11 min

Datacraft : un club dédié à la data science et l’Intelligence Artificiell‪e‬ Visionary Marketing Podcasts

    • Marketing

Un club Data Science et IA ? Là où beaucoup veulent absolument qu’on remplace les humains par des robots, les experts de l’IA démontrent la supériorité des échanges humains. Car il y avait un besoin d’échange dans la communauté de la data science et Isabelle Hilali, CEO et fondatrice de Datacraft, que nous avions déjà interviewée ici il y a quelques années, l’avait pressenti. Elle n’a pas hésité à lancer son club data science en plein milieu de la crise du Covid et a démontré, même en ces temps difficiles que tout est possible. Elle a démontré également que la nécessité de se parler, y compris pour les experts de l’IA et de la data science, est plus forte que jamais. Retour sur la création d’un club hors du commun, où se dessine collaborativement le futur de vos logiciels. 

Datacraft : un club data science et IA installé au cœur de La Sorbonne



J’ai observé que l’univers de la data science et des data scientists est un domaine sur lequel il faut apprendre tout le temps et où tout va extrêmement vite

Isabelle Hilali – Datacraft

« En data science, il est vraiment compliqué d’être à la pointe en termes de compétences. C’est un univers où l’on a besoin de partager. On a toujours l’image du geek qui est seul derrière son micro, mais en fait, si on veut être bon, il faut croiser les données et être imaginatif » explique Isabelle.

C’est un univers sur lequel il y a beaucoup de liberté puisque ce sont des métiers très demandés alors que trop peu de bonnes compétences sont disponibles. Les data scientists peuvent donc quelque peu « imposer » la façon dont ils ont envie de travailler. Et ils ont envie de travailler de manière flexible.

L’idée, c’était d’avoir un lieu qui donne envie de collaborer

Le Centre d’intelligence artificielle de la Sorbonne a été imaginé pour permettre de se retrouver pour collaborer. C’est un lieu ouvert. Et c’est là que Datacraft s’est implanté, entre la tour de Jussieu et le jardin des plantes.



Un portrait robot du data scientist ? Impossible tant ce mot recouvre de réalités différentes

J’aimerais bien faire un portrait robot de la data scientist, mais il n’y en a beaucoup pour l’instant … Alors j’ai commencé par le data scientist au sens large.

Il n’y a pas de portrait robot du data scientist. Ce mot est utilisé un peu à tort et à travers. Il recouvre différentes réalités

Il y a également le data ingénieur, le data scientist, le data analyst. Il y a besoin de préparer les données, de développer des modèles, d’intégrer aussi tout cela dans le système d’information.

Certains ont une formation assez classique, une grande école d’ingénieurs ou une grande école de math et d’informatique. Mais d’autres ont fait de la musique et ensuite se sont formés à la datascience.

Le bon data scientist, qui va être performant dans une organisation, doit être curieux. Il doit être ouvert à l’organisation dans laquelle il est, pour comprendre la situation et éviter de construire des modèles abstraits qui ne serviront à rien. Il doit comprendre les problématiques en allant chercher des données, en faisant de l’apprentissage machine, en développant des modèles, en s’interrogeant sur la meilleure façon d’aider à la connaissance, à la prise de décision.

Pour moi, le bon data scientist est quelqu’un d’ouvert et de collaboratif, et qui a des compétences en mathématiques et en inf...

Un club Data Science et IA ? Là où beaucoup veulent absolument qu’on remplace les humains par des robots, les experts de l’IA démontrent la supériorité des échanges humains. Car il y avait un besoin d’échange dans la communauté de la data science et Isabelle Hilali, CEO et fondatrice de Datacraft, que nous avions déjà interviewée ici il y a quelques années, l’avait pressenti. Elle n’a pas hésité à lancer son club data science en plein milieu de la crise du Covid et a démontré, même en ces temps difficiles que tout est possible. Elle a démontré également que la nécessité de se parler, y compris pour les experts de l’IA et de la data science, est plus forte que jamais. Retour sur la création d’un club hors du commun, où se dessine collaborativement le futur de vos logiciels. 

Datacraft : un club data science et IA installé au cœur de La Sorbonne



J’ai observé que l’univers de la data science et des data scientists est un domaine sur lequel il faut apprendre tout le temps et où tout va extrêmement vite

Isabelle Hilali – Datacraft

« En data science, il est vraiment compliqué d’être à la pointe en termes de compétences. C’est un univers où l’on a besoin de partager. On a toujours l’image du geek qui est seul derrière son micro, mais en fait, si on veut être bon, il faut croiser les données et être imaginatif » explique Isabelle.

C’est un univers sur lequel il y a beaucoup de liberté puisque ce sont des métiers très demandés alors que trop peu de bonnes compétences sont disponibles. Les data scientists peuvent donc quelque peu « imposer » la façon dont ils ont envie de travailler. Et ils ont envie de travailler de manière flexible.

L’idée, c’était d’avoir un lieu qui donne envie de collaborer

Le Centre d’intelligence artificielle de la Sorbonne a été imaginé pour permettre de se retrouver pour collaborer. C’est un lieu ouvert. Et c’est là que Datacraft s’est implanté, entre la tour de Jussieu et le jardin des plantes.



Un portrait robot du data scientist ? Impossible tant ce mot recouvre de réalités différentes

J’aimerais bien faire un portrait robot de la data scientist, mais il n’y en a beaucoup pour l’instant … Alors j’ai commencé par le data scientist au sens large.

Il n’y a pas de portrait robot du data scientist. Ce mot est utilisé un peu à tort et à travers. Il recouvre différentes réalités

Il y a également le data ingénieur, le data scientist, le data analyst. Il y a besoin de préparer les données, de développer des modèles, d’intégrer aussi tout cela dans le système d’information.

Certains ont une formation assez classique, une grande école d’ingénieurs ou une grande école de math et d’informatique. Mais d’autres ont fait de la musique et ensuite se sont formés à la datascience.

Le bon data scientist, qui va être performant dans une organisation, doit être curieux. Il doit être ouvert à l’organisation dans laquelle il est, pour comprendre la situation et éviter de construire des modèles abstraits qui ne serviront à rien. Il doit comprendre les problématiques en allant chercher des données, en faisant de l’apprentissage machine, en développant des modèles, en s’interrogeant sur la meilleure façon d’aider à la connaissance, à la prise de décision.

Pour moi, le bon data scientist est quelqu’un d’ouvert et de collaboratif, et qui a des compétences en mathématiques et en inf...

11 min

Top Podcasts In Marketing