent encore, comme celle où je vous emmène aujourd’hui.À la rencontre, aussi de Celeste, Emmanuelle et Laure, arrivées plus récemment, qui nous racontent à quel point des lieux comme celui-ci , à l’écart du monde capitaliste et patriarcal, sont essentiels. Pour se retrouver, se ressourcer, se re découvrir.Leurs paroles donnent à entendre et comprendre de nombreuses facette du mouvement Ecoféminisme, entre reconnexion à la nature et au corps, redéfinition et revalorisation du travail domestique, réappropriation des émotions, spiritualité, et articulation avec les questions de classe, de race et de genre.Textes :- « Rêver l'obscur », Starhawk- « Un appartement sur Uranus », Paul B PreciadoLivres :- « Reclaim », de Emilie Hache- « Rêver l'obscur » de Starhawk- « Women’s land » Françoise Flamant- « La  politique sexuelle de la viande. Une théorie critique féministe végétarienne » Carol Adams- « Faiminisme, quand le sexisme passe à table » Nora Bouazzouni- « Faire partie du monde » , réflexions écoféministes.- « Ecologie et Féminisme, Révolution ou mutation », Françoise d'Eaubonne- « Ecoféminisme » de Vandana Shiva et Maria Mies- Chroniques altermondialistes, Starhawk- Quel monde voulons-nous, Starhawk- « Dans la foret » , Jean Heagland- « Herland » Charlotte Perkins Gilman- « La vraie vie » Adeline Dieudonné- Pratiques écoféministes: revue Travail, Genre et sociétéLiens :- Expliquez moi l'écoféminisme par le site Simonae- Entretien avec Emilie Hache pour Reporterre- Contes qui guérissent, contes qui aguerrissentAvec : - Mutsie, Mayana, Xai, Emmanuelle, Laure, Celeste, habitantes ou de passage sur les Terres de femmes. - Geneviève Pruvost, chercheuse au CNRS.Sociologue des modes de vie écologiques, du travail et du genre.- Myriam Bahaffou, chercheuse en philosophie. Militante écoféministe. Remerciements :- Constance Rimlinguer : doctorante en sociologie. Prépare une thèse autour de l'écoféminisme et le retour à la terre.Merci à Do, Hélène, Eva, Clémence et Somany.Contact :Si vous souhaitez entrer en contact avec les habitantes de la Terre de femmes, vous pouvez leur écrire à l'adresse suivante: shelter@lilo.org 


    Enregistrements : juillet 19 - Prise de son, montage, textes et voix : Charlotte Bienaimé - Réalisation et musique originale : Samuel Hirsch - Lectures : Estelle Clément-Béalem - Accompagnement éditorial : Juliette Hamon - Illustrations : Anna Wanda Gogusey - Production : ARTE Radio

    • 1 hr 6 min
    Ecoféminisme, 1er volet : Défendre nos territoires (21)

    Ecoféminisme, 1er volet : Défendre nos territoires (21)

    Féminisme et écologie : la Terre et les corps

    Comment articuler féminisme et écologie ? Quel rapport entre la destruction de la planète et les violences faites aux femmes ? Entre l'énergie nucléaire et le féminisme ? Entre les grands chantiers extractivistes en Amérique latine et les corps des femmes ? Entre les semences et le genre? Entre le retour à la terre et le patriarcat ? Entre le véganisme et les droits des femmes ? Et pourquoi tout cela nous amène à parler de maternité, de spiritualité, de rapport au travail, de sorcières, de décolonisation et d'anticapitalisme...Ce premier épisode d'une série d'Un podcast à soi consacrée aux écoféminismes tente de répondre à ces questions. Avec les paroles de Vandana Shiva, militante écologiste et féministe indienne, d'Emilie Hache, autrice de Reclaim, d'Isabelle Cambourakis, directrice de la collection Sorcières. Ainsi que les voix du collectif « Les bombes atomiques » réuni, fin septembre, pour une marche en non mixité choisie contre l'enfouissement de déchets radioactifs à Bure, dans l'est de la France.Textes :- « L’émerveillement nocturne », Pattie O’Green- « Rêver l'obscur », Starhawk- « Un thé dans la toundra », Joséphine BaconRemerciements : - Anne Loyal, Jules Falquet, Daiara Tukano- Editions Rue de l’EchiquierLivres :- « Reclaim », de Emilie Hache- « Ecoféminisme » de Vandana Shiva et Maria Mies- « Ecologie et Féminisme, Révolution ou mutation », Françoise d'Eaubonne- « Des femmes contre des missiles », Alice Cook & Gwyn Kirk- « Rêver l'obscur », Starhawk- « Chroniques altermondialistes », Starhawk- « Quel monde voulons-nous », Starhawk- « 1%, Reprendre le pouvoir face à la toute-puissance des riches », Vandana ShivaLiens :- Collectif Les bombes atomiques- « Corps-territoire et territoire-Terre » : le féminisme communautaire au Guatemala. Entretien avec Lorena Cabnal par Jules Falquet- Recherches Féministes, Marie Léger et Anahi Morales Hudon, Femmes autochtones en mouvement : fragments de décolonisation par Jules Falquet- Expliquez moi l'écoféminisme, par le site Simonae- Entretien avec Emilie Hache pour Reporterre- Site de la poétesse micronésienne Kathy Jetni-Kijiner- Ecoféminisme et lutte contre le nucléaire- A Bure, l'écoféminisme renouvelle la lutte antinucléaire, Reporterre- Contes qui guérissent, contes qui aguerrissentFilm :« Ni les femmes, ni la terre ! », Marine Allard, Lucie Assemat, Coline DhaussyArchive :Autour du camp de Greenham CommonLectures :- Estelle Clément-Béalem


    Enregistrements : septembre 19 - Prise de son, montage, textes et voix : Charlotte Bienaimé - Réalisation et musique originale : Samuel Hirsch - Lectures : Estelle Clément-Béalem - Accompagnement éditorial : Juliette Hamon - Traduction : Myriam Bahaffou - Illustrations : Anna Wanda Gogusey - Production : ARTE Radio

    • 56 min

Customer Reviews

5.0 out of 5
1 Rating

1 Rating

Top Podcasts In News

Listeners Also Subscribed To

More by ARTE Radio