456 episódios

Podcast du Collège de France

Collège de France (Histoire des religions) Collège de France

    • Cursos

Podcast du Collège de France

    • video
    11 - Dieux, daimones, héros (II) - VIDEO

    11 - Dieux, daimones, héros (II) - VIDEO

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2019-2020

    La Théogonie d’Hésiode présente l’acte de naissance des Nymphes dans le cosmos en tant que Nymphes méliennes (« des frênes »), à la suite de la castration d’Ouranos par Kronos. Ce crime fait s’engouffrer dans le monde une myriade d’entités ambivalentes et de maux, dont la vieillesse et la mort, qui sont l’apanage des humains. Ces Nymphes méliennes pourraient dès lors n’être pas seulement des entités liées à la guerre par le biais des lances faites en bois de frêne, mais aussi des figures associées à l’émergence des premiers humains, ainsi évoquée en creux par le poète. Selon d’autres modalités que celles dessinées par l’épopée homérique, les Nymphes y apparaissent une fois comme des entités supra-humaines d’entre-deux. Quant aux cultes qui leur étaient réservés, des exemples athéniens de la période classique, tant publics que privés, montrent des Nymphes locales au sein de groupes de destinataires divins aux fonctions courotrophiques étendues. À cela s’ajoute leur aptitude à intégrer sur le territoire des éléments étrangers comme le « nympholepte » Archedamos de Théra qui a aménagé la célèbre grotte de Vari dans le massif de l’Hymette. Tant les numphai humaines que les Nymphes divines sont porteuses des espoirs d’un groupe humain et pourvoyeuses de vie. À des titres divers, ce sont des figures de transition et d’intégration.

    • 59 min
    11 - Dieux, daimones, héros (II) - PDF

    11 - Dieux, daimones, héros (II) - PDF

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2019-2020

    La Théogonie d’Hésiode présente l’acte de naissance des Nymphes dans le cosmos en tant que Nymphes méliennes (« des frênes »), à la suite de la castration d’Ouranos par Kronos. Ce crime fait s’engouffrer dans le monde une myriade d’entités ambivalentes et de maux, dont la vieillesse et la mort, qui sont l’apanage des humains. Ces Nymphes méliennes pourraient dès lors n’être pas seulement des entités liées à la guerre par le biais des lances faites en bois de frêne, mais aussi des figures associées à l’émergence des premiers humains, ainsi évoquée en creux par le poète. Selon d’autres modalités que celles dessinées par l’épopée homérique, les Nymphes y apparaissent une fois comme des entités supra-humaines d’entre-deux. Quant aux cultes qui leur étaient réservés, des exemples athéniens de la période classique, tant publics que privés, montrent des Nymphes locales au sein de groupes de destinataires divins aux fonctions courotrophiques étendues. À cela s’ajoute leur aptitude à intégrer sur le territoire des éléments étrangers comme le « nympholepte » Archedamos de Théra qui a aménagé la célèbre grotte de Vari dans le massif de l’Hymette. Tant les numphai humaines que les Nymphes divines sont porteuses des espoirs d’un groupe humain et pourvoyeuses de vie. À des titres divers, ce sont des figures de transition et d’intégration.

    11 - Dieux, daimones, héros (II)

    11 - Dieux, daimones, héros (II)

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2019-2020

    La Théogonie d’Hésiode présente l’acte de naissance des Nymphes dans le cosmos en tant que Nymphes méliennes (« des frênes »), à la suite de la castration d’Ouranos par Kronos. Ce crime fait s’engouffrer dans le monde une myriade d’entités ambivalentes et de maux, dont la vieillesse et la mort, qui sont l’apanage des humains. Ces Nymphes méliennes pourraient dès lors n’être pas seulement des entités liées à la guerre par le biais des lances faites en bois de frêne, mais aussi des figures associées à l’émergence des premiers humains, ainsi évoquée en creux par le poète. Selon d’autres modalités que celles dessinées par l’épopée homérique, les Nymphes y apparaissent une fois comme des entités supra-humaines d’entre-deux. Quant aux cultes qui leur étaient réservés, des exemples athéniens de la période classique, tant publics que privés, montrent des Nymphes locales au sein de groupes de destinataires divins aux fonctions courotrophiques étendues. À cela s’ajoute leur aptitude à intégrer sur le territoire des éléments étrangers comme le « nympholepte » Archedamos de Théra qui a aménagé la célèbre grotte de Vari dans le massif de l’Hymette. Tant les numphai humaines que les Nymphes divines sont porteuses des espoirs d’un groupe humain et pourvoyeuses de vie. À des titres divers, ce sont des figures de transition et d’intégration.

    • 59 min
    • video
    10 - Dieux, daimones, héros (II) - VIDEO

    10 - Dieux, daimones, héros (II) - VIDEO

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2019-2020

    La Théogonie d’Hésiode présente l’acte de naissance des Nymphes dans le cosmos en tant que Nymphes méliennes (« des frênes »), à la suite de la castration d’Ouranos par Kronos. Ce crime fait s’engouffrer dans le monde une myriade d’entités ambivalentes et de maux, dont la vieillesse et la mort, qui sont l’apanage des humains. Ces Nymphes méliennes pourraient dès lors n’être pas seulement des entités liées à la guerre par le biais des lances faites en bois de frêne, mais aussi des figures associées à l’émergence des premiers humains, ainsi évoquée en creux par le poète. Selon d’autres modalités que celles dessinées par l’épopée homérique, les Nymphes y apparaissent une fois comme des entités supra-humaines d’entre-deux. Quant aux cultes qui leur étaient réservés, des exemples athéniens de la période classique, tant publics que privés, montrent des Nymphes locales au sein de groupes de destinataires divins aux fonctions courotrophiques étendues. À cela s’ajoute leur aptitude à intégrer sur le territoire des éléments étrangers comme le « nympholepte » Archedamos de Théra qui a aménagé la célèbre grotte de Vari dans le massif de l’Hymette. Tant les numphai humaines que les Nymphes divines sont porteuses des espoirs d’un groupe humain et pourvoyeuses de vie. À des titres divers, ce sont des figures de transition et d’intégration.

    • 1h 16 min
    10 - Dieux, daimones, héros (II) - PDF

    10 - Dieux, daimones, héros (II) - PDF

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2019-2020

    La Théogonie d’Hésiode présente l’acte de naissance des Nymphes dans le cosmos en tant que Nymphes méliennes (« des frênes »), à la suite de la castration d’Ouranos par Kronos. Ce crime fait s’engouffrer dans le monde une myriade d’entités ambivalentes et de maux, dont la vieillesse et la mort, qui sont l’apanage des humains. Ces Nymphes méliennes pourraient dès lors n’être pas seulement des entités liées à la guerre par le biais des lances faites en bois de frêne, mais aussi des figures associées à l’émergence des premiers humains, ainsi évoquée en creux par le poète. Selon d’autres modalités que celles dessinées par l’épopée homérique, les Nymphes y apparaissent une fois comme des entités supra-humaines d’entre-deux. Quant aux cultes qui leur étaient réservés, des exemples athéniens de la période classique, tant publics que privés, montrent des Nymphes locales au sein de groupes de destinataires divins aux fonctions courotrophiques étendues. À cela s’ajoute leur aptitude à intégrer sur le territoire des éléments étrangers comme le « nympholepte » Archedamos de Théra qui a aménagé la célèbre grotte de Vari dans le massif de l’Hymette. Tant les numphai humaines que les Nymphes divines sont porteuses des espoirs d’un groupe humain et pourvoyeuses de vie. À des titres divers, ce sont des figures de transition et d’intégration.

    10 - Dieux, daimones, héros (II)

    10 - Dieux, daimones, héros (II)

    Vinciane Pirenne-Delforge
    Collège de France
    Religion, histoire et société dans le monde grec antique
    Année 2019-2020

    La Théogonie d’Hésiode présente l’acte de naissance des Nymphes dans le cosmos en tant que Nymphes méliennes (« des frênes »), à la suite de la castration d’Ouranos par Kronos. Ce crime fait s’engouffrer dans le monde une myriade d’entités ambivalentes et de maux, dont la vieillesse et la mort, qui sont l’apanage des humains. Ces Nymphes méliennes pourraient dès lors n’être pas seulement des entités liées à la guerre par le biais des lances faites en bois de frêne, mais aussi des figures associées à l’émergence des premiers humains, ainsi évoquée en creux par le poète. Selon d’autres modalités que celles dessinées par l’épopée homérique, les Nymphes y apparaissent une fois comme des entités supra-humaines d’entre-deux. Quant aux cultes qui leur étaient réservés, des exemples athéniens de la période classique, tant publics que privés, montrent des Nymphes locales au sein de groupes de destinataires divins aux fonctions courotrophiques étendues. À cela s’ajoute leur aptitude à intégrer sur le territoire des éléments étrangers comme le « nympholepte » Archedamos de Théra qui a aménagé la célèbre grotte de Vari dans le massif de l’Hymette. Tant les numphai humaines que les Nymphes divines sont porteuses des espoirs d’un groupe humain et pourvoyeuses de vie. À des titres divers, ce sont des figures de transition et d’intégration.

    • 1h 16 min

Top de podcasts em Cursos

Outros ouvintes também assinaram

Mais de Collège de France