11 episodes

Dans le rétro de la mode est le podcast du site www.thefashionstories.com. Un site dédié à la culture mode et aux créateurs émergents.
Ce podcast fouille dans les racines de ceux qui font la mode.
De quel environnement familial et social sont-ils issus ? Comment ont-ils façonné leur style ? Quels sont les artistes qui ont forgé leur goût du beau ?
Ils partagent avec nous leur héritage mode.
Pour découvrir les interviews dans leur intégralité et l'univers des créateurs en images, rendez-vous sur le site www.thefashionstories.com
Bonne écoute et bonne lecture !

Dans le rétro de la mode Inès Matsika

    • Fashion & Beauty
    • 5.0 • 1 Rating

Dans le rétro de la mode est le podcast du site www.thefashionstories.com. Un site dédié à la culture mode et aux créateurs émergents.
Ce podcast fouille dans les racines de ceux qui font la mode.
De quel environnement familial et social sont-ils issus ? Comment ont-ils façonné leur style ? Quels sont les artistes qui ont forgé leur goût du beau ?
Ils partagent avec nous leur héritage mode.
Pour découvrir les interviews dans leur intégralité et l'univers des créateurs en images, rendez-vous sur le site www.thefashionstories.com
Bonne écoute et bonne lecture !

    Saison 1 #10 Barbara Bui

    Saison 1 #10 Barbara Bui

    On croit tout connaître de Barbara Bui. Une créatrice de mode incontournable qui accompagne les femmes depuis 37 ans. Dans cette conversation, elle se dévoile sous un jour nouveau. Celui d’une femme de lettres, qui se destinait à l’écriture, avant que la mode ne débarque dans sa vie. Elle nous explique comment son environnement familial l’a guidée vers le cinquième art et comment il imprègne ses créations, au style rock, depuis le début.
    Pour découvrir l'interview intégrale et en images, un clic ici: https://bit.ly/BARBARABUIinterview

    2 phrases clés:
    - 4'43: Du côté de la famille française de ma mère, il y a eu toute une transmission culturelle. J'avais une grand-tante qui m'a beaucoup accompagnée. Elle m'a ouvert à la culture (...). Quand j'étais adolescente les auteurs marquants étaient Dostoeïvski, Kafka...

    - 10'10: Le mot rock est symbole de force, ou de rébellion. C'est une forme d'attitude plus qu'une panoplie (...). Il ya des films de Jonh Cassavetes, qui pour moi, représente cette recherche d'exister, une forme de révolte naturelle.

    • 17 min
    Saison 1 #9 Charlotte de Fayet, Molli

    Saison 1 #9 Charlotte de Fayet, Molli

    Après un parcours au sein de services marketing de grands groupes, Charlotte de Fayet se laisse embarquer par hasard dans la mode.
    Il y a plus de cinq ans, elle a pris les rennes de la maison Molli. Une marque centenaire spécialisée jusqu’alors dans la maille de luxe et le trousseau de naissance. Sous l’impulsion de Charlotte, Molli prend un nouveau visage avec une ligne pour femmes haut de gamme.
    Dans cette nouvelle aventure, Charlotte exprime une créativité qu’elle a nourrie, en sous-marin, depuis l’enfance. Elle nous explique comment elle a croisé son histoire à celle de la marque qu’elle dirige.

    3 phrases clés:
    - 2’30 : Par son métier (dirigeante d’un bureau de presse), ma mère m’a transmis l’art de savoir vivre et savoir recevoir à la française. Elle organisait beaucoup de déjeuners de presse. Elle me l’a inculqué dès toute petite. Mon père était l’artiste de la famille. Je l’ai toujours vu dessiner. C’est lui qui m’amenait faire des expositions.

    -5’20: Ma première émotion mode, c’était le défilé à la maison avec ma mère qui sortait beaucoup et qui s’habillait le soir, elle mettait des tenues insensées. Je me disais que c’était original, coloré, osé. J’étais fière d’elle. Ça faisait plaisir de la voir sortir, conquérante.

    - 13’20: Je ne pensais pas que ça me plairait à ce point-là, que je serais aussi à l’aise. Finalement, je me sens à ma place. Je n’ai pas l’impression de m’être inventée une casquette créative. Je devais l’être manifestement car ça me vient très naturellement. J’adore les couleurs, la mise en scène, j’aime beaucoup la photo.

    • 23 min
    Les Talents de la Fédération du Prêt à Porter Féminin

    Les Talents de la Fédération du Prêt à Porter Féminin

    Pour cet épisode spécial, j’ai tendu mon micro non pas à un créateur, mais à trois jeunes designers issus de la dernière promotion du programme Talents, lancé par la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin. Il s’agit de Coralie Marabelle, fondatrice du label éponyme, de Louis Goulet co-fondateur de Noyoco et d’Eva Bromberg, créatrice de Keur Paris.
    Je les rencontre aux Galeries Lafayette Paris Haussman, où ils présentent un pop up avec leurs autres partenaires de promotion.
    On découvre trois talents, trois aventures différentes mais tous sont unis par une même volonté de défendre une mode responsable et par un parcours de jeunes entrepreneurs.
    Ils partagent avec nous leurs convictions et leurs expériences au sein du programme Talents.

    3 phrases clés:
    -8'50: "La crise met un gros coup de pied dans la fourmilière. Faire comprendre aux gens que la fast fashion a ses limites, qu'on est à bout de souffle: c'est un discours que je tenais avant mais que tout le monde n'entendait pas. Maintenant, il y a une prise de conscience". Coralie Marabelle

    - 24'20: "On s'est aperçu du fait qu'on avait beaucoup de problèmes similaires. Du coup, ça nous a permis de confronter nos soucis et de
    s'entraider avec nos différents tips". Eva Bromberg de Keur Paris

    - 26'30: "Il faut se préparer au fait que lancer une marque, c'est un marathon. Gagner du temps, ça passe par rencontrer des gens et se rapprocher des institutions". Louis Goulet de Noyoco

    • 32 min
    Saison 1 #8 Marie Gas

    Saison 1 #8 Marie Gas

    Marie Gas est ce qu’on appelle une enfant de la balle. Elle est tombée dans le bijou depuis toute petite. Il y a 50 ans, son père André, lançait Gas Bijoux dans des ateliers à Marseille. Aujourd’hui, elle est directrice artistique de la maison et dirige en parallèle le concept-store culte By Marie. Elle explique, avec sensibilité, comment son héritage familial la guide dans ces deux aventures.

    3 phrases clés

    3’09 : J’ai vécu mon enfance à Marseille dans une maison qui est devenue une maison atelier où mon père a développé son artisanat du bijou avec un, puis deux, puis trois artisans. Aujourd’hui, on en a 60 ! Cette enfance était empreinte de cet univers d’artisan avec un père qui travaillait beaucoup et une maman fantaisiste.

    6’35 : Je me souviens d’avoir été émerveillée par le travail de l’artisan. Ça, c’est sûr que c’est quelque chose qui me touchait enfant et qui me touche encore aujourd’hui.

    10’50 : C ‘était une évidence, j’avais une histoire à raconter. Cette boutique - By Marie - a été très novatrice dans sa proposition colorée. J’ai tout de suite eu envie de proposer des collections qui n’étaient pas diffusées en France. Dès le départ la sélection fut exigeante.

    • 21 min
    Saison 1 #7 Hanane Hotait

    Saison 1 #7 Hanane Hotait

    Alors que le Liban, le pays d’origine d’Hanane Hotait, connaît une grave crise économique, la créatrice partage dans le podcast son attachement à cette terre. Formée à Beyrouth auprès du couturier Rabih Keyrouz, elle explique aussi comment ses racines inspirent la garde-robe rétro chic qu’elle construit autour de la chemise, depuis Paris.

    Les phrases clés :

    -4’23: J’ai vécu au Liban pendant 7 ans et c’est de loin, l’une des plus belles expériences de ma vie. C’est un pays qui est magnifique. C’est un peuple incroyable, si riche, si cultivé. Ce qui se passe en ce moment est très triste. (…) Mon cœur est avec eux.

    -10’17 : Enfant, je jouais avec les chemises de mon père et c’est comme cela que ça a commencé. En grandissant, je me suis mise à les porter (…). Avec la chemise, je veux que les femmes se sentent libres.

    -11’54: (En parlant du couturier Rabih Kayrouz) Je garde le souvenir d’un homme très mystérieux, très généreux, avec un talent incroyable. Ça a été une magnifique expérience. C’est une personne très touchante.

    - 12’20: Pour moi, Beyrouth, c’est la fête, la vie, l’amour et la mer. Quand on arrive, il y a une énergie... Ça coule dans mes veines. (…). Cette lumière…

    - 16’41 : « Hanane » veut dire la tendresse en arabe. Ça me correspond bien. Parfois, j’aurais voulu être moins sensible mais c’est ce qui fait ma personnalité. (…). J’ai tenu à ce que la marque soit une marque éponyme. Comme mes racines, ça fait partie de mon identité à part entière.

    Pour découvrir en images l'univers d'Hanane Hotait, faites un clic ici: https://bit.ly/HananeHotaitInterview

    • 21 min
    Saison 1 #6 Alexandre Blanc

    Saison 1 #6 Alexandre Blanc

    En seulement 3 collections, Alexandre Blanc s'est fait un nom et s'impose comme le talent à suivre. Après des expériences chez Yves Saint Laurent, Carven et Jil Sander, il imagine un vestiaire, hors tendances, qui donne du caractère aux femmes. Passionné de peinture et de cinéma, le créateur explique dans cet épisode comment ce goût a façonné sa mode.

    2 phrases clés:
    - 5'25: Enfant, j'ai aimé m'ennuyer. Ces moments de rien, où on laisse libre cours à son imagination.
    -9'44: La mode m'intéresse mais au-delà de ça, c'est plutôt raconter le caractère d'une femme.
    Pour découvrir en intégralité et en images l'interview d'Alexandre Blanc, faites un clic ici: https://bit.ly/AlexandreBlanc

    • 18 min

Customer Reviews

5.0 out of 5
1 Rating

1 Rating

alinekele ,

Dans le rétro de la mode

Podcast très intimiste, on apprend plein de belles choses !

Top Podcasts In Fashion & Beauty

Listeners Also Subscribed To