Выпусков: 39

Donald Trump est entré en campagne. Le président des États-Unis se verrait bien rester à la tête des USA. Slate.fr s'est associé à l'Institut Français des Relations Internationales et à la newsletter «Time to sign off» pour décrypter l'actualité de la campagne présidentielle américaine, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des USA, et Romain Dessal, fondateur de «Time to sign off».

Trump 2020 Slate.fr

    • Новости

Donald Trump est entré en campagne. Le président des États-Unis se verrait bien rester à la tête des USA. Slate.fr s'est associé à l'Institut Français des Relations Internationales et à la newsletter «Time to sign off» pour décrypter l'actualité de la campagne présidentielle américaine, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des USA, et Romain Dessal, fondateur de «Time to sign off».

    La difficile existence du mouvement libertarien sous la présidence Trump

    La difficile existence du mouvement libertarien sous la présidence Trump

    Ces derniers jours, un développement politique est passé relativement inaperçu: le retrait de l'un des candidats à l'élection présidentielle américaine de 2020, Justin Amash. Cet élu du Michigan à la Chambre des représentants a quitté le Parti républicain en juillet 2019 et avait pensé ce printemps se présenter pour le compte du Parti libertarien. 
    Le Parti libertarien est un petit parti, il regroupe des militants qui ont développé une vision extrême de l'individualisme. C'est une mouvance politique sans équivalent en France, on peut les comparer à des anarchistes, mais qui seraient plutôt de droite —il y a, bien sûr, pas mal de variantes au sein de cette mouvance libertarienne. 
    À quand remonte cette mouvance politique? Quels sont leurs principes? Que deviennent-ils aujourd'hui, confrontés à l'idéologie nationaliste de Trump? Comment fonctionnent les petits partis dans le système politique américain?
    Pour suivre la course à la présidentielle américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (IFRI) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des États-Unis, et Romain Dessal, fondateur de TTSO.
    Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores

    • 14 мин.
    Russie, Chine, Israël, quelle politique étrangère pour les États-Unis après Trump?

    Russie, Chine, Israël, quelle politique étrangère pour les États-Unis après Trump?

    Il semble que l'épidémie de Covid-19 compromette quelque peu les chances de réélection du président Trump en novembre prochain. Il y a, d'une part, son approche très peu empathique vis-à-vis de la souffrance des victimes et, d'autre part, l'incroyable crise économique et sociale qui touche les États-Unis. Tout ça n'est pas bon pour lui, qui comptait beaucoup sur son bilan comptable, jusqu'ici plutôt bon. En face, nous avons un camp démocrate désormais uni derrière Joe Biden. 
    Mais que donnerait une défaite de Trump? Avec une administration démocrate, verrait-on un rapprochement spectaculaire avec l'Europe et un apaisement avec la Chine? Quid de la politique américaine au Moyen-Orient? Plus fondamentalement, ces questions nous amènent à réfléchir au rôle que doivent jouer les États-Unis dans le monde —et quelle conception en a Joe Biden par rapport à Donald Trump. 
    Pour suivre la course à la présidentielle américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (IFRI) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des États-Unis, et cette semaine Christophe Carron, directeur des rédactions de Slate.fr.
    Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores
    Photo: Saul LOEB / AFP

    • 16 мин.
    Accusé d'agression sexuelle, Biden peut-il être candidat dans l'ère post #MeToo?

    Accusé d'agression sexuelle, Biden peut-il être candidat dans l'ère post #MeToo?

    Alors que Joe Bien a réussi à rassembler tout le camp démocrate autour de lui —il a reçu le soutien officiel de ses opposant·es de gauche Warren et Sanders mais aussi celui de Barack Obama— voilà que le serpent de mer des campagnes électorales américaines resurgit: les accusations de harcèlement sexuel.
    Tara Reade, une ancienne assistante parlementaire de Biden, l'accuse de l'avoir agressée sexuellement dans un sous-sol du Capitole au printemps 1993. Ces accusations interviennent à un moment où l'ancien VP d'Obama n'a jamais été aussi proche d'un face à face avec Donald Trump, et ce alors que Biden comptait jouer la carte du féminisme en annonçant le choix d'une vice-présidente en juin.
    Cette nouvelle affaire renvoie aussi à l'impact du mouvement #MeToo ces dernières années et plus largement à la grande histoire du féminisme aux États-Unis. Quelles conséquences cette accusation peut-elle avoir sur la campagne de Biden?
    Pour suivre la course à la présidentielle américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (IFRI) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des États-Unis, et Romain Dessal, fondateur de TTSO.
    Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores

    • 15 мин.
    Le Covid-19 tend les rapports entre Washington et les États américains

    Le Covid-19 tend les rapports entre Washington et les États américains

    La situation américaine se complique: d'abord, le nombre de victimes dépasse 55.000, un seuil psychologique important, puisque c'est le nombre de morts de la guerre du Vietnam; ensuite, on voit que certains États s'apprêtent à déconfiner —ainsi, les restaurant pourraient rouvrir ce vendredi 1er mai au Texas.
    Depuis la Maison-Blanche, le président Trump souffle le chaud et le froid vis-à-vis des États. Il encourage les manifestants qui réclament la fin du confinement, et en même temps, il blâme le gouverneur de la Géorgie qui veut déconfiner trop vite. 
    De fait, cette tension entre Washington et le reste du pays s'est manifestée plusieurs fois dans les semaines récentes. Début avril, Jared Kushner avait annoncé que les respirateurs dans les stocks nationaux ne seraient distribués qu'au compte-goutte aux États. Ce rationnement avait suscité la colère du gouverneur de New York Andrew Cuomo. 
    Et cette semaine, nouvelle polémique: le président reprend les arguments de Mitch McConnell, le chef de la majorité républicaine au Sénat, selon qui les États ne doivent pas recevoir d'aide fédérale pour faire face à la crise actuelle. 
    En quoi la crise sanitaire est-elle un révélateur de la complexité du système fédéral américain? Comment comprendre les tensions entre Washington et les gouvernements locaux? Qui a vraiment le pouvoir aux États-Unis?

    • 14 мин.
    Covid-19 et obésité, les États-Unis au croisement de deux épidémies

    Covid-19 et obésité, les États-Unis au croisement de deux épidémies

    Grâce au confinement massif de la population, il semblerait que le nombre de personnes infectées par le coronavirus commence à se stabiliser dans plusieurs régions des États-Unis. Ce lundi 13 avril, sept gouverneurs d'États du nord-est, dont New York, ont annoncé qu'ils allaient commencer à réfléchir ensemble à la manière dont le déconfinement pourrait s'organiser dans leurs États. 
    Par ailleurs, au fil de l'épidémie de coronavirus un facteur aggravant ou de «comorbidité» a été pointé du doigt: le surpoids ou l'obésité. De fait, les personnes en surpoids ou obèses sont surreprésentées parmi les victimes et les patient·e·s admis·e·s en réanimation.
    Or, le surpoids et l'obésité sont très répandus aux États-Unis. Ce sont des phénomènes particulièrement présents chez les personnes issues des minorités ethniques et dans les catégories sociales les plus pauvres.
    Comment la population américaine est-elle devenue obèse? Pourquoi les minorités ethniques sont-elles autant touchées par ce phénomène? Qu'est-ce que le «super-sizing»? 
    Pour suivre la course à la présidentielle américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (IFRI) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des États-Unis, et Romain Dessal, fondateur de TTSO.
    Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores

    • 16 мин.
    Covid-19: New York entre les mains d'Andrew Cuomo, nouveau héros des anti-Trump

    Covid-19: New York entre les mains d'Andrew Cuomo, nouveau héros des anti-Trump

    L'épidémie de coronavirus fait toujours la une aux États-Unis où on dénombre, à cette heure, 12.700 victimes dans le pays, dont presque la moitié dans l'État de New York (5.000), plus 1.200 dans l'État voisin du New Jersey. C'est sur la côte Est que se trouve le foyer le plus important du pays. 
    Ce 22 mars, le confinement a été mis en place dans tout l'État de New York par le gouverneur Andrew Cuomo, et depuis, la ville vit au rythme des hôpitaux débordés, des files d'attentes s'étirant devant les magasins (distanciation sociale oblige), des actes de générosité ou de désobéissance... 
    Comment cette ville s'organise-t-elle face à l'épidémie? Quelle est l'image de New York et l'importance réelle dans le reste du pays? Qui est Andrew Cuomo, le gouverneur de l'État de New York, a qui on prédit désormais un destin national? 
    Pour suivre la course à la présidentielle américaine, Slate.fr s'est associé à la newsletter «Time to Sign Off» (TTSO) et à l'Institut français des relations internationales (IFRI) pour proposer tous les mercredis le podcast Trump 2020, avec Laurence Nardon, chercheuse à l'IFRI et spécialiste des États-Unis, et Romain Dessal, fondateur de TTSO.
    Suivez-nous sur Instagram et Facebook. Pour échanger et découvrir de nouveaux podcasts, rejoignez aussi le Slate Podcast Club sur Facebook.
    Générique: «Ghost City (Saeptem Trump Remix)», de Dmitriy Diomores

    • 15 мин.

Топ подкастов в категории «Новости»


Слушатели также подписываются на

Еще от: Slate.fr