160 episodes

Bienvenue dans le monde des champions de la Tech Française et de ses entrepreneurs du palmarès Next40.
Parce que nous avons besoin de modèles pour grandir, nos invités partagent les clés de leurs succès, les écueils par lesquels ils sont passés, leurs problématiques, leurs ambitions et leurs visions pour le monde et leurs marchés. 40 nuances de Next c'est aussi un podcast qui découvre l'homme ou la femme derrière l'entreprise, qui tâche de comprendre les ressorts qui ont construit l'invité.e, ses choix et donc sa réussite. 
Et en ce moment plus que jamais, parler du Next, c'est envisager avec nos invités le monde d'après. Dans une émission sans langue de bois rythmée et co-animée par Olivier Mathiot et Thomas Benzazon, les invités reviennent sur l'actualité et révèleront les coulisses de leurs aventures entrepreneuriales et humaines.
Parce que la solidarité entrepreneuriale est essentielle, a fortiori en ce moment, et parce que l'écosystème est toujours plus mobilisé, de nombreux partenaires se sont associés à 40 nuances de Next pour porter haut la voix des entrepreneurs : France Digitale, La French Tech, La Tribune, Maddyness, Neuflize OBC et le Village by CA.
Parce que vous entendrez encore trop peu de voix féminines parmi les dirigeants du Next40 nous avons voulu féminiser à notre manière ce palmarès des champions de la Tech en proposant à leurs dirigeants de mettre en lumière une femme entrepreneure qu'ils admirent. Place aux "Sistas" du Next40, au micro de Solène Etienne, une émission clin d'œil au collectif du même nom porté par deux femmes entrepreneures, Celine Lazorthes et Tatiana Jama.
On espère que vous trouverez dans ces échanges de l'inspiration pour vos projets, vos entreprises et vos vies.
Olivier, Thomas & Solène.

Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

40 nuances de Next - les champions de la French Tech FeuilleBlanche Studio

    • Business
    • 5.0 • 1 Rating

Bienvenue dans le monde des champions de la Tech Française et de ses entrepreneurs du palmarès Next40.
Parce que nous avons besoin de modèles pour grandir, nos invités partagent les clés de leurs succès, les écueils par lesquels ils sont passés, leurs problématiques, leurs ambitions et leurs visions pour le monde et leurs marchés. 40 nuances de Next c'est aussi un podcast qui découvre l'homme ou la femme derrière l'entreprise, qui tâche de comprendre les ressorts qui ont construit l'invité.e, ses choix et donc sa réussite. 
Et en ce moment plus que jamais, parler du Next, c'est envisager avec nos invités le monde d'après. Dans une émission sans langue de bois rythmée et co-animée par Olivier Mathiot et Thomas Benzazon, les invités reviennent sur l'actualité et révèleront les coulisses de leurs aventures entrepreneuriales et humaines.
Parce que la solidarité entrepreneuriale est essentielle, a fortiori en ce moment, et parce que l'écosystème est toujours plus mobilisé, de nombreux partenaires se sont associés à 40 nuances de Next pour porter haut la voix des entrepreneurs : France Digitale, La French Tech, La Tribune, Maddyness, Neuflize OBC et le Village by CA.
Parce que vous entendrez encore trop peu de voix féminines parmi les dirigeants du Next40 nous avons voulu féminiser à notre manière ce palmarès des champions de la Tech en proposant à leurs dirigeants de mettre en lumière une femme entrepreneure qu'ils admirent. Place aux "Sistas" du Next40, au micro de Solène Etienne, une émission clin d'œil au collectif du même nom porté par deux femmes entrepreneures, Celine Lazorthes et Tatiana Jama.
On espère que vous trouverez dans ces échanges de l'inspiration pour vos projets, vos entreprises et vos vies.
Olivier, Thomas & Solène.

Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    [SISTA ALMA] Edwige Michau - Barooders : Elle offre à la planète le marché de la seconde main dans le sport

    [SISTA ALMA] Edwige Michau - Barooders : Elle offre à la planète le marché de la seconde main dans le sport

    Canicule à répétition, incendies de forêts, crues dévastatrices… L’été 2022 a été, pour de ,nombreuses personnes, une prise de conscience des effets concrets du réchauffement climatique. Pas pour Edwige Michau. Son propre déclic remonte à 2020, en pleine crise sanitaire. Avec son mari Geoffroy d’Autichamp, elle se demande comment agir à leur niveau pour le climat. Ils démissionnent de leurs postes dans la cosmétique et la banque d’investissement pour lancer leur propre projet. Pendant plusieurs mois, ils se forment puis décident de passer à l’action. Épargne durable ? Gestion des déchets ? Non, ce sera le marché de l’occasion pour les vêtements et articles de sport de plein air. En novembre 2021, le couple lance la plateforme Barooders, soutenue par plusieurs business angels connus de la French Tech. Et cette diplômée d’HEC, fille et petite-fille d’entrepreneurs, de confier au micro de Solène Etienne les bienfaits qu'elle tire de l’entrepreneuriat en famille. 
     
    Mais ses engagements, Edwige Michau ne les réserve pas qu’à la défense de la nature. La jeune maman défend avec ardeur la place des femmes dans la tech, au point de leur avoir réservé une part des fonds levés par sa startup. 
     
    Côté “Sista”, Edwige Michau a choisi de mettre en lumière Anne Balez, fondatrice de Lizee, “qui se bat avec qualité d'exécution assez incroyable” pour développer un logiciel qui permette aux marques de gérer la seconde main de leurs produits.
     
    Dans cet épisode, on cite Vinted, Le Bon Coin, Omaj, Décathlon, Apple, Amazon, ManoMano, Instragram, Justine Hutteau, Guirec Soudée, Benjamin Ferre, Nicolas d'Estais, Veepee, Ankortsore, Thomas Rebaud, Anthony Bourbon , Paul Lê, LVMH, Lizee
     
    A vos écouteurs 🎧

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 1 hr 2 min
    :46 Part 2 - Erwan Keraudy : Il était une fois deux frères entrepreneurs

    :46 Part 2 - Erwan Keraudy : Il était une fois deux frères entrepreneurs

    Il était une fois deux frères devenus associés. D’un côté, Erwan Keraudy, diplômé de l’ESCP, trader en Inde pour une banque française. De l’autre, Stevan, centralien, chercheur et spécialiste du machine learning. Le business pour l’un, la tech pour l’autre. “Les deux lobes du cerveau”, confie l’entrepreneur qui ne se serait jamais lancé dans le projet sans lui.
    Mais la relation fraternelle n’empêche pas les règles d’engagement afin d’éliminer tout sentiment ou ressentiment dans la conduite de l’entreprise. Vous apprendrez comment l’arrivée du troisième associé, Matthieu Finiasz, (Normale Sup, Polytechnique, Berkeley), chercheur en cryptographie, a entériné l’équilibre des pouvoirs.
    Dans cet épisode, Erwan s’épanche aussi sur sa soif de comprendre le monde qui l’entoure, de l’accès à l’énergie qui pourrait résoudre tous les potentiels conflits armés, à la crypto en passant par la richesse de la diversité et la tolérance inculquée par ses parents. Engagé sur la promotion des femmes dans la tech, il a choisi Kat Borlongan, l’ancienne directrice de la Mission French Tech jusqu’en 2021, “une femme exceptionnelle, qui ne manque pas de talent”, comme Sista à suivre.
    🙏 Merci à nos partenaires de nous soutenir tout en challengeant le Next40 avec leurs questions : Neuflize OBC, Oracle, La Tribune, Maddyness, La French Tech, France Digitale, et Village by CA.
    📣 Dans cet épisode, on cite : Stevan Keraudy, Matthieu Finiasz , Olvid, WhatsApp, Telegram, Paul Valé
    🎧 A vos écouteurs

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 42 min
    :46 Part 1 - Erwan Keraudy - CybelAngel - Il réinvente l’approche cyber et bluffe le FBI

    :46 Part 1 - Erwan Keraudy - CybelAngel - Il réinvente l’approche cyber et bluffe le FBI

    Les histoires d’entrepreneurs de la cybersécurité ressemblent parfois à des longs soliloques techniques et austères, dans lesquels la liberté de parole est souvent contrainte par la sensibilité des données concernées. Ce n’est pas le cas d’Erwan Keraudy. Pour évoquer le développement de Cybel Angel, le cofondateur et CEO convoque des anecdotes savoureuses, qui mêlent conférence de hackers à Las Vegas en sweat à capuche par 50 degrés ou le recrutement d’un ancien agent du FBI.
    Dans cet épisode, vous aurez un aperçu concret de la manière dont la startup française de 175 salariés a conquis la moitié du CAC 40, qui est prête à utiliser ses coûteux services pour repérer et protéger leurs données égarées sur le web. Partie à la conquête des Etats-Unis, la startup est devenue une licorne, l’une des deux du secteur en France avec Vade Secure. Et l’entrepreneur en espère d’autres pour relever les défis de souveraineté des Européens alors que la bataille fait rage face aux deux autres blocs, les Etats-Unis d’un côté, la Russie et l’Asie de l’autre.
    Dans cet épisode, cet ancien trader à Mumbai (Inde) évoque également l’importance de la parité, de l’égalité salariale et de la promotion des femmes dans la tech et ce que lui inspire le rachat de Twitter par Elon Musk.
    🙏 Merci à nos partenaires de nous soutenir tout en challengeant le Next40 avec leurs questions : Neuflize OBC, Oracle, La Tribune, Maddyness, La French Tech, France Digitale, et Village by CA.
    📣 Dans cet épisode, on cite : le FBI, Todd Carroll, la Def Con, Vade Secure, Tehtris, Gatewatcher
    🎧 A vos écouteurs

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 1 hr 9 min
    [SISTA AKENEO] Laure Bouguen - Ho Karan : Entreprendre dans le CBD sans s’épuiser

    [SISTA AKENEO] Laure Bouguen - Ho Karan : Entreprendre dans le CBD sans s’épuiser

    Écouter Laure Bouguen parler de son entreprise et de son parcours, c’est prendre une bonne dose d’optimisme et d’énergie. La philosophie de vie de la créatrice d’Ho Karan, marque de cosmétique à base de chanvre pour "déstresser les urbains”, pourrait se résumer en une chanson qu’elle a choisie : “Ride like the wind” de Christopher Cross. Avec ses mots, cela donne : “Profiter du chemin et prendre du plaisir en toute chose. Il n’y a pas de destination dans l’entrepreneuriat. Il n’y a pas de destination dans la vie. On est. Si on se laisse porter, on peut voler et s’amuser”. 
    Portée par son rapport à la nature, on vous laisse découvrir pourquoi Laure Bouguen a fait le choix de gérer son entreprise à distance, en tant que nomade du 21e siècle, pendant un an. Les profanes pourront apprendre comment son expérience de cérémonies d’ayahuasca au Costa Rica a changé sa vie. 
    En revenant à un sujet plus terre-à-terre, la jeune femme le reconnaît : elle n’a pas choisi la facilité en se lançant dans cette activité très normée, où communiquer et réaliser des ventes en ligne relèvent parfois du miracle. Depuis les débuts de l’entreprise, née sur les fonts baptismaux d’un projet de fin d’études en école de commerce, l'imaginaire collectif derrière le chanvre - les effets psychotropes du cannabis - complique sérieusement l’activité d’Ho Karan. Des publicités sur Facebook ou Instagram ? Impossible. Utiliser la plateforme Stripe pour les paiements ? Impossible. Faire une campagne sur Kickstarter ? Impossible.
    Financement, marketing, stratégie, covid, licenciements… L’histoire entrepreneuriale de Laure Bouguen est une succession de hauts et de bas. Avec une rare transparence, elle raconte tout de ce chemin accidenté. Pour autant, malgré toutes ses galères, elle ne se définit pas comme une personne résiliente, un mot dans lequel “il y a une idée de douleur” selon elle. “Je préfère parler de flexibilité. Il faut accepter de changer.” Persuadée des bienfaits de ses produits naturels pour le corps et l’esprit, elle développe aussi son entreprise au gré de ses envies. Elle vient ainsi d’inaugurer un espace dans le 3e arrondissement de Paris, à la frontière entre une boutique, un spa et un lieu de restauration.  “Ho Karan, c’est un projet de vie”, confie-t-elle.
    Sa nouvelle idée : transformer le square du carreau du Temple à Paris en forêt comestible. Une utopie ? On ne pariera pas sur le fait que cette femme engagée ne réussisse pas à relever ce challenge.
    Côté “Sista”, Laure Bouguen a choisi Sarah Msika, fondatrice de Plantation, et Fleur Phelipeau, de D-Labs.
     
    Dans cet épisode, on cite Frédéric de Gombert, Horace, Audencia, entourage network, Thierry Van de Weld, Nature et découvertes, Sephora, agence RDAI, Lita.co, prix Moovjee, Mickaël Froger de Lengow, Station F, Studio Harmonic.
     
    A vos écouteurs 🎧

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 1 hr 20 min
    [SISTA JOBTEASER] Alix Poulet - Leetchi : Passer de la casquette d’entrepreneure à celle de CEO

    [SISTA JOBTEASER] Alix Poulet - Leetchi : Passer de la casquette d’entrepreneure à celle de CEO

    Leetchi fait partie de ces entreprises dont l'histoire est intimement liée à une personne. Pour la cagnotte en ligne, il s’agit de Céline Lazorthes, une des premières fondatrices de startup française à la fin des années 2000, et porte-voix de l’entrepreneuriat féminin. Succéder à cette figure de la French Tech, qui vient de créer Resilience, relevait donc d’un challenge. C’est celui qu’a accepté Alix Poulet, quand son amie, rencontrée sur les bancs de l’incubateur HEC, est venue la chercher en 2017 pour devenir directrice des opérations de Leetchi. “Ça tombait sous le sens. Je me suis toujours engagée dans des aventures sous le sceau de l'amitié. J’avais à cœur d’assurer la continuité tout en offrant un nouvel élan”, explique Alix Poulet, devenue CEO de Leetchi en 2018, au micro de 40 Nuances de Sista.
    Après le rachat par Crédit Mutuel Arkea en 2015, Leetchi et sa petite sœur Mangopay appartiennent depuis mi 2022 au fonds Advent International. Une opération qui “nous donne les moyens de nos ambitions" avec un investisseur qui souscrit " à notre vision solidaire”, assure Alix Poulet. Une nouvelle application et un nouveau site web verront notamment le jour au printemps 2023.
    Pour Alix, il s’agit désormais de réussir l’évolution de Leetchi en devenant la plateforme européenne des dons pour des projets solidaires. Persuadée que Leetchi a une mission d’intérêt public, celle de mettre la générosité à portée de toutes les mains le plus simplement possible, la dirigeante ne se décrit pourtant pas comme une entrepreneure sociale. Elle connaît bien la question pour avoir voyagé un an, durant ses études, à la rencontre de 100 entrepreneurs qui avaient la volonté de changer le monde. Elle en est revenue convaincue que l’impact de chacun passe par l’engagement. “J’écoute les théories, mais il n’y a rien de tel que d’expérimenter par soi-même, même de façon douloureuse. La meilleure façon d'apprendre, c’est d’essayer, de se relever, de mettre les mains dans le cambouis”, déclare celle qui a réalisé, via l'entrepreneuriat, son rêve “d’avoir 1000 vies”.
    Sororité, diversité, santé mentale... Alix Poulet en profite pour faire part de ses engagements pour que les entreprises soient davantage le reflet de la France et s'inscrivent encore plus dans un rôle social.
    Côté “Sista”, Alix Poulet a choisi deux femmes : Aude Gogny-Goubert, comédienne, metteuse en scène, réalisatrice, écrivaine, autrice de la série Virago, qui met en lumière plus de 70 portraits de femmes extraordinaires, inspirantes et courageuses. Et Isabelle Rabier, fondatrice de Jolimoi, un exemple de “persévérance et de résilience”, et qui donne une capacité aux femmes d'être indépendantes financièrement.
    Dans cet épisode, on cite Céline Lazorthes, Ronan Le Moal, Crédit Mutuel Arkea, Mangopay, Advent International, Lydia, Mathieu Leroux, auteur de “80 hommes pour changer le monde”, fondations Ashoka et Schwab, Thomas Lang, Hachette, Céline Orjubin , Isabelle Rabier, Tatiana Jama, Aude Gogny-Goubert.
    A vos écouteurs 🎧

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 1 hr 5 min
    :45 Clément Delpirou - iad group : “Un tanker qui accélère comme un hors-bord”

    :45 Clément Delpirou - iad group : “Un tanker qui accélère comme un hors-bord”

    À l’occasion du France Digitale Day, la grande messe annuelle des startups françaises, Clément Delpirou a accepté de s’arrêter au micro de 40 nuances de Next pour raconter la success story de la discrète fusée de l’économie française, iad Group. Il suffit d’une liste de chiffres pour s’en convaincre : un chiffre d’affaires de 526 millions d’euros ; 500 collaborateurs ; près de 19 000 conseillers indépendants dans 6 pays (France, Italie, Allemagne, Espagne, Portugal et Mexique) ; 70 000 biens en ligne ; plus de 400 000 projets immobiliers réalisés depuis sa création. Cerise sur le gâteau, l’entreprise a réalisé une levée de fonds de 300 millions d’euros en 2021, la valorisant 1,2 milliards d’euros. Dans le jargon de la Tech, iad Group est donc à la fois une licorne (valorisation de plus d’un milliard d’euros) et un centaure (plus de 100 millions de revenus).
    Si le dirigeant n’a pas créé l’entreprise, qu’il préside depuis deux ans après un passage en tant que directeur général de L’Express et de Libération, il a pourtant un verbe qui lui vient instinctivement pour résumer l'histoire de l’entreprise : grandir. “C’est la définition la plus courte et la plus pertinente pour qualifier l’aventure d’iad Group depuis 2008”, explique-t-il. Une croissance récurrente, loin des projecteurs et de Paris, avec parfois des parts de marché dans certains territoires pouvant atteindre les 25%. “Dans des départements, on ne peut pas faire 1 km sans voir le panneau d’un agent iad”.
    Créé il y a 14 ans par Malik Benrjdal et Jérôme Chabin, iad Group est un réseau de conseillers immobiliers indépendants. Dès le départ, le choix est fait de se démarquer des rivaux historiques comme Century 21 ou Orpi en ne disposant pas d’agence immobilière. La stratégie est de coller aux usages d’un parcours d’achat de bien immobilier désormais majoritairement réalisé en ligne. Le maillage du territoire français se fera par des travailleurs indépendants (qu’on ne peut pas appeler agents immobiliers en France) formés pendant 1 an, comme dans une académie. La culture entrepreneuriale chez iad Group est forte : chaque nouvel entrant est accepté, se forme, construit son fonds de commerce et est libre de l’exploiter à sa guise. “Tout le monde ne réussit pas, mais tout le monde dispose des mêmes chances au départ, avec un modèle de rémunération attractif”. Ainsi, 81% de la commission est reversée aux conseillers dont 85% d'entre eux ne sont pas issus du secteur immobilier.
    Au cours de cet entretien, Clément Delpirou évoque aussi sa vision du management, la manière dont iad aborde la crise économique annoncée, et les investissements technologiques importants pour rendre l’expérience d’achat et de vente de bien immobilier toujours plus simple. D’un point de vue plus personnel, celui qui passe plus de la moitié de son temps à l’étranger milite pour un enseignement des langues dès le plus jeune âge et revient sur les enseignements tirés de son passage dans une industrie en crise, celle des médias.
    Enfin, dans une carte blanche très personnelle, Clément Delpirou rend un hommage appuyé et tendre à son grand-père de 95 ans, un mentor qui a accompagné son parcours professionnel.
    Côté “Sista”, Clément Delpirou a choisi Charlotte Pudlowski, co-fondatrice de Louie Media, qui a réussi à construire “une équipe, une marque forte et de l’impact en produisant et racontant des histoires bouleversantes et enthousiasmantes”. 
    Merci à nos partenaires de nous soutenir tout en challengeant le Next40 avec leurs questions : Neuflize OBC, Oracle, La Tribune, Maddyness, La French Tech, France Digitale, et Village by CA.     
     
    Dans cet épisode, on cite : Rémi Buttiaux d’IK Partners, Antoine Freysz de Kerala Ventures, Roland Tripard, Charlotte Pudlowski, Se Loger, Century 21, Orpi.
     
    A vos écouteurs


    Hébergé par Acast.

    • 49 min

Customer Reviews

5.0 out of 5
1 Rating

1 Rating

Top Podcasts In Business

iHeartPodcasts
NPR
Ramsey Network
Jocko DEFCOR Network
Guy Raz | Wondery
Andy Frisella #100to0

You Might Also Like

Alexandre Mars
Laurent Kretz | Orso Media
Matthieu Stefani | Orso Media
Pauline Laigneau
Caroline Mignaux
Les Echos