25 episodes

Genre de fille est une discussion franche et sans tabou avec une femme d'aujourd'hui : trouver sa voie (ou non), essayer de s'épanouir (ou pas), se planter, se relever, être fille, femme, mère ou non, le tout face aux injonctions.
C'est toutes les ambivalences et les contradictions, sur fond de parcours ou de chemin de vie originaux que je vous invite à écouter chaque semaine, pendant 30 minutes. 
Le genre de fille qui va vous inspirer. 

Genre de Fille Genre de Fille

    • Business

Genre de fille est une discussion franche et sans tabou avec une femme d'aujourd'hui : trouver sa voie (ou non), essayer de s'épanouir (ou pas), se planter, se relever, être fille, femme, mère ou non, le tout face aux injonctions.
C'est toutes les ambivalences et les contradictions, sur fond de parcours ou de chemin de vie originaux que je vous invite à écouter chaque semaine, pendant 30 minutes. 
Le genre de fille qui va vous inspirer. 

    #24 - Anna Roy, sage-femme médiatique et activiste, pour défendre les femmes et sa profession

    #24 - Anna Roy, sage-femme médiatique et activiste, pour défendre les femmes et sa profession

    🎙️ Aujourd’hui au micro de Genre de Fille je reçois Anna Roy. 

    Octobre 2017 : enceinte de mon 2eme enfant, je participe à l’émission la maison des maternelles. Une expérience unique, déjà parce que je me suis fait ravaler la facade par une maquilleuse et que je n'ai jamais été aussi canon. Je vous passe le sujet sur lequel j’étais interrogée, j’ai un vague souvenir de saumon fumé à ne pas manger quand on est enceinte, de l’air très concerné que j’ai pris à chaque fois que j'avais l’impression de dire un truc intelligent. 

    Bref, j’ai rencontré à cette occassion Anna Roy, la sage femme emblématique de l’émission. Elle écrit des livres, a créé son podcast Sage-meuf, et a aussi  lancé le hashtag #jesuismaltraitante il y a un an et un jour, pour alerter sur la prise en charge des patientes. 

      

    ⚡ Dans cet épisode, Anna nous raconte ce qui s’est passé depuis ce fameux hashtag Je suis maltraitante, si les choses ont bougées, que ce soit pour elle ou pour les sages-femmes en France. 

    De comment elle vit de ne plus être en salle de naissance depuis qu’elle a démissionné de la maternité où elle exerçait (spoiler, moment émouvant), des avantages concrets et financiers qui devrait interesser l'état si on appliqait le principe d’une sage-femme pour une femme en salle de naissance.  

     

    💬 On a aussi parlé en vrac du fait d’être brave, d’être une femme exercant une profession à l’attention des femmes, de ce que cela signifie dans l’inconscient collectif : “On est des femmes au service des femmes”. 

     

    💡 Pourquoi l’obstétrique est un métier d’art ? Comment Anna vit le fait d’être la sage-femme la plus médiatique de France et comment cela se transpose dans ses rapports avec ses patientes ? Tentative de réponse dans cet épisode.

     

    👉 On a parlé en vrac de  : Le fait d’idéaliser - parfois à tort - la nature, l’importance de protéger et de préserver son couple quand on a des enfants, lancer ou pas le petit troisième, la question de la fatigue qui nous fait vraiment tous vriller (sauf certains mais ils sont rares hein), le parallèle entre le remboursement des soins chez un dentiste et le remboursement d’un accouchement. 

     

    Merci Anna pour cet échange, et surtout pour la superbe déclaration d’amour faite à tes parents à la fin de l'épisode. 

     

    Cet épisode a été rendu possible grâce à Baratin etc. 

    Baratin etc, c’est l’agence de création éditorial qui accompagne les entreprises engagées s’adressant aux femmes et ayant à cœur de leur donner de la voix. Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées.  

     

    🎙Soutenez Genre de Fille gratuitement   ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬    

     

    1. Abonnez-vous 🔔pour ne rien manquer

    2. Laissez un avis sur ma page Apple Podcast (ici > Rédiger un avis) 🙏 

    • 33 min
    #23 - Laurie Theron, collaboratrice parlementaire et œuvrer pour plus de femmes en politique

    #23 - Laurie Theron, collaboratrice parlementaire et œuvrer pour plus de femmes en politique

    🎙️ Aujourd’hui au micro de Genre de Fille je reçois Laurie Théron. 

    Laurie exerce la profession de collaboratrice parlementaire au Sénat depuis plusieurs années. Elle a aussi créé le podcast "Les Mariannes" qui donne la parole à des citoyennes engagées aux quatre coins de la France.

    Petit point chiffres, le but n’est pas de vous déprimer chers auditrices et auditeurs mais quand même : En 2021, les femmes ne représentent que 19,8% des maires élus ; en 2020, elles ne sont que quatre à être présidentes de région et 224 à être députées, sur 577 sièges (ce qui fait seulement 38% de députées femmes). 



    ⚡ Dans cet épisode, Laurie raconte son métier, pourquoi elle a créé son podcast Les Mariannes et comment elle veut mettre un coup de projecteur sur les citoyennes engagées en France. 

     

    💬 On a aussi parlé en vrac du manque de femmes en politique, du sexisme de ce milieu, de boys club et de réseau, de cooptation du traitement médiatique de l’info quand on parle de femmes politiques, de l’émission “Ambition intime” de Karine Lemarchand, des agressions physiques et sexuelles, d’un possible #Metoo politique. 

     

    💡 Pourquoi les femmes ne s’engagent-t-elles pas plus en politique, et comment y remédier ? Pourquoi les femmes sont encore conditionnées à ne pas prendre place à la table des décisions et du pouvoir ? Tentative de réponse dans cet épisode. 

     

    👉 Cet épisode a été rendu possible grâce à Baratin etc. 

    Baratin etc, c’est l’agence de création éditorial qui accompagne les entreprises engagées s’adressant aux femmes et ayant à cœur de leur donner de la voix. Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées.    

    • 32 min
    #22 - Charlotte Fairbank, devenir championne de Tennis-fauteuil et participer aux JO

    #22 - Charlotte Fairbank, devenir championne de Tennis-fauteuil et participer aux JO

    🎙️ Aujourd’hui au micro de Genre de Fille je reçois Charlotte Fairbank. 

    Après un accident à l'âge de 15 ans qui l'a laissée paraplégique, Charlotte est devenue championne de Paratennis - ou Tennis fauteuil - et a participé aux JO Paralympiques de Tokyo cet été.

    ⚡Alors ça c’est évidemment la version synthétique, dans cet épisode Charlotte nous raconte en détails et avec beaucoup de sincérité comment elle est arrivée à ce niveau là de tennis, son parcours et la pugnacité dont elle fait preuve chaque jour. 

     

    💬 Le déclic pour devenir joueuse de tennis-fauteuil pro, le jour où on lui a annoncé qu’elle participait aux JO, ce qu’elle a ressenti, comment elle a vécu cette expérience unique : Charlotte raconte son parcours, son cheminement, l’accident, les études de droit, le voyage en Argentine et plein d’autres choses. Vous verrez qu’elle n’a jamais rien lâché et a atteint un niveau de tennis pro en un rien de temps. 

     

    💡 Volonté, pugnacité, vulnérabilité : les trois peuvent se conjuguer (manière de parler ;)

     

    👉 Merci à Eugénie de Soultrait pour la mise en relation. 

    Et go go go Charlotte pour les JO de Paris ! Merci à toi pour cet échange. 

     

    💬 Cet épisode a été rendu possible grâce à Baratin etc. 

    Baratin etc, c’est l’agence de création éditorial qui accompagne les entreprises engagées s’adressant aux femmes et ayant à cœur de leur donner de la voix.

     Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées.   

    • 30 min
    #21 - Alienor de Sentenac, les colocations solidaires pour les sans-abris

    #21 - Alienor de Sentenac, les colocations solidaires pour les sans-abris

    🎙️ Aujourd’hui au micro de genre de fille je reçois Alienor de Sentenac. 

    Alienor est Responsable Communication de Lazare.  



    ⚡J’ai découvert Lazare en lisant un de leur post sur facebook, complètement par hasard. Un post émouvant, ou une famille témoignait de son engagement dans ces colocations particulières en même temps que l’arrivée de leur premier enfant, longtemps désirée. 

    Lazare, c’ est une association qui met en place des colocations solidaires entre jeunes actifs et sans abris. Le but est de recréer du lien social et de donner un tremplin et une deuxième chance à des personnes victimes des accidents de la vie.   

     

    💬 Dans cet épisode, Aliénor revient sur son parcours, son envie profonde de changer de voie pro et de se sentir alignée avec ses convictions, ses valeurs et sa foi. C'est un épisode autant sur Lazare que sur la quête de soi et de la recherche de sa mission de vie. 

     

    💡 On a parlé en vrac du discours d'Emmanuel Faber à HEC alors qu'il était Président de Danone, ce qu'il a déclenché chez Alienor, notamment quand il dit "On peut créer de la valeur sans que cela soit un moins pour la société ou la planète". 

    La question du sens, le rapport à la foi, ou plutôt à sa foi : comment Alienor s'est approprié sa foi au fil des rencontres, des expériences et de ce questionnement continu pour être en accord avec ses propres valeurs.



    👉On a aussi parlé d'Ikigai, d'un pelerinage en Bosnie, d'une discussion marquante avec un prêtre, de week-end d'exploration avec Ticket for Change, d'attendre un déclic qui n'arrive pas, de Saint François d'Assise et d'une conversation qui a tout fait basculer. Puis son arrivée chez Lazare. "C'était une évidence". 



    💬Et on a donc parlé en détails de Lazare, de son fonctionnement, de l'engouement des familles pour participer à ce projet qui s'étend maintenant dans plusieurs villes et à l'étranger. 

    Alienor a vécu elle-même en collocation Lazare pendant un an, son engagement est puissant quand on l'entend parler et décrire les collocataires de Lazare qu'elle connaît par leur prénom. 



    👩Nous avons aussi évoqué les différences entre les hommes et les femmes, et pourquoi Lazare peine à attirer les femmes dans ses collocations. Probablement un des challenges à venir de Lazare quand on sait que la pauvreté et la précarité en France a un genre et qu'il est féminin. 



    Cet épisode a été rendu possible grâce à Baratin etc. 

    Baratin etc, c’est l’agence de création éditorial qui accompagne les entreprises engagées s’adressant aux femmes et ayant à cœur de leur donner de la voix.



    Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées.    
     

    • 51 min
    #20 - Jeanne Broucq, écrire pour faire exploser le tabou sur le viol

    #20 - Jeanne Broucq, écrire pour faire exploser le tabou sur le viol

    🎙️ Cette semaine dans Genre de Fille je reçois Jeanne Broucq. 



    ⚡ Zéro virgule neuf pour cent, c’est le nombre de viols et de tentatives de viol, qui, en France, débouche sur une condamnation aux assises. La nuit du 30 mars 2018, alors qu’elle habite en Australie, Jeanne en est victime. Sidérée, mais résolue, elle se rend immédiatement au commissariat et porte plainte. Elle est écoutée, crue, prise en charge. Il y aura des poursuites. Une justice.  



    💡 Après plusieurs années passées en Australie, Jeanne Broucq vit aujourd’hui en Bretagne. Avec Zéro virgule neuf pour cent, plaidoyer pour ne plus jamais la fermer, aux editions Les Avrils , elle propose un récit percutant autant qu’engagé sur le viol et la prise en charge des victimes. 



    💬  Dans cet épisode, Jeanne revient sur la genèse de ce livre, ses convictions, sur le regard des autres et celui qu'on porte sur une victime de viol. Comment on se reconstruit, la période de déni, l'annonce à ses parents, le décalage ressenti. Ecrire un livre pour détabouiser le viol et monter ensuite au creneau pour le défendre et en parler. En faire un devoir moral. 

    Merci Jeanne pour ta confiance et bravo pour ce livre remuant autant que necessaire. 



    Cet épisode a été rendu possible grâce à Baratin etc. 



    Baratin etc, c’est l’agence de création éditorial qui accompagne les entreprises engagées s’adressant aux femmes et ayant à cœur de leur donner de la voix.



    Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur instagram pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées.    

    • 35 min
    #19 - Elsa Wolinski, assumer ses failles et mettre son image au service de son engagement

    #19 - Elsa Wolinski, assumer ses failles et mettre son image au service de son engagement

    🎙️ Bienvenue à Elsa Wolinski qui est cette semaine l’invitée de Genre de Fille 

     

    ⚡ Elsa Wolinski, si tu passe s un peu de temps sur Instagram, que tu es une femme de 35 ans féministe, qui aime se marrer, sans trop se prendre au serieux mais en abordant des sujets sérieux, je dirais qu’il y a une chance sur deux que tu la suives. Et si tu aimes les chats qui font n’importe quoi du genre à se vautrer sur ton ordi l’air de rien, si tu galères avec tes enfants (et en même temps qui ne galère pas avec ses enfants je vous le demande), c’est sur Elsa c’est ta best buddy.

     

    Parce que quand on suit Wolinskiki sur insta, on connait un peu ses filles, un peu sa maman Maryse, et aussi son papa, Georges Wolinski, un des dessinateurs assassiné dans l’attentat de Charlie Hebdo de janvier 2015. 

    Elsa, elle raconte sa vie, ses projets, ses galères, ses angoisses, sa vulnérabilité, ses engagements, et accessoirement elle fait aussi des vidéos où elle défile en body et sabots dans son appart, et elle est mythique.

    💬 Dans cet épisode, Elsa raconte sans tabou ce que ça fait de s'appeler Wolinski, avant et après les attentats de 2015. Son rapport à l’image, à sa propre image, aux réseaux sociaux, son engagement auprès des femmes victimes de violences avec l’association Coeur de guerrières et sa marque Sisterhood by Wolinskiki.  Sa nouvelle aventure à la télévision avec sa participation à l'émission Bel et Bien sur France  2. 

     

    💡 Montrer ses doutes, ses angoisses, tout en concevant que les reseaux sociaux ne sont pas la vraie vie et qu'elle montre ce qu'elle a envie de montrer. Admettre que le matin lorsqu’elle se réveille elle est d’humeur dark. Avouer que le seul livre qu’elle a écrit elle le trouve pourri. Qu’elle est souvent tombée sur des hommes toxiques. Raconter l'héritage de ses parents. Tout ça sans filtres.
    Merci ma chère Elsa. You are unique. vraiment.

    Cet épisode a été rendu possible grâce à Baratin etc. 

     

    Baratin etc, c’est l’agence de création éditorial qui accompagne les entreprises engagées s’adressant aux femmes et ayant à cœur de leur donner de la voix.

    Vous pouvez aussi suivre Genre de Fille sur instagram  pour pouvoir découvrir d'autres interviews de femmes engagées.    

    • 46 min

Top Podcasts In Business

You Might Also Like