108 episodes

⭐ Tendance 2020 et 2021 de Apple Podcasts ⭐
Flashback est le podcast de l'agence de marketing digital Intuiti. Des dirigeant(e)s passionné(e)s reviennent sur le sens qu'ils donnent à leur métier, sur leurs bonnes ou mauvaises décisions, sur leurs succès et sur leurs échecs.... Dans chaque épisode, les collègues et amis Quentin Franque et Jean-Michel Onillon interrogent ceux qui révolutionnent l'expérience client, en respectant leurs propres valeurs.

Avec Flashback, il est souvent question de digital, de marketing et de communication. On parle aussi de doutes, d'espoirs, d'ambition et de vision... et plus rarement (même si c'est arrivé), de Martin Solveig, de Nikos Aliagas, de Joël Dicker, du "Père Noël est une ordure", de Roland Garros, de la salle Pleyel, de parentalité, de phobies, de la couleur verte, des avions, des légumes... Bref, on creuse nos sujets !

Pour recevoir notre newsletter et être tenu au courant des nouveaux épisodes, rendez-vous sur le média Decriiipt de Intuiti.

Flashback, podcast marketing par Intuiti Intuiti

    • Business

⭐ Tendance 2020 et 2021 de Apple Podcasts ⭐
Flashback est le podcast de l'agence de marketing digital Intuiti. Des dirigeant(e)s passionné(e)s reviennent sur le sens qu'ils donnent à leur métier, sur leurs bonnes ou mauvaises décisions, sur leurs succès et sur leurs échecs.... Dans chaque épisode, les collègues et amis Quentin Franque et Jean-Michel Onillon interrogent ceux qui révolutionnent l'expérience client, en respectant leurs propres valeurs.

Avec Flashback, il est souvent question de digital, de marketing et de communication. On parle aussi de doutes, d'espoirs, d'ambition et de vision... et plus rarement (même si c'est arrivé), de Martin Solveig, de Nikos Aliagas, de Joël Dicker, du "Père Noël est une ordure", de Roland Garros, de la salle Pleyel, de parentalité, de phobies, de la couleur verte, des avions, des légumes... Bref, on creuse nos sujets !

Pour recevoir notre newsletter et être tenu au courant des nouveaux épisodes, rendez-vous sur le média Decriiipt de Intuiti.

    #31 - Convaincre l’entreprise de devenir data-centric (Nathalie Rocher - O₂)

    #31 - Convaincre l’entreprise de devenir data-centric (Nathalie Rocher - O₂)

    Bienvenue dans ce 31e épisode de Flashback !



    Certaines entreprises peinent à mettre en place leurs plans de transformation, alors que d’autres avancent avec une vision claire. O₂ incarne ces entreprises qui mettent le client au cœur, au cœur du marketing certes mais pas seulement…



    C’est pour ça que nous avons donné le micro de Flashback à Nathalie Rocher, directrice marketing et développement commercial de O₂. O₂ est un acteur majeur en France pour les services à la personne : services à domicile, entretien de la maison, du jardin, garde d’enfants, aide aux personnes âgés. O₂, c’est également 400 agences sur l’hexagone et 14 000 salariés.



    Arrivée il y a 2 ans et demi, Nathalie a mis toute son énergie pour transformer son équipe mais également l’entreprise dans sa globalité. Elle partage son expertise, ses conseils. Elle nous explique également comment convaincre son entreprise de devenir data-centric. Enfin, elle revient sur son parcours professionnel : comment adopter une nouvelle posture et développer son réseau lorsque l’on est dirigeant.



    Convaincre l’entreprise de devenir data-centric



    Dans cette deuxième partie, nous abordons avec Nathalie une partie plus technique centrée sur la data. Du fait de son modèle, O₂ dispose en effet de beaucoup de données. 

    Lorsque Nathalie est arrivée chez O₂, elle s’est projetée très rapidement sur un projet data. Construire un projet sur le plus long terme avec la mise en place d’un RCU (référentiel client unique), d’un data mart marketing et dans la foulée de l’automatisation marketing. Le but ? Activer, exploiter la donnée facilement et avoir des actions de communication clients très simples à mettre en place. 



    L’objectif final de ces projets est de convaincre et de prouver qu’avec cette data, son équipe est en capacité de générer du chiffre d’affaires supplémentaire. Un processus qui permet de faire comprendre l’enjeu de la donnée et de donner confiance sur un projet qui peut parfois faire peur. 



    “On risque d’isoler le projet comme étant un projet marketing alors que c’est un vrai projet d’entreprise.” 



    Elle nous livre ses quick-win pour rassurer l’entreprise sur la valeur ajoutée de la collecte de données. Des quick-win qui lui ont permis d’apporter de vrais éclairages sur les attentes de leurs clients et surtout de gérer les priorités des sujets. 



    On lui demande de revenir sur le projet Web call back du nouveau site internet au micro de Flashback. Projet qui vient d’une écoute client. Les clients ont fait des propositions pour améliorer leur expérience. Quand O₂ a mis en œuvre ces nouveaux outils, leurs usages ont été très vite adoptés car ils rentraient dans le cadre d’un besoin exprimé par le client. 



    Enfin, elle nous livre ce qui est le plus complexe pour elle dans un projet data et connaissance clients : “Convaincre toute l’entreprise de l’apport de la donnée et ne plus seulement faire de la data au niveau marketing. Transmettre une culture de la donnée et des outils pour une donnée de qualité tout au long des parcours clients. Pour ensuite partager tous ensemble des informations pertinentes et utiles à la connaissance client et à leur satisfaction. Ce n’est pas un sujet technique, c’est avant tout un sujet de processus, d’organisation, d’engagement .”

    • 9 min
    #31 - 6 étapes pour transformer un service marketing (Nathalie Rocher - O₂)

    #31 - 6 étapes pour transformer un service marketing (Nathalie Rocher - O₂)

    Bienvenue dans ce 31e épisode de Flashback !



    Certaines entreprises peinent à mettre en place leurs plans de transformation, alors que d’autres avancent avec une vision claire. O₂ incarne ces entreprises qui mettent le client au cœur, au cœur du marketing certes mais pas seulement…



    C’est pour ça que nous avons donné le micro de Flashback à Nathalie Rocher, directrice marketing et développement commercial de O₂. O₂ est un acteur majeur en France pour les services à la personne : services à domicile, entretien de la maison, du jardin, garde d’enfants, aide aux personnes âgés. O₂, c’est également 400 agences sur l’hexagone et 14 000 salariés.



    Arrivée il y a 2 ans et demi, Nathalie a mis toute son énergie pour transformer son équipe mais également l’entreprise dans sa globalité. Elle partage son expertise, ses conseils. Elle nous explique également comment convaincre son entreprise de devenir data-centric. Enfin, elle revient sur son parcours professionnel : comment adopter une nouvelle posture et développer son réseau lorsque l’on est dirigeant.



    6 étapes pour transformer un service marketing



    Comme à notre habitude, nous revenons sur le premier jour de Nathalie Rocher chez O₂. Pour elle, ce premier jour c’est lors du processus de recrutement. Une journée qu’elle a gardée en tête. Des rencontres chaleureuses. Elle se souvient surtout d’une discussion à bâtons rompus avec Constance Wiblé, directrice communication du groupe. 



    Elle nous présente ensuite sa mission en tant que directrice marketing et développement commercial chez O₂ et la composition de son service. Son enjeu est de donner un cap sur le marketing de l’offre et également d’apporter une nouvelle vision autour du client et de l’intervenant. 



    Elle nous confie les sujets en cours chez O₂ et comment son équipe travaille au quotidien avec les agences pour consacrer plus de temps à l’expérience client. 

    “Les agences ont un besoin très pragmatique, c’est-à-dire avoir des solutions, des projets qui leur permettent de gagner en efficacité et ainsi pouvoir consacrer davantage de temps à leurs clients et à nos salariés intervenants. Il est nécessaire d’avoir avec les agences une approche gagnant-gagnant : bon pour la marque et bon pour leur organisation. “



    Nathalie nous explique comment, dès son arrivée, elle a transformé la Direction marketing de O₂. Tout ça, bien sûr, ne s’est pas fait du jour au lendemain. Elle nous livre les différentes étapes de cette transformation.

    1ère étape : réaliser un audit dès son arrivée et passer du temps sur le terrain, en agence. 

    2ème étape : proposer une feuille de route qui alliait à la fois des actions sur le court terme, pour engager très rapidement tout le monde dans cette nouvelle dynamique, et des actions sur le plus long terme. 

    3ème étape : organiser l’équipe marketing en développant de nouvelles activités et expertises. 

    4ème étape : auto-financer sa feuille de route de nouveaux projets dès la première année pour engager la transformation rapidement. Elle a identifié tous les projets phares du marketing pouvant être optimisés, afin de libérer des budgets et d’aller auto-financer des nouveaux projets pour assurer une nouvelle croissance sur d’autres leviers. Et ainsi avoir une feuille de route dynamique. 

    5ème étape : ne surtout pas freiner la machine des gros projets qui avaient été lancés avant son arrivée. Elle précise qu’il est important de ne pas freiner la dynamique déjà existante (garder l’engagement des équipes). Il est possible de faire des ajustements plus tard si nécessaire. 

    6ème étape : s’attaquer aux sujets de transformation. Travailler avec l’équipe du CODIR pour apporter ces sujets sur la table et apporter un éclairage sur les objectifs. La principale difficulté est la transversalité : comment nos projets clients vont s’ins

    • 12 min
    #31 - FULL - Embarquer toute l’entreprise dans les projets data (Nathalie Rocher - O₂)

    #31 - FULL - Embarquer toute l’entreprise dans les projets data (Nathalie Rocher - O₂)

    Bienvenue dans ce 31e épisode de Flashback ! 



    Certaines entreprises peinent à mettre en place leurs plans de transformation, alors que d’autres avancent avec une vision claire. O₂ incarne ces entreprises qui mettent le client au cœur, au cœur du marketing certes mais pas seulement… 



    C’est pour ça que nous avons donné le micro de Flashback à Nathalie Rocher, directrice marketing et développement commercial de O₂. 



    Arrivée il y a 2 ans et demi, Nathalie a mis toute son énergie pour transformer son équipe mais également l’entreprise dans sa globalité. Elle partage son expertise, ses conseils. Elle nous explique également comment convaincre son entreprise de devenir data-centric. Enfin, elle revient sur son parcours professionnel : comment adopter une nouvelle posture et développer son réseau lorsque l'on est dirigeant. 



    Partie 1 - 6 étapes pour transformer un service marketing 



    Comme à notre habitude, nous revenons sur le premier jour de Nathalie Rocher chez O₂. Pour elle, ce premier jour c’est lors du processus de recrutement. Une journée qu’elle a gardée en tête. Elle se souvient surtout d’une discussion à bâtons rompus avec Constance Wiblé, directrice communication du groupe.  



    Elle nous présente ensuite sa mission en tant que directrice marketing et développement commercial chez O₂ et la composition de son service. 



    Nathalie nous explique comment, dès son arrivée, elle a transformé la Direction marketing de O₂. Elle nous livre les différentes étapes de cette transformation. 

    1ère étape : réaliser un audit dès son arrivée et passer du temps sur le terrain, en agence.  

    2ème étape : proposer une feuille de route qui alliait à la fois des actions sur le court terme, pour engager très rapidement tout le monde dans cette nouvelle dynamique, et des actions sur le plus long terme.  

    3ème étape : organiser l’équipe marketing en développant de nouvelles activités et expertises.  

    4ème étape : auto-financer sa feuille de route de nouveaux projets dès la première année pour engager la transformation rapidement. 

    5ème étape : ne surtout pas freiner la machine des gros projets qui avaient été lancés avant son arrivée. Elle précise qu’il est important de ne pas freiner la dynamique déjà existante (garder l'engagement des équipes). 

    6ème étape : s'attaquer aux sujets de transformation. Travailler avec l’équipe du CODIR pour apporter ces sujets sur la table et apporter un éclairage sur les objectifs.



    Partie 2 - Convaincre l’entreprise de devenir data-centric 



    Dans cette deuxième partie, nous abordons avec Nathalie une partie plus technique centrée sur la data.  

    Lorsque Nathalie est arrivée chez O₂, elle s’est projetée très rapidement sur un projet data. Le but ? Activer, exploiter la donnée facilement et avoir des actions de communication clients très simples à mettre en place.  

    L’objectif final de ces projets est de convaincre et de prouver qu’avec cette data, son équipe est en capacité de générer du chiffre d’affaires supplémentaire. Un processus qui permet de faire comprendre l’enjeu de la donnée et de donner confiance sur un projet qui peut parfois faire peur.  

    Enfin, elle nous livre ce qui est le plus complexe pour elle dans un projet data et connaissance clients.



    Partie 3 - Adopter une nouvelle posture et développer son réseau lorsque l’on est dirigeant 



    Nous commençons cette partie en demandant à Nathalie plus de détails sur la façon dont elle s’est retrouvée à la tête de la transformation marketing chez O₂. 



    Anciennement à des postes de direction chez Beneteau, Manitou et Aliaxis, Nathalie nous dévoile ce que ces expériences, très complémentaires, lui ont appris sur le leadership.  

    Nous lui demandons si justement être une femme dirigeante dans des entreprises industrielles fut un sujet. Elle avoue très honnêtement que l

    • 45 min
    #30 - 15 jours pour écrire la promesse de marque (Aude du Colombier - Tediber)

    #30 - 15 jours pour écrire la promesse de marque (Aude du Colombier - Tediber)

    Bienvenue dans ce 30e épisode de Flashback ! 



    Vous allez découvrir, si vous ne la connaissez pas encore, la marque Tediber.  



    Après plusieurs années à développer des marques dans de grands groupes comme Unilever ou Google, Aude du Colombier rencontre Julien Sylvain et se lance à ses côtés dans l’aventure Tediber. A ce moment-là, la startup, créée en novembre 2015, existait depuis 5 mois et la première levée de fonds était en cours. 



    Leur ambition ? Révolutionner le marché du matelas en remettant le client au centre de toute l’expérience. Proposer un modèle de matelas unique, avec une livraison express et gratuite et 100 nuits d’essai, et un rapport qualité-prix imbattable. Aujourd’hui, Tediber est la 1ère marque française en ligne de produits essentiels pour le sommeil.  



    Dans l'épisode en entier, Aude nous raconte l’histoire de Tediber, nous partage son expertise sur les différentes étapes de création d’une marque et dévoile comment structurer une équipe autour de l’expérience client. Nous parlons également avec elle de la stratégie d’acquisition : allier le meilleur du online et du offline. Enfin, nous abordons une partie plus axée sur le management et les valeurs. 





    15 jours pour écrire la promesse de marque 

    Le marché du matelas connaît une sur-segmentation depuis plusieurs années. Un marché où l’on perd de vue le consommateur final. Tediber souhaite justement révolutionner ce marché en remettant le client au centre de l’expérience.
    Leur point de départ ? Développer un matelas ferme et accueillant à la fois qui convienne à 90% des personnes. Une trentaine de prototypes sont réalisés avant d’arriver au matelas Tediber.
    Dès le départ, ils ont la volonté d’être un acteur sur Internet. Un choix audacieux étant donné que la majorité des personnes achètent un matelas en magasin. 
    Aude nous donne les différentes étapes pour créer une marque : 
    Quel rôle veut-on avoir sur le marché ?
    Quel type de proposition de valeur ?
    Quelles relations avec nos clients ?
    Comment cette marque va raconter son histoire ?
    Mettre en cohérence tous les éléments du business pour incarner la promesse de marque 
    Elle nous raconte comment ils ont choisi la signature de marque de Tediber : “L’incroyable est dans les détails.” 

    • 6 min
    #30 - Développer l'entreprise mais pas à n'importe quel prix (Aude du Colombier - Tediber)

    #30 - Développer l'entreprise mais pas à n'importe quel prix (Aude du Colombier - Tediber)

    Bienvenue dans ce 30e épisode de Flashback ! 



    Vous allez découvrir, si vous ne la connaissez pas encore, la marque Tediber.  



    Après plusieurs années à développer des marques dans de grands groupes comme Unilever ou Google, Aude du Colombier rencontre Julien Sylvain et se lance à ses côtés dans l’aventure Tediber. A ce moment-là, la startup, créée en novembre 2015, existait depuis 5 mois et la première levée de fonds était en cours. 



    Leur ambition ? Révolutionner le marché du matelas en remettant le client au centre de toute l’expérience. Proposer un modèle de matelas unique, avec une livraison express et gratuite et 100 nuits d’essai, et un rapport qualité-prix imbattable. Aujourd’hui, Tediber est la 1ère marque française en ligne de produits essentiels pour le sommeil.  



    Dans l'épisode en entier, Aude nous raconte l’histoire de Tediber, nous partage son expertise sur les différentes étapes de création d’une marque et dévoile comment structurer une équipe autour de l’expérience client. Nous parlons également avec elle de la stratégie d’acquisition : allier le meilleur du online et du offline. Enfin, nous abordons une partie plus axée sur le management et les valeurs. 



    Développer l’entreprise mais pas à n’importe quel prix

    Comment ont-ils structuré leur équipe autour de l’expérience client ? Et quels ont été les premiers défis ? Dès le départ, la première équipe à être recrutée est l’équipe service client. “On a toujours eu à coeur d’avoir un service client qui soit en interne et au milieu du reste des équipes. C’est le visage de Tediber.” 
    Cette équipe a également un rôle de remontée d’informations, rôle extrêmement précieux pour l’ensemble des équipes.
    Elle nous explique pourquoi ils n’ont jamais voulu externaliser leur service client. 
    45 000 avis sur leur site ! Comment fidélisent-ils leur communauté ? Ils ont à cœur d’impliquer leurs clients dans le développement de leurs produits pour correspondre le plus possible à leurs attentes. Depuis la création, leur volonté est d’être proche de leurs clients. Et ça fonctionne !

    • 8 min
    #30 - Combiner la force de la TV avec la finesse du digital (Aude du Colombier - Tediber)

    #30 - Combiner la force de la TV avec la finesse du digital (Aude du Colombier - Tediber)

    Bienvenue dans ce 30e épisode de Flashback ! 


    Vous allez découvrir, si vous ne la connaissez pas encore, la marque Tediber.  


    Après plusieurs années à développer des marques dans de grands groupes comme Unilever ou Google, Aude du Colombier rencontre Julien Sylvain et se lance à ses côtés dans l’aventure Tediber. A ce moment-là, la startup, créée en novembre 2015, existait depuis 5 mois et la première levée de fonds était en cours. 


    Leur ambition ? Révolutionner le marché du matelas en remettant le client au centre de toute l’expérience. Proposer un modèle de matelas unique, avec une livraison express et gratuite et 100 nuits d’essai, et un rapport qualité-prix imbattable. Aujourd’hui, Tediber est la 1ère marque française en ligne de produits essentiels pour le sommeil.  


    Dans l'épisode en entier, Aude nous raconte l’histoire de Tediber, nous partage son expertise sur les différentes étapes de création d’une marque et dévoile comment structurer une équipe autour de l’expérience client. Nous parlons également avec elle de la stratégie d’acquisition : allier le meilleur du online et du offline. Enfin, nous abordons une partie plus axée sur le management et les valeurs.



    Combiner la force de la TV avec la finesse du digital



    Dans son parcours, Aude a travaillé dans des entreprises où la TV était un média extrêmement important pour la construction de marque. Chez Tediber, c’est l’alliance du offline et du online qui a permis de développer le business et la marque. 

    En janvier 2017, ils lancent leur première campagne TV. Elle nous explique pourquoi elle était persuadée que c’était un très bon média.
    Un média qui permet de travailler en même temps l’image de marque, la notoriété et de développer le business. Et bien mesuré et utilisé, c’est un média qui peut être extrêmement performant et rentable. 
    “Combiner la force et la puissance de la TV avec la finesse et la réactivité du digital, c’est absolument parfait.”

    “⅓ des français connaissent Tediber”. Tous les 6 mois, les équipes de Tediber effectuent des études de notoriété. Ce qui leur permet de mesurer l’impact du offline et plus globalement de tout ce qu’ils mettent en œuvre. 
    Aude nous explique l’organisation des équipes et comment la production de contenus se fait en interne pour plus de cohérence. Elle précise que tous les contenus de Tediber, sauf les spots TV, sont faits en interne. Ça les aide à garder une vraie cohérence. 
    Elle évoque les raisons pour lesquelles, bien qu’entreprise digitale, ils ont décidé de se lancer dans le retail et d’ouvrir des “boîtes de nuit”.
    “Il n’y a pas de cannibalisation du retail sur le online, bien au contraire.”

    • 5 min

Top Podcasts In Business

You Might Also Like