53 episodes

Juriste historien, Dario Mantovani est né en 1961 à Milan (Italie). Sa formation en lycée classique a préludé aux études de droit. Il a parcouru dans différentes universités italiennes (Trente, Parme) une carrière de chercheur et d’enseignant, avant de devenir professeur de droit romain à l’université de Pavie (à partir de 1997).

Droit, culture et société de la Rome antique - Dario Mantovani Collège de France

    • Education

Juriste historien, Dario Mantovani est né en 1961 à Milan (Italie). Sa formation en lycée classique a préludé aux études de droit. Il a parcouru dans différentes universités italiennes (Trente, Parme) une carrière de chercheur et d’enseignant, avant de devenir professeur de droit romain à l’université de Pavie (à partir de 1997).

    • video
    13 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice - VIDEO

    13 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice - VIDEO

    Dario Mantovani
    Droit, culture et société de la Rome antique
    Collège de France
    Année 2020-2021
    L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    En cette année du quarantième anniversaire de l’abolition de la peine de mort en France, alors que son application recule lentement dans le monde, comme le montre l’adhésion des États à la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU pour l’établissement d’un moratoire sur la peine de mort (16 décembre 2020), que peut nous apprendre la lecture des sources romaines, notamment juridiques, sur le rapport entre équité, sanction pénale et vengeance ? Comment justifier la mise à mort de quatre cents esclaves, pour l’assassinat du maître par un seul d’entre eux, comme le voudrait la norme (le sénatus-consulte Silanien) ? C’est sur cela que porte le raisonnement du juriste Cassius Longinus, exposé lors de la discussion de ce cas effrayant au Sénat en 61 de notre ère. Ce cours invite à analyser le ressort de cette décision implacable qui conduisit à l’exécution, malgré l’opposition populaire, de la famille servile du sénateur assassiné : « Tout grand châtiment a quelque chose d’inéquitable, à l’égard des individus, mais est compensé par l’utilité générale », dit Cassius. Son raisonnement nous ramène au débat sur la peine de mort. Comment comprendre l’utilité commune ? Et peut-on accepter que le désir de vengeance l’emporte sur l’équité ?

    • 1 hr 4 min
    13 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    13 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    Dario Mantovani
    Droit, culture et société de la Rome antique
    Collège de France
    Année 2020-2021
    L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    En cette année du quarantième anniversaire de l’abolition de la peine de mort en France, alors que son application recule lentement dans le monde, comme le montre l’adhésion des États à la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU pour l’établissement d’un moratoire sur la peine de mort (16 décembre 2020), que peut nous apprendre la lecture des sources romaines, notamment juridiques, sur le rapport entre équité, sanction pénale et vengeance ? Comment justifier la mise à mort de quatre cents esclaves, pour l’assassinat du maître par un seul d’entre eux, comme le voudrait la norme (le sénatus-consulte Silanien) ? C’est sur cela que porte le raisonnement du juriste Cassius Longinus, exposé lors de la discussion de ce cas effrayant au Sénat en 61 de notre ère. Ce cours invite à analyser le ressort de cette décision implacable qui conduisit à l’exécution, malgré l’opposition populaire, de la famille servile du sénateur assassiné : « Tout grand châtiment a quelque chose d’inéquitable, à l’égard des individus, mais est compensé par l’utilité générale », dit Cassius. Son raisonnement nous ramène au débat sur la peine de mort. Comment comprendre l’utilité commune ? Et peut-on accepter que le désir de vengeance l’emporte sur l’équité ?

    • 1 hr 4 min
    • video
    12 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice - VIDEO

    12 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice - VIDEO

    Dario Mantovani
    Droit, culture et société de la Rome antique
    Collège de France
    Année 2020-2021
    L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    En cette année du quarantième anniversaire de l’abolition de la peine de mort en France, alors que son application recule lentement dans le monde, comme le montre l’adhésion des États à la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU pour l’établissement d’un moratoire sur la peine de mort (16 décembre 2020), que peut nous apprendre la lecture des sources romaines, notamment juridiques, sur le rapport entre équité, sanction pénale et vengeance ? Comment justifier la mise à mort de quatre cents esclaves, pour l’assassinat du maître par un seul d’entre eux, comme le voudrait la norme (le sénatus-consulte Silanien) ? C’est sur cela que porte le raisonnement du juriste Cassius Longinus, exposé lors de la discussion de ce cas effrayant au Sénat en 61 de notre ère. Ce cours invite à analyser le ressort de cette décision implacable qui conduisit à l’exécution, malgré l’opposition populaire, de la famille servile du sénateur assassiné : « Tout grand châtiment a quelque chose d’inéquitable, à l’égard des individus, mais est compensé par l’utilité générale », dit Cassius. Son raisonnement nous ramène au débat sur la peine de mort. Comment comprendre l’utilité commune ? Et peut-on accepter que le désir de vengeance l’emporte sur l’équité ?

    • 1 hr 2 min
    12 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    12 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    Dario Mantovani
    Droit, culture et société de la Rome antique
    Collège de France
    Année 2020-2021
    L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    En cette année du quarantième anniversaire de l’abolition de la peine de mort en France, alors que son application recule lentement dans le monde, comme le montre l’adhésion des États à la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU pour l’établissement d’un moratoire sur la peine de mort (16 décembre 2020), que peut nous apprendre la lecture des sources romaines, notamment juridiques, sur le rapport entre équité, sanction pénale et vengeance ? Comment justifier la mise à mort de quatre cents esclaves, pour l’assassinat du maître par un seul d’entre eux, comme le voudrait la norme (le sénatus-consulte Silanien) ? C’est sur cela que porte le raisonnement du juriste Cassius Longinus, exposé lors de la discussion de ce cas effrayant au Sénat en 61 de notre ère. Ce cours invite à analyser le ressort de cette décision implacable qui conduisit à l’exécution, malgré l’opposition populaire, de la famille servile du sénateur assassiné : « Tout grand châtiment a quelque chose d’inéquitable, à l’égard des individus, mais est compensé par l’utilité générale », dit Cassius. Son raisonnement nous ramène au débat sur la peine de mort. Comment comprendre l’utilité commune ? Et peut-on accepter que le désir de vengeance l’emporte sur l’équité ?

    • 1 hr 2 min
    • video
    11 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice - VIDEO

    11 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice - VIDEO

    Dario Mantovani
    Droit, culture et société de la Rome antique
    Collège de France
    Année 2020-2021
    L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    Dans le tout premier passage du Digeste de Justinien, Ulpien qualifie les juristes de prêtres de la justice (iustitia), mais il faut reconnaître qu’en réalité ils sont plutôt les adeptes de l’équité (aequitas). Les nombres ne mentent pas : dans leurs écrits le mot iustitia n’est évoqué que huit fois, l’aequitas l'est au moins dix fois plus. Ce choix lexical nous offre un fil à suivre pour comprendre ce qui lie les juristes à la culture antique. Si l’on prend à titre de comparaison le corpus cicéronien – très varié par ses genres – iustitia se polarise dans ses traités philosophiques, aequitas se retrouve essentiellement dans ses traités rhétoriques et ses discours judiciaires. On comprend ainsi que l’équité est un mot de la rhétorique. Cela nous autorise à tenter une lecture par rapprochement. Le cours analyse le sens que les juristes attribuent à aequitas à la lumière de la définition (ou plutôt déconstruction) à laquelle Cicéron le soumet justement dans le cadre de la théorie rhétorique, en particulier dans le De inventione. Au miroir de la pensée cicéronienne, on arrive à mieux cerner ce que les juristes comprenaient par aequitas quand ils s’en servaient dans l’élaboration du droit. Bien loin d'être un mot creux, comme on le croit parfois, c'est une notion puissante qui prend ainsi forme et devient visible : un critère de décision inséré dans une vision précise des liens sociaux.

    • 56 min
    11 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    11 - L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    Dario Mantovani
    Droit, culture et société de la Rome antique
    Collège de France
    Année 2020-2021
    L'équité. Histoire romaine du désir de justice

    Dans le tout premier passage du Digeste de Justinien, Ulpien qualifie les juristes de prêtres de la justice (iustitia), mais il faut reconnaître qu’en réalité ils sont plutôt les adeptes de l’équité (aequitas). Les nombres ne mentent pas : dans leurs écrits le mot iustitia n’est évoqué que huit fois, l’aequitas l'est au moins dix fois plus. Ce choix lexical nous offre un fil à suivre pour comprendre ce qui lie les juristes à la culture antique. Si l’on prend à titre de comparaison le corpus cicéronien – très varié par ses genres – iustitia se polarise dans ses traités philosophiques, aequitas se retrouve essentiellement dans ses traités rhétoriques et ses discours judiciaires. On comprend ainsi que l’équité est un mot de la rhétorique. Cela nous autorise à tenter une lecture par rapprochement. Le cours analyse le sens que les juristes attribuent à aequitas à la lumière de la définition (ou plutôt déconstruction) à laquelle Cicéron le soumet justement dans le cadre de la théorie rhétorique, en particulier dans le De inventione. Au miroir de la pensée cicéronienne, on arrive à mieux cerner ce que les juristes comprenaient par aequitas quand ils s’en servaient dans l’élaboration du droit. Bien loin d'être un mot creux, comme on le croit parfois, c'est une notion puissante qui prend ainsi forme et devient visible : un critère de décision inséré dans une vision précise des liens sociaux.

    • 56 min

Top Podcasts In Education

Linguistica 360
Ирина Хакамада
TED and PRX
Spanish Obsessed
Studio71
Olly Richards

More by Collège de France

Collège de France
Collège de France
Collège de France
Collège de France
Frantz Grenet
Stanislas Dehaene