20 episodes

Un podcast qui répond, en s'appuyant sur la recherche, aux questions que pose l'épidémie de Covid 19 sur les comportements humains et le fonctionnement de l'économie et des marchés financiers.
La psychologie, l'économie du bonheur et la finance comportementale (entre autres) sont mobilisées pour discuter biais psychologiques, cygnes noirs, stimulus, récession, satisfaction de la vie, aversion au risque, krach boursier...
Le tout sous forme d'épisodes de 10-15 minutes publiés toutes les deux semaines.

Homo Econovirus Mickaël Mangot

    • Science

Un podcast qui répond, en s'appuyant sur la recherche, aux questions que pose l'épidémie de Covid 19 sur les comportements humains et le fonctionnement de l'économie et des marchés financiers.
La psychologie, l'économie du bonheur et la finance comportementale (entre autres) sont mobilisées pour discuter biais psychologiques, cygnes noirs, stimulus, récession, satisfaction de la vie, aversion au risque, krach boursier...
Le tout sous forme d'épisodes de 10-15 minutes publiés toutes les deux semaines.

    #20 - Quel est le juste prix d'une vie humaine ?

    #20 - Quel est le juste prix d'une vie humaine ?

    La crise que nous traversons actuellement engage des coûts économiques, psychologiques et sociaux énormes en face de gains de mortalité potentiellement énormes aussi.
    Pour les décideurs publics, il est nécessaire de faire une analyse coûts-bénéfices, laquelle implique de valoriser dans une même unité de mesure les gains et les pertes dans les différents domaines.
    Mais quelle valeur donner à une vie humaine sauvée ?
    Comment les économistes, et notamment les économistes de la santé, évaluent-ils les bénéfices de la réduction des risques posés à la vie ?
    Un épisode sur un sujet sensible voire tabou qui marque la fin de la première saison d’Homo Econovirus.

    • 26 min
    #19 - Le virus a-t-il tué la mondialisation ?

    #19 - Le virus a-t-il tué la mondialisation ?

    La crise du COVID est un tsunami pour le commerce mondial. Les problèmes d’accès à certains biens importés (masques, respirateurs, réactifs chimiques pour les tests PCR...) ont fait dire à certains, dont notre président, qu’il faudrait tirer d’importantes leçons économiques de ce qui s’est passé cette année. On peut comprendre par là qu’il faudra à l’avenir être moins dépendant de l’extérieur.
    Cela veut-il dire que l’on s’achemine vers un détricotage des circuits du commerce international bâtis minutieusement depuis 30 ans ? Dit autrement, la crise du COVID sera-t-elle le fossoyeur de la mondialisation ?

    • 18 min
    #18 - Le bonheur suit-il la courbe de la croissance ?

    #18 - Le bonheur suit-il la courbe de la croissance ?

    Dans cet épisode, nous nous intéressons à l’effet des récessions sur le bonheur.
    Le bonheur chute-t-il nécessairement lorsque le PIB plonge du nez ? Toutes les catégories de la population sont-elles frappées de la même manière ? L'effet est-il durable ou disparait-il lorsque l'économie retrouve le chemin de la croissance ?

    • 15 min
    #17 - Les états peuvent-ils s'endetter sans limites ?

    #17 - Les états peuvent-ils s'endetter sans limites ?

    Le COVID a entraîné un accroissement exceptionnel du déficit public et de la dette publique dans tous les pays développés, à une vitesse encore inimaginable il y a juste un an. La dette des états est en passe d'atteindre des niveaux jamais vus en temps de paix. Y-a-t-il matière à paniquer ?

    • 18 min
    #16 - Le Covid est-il une bénédiction pour le climat ?

    #16 - Le Covid est-il une bénédiction pour le climat ?

    En mettant à l’arrêt l’économie mondiale, le Covid a de fait réduit massivement les émissions carbone à l’échelle planétaire. Doit-on y voir un point d’inflexion majeur dans la lutte contre le réchauffement climatique ? Ou juste un épiphénomène par rapport aux tendances de long terme ?

    • 11 min
    #15 - Y a-t-il aussi une épidémie de b******t jobs ?

    #15 - Y a-t-il aussi une épidémie de b******t jobs ?

    Avant même l'épidémie de COVID, certains considéraient que l'économie était infestée de b******t jobs, des "boulots à la con" inutiles pour l’entreprise ou pour la Société dans son ensemble, avec pour conséquence de générer un très désagréable sentiment d'absence de sens au travail pour de nombreux salariés.
    Ce constat résiste-t-il à l'analyse ? Si oui, la crise actuelle accentue-t-elle encore le phénomène ?

    • 13 min

Top Podcasts In Science

Listeners Also Subscribed To