121 episodes

Directrice de recherche du Fonds de la recherche scientifique (FNRS – Belgique), 2014-2017
Directrice d’étude invitée à l’École pratique des hautes études, mars-avril 2015
Professeur à l’Université de Liège depuis 2006
Mission d’enseignement à l’Université libre de Bruxelles, 2006-2007
Maître de recherche FNRS, 2006-2014
Professeure invitée à l’Université de Paris VII (mai 2004) et à l’ENS (janvier 2007)
Chercheur qualifié du FNRS, 1995-2006
Chargée de recherche du FNRS, 1992-1995
Aspirante du FNRS, 1988-1992
Chercheur au Fonds pour la recherche fondamentale et collective d’initiative ministérielle, 1985-1988.

Religion, histoire et société dans le monde grec antique - Vinciane Pirenne-Delforge Collège de France

    • Education

Directrice de recherche du Fonds de la recherche scientifique (FNRS – Belgique), 2014-2017
Directrice d’étude invitée à l’École pratique des hautes études, mars-avril 2015
Professeur à l’Université de Liège depuis 2006
Mission d’enseignement à l’Université libre de Bruxelles, 2006-2007
Maître de recherche FNRS, 2006-2014
Professeure invitée à l’Université de Paris VII (mai 2004) et à l’ENS (janvier 2007)
Chercheur qualifié du FNRS, 1995-2006
Chargée de recherche du FNRS, 1992-1995
Aspirante du FNRS, 1988-1992
Chercheur au Fonds pour la recherche fondamentale et collective d’initiative ministérielle, 1985-1988.

    • video
    11 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec - VIDEO

    11 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec - VIDEO

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2020-2021
    Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    La dernière leçon de l’année propose quelques conclusions d’étape, puisque la thématique de la norme religieuse et des questions d’autorité est loin d’être épuisée. Après avoir synthétisé les éléments abordés au fil des semaines sur les champs sémantiques de hieros, themis (avec thesmos) et nomos, on convoque la tragédie de la norme par excellence que sont Les Euménides d’Eschyle. Présentée à Athènes en 458, la trilogie de l’Orestie, dont Les Euménides forment le troisième élément, met en scène l’enchaînement des meurtres qui ensanglantent le palais de Mycènes dès le retour du roi Agamemnon après la chute de Troie. Oreste venge le meurtre de son père en mettant ses assassins à mort, à savoir sa propre mère et l’amant de celle-ci. Poursuivi par les Érinyes vengeresses, mais soutenu par l’Apollon delphique, Oreste se rend à Athènes où Athéna fonde le tribunal de l’Aréopage pour le juger. Le verdict absout le jeune homme et les Érinyes se transforment en déesses bienveillantes pour Athènes où elles ont désormais une place. Tissée des entrelacs de thesmos et de nomos que l’on a abordés précédemment, la tragédie ne témoigne guère d’un ordre humain qui se serait substitué à un ordre divin, mais bien de l’importance des notions de répartition et d’honneur, au double sens de la timê que les hommes doivent aux dieux et de celle que les dieux accordent aux hommes. Ce « contrat » implicite dans le cadre de toute polis deviendra plus clair encore avec la mise en place d’autres champs sémantiques que l’on abordera l’an prochain.

    • 56 min
    11 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    11 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2020-2021
    Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    La dernière leçon de l’année propose quelques conclusions d’étape, puisque la thématique de la norme religieuse et des questions d’autorité est loin d’être épuisée. Après avoir synthétisé les éléments abordés au fil des semaines sur les champs sémantiques de hieros, themis (avec thesmos) et nomos, on convoque la tragédie de la norme par excellence que sont Les Euménides d’Eschyle. Présentée à Athènes en 458, la trilogie de l’Orestie, dont Les Euménides forment le troisième élément, met en scène l’enchaînement des meurtres qui ensanglantent le palais de Mycènes dès le retour du roi Agamemnon après la chute de Troie. Oreste venge le meurtre de son père en mettant ses assassins à mort, à savoir sa propre mère et l’amant de celle-ci. Poursuivi par les Érinyes vengeresses, mais soutenu par l’Apollon delphique, Oreste se rend à Athènes où Athéna fonde le tribunal de l’Aréopage pour le juger. Le verdict absout le jeune homme et les Érinyes se transforment en déesses bienveillantes pour Athènes où elles ont désormais une place. Tissée des entrelacs de thesmos et de nomos que l’on a abordés précédemment, la tragédie ne témoigne guère d’un ordre humain qui se serait substitué à un ordre divin, mais bien de l’importance des notions de répartition et d’honneur, au double sens de la timê que les hommes doivent aux dieux et de celle que les dieux accordent aux hommes. Ce « contrat » implicite dans le cadre de toute polis deviendra plus clair encore avec la mise en place d’autres champs sémantiques que l’on abordera l’an prochain.

    • 56 min
    • video
    10 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec - VIDEO

    10 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec - VIDEO

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2020-2021
    Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    Après l’exploration du champ sémantique de la « sacralité », c’est le champ de la « régulation » et, avec lui, le registre de la themis qu’ouvre la présente leçon. Sur cet arrière-plan se dessine, en négatif, le monde des Cyclopes de l’Odyssée, des monstres enfermés dans un état asocial et apolitique. En positif, la themis induit, toujours chez Homère, les comportements attendus et adéquats dans le cadre rituel, ainsi que dans les domaines de la vie affective et sociale. Dans la Théogonie d’Hésiode, la conformité à la themis s’applique également au monde des dieux, avec la nécessité qui s’impose à Zeus d’assurer une bonne répartition des honneurs entre ses pairs. Comme Homère, Hésiode évoque les themistes (themis au pluriel) en tant que préceptes qui commandent à des décisions de type politique, au sens large des conditions de la vie en société. De telles décisions sont des dikai (dikē au pluriel) qui doivent être « droites ». En tant qu’exigence d’équilibre divinisée, Themis apparaît aussi dans l’ordre généalogique structuré par la Théogonie. Unie à Zeus, elle enfante Eunomia, « Juste répartition », Dikē, « Justice », et Eirēnē, « Paix », qui en déploient les potentialités de régulation et d’ordonnancement sous l’autorité du roi de l’Olympe. L’exercice adéquat de la themis est associé à la prospérité et à la paix dans les micro-sociétés du face-à-face et de tradition orale que sont les poleis naissantes de la poésie archaïque. Le « droit coutumier » (themistes et dikai) qui transparaît des vers d’Homère et d’Hésiode est arrimé aux espaces de délibération collective, comme le « cercle hieros » du chant XVIII de l’Iliade, qui sont voisins des autels des dieux, le tout conduisant à qualifier une cité de hiera.

    • 1 hr 58 min
    10 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    10 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2020-2021
    Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    Après l’exploration du champ sémantique de la « sacralité », c’est le champ de la « régulation » et, avec lui, le registre de la themis qu’ouvre la présente leçon. Sur cet arrière-plan se dessine, en négatif, le monde des Cyclopes de l’Odyssée, des monstres enfermés dans un état asocial et apolitique. En positif, la themis induit, toujours chez Homère, les comportements attendus et adéquats dans le cadre rituel, ainsi que dans les domaines de la vie affective et sociale. Dans la Théogonie d’Hésiode, la conformité à la themis s’applique également au monde des dieux, avec la nécessité qui s’impose à Zeus d’assurer une bonne répartition des honneurs entre ses pairs. Comme Homère, Hésiode évoque les themistes (themis au pluriel) en tant que préceptes qui commandent à des décisions de type politique, au sens large des conditions de la vie en société. De telles décisions sont des dikai (dikē au pluriel) qui doivent être « droites ». En tant qu’exigence d’équilibre divinisée, Themis apparaît aussi dans l’ordre généalogique structuré par la Théogonie. Unie à Zeus, elle enfante Eunomia, « Juste répartition », Dikē, « Justice », et Eirēnē, « Paix », qui en déploient les potentialités de régulation et d’ordonnancement sous l’autorité du roi de l’Olympe. L’exercice adéquat de la themis est associé à la prospérité et à la paix dans les micro-sociétés du face-à-face et de tradition orale que sont les poleis naissantes de la poésie archaïque. Le « droit coutumier » (themistes et dikai) qui transparaît des vers d’Homère et d’Hésiode est arrimé aux espaces de délibération collective, comme le « cercle hieros » du chant XVIII de l’Iliade, qui sont voisins des autels des dieux, le tout conduisant à qualifier une cité de hiera.

    • 1 hr 58 min
    • video
    09 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec - VIDEO

    09 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec - VIDEO

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2020-2021
    Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    Après l’exploration du champ sémantique de la « sacralité », c’est le champ de la « régulation » et, avec lui, le registre de la themis qu’ouvre la présente leçon. Sur cet arrière-plan se dessine, en négatif, le monde des Cyclopes de l’Odyssée, des monstres enfermés dans un état asocial et apolitique. En positif, la themis induit, toujours chez Homère, les comportements attendus et adéquats dans le cadre rituel, ainsi que dans les domaines de la vie affective et sociale. Dans la Théogonie d’Hésiode, la conformité à la themis s’applique également au monde des dieux, avec la nécessité qui s’impose à Zeus d’assurer une bonne répartition des honneurs entre ses pairs. Comme Homère, Hésiode évoque les themistes (themis au pluriel) en tant que préceptes qui commandent à des décisions de type politique, au sens large des conditions de la vie en société. De telles décisions sont des dikai (dikē au pluriel) qui doivent être « droites ». En tant qu’exigence d’équilibre divinisée, Themis apparaît aussi dans l’ordre généalogique structuré par la Théogonie. Unie à Zeus, elle enfante Eunomia, « Juste répartition », Dikē, « Justice », et Eirēnē, « Paix », qui en déploient les potentialités de régulation et d’ordonnancement sous l’autorité du roi de l’Olympe. L’exercice adéquat de la themis est associé à la prospérité et à la paix dans les micro-sociétés du face-à-face et de tradition orale que sont les poleis naissantes de la poésie archaïque. Le « droit coutumier » (themistes et dikai) qui transparaît des vers d’Homère et d’Hésiode est arrimé aux espaces de délibération collective, comme le « cercle hieros » du chant XVIII de l’Iliade, qui sont voisins des autels des dieux, le tout conduisant à qualifier une cité de hiera.

    • 59 min
    09 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    09 - Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2020-2021
    Norme religieuse et questions d'autorité dans le monde grec

    Après l’exploration du champ sémantique de la « sacralité », c’est le champ de la « régulation » et, avec lui, le registre de la themis qu’ouvre la présente leçon. Sur cet arrière-plan se dessine, en négatif, le monde des Cyclopes de l’Odyssée, des monstres enfermés dans un état asocial et apolitique. En positif, la themis induit, toujours chez Homère, les comportements attendus et adéquats dans le cadre rituel, ainsi que dans les domaines de la vie affective et sociale. Dans la Théogonie d’Hésiode, la conformité à la themis s’applique également au monde des dieux, avec la nécessité qui s’impose à Zeus d’assurer une bonne répartition des honneurs entre ses pairs. Comme Homère, Hésiode évoque les themistes (themis au pluriel) en tant que préceptes qui commandent à des décisions de type politique, au sens large des conditions de la vie en société. De telles décisions sont des dikai (dikē au pluriel) qui doivent être « droites ». En tant qu’exigence d’équilibre divinisée, Themis apparaît aussi dans l’ordre généalogique structuré par la Théogonie. Unie à Zeus, elle enfante Eunomia, « Juste répartition », Dikē, « Justice », et Eirēnē, « Paix », qui en déploient les potentialités de régulation et d’ordonnancement sous l’autorité du roi de l’Olympe. L’exercice adéquat de la themis est associé à la prospérité et à la paix dans les micro-sociétés du face-à-face et de tradition orale que sont les poleis naissantes de la poésie archaïque. Le « droit coutumier » (themistes et dikai) qui transparaît des vers d’Homère et d’Hésiode est arrimé aux espaces de délibération collective, comme le « cercle hieros » du chant XVIII de l’Iliade, qui sont voisins des autels des dieux, le tout conduisant à qualifier une cité de hiera.

    • 59 min

Top Podcasts In Education

Duolingo
Military Families Learning Network - Military Caregiving
Duolingo
Francesca Amber
Oxford University
Oxford University

You Might Also Like

More by Collège de France

Collège de France
Collège de France
Collège de France
Frantz Grenet
Stanislas Dehaene
Collège de France