4 episodes

Assez parlé, le podcast où les écrivains se livrent. Pourquoi se sont-ils lancés dans l'écriture ? Qui sont les écrivains d'aujourd'hui ? Où écrivent-ils ? Lauren Malka leur pose la question ! 
“Écrire” : un acte divin, ineffable, inspiré ? A l’école d’écriture Les Mots, on tourne ce verbe dans tous les sens, et on pose toutes les questions, même les plus “sacrées”. On considère que l’écriture s’exerce, se raconte, se transmet, se chante, se dit, s’écrie. Dans le Podcast “Assez parlé”, on veut entendre les écrivains nous raconter leur quotidien et nous donner envie d’écrire. Le mythe de l’écrivain silencieux, on en a assez parlé. Aujourd’hui, ce sont eux que nous voulons entendre. Non pas les écrivains fantasmés, mais ceux que nous croisons dans nos ateliers d’écriture tous les jours et qui - on vous le promet ! - adorent bavarder pendant des heures en répondant aux questions qu’on ne leur pose jamais. Comment écrivent-ils ? Pourquoi ? A qui ? Depuis quand ? A quelle heure s’y mettent-ils ? A quel endroit ? A quoi ressemble leur livre avant d’être un livre ? Quelles voix tournent dans leur tête au moment où ils se mettent à leur table de travail ? Et comment ces voix, ces mots qui se bousculent dans leur cerveau deviennent-ils des histoires, récits, des nouvelles, des scenari ? Comment ont-ils débuté ? Continué ? Quelles ont été leurs plus grandes difficultés ? 
Elsa Flageul, David Thomas, Alice Zeniter, Yannick Haenel, Chloé Delaume, Agnès Michaux, Philippe Honoré… chaque mois, nous rencontrons les écrivains majeurs de la scène littéraire actuelle, ceux qui animent les ateliers d’écriture de l’école Les Mots, pour les interroger sur leur parcours et leur pratique d’écriture. Une précieuse collection d’entretiens pour connaître les joies, les doutes, les dessous de la vie d’écrivain et pour réveiller le désir d’écrire !
Lauren Malka : Journaliste, autrice et créatrice du podcast Assez parlé pour Les Mots, Lauren Malka interroge les écrivains dans la presse, à la radio, dans les festivals et à la télévision depuis 10 ans et n’a toujours pas épuisé toutes ses questions ! 
Diplômée du CELSA, formée à la littérature, à la philosophie et inspirée par son époque, elle chronique chaque mois dans les pages « livres » (entre autres) du Magazine Causette. En 2018, elle y a aussi publié sa première nouvelle de fiction. Le reste du temps, elle écrit un film-documentaire sur l'histoire de France à travers ses pratiques culinaires, anime des émissions de radio, et organise les événements littéraires de plusieurs institutions, salles de concerts (Ground Control, La Bellevilloise) et festivals. Jusqu'en 2017, elle a coordonné l'émission « Au Fil des mots », présentée par Christophe Ono-dit-Biot sur TF1. 
Elle a signé deux livres : « Les journalistes se slashent pour mourir. La presse face au défi numérique » (Robert Laffont, 2016) et « Le Goût de la philosophie » (Mercure de France, 2019).

Les Mots : Apprendre et s'inspirer auprès d'écrivains reconnus partout dans le monde (https://lesmots.co). 
Les Mots est une école d'écriture qui permet la transmission du savoir entre écrivains et personnes désireuses de progresser dans l'art d'écrire. Depuis son lancement, l'école a accueilli plus de 2500 participants et constitué un réseau de plus de 100 auteurs reconnus dans leur domaine, de Yannick Haenel à Isabelle Sorente, de Charles Pépin à Alice Zeniter. Heureux hasard de l’histoire, l'école se trouve dans une rue qui porte le nom d'un célèbre poète italien, la rue Dante, dans le quartier historique de la transmission littéraire à Paris, le quartier latin.

Assez parlé par l'école d'écriture Les Mots Assez parlé par l'école d'écriture Les Mots

    • Arts

Assez parlé, le podcast où les écrivains se livrent. Pourquoi se sont-ils lancés dans l'écriture ? Qui sont les écrivains d'aujourd'hui ? Où écrivent-ils ? Lauren Malka leur pose la question ! 
“Écrire” : un acte divin, ineffable, inspiré ? A l’école d’écriture Les Mots, on tourne ce verbe dans tous les sens, et on pose toutes les questions, même les plus “sacrées”. On considère que l’écriture s’exerce, se raconte, se transmet, se chante, se dit, s’écrie. Dans le Podcast “Assez parlé”, on veut entendre les écrivains nous raconter leur quotidien et nous donner envie d’écrire. Le mythe de l’écrivain silencieux, on en a assez parlé. Aujourd’hui, ce sont eux que nous voulons entendre. Non pas les écrivains fantasmés, mais ceux que nous croisons dans nos ateliers d’écriture tous les jours et qui - on vous le promet ! - adorent bavarder pendant des heures en répondant aux questions qu’on ne leur pose jamais. Comment écrivent-ils ? Pourquoi ? A qui ? Depuis quand ? A quelle heure s’y mettent-ils ? A quel endroit ? A quoi ressemble leur livre avant d’être un livre ? Quelles voix tournent dans leur tête au moment où ils se mettent à leur table de travail ? Et comment ces voix, ces mots qui se bousculent dans leur cerveau deviennent-ils des histoires, récits, des nouvelles, des scenari ? Comment ont-ils débuté ? Continué ? Quelles ont été leurs plus grandes difficultés ? 
Elsa Flageul, David Thomas, Alice Zeniter, Yannick Haenel, Chloé Delaume, Agnès Michaux, Philippe Honoré… chaque mois, nous rencontrons les écrivains majeurs de la scène littéraire actuelle, ceux qui animent les ateliers d’écriture de l’école Les Mots, pour les interroger sur leur parcours et leur pratique d’écriture. Une précieuse collection d’entretiens pour connaître les joies, les doutes, les dessous de la vie d’écrivain et pour réveiller le désir d’écrire !
Lauren Malka : Journaliste, autrice et créatrice du podcast Assez parlé pour Les Mots, Lauren Malka interroge les écrivains dans la presse, à la radio, dans les festivals et à la télévision depuis 10 ans et n’a toujours pas épuisé toutes ses questions ! 
Diplômée du CELSA, formée à la littérature, à la philosophie et inspirée par son époque, elle chronique chaque mois dans les pages « livres » (entre autres) du Magazine Causette. En 2018, elle y a aussi publié sa première nouvelle de fiction. Le reste du temps, elle écrit un film-documentaire sur l'histoire de France à travers ses pratiques culinaires, anime des émissions de radio, et organise les événements littéraires de plusieurs institutions, salles de concerts (Ground Control, La Bellevilloise) et festivals. Jusqu'en 2017, elle a coordonné l'émission « Au Fil des mots », présentée par Christophe Ono-dit-Biot sur TF1. 
Elle a signé deux livres : « Les journalistes se slashent pour mourir. La presse face au défi numérique » (Robert Laffont, 2016) et « Le Goût de la philosophie » (Mercure de France, 2019).

Les Mots : Apprendre et s'inspirer auprès d'écrivains reconnus partout dans le monde (https://lesmots.co). 
Les Mots est une école d'écriture qui permet la transmission du savoir entre écrivains et personnes désireuses de progresser dans l'art d'écrire. Depuis son lancement, l'école a accueilli plus de 2500 participants et constitué un réseau de plus de 100 auteurs reconnus dans leur domaine, de Yannick Haenel à Isabelle Sorente, de Charles Pépin à Alice Zeniter. Heureux hasard de l’histoire, l'école se trouve dans une rue qui porte le nom d'un célèbre poète italien, la rue Dante, dans le quartier historique de la transmission littéraire à Paris, le quartier latin.

    Épisode 4 - Écrire sur le désir avec Emma Becker

    Épisode 4 - Écrire sur le désir avec Emma Becker

    Comment écrire le désir ? Non pas le théoriser, mais le recréer, le susciter, le susurrer… tout un art qui est au coeur de notre échange pendant tout ce podcast. Assez parlé, on écoute !
    Emma Becker sera à l’affiche dès le 20 mars 2020 d’un atelier d’écriture à distance sur le thème du désir. Comment écrire le désir ? Non pas le théoriser, mais le recréer, le susciter, le susurrer… tout un art qui est au coeur de notre échange pendant tout ce podcast. La romancière, qui a signé l’un des romans les plus puissants de l’année 2019, “La Maison” (Flammarion) raconte ausi la façon dont elle a écrit et vécu ce livre, inspiré par son expérience de prostituée dans une maison close de Berlin pendant deux ans et demi. Elle revient sur ses premiers pas d’écrivaine, qui ont suivi de près ses premiers pas tout court puisqu’elle a rédigé sa première “lettre cachée” à l’âge de 5 ans. Elevée dans une école catholique, par des professeurs souvent très stricts, Emma a ensuite vu dans l’écriture sa seule et unique façon d’exprimer son obsession pour l’érotisme. Sacrés débuts pour une romancière qui considère que la vie et la littérature ne font qu’un.
    Autrice de deux romans autobiographiques qui ont remué la critique et le public, “Monsieur”, en 2011, et “Alice” en 2015, Emma Becker se livre ici avec générosité sur les ressorts intimes de son écriture et nous révèle même le thème de son prochain roman.

    • 20 min
    Épisode 3 - Écrire c'est comme se jeter dans un bain glacé avec Philippe Honoré

    Épisode 3 - Écrire c'est comme se jeter dans un bain glacé avec Philippe Honoré

    Agent immobilier, libraire,dramaturge, romancier, comédien, metteur en scène, directeur de théâtre...Philippe Honoré ne sait pas encore ce qu’il veut faire quand il sera grand ! Il nous raconte son amour pour l'écriture théâtrale et romanesque, mais aussi LA grande différence. Assez parlé, on l'écoute. 
    Philippe Honoré animera un atelier au long cours dès janvier 2020 sur l’écriture théâtrale, une écriture qui n’a rien à voir avec l’écriture romanesque, comme il l’explique dans ce podcast ! Il raconte aussi ses mille vies qui n’ont qu’un point commun : la surprise ! Agent immobilier, libraire,dramaturge, romancier, comédien, metteur en scène, directeur de théâtre...Philippe Honoré ne sait pas encore ce qu’il veut faire quand il sera grand ! On lui souhaite d’autres surprises et surtout de transmettre sa passion et sa culture en diable aux élèves qui pourront le suivre (attention, il est difficile à attraper s’il court aussi vite qu’il parle !). Au moment où ce podcast a été enregistré, Philippe Honoré adaptait “L’amie de Marguerite Duras” au Studio Hebertot (dont on entend un extrait dans le podcast), écrivait son troisième roman et son deuxième seul en scène autobiographique pour le théâtre sur son père, cinq ans après “Je dois tout à ma mère” (dont on entend aussi un extrait dans le podcast). 
    Crédits : 
    Création et réalisation : Lauren Malka. Montage : Florian Leterrier. Musique : “La Machine à écrire” Paroles : Louise Pressager / Musique Ferdinand Identité graphique : Nina Jovanovic. Direction générale : Elise Nebout.  
    Extraits diffusés dans l'épisode 3 :
    Extrait 1 -  “L’amie” adaptation de Philippe Honoré, d'après “L'Amie” de Michèle Manceaux mise en scène par Philippe Honoré Avec : Nathalie Grauwin. Enregistré au Studio Hebertot - Décembre 2019.
    Extrait 2 -  “Je dois tout à ma mère” de et avec Philippe Honoré, teaser enregistré au Théâtre Lucernaire en 2014
    Extrait 3 - Marguerite Duras à propos de l'an 2000 le 25 sept. 1985 Production Producteur ou co-producteur TELE LIBERATION, Antenne 2 https://www.ina.fr/video/I04275518 (https://www.ina.fr/video/I04275518)

    • 20 min
    Épisode 2 - Observer puis écrire avec David Thomas

    Épisode 2 - Observer puis écrire avec David Thomas

    Dans le deuxième épisode, nous découvrons David Thomas spécialiste d'un genre adulé aux États-Unis et méconnu en France : la micro-fiction. Il écrit pour la première fois à l'âge de 15/16 ans par amour, l'équivalent d'un livre entier de lettres d'amour... Rien que ça ! 
    Dans ce deuxième épisode, nous découvrons l’écrivain David Thomas. Auteur de deux romans dont l'un a reçu le prix Orange et le prix Louis Barthou de l'Académie française et de cinq recueils de micro-nouvelles - le dernier est paru chez Anne Carrière en 2019 “Un homme à sa fenêtre” - David Thomas est spécialiste d’un genre adulé aux Etats-Unis et méconnu en France : la micro-fiction. Il se rappelle dans cet épisode la première fois qu’il s’est senti devenir écrivain après avoir rédigé l’équivalent d’un livre entier de lettres d’amour (en tout petits caractères) à sa petite amie d’adolescence. Il n’a jamais remis en question cette vocation mais n’a pourtant rien écrit d’autre les dix années qui ont suivi ! Il revient aussi sur la rencontre qui a changé sa vie : son entretien avec l’écrivain Jean-Paul Dubois, lauréat du prix Goncourt 2019 à l’époque où il gribouillait des micro-fictions dans des carnets. Jean-Paul Dubois lui a alors offert les plus beaux encouragements littéraires possibles et a préfacé son tout premier recueil de nouvelles “La patience des buffles sous la pluie”. Il explique comment il fabrique ses microfictions et évoque l’une des histoires vraies qui inspirent son prochain recueil. Assez parlé, il est temps de l'écouter, avant de se (re)mettre à écrire !
    Crédits : 
    Création et réalisation : Lauren Malka. Montage : Florian Leterrier. Musique : “La Machine à écrire” Paroles : Louise Pressager / Musique Ferdinand Identité graphique : Nina Jovanovic. Direction générale : Elise Nebout.  

    Extraits lus dans l'épisode 2 : 
    Extrait 1 - “La bonne copine” tirée du recueil “Le poids du monde est amour” de David Thomas (Anne Carrière, 2018)
    Extrait 2 - “Miracle” tiré du recueil “Un homme à sa fenêtre” de David Thomas (Anne Carrière, 2019) 
    Extrait 3 - extrait de la préface signée Jean-Paule Dubois de “La patience des buffles sous la pluie” de David Thomas (Bernard Pascuito, 2009)

    • 18 min
    Episode 1 - Arrêtez de faire de l'écriture, écrivez avec Elsa Flageul

    Episode 1 - Arrêtez de faire de l'écriture, écrivez avec Elsa Flageul

    Dans le premier épisode, nous écoutons Elsa Flageul (https://lesmots.co/ecrivain/elsa-flageul) auteure de 5 romans aux éditions Julliard - bientôt 6 ! Elle raconte ses débuts tardifs, le meilleur conseil qu'une éditrice lui ait donné, la façon - improbable - dont elle s'est lancée dans l'écriture... Assez parlé, il est temps de l'écouter, avant de se (re)mettre à écrire !

    Elsa Flageul, qui anime un atelier d’écriture depuis mai 2019 sur le changement de points de vue, est une romancière adorée par la critique comme par le public depuis ses débuts. Pourtant, jusqu’à ses 25 ans, elle n’avait jamais écrit une seule ligne et n’avait même pas envisagé de le faire un jour. Dans le premier épisode du Podcast’ ”Assez parlé”, elle nous parle de son coup de foudre à vie pour l’écriture, elle nous raconte pour quelle raison très personnelle elle a ressenti le besoin irrépressible d’écrire un roman alors qu’elle n’avait, à l’époque, qu’une idée en tête : devenir comédienne. Elle révèle un extrait de ce tout premier texte inédit et partage avec nous LE conseil de l’éditrice qui a changé sa vie et qui la guide encore aujourd’hui. Elle nous dit aussi pourquoi le “changement de point de vue”, qui est le thème de son atelier d’écriture, est une clé centrale pour construire un roman. Enfin, vous entendrez dans cet épisode un extrait de son dernier roman : À nous regarder ils s’habitueront (Julliard, janvier 2019). 
    Création : Lauren Malka
    Merci à Juan Lopez et Florian Leterrier pour leur aide. 
    Crédits musique : “La Machine à écrire” Paroles : Louise Pressager (http://louisepressager.fr/?fbclid=IwAR2DUprXe38YuW5rzDEaihw68GM6S1EuSvHlBnRU2_5seSoVZDBe3e4WN8s) / Musique Ferdinand
    Extrait de À nous regarder, ils s’habitueront d’Elsa Flageul (Julliard, 2019) : 
    “J’attends que Vincent arrive, j’attends qu’on vienne nous chercher, César et moi, je suis assise à côté de son berceau et j’attends. J’ai peur de ce qu’on va peut-être découvrir (...)
    Et alors que je suis prête à me laisser totalement engloutir par la peur, sans Vincent ni personne pour m’attraper par la peau du cou, voilà qu’arrivent ceux qui sèment le silence et le respect admiratif là où ils passent, ceux devant qui instinctivement on baisse les yeux, ceux qui savent, ceux qui décrètent, ceux qui donnent l’hostie de l’espoir ou du tourment, dossiers sous le bras, blouse blanche ouverte, lunettes en serre-tête, stéthoscope au cou et tripotée d’internes mal dégrossis à leurs basques : les PÉDIATRES. S’il y a un dieu quelque part, il doit ressembler à un pédiatre, c’est certain” (À nous regarder, ils s’habitueront p. 72).  

    • 20 min

Top Podcasts In Arts

Listeners Also Subscribed To