59 episodes

Genre de fille est une discussion franche et sans tabou avec une femme d'aujourd'hui : trouver sa voie (ou non), essayer de s'épanouir (ou pas), se planter, se relever, être fille, femme, mère ou non, le tout face aux injonctions.C'est toutes les ambivalences et les contradictions, sur fond de parcours ou de chemin de vie originaux que je vous invite à écouter chaque semaine, pendant 30 minutes. Le genre de fille qui va vous inspirer.
Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Genre de Fille Genre de Fille

    • Business

Genre de fille est une discussion franche et sans tabou avec une femme d'aujourd'hui : trouver sa voie (ou non), essayer de s'épanouir (ou pas), se planter, se relever, être fille, femme, mère ou non, le tout face aux injonctions.C'est toutes les ambivalences et les contradictions, sur fond de parcours ou de chemin de vie originaux que je vous invite à écouter chaque semaine, pendant 30 minutes. Le genre de fille qui va vous inspirer.
Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    ARCHIVE - Tiffany Cooper, illustratrice et autrice, mêlant humour et engagement féministe

    ARCHIVE - Tiffany Cooper, illustratrice et autrice, mêlant humour et engagement féministe

    🎙️ Aujourd’hui au micro de Genre de Fille je reçois Tiffany Cooper, illustratrice et autrice. 
    Comme souvent dans les métiers créatifs, les choses sont rarement linéaires et peuvent commencer avec un blog. Car oui, Tiffany n’a pas publié ses albums en un claquement de doigts.
    💡 L’histoire de Tiffany est faite de rencontres, de hasards et d’audace, beaucoup d’audace. Surtout quand les rencontres sont celles avec Karl Lagerfeld ou le magasin colette. Il y a eu aussi parfois des échecs et des déceptions, mais non seulement elle sait en parler simplement et avec humour, mais en plus elle a su le retranscrire dans ses livres et ses dessins et c'est tout aussi drôle. 
     
    ⚡ Elle est donc l'auteure du blog Le Meilleur des Mondes Possibleset de nombreux albums dont Homme sweet homme où elle traite avec finesse et humour de la charge mentale et de l'inégale répartition des travaux domestiques au sein de son foyer. Elle est aussi l'autrice de Moi, Maman ? et du fameux album Karl's secrets . 
    💬 On a aussi parlé de son voyage avorté en Chine, de ses différents boulots avant de devenir illustratrice à plein temps, des hasards, des audaces, de sa fameuse rencontre avec Karl Lagerfeld, de son féminisme, de l'arrivée de la parentalité dans sa vie, de la vie à 2, et enfin de la vie de maman solo. 
     
    👉 Merci Mille fois Tiffany pour cet échange passionnant et drôle, et ta parole sans langue de bois. 
    Cet épisode a été rendu possible grâce à Baratin etc.
    Baratin etc, c’est l’agence de création éditorial qui accompagne les entreprises engagées s’adressant aux femmes et ayant à cœur de leur donner de la voix. 
    Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées.     
    🎙Soutenez Genre de Fille gratuitement  ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬   
    1. Abonnez-vous 🔔 pour ne rien manquer
    2. Laissez un avis sur ma page Apple Podcast (ici > Rédiger un avis) 🙏   

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 53 min
    ARCHIVE - Mai Hua, réalisatrice explorant les lignées de femmes et la masculinité

    ARCHIVE - Mai Hua, réalisatrice explorant les lignées de femmes et la masculinité

    🎙️ Aujourd’hui au micro de Genre de Fille je reçois Mai Hua. 
    C’est Camille Sfez, invitée d’un precedent épisode, qui m’avait alors soufflé son nom comme une femme qu’elle aimerait entendre au micro de Genre de Fille.
    Je savais que Mai était la réalisatrice du film Les rivières sorti il y a plus d’un an, un film sur sa famille et sur sa lignée de femmes. J’ai loué le film, j’ai beaucoup pleuré, j’ai adoré. Mai est une artiste française d’origine vietnamienne. Elle a été Color Designer pour des grandes marques, elle est surtout réalisatrice où elle explore nos liens à l’intime, à la quête de vérité et au genre.
    "Vous êtes toutes promises à être malheureuses avec les hommes." C'est ce que Mai a entendu de la bouche de son oncle et c’est le point de départ des Rivières. Désirant échapper à cette "malédiction", elle se lance donc dans une épopée familiale filmée. Et plus récemment avec “Make Me a man” , son nouveau documentaire, Mai a pu filmer un groupe de parole exclusivement masculin, animé par le psychothérapeute Jerry Hide. Des entretiens qui permettent d'explorer la notion de masculinité et qui en post ère #metoo rebattent les cartes sur ce que c’est d’être un homme aujourd’hui. 
    ⚡ Dans cet épisode, Mai revient sur la genèse des Rivières, sur sa relation avec sa maman, "le noeud de ma quête c'était ma relation avec ma mère", sur les attentes demesurées qu'on a vis à vis de nos génitrices. 
    💬 On a aussi parlé en vrac des constellations familiales, de la colère, des réunions familiales où tout le monde prend sur soi, du fantasme de vouloir préserver la famille et donc de ne pas dire "sa" vérité (spoiler : toutes les familles sont dysfonctionnelles). 
    💡 On a discuté de masculinité, de cercles d' hommes, de séparation et de guerre des sexes, de culture patriarcale et de son film "Make me a man", tout ça au prisme d'une ère post #metoo. 
    "Si on change la culture de l'intime pour les hommes, les choses iront beaucoup mieux".
    "Séparer les sexes, c'est faciliter un chemin difficile, celui de la vulnérabilité, de se montrer nu tel qu'on est". 
    👉 On a enfin parlé d'ayahuasca, et de ce que nous avons à apprendre des cultures qui travaillent avec cette plante. "C'est beau d'apprendre des peuples et des cultures qui reconnaissent la valeur sacrée des choses". 
    Merci Mille fois Mai pour cet échange passionnant. 
    Cet épisode a été rendu possible grâce à Baratin etc. 
    Baratin etc, c’est l’agence de création éditorial qui accompagne les entreprises engagées s’adressant aux femmes et ayant à cœur de leur donner de la voix. Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées. 
    🎙Soutenez Genre de Fille gratuitement  ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬   
    1. Abonnez-vous 🔔pour ne rien manquer
    2. Laissez un avis sur ma page Apple Podcast (ici > Rédiger un avis) 🙏  

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 53 min
    # 53 Julie Douarin, influenceuse dans l’immobilier

    # 53 Julie Douarin, influenceuse dans l’immobilier

    🎙️ Aujourd’hui au micro de Genre de Fille, je reçois Julie Douarin, agente immobilière de formation, elle est aujourd'hui à la tête de la première société mondiale d’influence, d’incarnation et de mentoring dans l’immobilier. Mais Julie, c'est surtout une envie de transmettre au maximum sa vision positive et innovante du monde immobilier. 
    💡 Après avoir rejoint un groupe américain en France, Julie finira par quitte la stabilité de son emploi et créer sa propre société en 2020, faisant dans le même temps décoller son compte Instagram durant le confinement, atteignant aujourd'hui plus d'un million d'abonnés. 
    ⚡ Julie s'est vite rendu compte qu'elle n'était pas la seule à être bouleversée par le milieu et l'image de l'immobilier. En France, on a cette vision que l'immobiliser n'est pas encadré et que les honoraires se sont envolés. Julie entend permettre plus d'accessibilité, briser cet isolement et revenir à l'humanité originelle du métier.
    💬 Dans cet épisode, on a aussi parlé en vrac de sa passion pour l'immobilier, de son envie de faire bouger les choses, de l'importance d'être présent sur les réseaux sociaux afin de construire une communauté et surtout dans l'immobilier, de la présence des femmes dans ce milieu, de l'avenir de l'immobilier dans les prochaines années et aussi de Lauranne Schield, invitée au micro de Genre de Fille en décembre dernier où elle était engagée pour une promotion immobilière responsable et éthique.
    Merci Julie pour cet échange généreux et inspirant !
    Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur Instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées
    🎙 Soutenez Genre de Fille gratuitement  ▬▬▬▬▬▬
    1. Abonnez-vous 🔔 pour ne rien manquer
    2. Laissez un avis sur ma page Apple Podcast (ici > Rédiger un avis) 🙏  

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 48 min
    # 52 - Aliette de Laleu, pour une meilleure représentation des femmes dans la musique classique

    # 52 - Aliette de Laleu, pour une meilleure représentation des femmes dans la musique classique

    🎙️ Aujourd’hui au micro de Genre de Fille, je reçois Aliette de Laleu, chroniqueuse sur France Musique où elle déconstruit les clichés sur les femmes dans la musique classique, parle de féminisme. Journaliste dans un milieu figé et loin d'être paritaire, Aliette est l'autrice de Mozart était une femme et qui a cœur de mettre en avant toutes ces musiciennes célèbres de leur temps, tombées dans l'oubli.
    💡 "Qui peut se vanter de pouvoir citer ne serait-ce qu’une compositrice ? Connaissez-vous…Cassienne de Constantinople, l’une des premières de l’histoire ? La flamboyante Hildegarde de Bingen, femme de pouvoir et pionnière de la musique médiévale ? Ou encore Élisabeth Jacquet de La Guerre, protégée de Louis XIV et claveciniste de génie ? Quant à Hélène de Montgeroult, après avoir échappé à la guillotine grâce à sa virtuosité, elle rédige l’une des plus importantes méthodes d’enseignement du piano de l’histoire. D’autres, comme Clara Schumann, Fanny Mendelssohn ou Alma Mahler, ont vu leur talent et leur prénom rester dans l’ombre d’un grand homme.
    Compositrices, instrumentistes, cheffes d’orchestre, fondatrices d’ensembles… nombreuses sont celles qui ont dû renoncer au succès. Pourtant, la musique classique leur doit beaucoup. Et si on réécrivait l’histoire ?"
    ⚡ Mozart était une femme ? Un titre un peu provocateur afin de bousculer un milieu qui a du mal à l'être : la musique classique. Non, Mozart n’était pas une femme. Mais Mozart aurait pu être une femme : Maria Anna Mozart fut, comme son frère, un prodige de la musique, avant de devoir se marier et de disparaître de la scène – mais aussi des livres, des films et de l’histoire. On sait qu’elle a composé, car elle en parlait à son frère. Les partitions ont été perdues. Elle est considérée comme le symbole de l'effacement des noms des femmes dans l'histoire de la musique classique.
    💬 Dans cet épisode, on a aussi parlé en vrac du livre de Titiou Lecoq, de l'invisibilisation des compositrices féminines tout au long de l'histoire, des actions faites pour attirer le public dans les salles de musiques classiques, du succès des concerts à la bougie, des salles qui se vident, de l'avenir de la musique classique…
    Merci Aliette pour cet échange !
    Crédit : Marie Rouge
    Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur Instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées
    🎙 Soutenez Genre de Fille gratuitement  ▬▬▬▬▬▬
    1. Abonnez-vous 🔔 pour ne rien manquer
    2. Laissez un avis sur ma page Apple Podcast (ici > Rédiger un avis) 🙏  

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 37 min
    # 51 - Narjisse Temmim, créer des combinaisons pour booster les femmes

    # 51 - Narjisse Temmim, créer des combinaisons pour booster les femmes

    🎙️ Aujourd’hui au micro de Genre de Fille, je reçois Narjisse Temmim, fondatrice de Ellozze (anciennement Carolina Ritzler), la marque de combinaison pour femme et made in France.
    💡 Narjisse Temmim, c'est l'histoire d'une femme audacieuse et courageuse, chimiste de formation, née en Algérie et arrivée en France à l'âge de 16 ans dans les années 90 suite à l'assassinat de son père.
    ⚡ Narjisse s'est rapidement rendue compte que le métier de chimiste n'était pas fait pour elle. De la robe de mariée à la combinaison, son histoire mêle hasards, rencontres et choix, mais toujours en osant et avec une farouche volonté. Celle d'aider les femmes, de les accompagner, de les booster.
    💬 Dans cet épisode, on a aussi parlé de l'acceptation de soi par la combinaison, de la société et de #MeToo, de l'évolution de la combinaison au fil du temps, du regard porté sur les tenues vestimentaires des femmes, des challenges pour une entreprise à produire en France, et des défis pour Ellozze suite à la crise du covid qui touche beaucoup d'entreprises dans le textile.
    Merci Narjisse pour cet échange !
    Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur Instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées.     
    🎙 Soutenez Genre de Fille gratuitement  ▬▬▬▬▬▬
    1. Abonnez-vous 🔔 pour ne rien manquer
    2. Laissez un avis sur ma page Apple Podcast (ici > Rédiger un avis) 🙏  

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 36 min
    #50 - Renée Greusard, journaliste et autrice, pour un consentement éclairé à la maternité

    #50 - Renée Greusard, journaliste et autrice, pour un consentement éclairé à la maternité

    🎙️ Aujourd’hui au micro de Genre de Fille, je reçois Rénée Greusard, journaliste, autrice.
    💡Dans son livre « Choisir d’être mère : tout ce qu'on ne vous a pas dit sur la parentalité », la journaliste, déjà auteure de « Enceinte tout est possible » dit tout sur la réalité du post-partum et de l’éducation d’un enfant. Elle parle notamment de la solitude (mais nan on se sent pas du tout seule quand son mec retourne bosser et qu'on est alone avec un nouveau né chez soi, PAS DU TOUT c'est un mythe bien sur), la grande arnaque du "congé" mat, l'ennui au parc, la dépression, la douleur, les inégalités sexistes et toutes ces choses dont personne ne parle. Ou alors on en parle et on a la légère impression qu'on gêne avec nos ressentis "alors qu'il est siiii mignon ton bébé".
    ⚡ Heureusement dans cet épisode (et aussi dans ses livres), quand Renée en parle c'est drôle et pas plombant. Renée est enceinte de son deuxième enfant pendant l'enregistrement de cet épisode, on a donc parlé des différences entre ses deux grossesses, de ce qui avait changé aussi entre l'écriture de ses deux livres, de pourquoi ce sujet de la maternité et de la grossesse la fascinait.
    💬 Dans cet épisode, on a aussi parlé du tabou lié à l'accouchement, des violences obstétricales, du stress post-traumatique lié à l'accouchement, de la notion de "consentement" à la maternité qui est une notion chère à Renée. Parce que la maternité a un prix pour les femmes, que Renée explore, alors qu'on parle encore beaucoup aujourd'hui du "don" des femmes pour la maternité.
    Merci Renée pour cet échange passionnant.
    Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur Instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées.     
    🎙 Soutenez Genre de Fille gratuitement  ▬▬▬▬▬▬
    1. Abonnez-vous 🔔 pour ne rien manquer
    2. Laissez un avis sur ma page Apple Podcast (ici > Rédiger un avis) 🙏  

    Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

    • 33 min

Top Podcasts In Business

Ramsey Network
NPR
Andy Frisella #100to0
iHeartPodcasts
Guy Raz | Wondery
Jocko DEFCOR Network

You Might Also Like

Agathe Lecaron
Clémentine Galey
MyBetterSelf
Louie Media
Gregory Pouy
Slate.fr