104 episodes

Trois dimanches par mois, de 19 à 20 h en FM et en podcast, Récréation Sonore est LE rendez-vous de la création sonore sur Radio Campus Paris. Documentaire, portrait, fiction, musique expérimentale… : l'émission alterne diffusion d'œuvres – francophones et anglophones – et cartes blanches aux auteurs. Cette année, Récréation Sonore est produite, en alternance, par Abi McNeil, Ella Bellone, François Bordonneau, Marcela Lopez-Romero et Muriel KS.

Récréation Sonore - Radio Campus Paris Récréation Sonore

    • Society & Culture

Trois dimanches par mois, de 19 à 20 h en FM et en podcast, Récréation Sonore est LE rendez-vous de la création sonore sur Radio Campus Paris. Documentaire, portrait, fiction, musique expérimentale… : l'émission alterne diffusion d'œuvres – francophones et anglophones – et cartes blanches aux auteurs. Cette année, Récréation Sonore est produite, en alternance, par Abi McNeil, Ella Bellone, François Bordonneau, Marcela Lopez-Romero et Muriel KS.

    S4 E23 Sophie Dusigne, Deus ex Machina

    S4 E23 Sophie Dusigne, Deus ex Machina

    Dimanche 12 juin, pas d’émission. Vendredi 17 juin à 18h, nous recevons Sophie Dusigne pour écouter Deus ex Machina, sa première oeuvre sonore, née de sa fascination pour la grue, la grue « en T », la grue jaune, dont la longue flèche tient en équilibre au sommet d’un immense pylône.

    « Un jour, elle a émis un son. Étrange, ténu, continu. Il fallait que j’aille voir ça de plus près. Elle vit dans un cercle, elle barre le ciel, elle précède, elle voit loin mais elle s’en fout, elle tombe, elle veille, elle se tait, elle connaît la fin ». A l’origine de tout cela, il y a un son, celui qu’a entendu Sophie Dusigne en passant près d’une grue de chantier. La curiosité pour ce son « étrange, rappelant le chant d’une baleine », l’envie de le retrouver, de le réentendre, a poussé Sophie à se lancer, micro en main, quitte à suivre une formation en documentaire de création sonore…

    Dans cette émission, nous écoutons les six épisodes de Deus ex Machina et nous recevons Sophie Dusigne.

    Cette émission a été préparée et présentée par François Bordonneau.

    • 57 min
    S4 E22 Créadoc Partie, 2 A l’extérieur

    S4 E22 Créadoc Partie, 2 A l’extérieur

    Pour la deuxième fois cette année, Récréation Sonore invite la promotion 2022 de l’école de documentaire sonore du Creadoc à l’antenne ! Cette fois, on vous emmène à l’extérieur, dehors, dans les rues et les théâtres à la rencontre de personnes que l’on ne connait pas. Parce que faire des documentaires c’est aussi et peut être surtout cela : chercher à avoir une expérience plus grande de la vie à travers les autres.


    Clémence Bobillot, Extérieur nuit, 2022
    Ce documentaire sonore part de façon hasardeuse à la rencontre de quatre personnes qui n’ont pas eu des parcours faciles et vivent aujourd’hui dans un grande marginalité et précarité : dans un moment de convivialité un soir, dans la rue, lors d’une soupe partagée, ils et elles se livrent.


    Chloé Dréan, 30 rue Oscar Castro, 2022
    Ivry-sur-Seine, 30 rue Christophe Colomb.
    Un nom de rue comme celui-ci.
    Un lieu comme celui-là.
    C’est absurde. 
    D’ailleurs, elle sera renommée – Oscar Castro.

    • 59 min
    S4 E21 La Vie mode d’emploi

    S4 E21 La Vie mode d’emploi

    On rediffuse « 23 juin, mode d’emploi », un documentaire produit par Anaïs Sadowski en 2015, à l’occasion de la célébration, par le « Collectif Bartlebooth », des 40 ans de la disparition du personnage central de La Vie Mode d’Emploi, le roman-monde de Georges Pérec, disparu il y a tout juste 40 ans.

    Parce-que, le 3 mars dernier, on a évoqué Georges Pérec à l’occasion du 40e anniversaire de sa disparition ; parce-qu’un ouvrage posthume intitulé “Lieux” est paru au Seuil le 29 avril ; parce-que Pérec a achevé l’écriture de “La Vie Mode d’Emploi” environ un mois avant ma naissance ; parce-que, enfin, après en avoir souvent reporté le projet, je me suis enfin mis à relire cet extraordinaire roman…

    … je vous propose de réécouter un documentaire qu’Anaïs Sadowski avait réalisé en 2015 à l’occasion de la célébration du 40e anniversaire de la mort de Bartlebooth, le personnage dont le « projet de vie » sert de colonne vertébrale au livre.

    Lors de cette soirée, avec le Collectif Bartlebooth, qui réunit des amoureux du roman, on parle de listes, on tente une lecture à plusieurs voix et l’on “efface” des aquarelles…

    Musique électroacoustique
    Ce soir le Studio d’Electroacoustique du Conservatoire de Pantin nous propose d’écouter une pièce d’Azertype – élève au studio – pièce intitulée « Se crucifier pour l’humanité comme une crudité »

    « Je pense que la conscience humaine est un faux pas tragique dans l’évolution. Nous sommes devenus trop conscients de nous-mêmes, la nature a créé un aspect de la nature séparé d’elle-même, nous sommes des créatures qui ne devraient pas exister. Nous sommes des choses qui travaillent dans l’illusion d’avoir un soi ; une agrégation de sens, d’expériences et de sentiments, programmés avec l’assurance totale que nous sommes chacun quelqu’un, alors qu’en fait tout le monde n’est personne et que nous ne sommes que fiction. Peut-être que la chose honorable à faire pour notre espèce est de renier notre programmation, d’arrêter de se reproduire, de marcher main dans la main vers l’extinction, une dernière fois » AZERTYPE
    Cette émission a été préparée et présentée par François Bordonneau.

    • 55 min
    S4 E20 Creadoc, partie 1 – de l’intérieur

    S4 E20 Creadoc, partie 1 – de l’intérieur

    Cette semaine, Récréation Sonore invite la promotion 2022 du Creadoc à l’antenne !
    Dans cette école angoumoisine, la création sonore devient un endroit idéal pour régler certaines questions qui nous traversent. Cette première émission creadocienne est consacrée à ces espaces internes, des sortes d’autoportraits pris un peu de travers avec d’autres langues que la sienne, d’autres paroles que la mienne, d’autres voix à l’intérieur de soi.
    De l’intime oui, mais souvent à travers les autres.

    Céline Lemoine, Ce bruit dans l’oreille, 2022
    C’est l’histoire de sons parasites – des sifflements, des chuintements, des craquements – qui empêchent au silence d’exister. Ce sont ce que l’on appelle des acouphènes. Je vis avec ces sons imaginaires et subjectifs en continu dans les oreilles depuis un an et demi, et je me demande comment les autres se débrouillent avec ça.

    Ella Bellone, autoportrait la nuit, 2021  
    Depuis quelques années, souvent, mes nuits sont blanches ; blanches de sommeil, blanches de repos, blanches comme ce plafond que j’observe longuement. Ma tête s’agite d’un trop grand vide que j’apprends à meubler par d’autres voix que les miennes.
    Un autoportrait à plusieurs, donc, traversé par ces autres qui elles et eux non plus ne dorment pas. Un autoportrait de nuit comme l’envers ombré du jour.
    Merci à Sarah, Guillaume, Taddeo et Thibaut de m’avoir prêté leurs voix.

    Cha Toker, À Nu, 2022  
    Réflexion intime sur sa perception du corps, quand il nous a toujours parût étranger.

    Elen Huynh, La Dernière, 2021
    Une virée dans les mailles du souvenir où se dessine une double quête personnelle autour des thèmes de la perte, du lien et du langage. Après l’écoute, viennent la compréhension et une volonté de réponse à travers ce documentaire-hommage.

    • 53 min
    S4 E19 Bouilleur de crû, Benoit Bories

    S4 E19 Bouilleur de crû, Benoit Bories

    Aujourd’hui, une pièce de  Benoit Bories de Faïdos Sonore : « Bouilleur de crû ».

    Benoît Bories est un créateur sonore, qui travaille à la fois dans les domaines du documentaire de création sonore et de la composition acousmatique pour des formes plus hybrides (installations, performances live, transmedia).

    Ses créations ont reçu plusieurs prix et nominations lors de festivals de création sonore et radiophonique de premier plan (Prix Europa, Prix Phonurgia Nova, Prix Bohemia, Prix Italia)

    Bouilleur de crû
    Marc connaît le métier de bouilleur de crû depuis son enfance, où il suivait parfois ses parents en tour.née de distillation. Il travaille dans son atelier pour les locaux mais passe beaucoup de temps à promener ses alambics dans toute la région. Ses étapes sont les mêmes depuis plusieurs décennies. Marc a noué des liens forts et pu entretenir des relations sur la longueur avec les paysans pour lesquels il distille. Chaque arrêt de Marc est une occasion de prendre des nouvelles et collecter de nouvelles histoires. Mises bout à bout, elles créent une cartographie sonore des réalités d’un monde paysan que Marc connaît depuis sa naissance.

    Production Le Labo RTS Culture et Faïdos Sonore, avec le soutien de la DRAC Occitanie, Tarn-et-Garonne Art et Cultures et La cuisine, centre d’art et de design.

    Cette émission a été préparée et présentée par Muriel KS et François Bordonneau.

    • 1 hr 11 min
    S4 E18 Carte blanche à Benoit Bories

    S4 E18 Carte blanche à Benoit Bories

    Benoît Bories a eu deux passions dans la vie… la physique et le son. Concernant la première, il dit avoir “une formation d’assez haut niveau”  – un doctorat. De la seconde, le son, il dit qu’elle est un mélange de musique et de radio:  musique électronique et électroacoustique, et radio engagée – Canal Sud à Toulouse, où il faisait de la “revue de presse militante”.  C’est Bernard, un de ses collègues de Canal Sud, qui le met sur sa voie, en lui disant en substance que “ça ne sert à rien d’être radical dans le propos si on n’est pas radical dans la forme”. Petit à petit, Benoît s’éloigne du discours militant avec une forme d’écriture sonore offrant à l’auditeur de fabriquer lui-même ses images mentales.

    L’oeuvre de Benoit Bories est documentaire,  elle est aussi profondément onirique et poétique… On peut l’aborder de deux manières : la “radio diffusion” traditionnelle et l’écoute en public et en live sublimée par des dispositifs techniques capables de faire voyager l’auditoire…

    Il nous propose une  programmation riche , dont nous ne pouvons vous passer que des extraits, mais les liens pour écouter la totalité des pièces apparaissent ci dessous :

    Je suis Frédéric – Damien Magnette
    Qui est Frédéric Deschamps ? Est-il un zèbre ? Un artiste ? Un courant électrique ? Est-il un personnage principal qui mène son portraitiste par le bout du nez ?

    Frédéric se raconte, se livre, se décrit. Il s’enregistre seul dans sa chambre et nous parle. Il glane des sons à droite à gauche.   On glisse ainsi doucement dans un monde imaginaire, où se brouille la limite entre la réalité et la fiction. Petit à petit, se livrent son intimité, sa pensée, son ressenti. Frédéric parle de lui, de la société, de ce qu’il vit, de ce qu’il pense. Il questionne implicitement notre société à travers son regard et sa différence.



    Même morts nous chantons – Marie Guérin

    « Depuis des années, je fais la route à la recherche d’un patrimoine populaire, composé de chansons éparpillées.  Guidée par cet intérêt pour les premiers collecteurs munis d’enregistreurs, je rencontre des archives datant des camps allemands en 14-18 : les prisonniers sont enregistrés chantant une chanson de leur pays dans leur langue natale lors d’une expérience dirigée par Wilhem Doegen, un linguiste de l’époque qui avait l’ambition de produire des méthodes de langue. »

    Couvre feu 56 – Floy Krouchi
    Dans ce Hoerspiel, Floy Krouchi travaille autour de sons capturés sur le théâtre des opérations au Moyen-Orient depuis 2001 en mêlant textes de poètes tunisiennes et libanaises, témoignages , rapports d’Amnesty international et documents d’archives. La trame s’appuie sur trois voix : arabe, français, hébreux, questionnant les notions d’identité, de frontière et de territoire dans un contexte de guerre. Avec la participation de Kamilya Jubran (oud, voix / Palestine) et de Meira Asher (voix, electronics / Israel).

    • 55 min

Top Podcasts In Society & Culture

Thirteen Media
Wondery
This American Life
Holly Madison and Bridget Marquardt
iHeartPodcasts
Glennon Doyle & Cadence13