37 episodes

Trois dimanche par mois à 18h Récréation sonore est le rendez-vous des oreilles curieuses sur Radio Campus Paris. La création sonore sous toutes ses formes: documentaires, fictions, reportages élaborés, paysages et cartes postales sonores, Hörspiels, musiques électroacoustiques et expérimentales, collages, ovnis sonores etc.

Récréation Sonore - Radio Campus Paris Récréation Sonore

    • Personal Journals

Trois dimanche par mois à 18h Récréation sonore est le rendez-vous des oreilles curieuses sur Radio Campus Paris. La création sonore sous toutes ses formes: documentaires, fictions, reportages élaborés, paysages et cartes postales sonores, Hörspiels, musiques électroacoustiques et expérimentales, collages, ovnis sonores etc.

    Récréation Sonore #37 Le Travail 3 : de plusieurs manières

    Récréation Sonore #37 Le Travail 3 : de plusieurs manières

    Dans le tiroir : la boutique de Martine de Léa Minod

    John Lennon au travail de François Bordonneau

    Sproposito du travail de Muriel KS

    Fabrique de la création sonore : espace scénique du collectif Lundi Soir

    Fabrication d'une pièce de Forge de Maya Boquet

    • 53 min
    Récréation Sonore #36 Le Travail 2 : Au boulot !

    Récréation Sonore #36 Le Travail 2 : Au boulot !

    Depuis une semaine on parle du travail dans Récréation Sonore et ça va continuer jusqu’au 16 février. En marge, on fera deux tours par le Conservatoire de Pantin et on écoutera les deux premiers épisodes d’une série consacrée à la création documentaire…

    Des facteurs d’instruments et des agriculteurs
    Dimanche 9 février. Ce soir on part d’abord à la rencontre d’artisans : « Les facteurs / passeurs d’instrument » est un documentaire qui nous fait rencontrer plusieurs fabricants de flûtes. Musiciennes de formation, c’est pendant leurs études en réalisation documentaire à l’INA que Phane Montet et Alice Boccara ont eu l’idée de ce documentaire – qui devrait bientôt donner une série – afin, comme elles l’expliquent, d’”entendre les instruments d’une autre manière”.

    On va ensuite en Charente, avec Ambroise Cousin, étudiant au Créadoc, qui s’est intéressé à une famille d’agriculteurs avec, en ligne de mire, la transmission d’une exploitation d’une génération à l’autre. On suit Mathieu, qui s’apprête à succéder à son père à la tête de la ferme familiale. Ambroise Cousin a voulu raconter un quotidien et “pour cela, nous explique-t-il, il faut vivre avec les gens, il faut le vivre pour pouvoir le raconter”. Donc on cherche à retrouver des litres d’alcool perdu, on prend des conseils en matière de semis, on choisit un herbicide, on cherche une recette de boudin et on trinque, enfin, au cochon qui vient d’être tué et cuisiné. “Le Temps qu’il faut”, c’est notre long métrage de ce soir.

    Pour tout savoir de la création sonore
    On continue avec le premier épisode d’une série consacrée à la création documentaire : c’est le Collectif Lundi Soir qui vous propose, en six épisodes (dans chaque émission jusqu’à fin mars) de tout apprendre sur cet univers.

    Conservatoire de Pantin #1
    Enfin, on conclut cette émission avec le studio d’électroacoustique du conservatoire de Pantin : à l’origine, le morceau que nous écoutons ce soir devait être diffusé le 8 mars, dans notre cycle intitulé “ce qui se cache sous”… nous l’écoutons finalement ce soir, et c’est un hommage au compositeur Jean-Claude Risset signé Grégoire Terrier. 
    Et on retrouvera, la semaine prochaine, le conservatoire de Pantin, pour une nouvelle œuvre d’un élève de la promotion en cours…

    La semaine prochaine, on reste ensemble et je vous emmènerai dans le Morvan, à Paris et à Londres, dans le tiroir de Léa Minod, la laboratoire de Muriel KS et le grenier de John Lennon.

    • 57 min
    Récréation Sonore #35 Le Travail 1

    Récréation Sonore #35 Le Travail 1

    Au mois de février, dans l'équipe de Récréation Sonore, nous allons nous intéresser au Travail. Qu'est-ce que c'est le travail? Pourquoi  travaille-t-on ? Peut-on s'y accomplir, ou est-on forcément asservi par celui-ci?

    Le Travail, un thème terriblement actuel
    Le dimanche 2 février entame cette thématique avec ferveur en abordant le mouvement social contre la réforme des retraites. En effet, le gouvernement tente d'imposer une énième réforme des retraites, en supprimant les régimes spéciaux. Les conditions de travail actuelles sont donc menacées et pour les protéger, les citoyens descendent dans la rue. Nous vous proposons donc cette semaine une émission EN DIRECT de ce mouvement social (en suivant le média indépendant Radio Parleur), afin de laisser la parole à ceux qui défendent cette thématique du travail. Mais à notre habitude, les créations sonores restent au cœur de notre émission, et voici donc une courte présentation des pièces que l'on vous propose cette semaine.

    Le petit Inventaire
    Ici l'auteure, Anne-Line Drocourt nous fait part sous forme de liste de tous les métiers qu'elle a exercée. Ce n'est pas un exercice facile de dire des mots les uns à la suite des autres. Ici la création sonore prend tout son sens!

    Le dernier Linotypiste
    Le dernier linotypiste est une pièce de Jérôme Champavert qui a été nommé en 2018 dans la marmite radiophonique à Longueurs d'Onde. Dans ce documentaire il part à la rencontre d'une industrie du passé, où tout livre était fait à la main, à l'aide néanmoins d'une machine à imprimer. Vous entendrez ici les rouages et les mécanismes des lettres qui tombent sur le papier, ces sons d'une autre époque pour accompagner ce sacré personnage!

    Ripolinage
    Ripolinage est une pièce de Weilan Zhu, où il fait les poubelles! Il fait les poubelles, c'est à dire qu'il retrouve ses compères pour aller vider des poubelles de supermarché afin de récupérer ce qui est encore mangeable. Et souvent ça l'est! On le suit donc ici dans ce parcours, on commence dans sa voiture et puis on rencontre ses amis, ils comptent ce qu'ils récupèrent... Et cette pièce a toute sa place ici, car aujourd'hui travail rime trop souvent avec précarité, voici donc ici l'envers du décors du travail précaire.

    Bushcraft
    Cette pièce par à la rencontre de la nature, à travers une discipline particulière le Bushcraft, qui réunit toutes les pratiques d'insertion dans la nature (camping, randonnée...). Le personnage que l'on rencontre est moniteur de Bushcraft; Bush signifiant nature, craft : artisanat. Il propose des stages de survie afin de pouvoir vivre en pleine nature. Cette pièce fait le tour de ce que signifie le métier de vivre et de ce que l'on a vraiment besoin pour pouvoir subsister. Elle ne s'attarde cependant pas sur l'être social qu'est l'homme et le besoin de vivre ensemble. Ce court documentaire tente de définir ce dont on a besoin vitalement, et le travail en fait-il donc partie?

    Production et réalisation : Julie Maréchal

    • 1 hr 3 min
    Récréation Sonore #34 Ce qui se cache sous 3 Secrets en fiction et documentaire

    Récréation Sonore #34 Ce qui se cache sous 3 Secrets en fiction et documentaire

    Dernier épisode du mois et du cycle : « Ce qui se cache sous… ». Nous allons ici écouter différents récits personnels en allant à la rencontre des secrets de certains personnages dans ces documentaires, et ces fictions.

    Une sorte de bleu à l’encre rouge

    Un documentaire sonore de Céline Samperez-Bedos où l’auteur revient sur sa relation avec son père décédé. Comment vivre dans le manque, se souvenir, et comprendre son présent avec les douleurs et les joies de son passé, son enfance, et voir ce qui se cache sous?

    « J’avais 6 ans lorsque j’ai perdu mon père. à sa mort, j’ai tout oublié ou presque. j’ai appris sa mort quatre jours après son enterrement. ma mère m’a dit : ton papa sera toujours dans ton coeur. je l’ai crue. mes histoires d’amour en témoignent. «

    Crédit photographique : Céline Samperez-Bedos

    Une porte

    Yves Zysman est fieldrecordist, il enregistre des fonds sonores, et compose avec cette matière des pièces comme celle-ci, qui lui ont valu le prix Mixage Fou en 2012. Des sons d’insectes, des impressions étranges, inquiétantes, qui vous transportent dans un monde onirique. Mais que se cache-t-il en dessous? Plutôt un rêve ou un cauchemar?

    « Qui y a t-il derrière cette porte ? Inquiétant… Ou, une porte doit être ouverte ou fermée… »

    Dyadikotita

    Dyadikotita signifie « dualité » en grec, Eléonore Dupraz propose ici une pièce abordant la dualité, le double, l’opposé. Cette création sonore fait penser à du théâtre radiophonique. Elle fait parler deux personnages, l’auditeur suit leurs questionnements sur la relation qu’ils entretiennent. La dialogue a été écrit lors d’un atelier de création radiophonique avec Radio Campus Bordeaux, et la musique est d’Alexandre Chaigniau.

    « Les deux personnages se tournent autour, se mélangent, se répètent, se questionnent sur ce qu’est une relation (leur relation) et comment celle-ci peut naître. »

    Crédit photographique :  Johannes Plenio

    Marilyn’s Dream

    Abi McNeil, qui fait parti de l’équipe de Récréation Sonore propose ici une courte pièce sur la rêverie. Elle nous emmène à la rencontre de Marilyn qui nous décrit précisément son rêve récurrent. Un décors qui plonge l’auditeur dans cette atmophère d’inquiétante étrangeté qu’est le rêve, l’onirisme. Elle nous raconte cette maison, un endroit qu’elle a peut-être connu? Ce passage est en anglais, ce qui ajoute au doute et à la méfiance quant à ce rêve éveillé.

    Cette création est accompagné d’un son d’abeille qui a été généreusement donné par Yves Zysman.

    The world is a stage and we are merely players

    Vanessa Vudo, membre de l’équipe de Récréation Sonore propose ici une pièce sur les dragkings. Alors que l’on connait maintenant assez bien le monde des dragqueens, grâce à des émissions télévisées; les dragking, femmes qui s’habillent en homme sont encore à découvrir, une discrimination de genre supplémentaire… La pièce questionne donc ces notions de genre, ce qui se cache sous le genre, grâce à une rencontre avec une de ces femmes qui est une dragking, qui a notamment défilée sur un char lors de la gaypride.

    « A la manière du révélateur photographique, bain chimique où l’on trempe le cliché pour faire apparaitre l’image encore invisible, qu ’est ce qui se révèle de nous et du monde dans les personnages que nous créons pour les jouer ? King Size part à la rencontre de Morgane, de son alter ego, le king Thomas Occhio et d’une société de baby kings, apprenties performeuses qui questionnent le genre comme construction. »

    Crédit : Olivier Parent

    Réalisation : Abi Mcneil, Production : Abi Mcneil et Julie Maréchal

    • 1 hr
    Récréation Sonore #33 ce qui se cache sous 2 secrets, non-dits, tabous

    Récréation Sonore #33 ce qui se cache sous 2 secrets, non-dits, tabous

    Ce qui se cache sous… : deuxième volet de notre thématique consacrée au secret, aux non-dits, aux tabous… ce soir avec Aude Rabillon, Sarah Hopsort et Muriel KS.
    « Remettre chaque chose à sa place »
    Aude Rabillon nous raconte l’histoire d’Aline Courivault : vingt-deux ans après sa naissance, Aline apprend qu’elle porte le nom d’un homme qui n’est pas son père. Elle décide de briser un tabou familial pour retrouver sa véritable « enveloppe ». Rétablir l’erreur pour porter la bonne histoire.
    « Personne ne naît deux fois »
    La quête personnelle de Sarah Hopsort, partie à la rencontre de trois personnes, trois proches, pour chercher à reconstruire ses souvenirs perdus. Ensemble, ils ont une enfance commune qui semble lointaine et irréelle, puisqu’elle s’est faite en Ethiopie. Quels souvenirs les proches de Sarah ont-ils de leur enfance commune ? Choisit-on ses souvenirs ou bien se sont eux qui nous habitent ? Accrochée aux souvenirs de ces trois personnes, Sarah Hopsort saisit peu à peu des morceaux d’histoires qui entremêlent des petits et grands changements des identités.
    Les Cartes du Maréchal 
    Une création de Muriel KS produite dans le cadre de l’école de radio Transmission.
    Novembre 1940, les enfants des écoles doivent vendre des cartes du maréchal Pétain pour le compte du secours national. Un papa refuse que sa fille les vende et l’écrit dans un petit mot. Le frère s’attribue ce souvenir, puis bien plus tard dans sa vie, devenu psychologue et historien, écrit un article sur ce « souvenir volé ». L’enquête sur ce souvenir familial va révéler la fragilité et duplicité du souvenir, et sa contribution étrange au roman familial et à l’interprétation historique.
    « Personne ne naît deux fois » et « Les Cartes du Maréchal » participeront au concours Petites Ondes du 17e Festival Longueurs d’Ondes, qui aura lieu du 4 au 9 février prochain à Brest.
    Cette émission a été produite et présentée par Aurore Juvenelle.

    • 57 min
    Récréation Sonore #32 Ce qui se cache sous 1 Maman est gouine

    Récréation Sonore #32 Ce qui se cache sous 1 Maman est gouine

    "Maman est gouine" s'intéresse aux enfants qui vivent au sein de familles homoparentales. Le point de vue est celui d'Inãki, le fils de Déborah, qui après avoir vécu des moqueries de la part de ses camarades d'école, a voulu, sur proposition de sa maman, allez à la rencontre d'autres enfants qui vivaient des situations similaires à - ou du moins proches de - la sienne.

    Maman est gouine, un documentaire de Deborah Fabré. Prises de son, montage, mixage de Gregor Beck Musique générique interprétée pas aurélie Palmeri, Catherine Lichtert et David Desgain Production : Across Stickos asbl Avec le soutien du FACR de la Fédération Wallonie-Bxl

    Cette émission était préparée par Abi McNeil.

    • 55 min

Top Podcasts In Personal Journals