1 hr 33 min

#23 : "Dr Stanislas Bonneville D.O, mensonge, ostéopathie et médecine‪"‬ Le cabinet d'ostéopathie

    • Medicine

Ostéopathie et mensonge.

Dans ce nouvel épisode, nous plongerons dans une exploration fascinante et complexe des nuances éthiques entourant le mensonge en ostéopathie, grâce à l'analyse approfondie de mon ami le Dr Stanislas Bonneville, ostéopathe D.O.

Ses recherches, articulées avec une profondeur remarquable, nous invite à réfléchir sur les implications du mensonge dans la relation de soin, un sujet aussi délicat que crucial.

Stanislas ouvre le débat par une interrogation fondamentale : "Quels intérêts et limites pour un usage en conscience du mensonge en ostéopathie ?" Cette question nous conduit au cœur d'un dilemme éthique, où la balance entre vérité et nécessité thérapeutique se révèle précaire et chargée de conséquences profondes pour la relation thérapeutique.

Comme le souligne Andrew Taylor Still, père fondateur de l'ostéopathie, "Notre commandement principal est : 'Tu ne mentiras point'." Une maxime rappelant l'importance de l'intégrité dans la pratique médicale, mais dont l'application stricte s'avère parfois complexe face aux réalités du soin.

L'étude aborde la dimension réglementaire et déontologique de l'ostéopathie, illustrant comment les cadres légaux et éthiques encadrent mais aussi questionnent les pratiques professionnelles. "La convention européenne d’ostéopathie de 1987 présente la médecine ostéopathique comme "une science, un art et une philosophie des soins de santé". Cette définition encapsule la complexité d'une profession où les frontières entre soin, éthique et légalité sont souvent floues.

Le dialogue entre philosophie et pratique médicale enrichit également cette discussion. En citant Kant, Stanislas rappelle une perspective rigide sur la vérité : "Mentir est nuisible non seulement à la personne à qui l’on ment, mais à toute l’humanité." Une assertion qui pousse à considérer les impacts à long terme des petits arrangements avec la vérité dans la pratique quotidienne.

Nous conclurons notre exploration par une réflexion sur comment le mensonge, intentionnel ou non, façonne et est façonné par la culture médicale. Comme le déclare Sylvie Fainzang dans son étude sur le mensonge médical, "Le mensonge n'est pas tant ici le résultat d'un choix rationnel que le résultat de l'adhésion à un schème culturel, ou le fruit d'un comportement qui trouve son ancrage dans un modèle culturel de construction de la relation d'autorité."

Rejoignez-nous pour ce voyage intellectuel et émotionnel où nous dévoilerons les couches cachées des pratiques médicales, entre vérité et nécessité, éthique et empathie. Un épisode qui promet de stimuler autant la pensée critique que l'empathie envers ceux qui naviguent quotidiennement en ces eaux troubles.

Stanislas, cher ami, je tiens à te remercier chaleureusement pour ta participation à mon podcast. Avoir eu l'occasion de t'inviter en tant qu'ancien élève et maintenant collègue dans ce domaine a été un véritable plaisir. Chaque interaction avec toi a toujours été une occasion d'apprentissage mutuel, enrichie par ta rigueur intellectuelle et ta profondeur d'analyse qui n'ont cessé d'alimenter notre réflexion sur les pratiques de soin et leurs implications éthiques.

L'enregistrement de ce podcast avec toi fut non seulement l'opportunité de redécouvrir ton approche minutieuse et ton engagement envers l'éthique médicale, mais aussi un moment de partage humain et professionnel des plus gratifiants. Merci, Stanislas, pour ta contribution précieuse qui, sans aucun doute, inspirera et provoquera la réflexion parmi nos auditeurs.

je t'embrasse chaleureusement.
Greg

Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Ostéopathie et mensonge.

Dans ce nouvel épisode, nous plongerons dans une exploration fascinante et complexe des nuances éthiques entourant le mensonge en ostéopathie, grâce à l'analyse approfondie de mon ami le Dr Stanislas Bonneville, ostéopathe D.O.

Ses recherches, articulées avec une profondeur remarquable, nous invite à réfléchir sur les implications du mensonge dans la relation de soin, un sujet aussi délicat que crucial.

Stanislas ouvre le débat par une interrogation fondamentale : "Quels intérêts et limites pour un usage en conscience du mensonge en ostéopathie ?" Cette question nous conduit au cœur d'un dilemme éthique, où la balance entre vérité et nécessité thérapeutique se révèle précaire et chargée de conséquences profondes pour la relation thérapeutique.

Comme le souligne Andrew Taylor Still, père fondateur de l'ostéopathie, "Notre commandement principal est : 'Tu ne mentiras point'." Une maxime rappelant l'importance de l'intégrité dans la pratique médicale, mais dont l'application stricte s'avère parfois complexe face aux réalités du soin.

L'étude aborde la dimension réglementaire et déontologique de l'ostéopathie, illustrant comment les cadres légaux et éthiques encadrent mais aussi questionnent les pratiques professionnelles. "La convention européenne d’ostéopathie de 1987 présente la médecine ostéopathique comme "une science, un art et une philosophie des soins de santé". Cette définition encapsule la complexité d'une profession où les frontières entre soin, éthique et légalité sont souvent floues.

Le dialogue entre philosophie et pratique médicale enrichit également cette discussion. En citant Kant, Stanislas rappelle une perspective rigide sur la vérité : "Mentir est nuisible non seulement à la personne à qui l’on ment, mais à toute l’humanité." Une assertion qui pousse à considérer les impacts à long terme des petits arrangements avec la vérité dans la pratique quotidienne.

Nous conclurons notre exploration par une réflexion sur comment le mensonge, intentionnel ou non, façonne et est façonné par la culture médicale. Comme le déclare Sylvie Fainzang dans son étude sur le mensonge médical, "Le mensonge n'est pas tant ici le résultat d'un choix rationnel que le résultat de l'adhésion à un schème culturel, ou le fruit d'un comportement qui trouve son ancrage dans un modèle culturel de construction de la relation d'autorité."

Rejoignez-nous pour ce voyage intellectuel et émotionnel où nous dévoilerons les couches cachées des pratiques médicales, entre vérité et nécessité, éthique et empathie. Un épisode qui promet de stimuler autant la pensée critique que l'empathie envers ceux qui naviguent quotidiennement en ces eaux troubles.

Stanislas, cher ami, je tiens à te remercier chaleureusement pour ta participation à mon podcast. Avoir eu l'occasion de t'inviter en tant qu'ancien élève et maintenant collègue dans ce domaine a été un véritable plaisir. Chaque interaction avec toi a toujours été une occasion d'apprentissage mutuel, enrichie par ta rigueur intellectuelle et ta profondeur d'analyse qui n'ont cessé d'alimenter notre réflexion sur les pratiques de soin et leurs implications éthiques.

L'enregistrement de ce podcast avec toi fut non seulement l'opportunité de redécouvrir ton approche minutieuse et ton engagement envers l'éthique médicale, mais aussi un moment de partage humain et professionnel des plus gratifiants. Merci, Stanislas, pour ta contribution précieuse qui, sans aucun doute, inspirera et provoquera la réflexion parmi nos auditeurs.

je t'embrasse chaleureusement.
Greg

Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

1 hr 33 min