22 episodes

Le podcast des indépendants
Imaginez un monde sans chef et sans hiérarchie. Un monde où des chemins de traverse, sinueux remplaceraient souvent les autoroutes rectilignes. Vous le sentez ce petit parfum d’aventure là ? Il hume le risque et l’excitation. Il ouvre le champ des possibles. Imaginez enfin que dans ce monde, travailler pourrait être un synonyme d’aimer. Une utopie? Et bien non: bienvenue dans l’univers des indépendants. 
En Suisse, ils représentent près de 10% de la population active. Alors forcément, ils sont un peu singuliers ces professionnels qui préfèrent l’autonomie à la sécurité, ces passionnés, ces créatifs, ces audacieux surtout.
Je m’appelle Laetitia Wider. Je suis journaliste, et pour toutes les raisons que je viens de citer, « Je suis indépendante ». Et je tends le micro à mes pairs. Ouvrez vos oreillles ! 

Ce podcast est né d'une campagne de crowdfunding (https://wemakeit.com/projects/je-suis-independant-e)lancée durant le confinement. Il entend donner la voix aux travailleurs indépendants, dont on a découvert, à l'occasion de cette crise du Covid-19, la précarité du statut, et l'infinie richesse en ressources pour rebondir.  Vous entendrez ici le récit de parcours atypiques, des doutes, des joies, des défis, des peurs. 

La page du podcast (https://linktr.ee/jesuisindependant.e)
Soutenir le podcast avec un don (https://www.paypal.com/paypalme/jesuisindependante?locale.x=fr_FR)
Instagram

Je suis indépendant.e Je suis indépendant.e

    • Business

Le podcast des indépendants
Imaginez un monde sans chef et sans hiérarchie. Un monde où des chemins de traverse, sinueux remplaceraient souvent les autoroutes rectilignes. Vous le sentez ce petit parfum d’aventure là ? Il hume le risque et l’excitation. Il ouvre le champ des possibles. Imaginez enfin que dans ce monde, travailler pourrait être un synonyme d’aimer. Une utopie? Et bien non: bienvenue dans l’univers des indépendants. 
En Suisse, ils représentent près de 10% de la population active. Alors forcément, ils sont un peu singuliers ces professionnels qui préfèrent l’autonomie à la sécurité, ces passionnés, ces créatifs, ces audacieux surtout.
Je m’appelle Laetitia Wider. Je suis journaliste, et pour toutes les raisons que je viens de citer, « Je suis indépendante ». Et je tends le micro à mes pairs. Ouvrez vos oreillles ! 

Ce podcast est né d'une campagne de crowdfunding (https://wemakeit.com/projects/je-suis-independant-e)lancée durant le confinement. Il entend donner la voix aux travailleurs indépendants, dont on a découvert, à l'occasion de cette crise du Covid-19, la précarité du statut, et l'infinie richesse en ressources pour rebondir.  Vous entendrez ici le récit de parcours atypiques, des doutes, des joies, des défis, des peurs. 

La page du podcast (https://linktr.ee/jesuisindependant.e)
Soutenir le podcast avec un don (https://www.paypal.com/paypalme/jesuisindependante?locale.x=fr_FR)
Instagram

    Je suis indépendant.e - Hors-série spécial prévoyance

    Je suis indépendant.e - Hors-série spécial prévoyance

    Vous écoutez un épisode spécial réalisé en partenariat avec le Centre Patronal.  

    Partant du constat, que nous les indépendantes et indépendants, nous ne sommes pas toujours les reines de l’administratif, dans cet épisode on fait le point sur la prévoyance. Vous savez, ce qui devrait nous permettre d’avoir une retraite descente, et qu’on néglige bien souvent, par flemme, par manque de moyen, par négligence ou par ignorance. Alors on reprend les base avec Sandy Hennemann, conseillère à la clientèle au Centre Patronal.






    Cet épisode est un partenariat  avec le « Centre Patronal, l’entreprise au service des entreprises et de l’économie privée » 



     



    Et si vous aussi, vous voulez soutenir mon travail, n’hésitez pas à me contacter via la page instagram du podcast .







    😀 Podcast produit par Laetitia Wider / akouOeido médias 




    🎤 Soutenir le podcast en faisant un don mensuel ou unique sur la cagnotte tipeee 




    🎙️ Sponsoriser un épisode

    • 15 min
    Nico, de l'ingénierie au yoga en passant par les antipodes

    Nico, de l'ingénierie au yoga en passant par les antipodes

     

    C’est un invité un peu special que je reçois dans cet épisode. Déjà, parce que son parcours de vie est tout à fait singulier. Mais aussi, parce que que j’ai rencontré Nico à une période très particulière de ma vie, un moment de bascule où j’avais les pied entre deux continents et une montagne d’incertitudes à l’horizon. On s’est retrouvé tous les deux en plein désert mexicain, à suivre une formation de yoga très bancale, un peu sectaire et pas franchement formatrice. Nos esprits critiques se sont reconnus et nous ont permis de faire front contre la bêtise. Au milieu ce magma obscur, c’est toujours très rassurant de percevoir la lueur d’une âme éclairée. L’épilogue de cette histoire-là, qui n’est pas celle que vous allez écouter aujourd’hui, c’est que j’ai conservé une relation assez distante avec le yoga alors que Nico lui, en a fait un métier passion. 

     

    Et c’est ça l’histoire qu’on va vous raconter aujourd’hui : celle d’un mec brillant qui a suivi le fleuve, d’école d’ingénieur en stages internationaux jusqu’au cœur de la Sillicon Valley. Elle pourrait s’arrêter là, et être une enième succes story dans la start-up nation sauf qu’un jour, à 27 ans, c’est le court circuit. Nico perd le sens de tout. Il entame alors un repli du monde, et se dessine vagabond des mers, en quêtes des antipodes géographiques et intérieurs. 

     

    Dans cet épisode on va parler intuition, sens, déconstruction des schémas, écoute de soi.Prêt pour ce voyage ? Il commence à l’envers, sur la côte basque





    Cet épisode a été soutenu par le « Centre Patronal, l’entreprise au service des entreprises et de l’économie privée » 

     

    Et si vous aussi, vous voulez soutenir mon travail, n’hésitez pas à me contacter via la page instagram du podcast . 



    🧘🏼‍♂️ L'instagram d'antipodes 



    😀 Podcast produit par Laetitia Wider / akouOeido médias 


    🎤 Soutenir le podcast en faisant un don mensuel ou unique sur la cagnotte tipeee 


    🎙️ Sponsoriser un épisode



    🧠 Le paradoxe de Jevons (évoqué par Nico dan s l'épisode)

    • 1 hr 14 min
    Je suis indépendant.e - Grégory, en quête de paradis soutenable

    Je suis indépendant.e - Grégory, en quête de paradis soutenable

     Vous écoutez  "Je suis indépendant.e",  le podcast qui donne de la voix à l’audace d’entreprendre.



    Aujourd’hui, on va voyager un peu. Cet épisode est le premier, mais pas le dernier, qui franchit nos frontières helvétiques. Nous voilà donc, sous le soleil portugais de Lisbonne, une ville qui est un peu devenue le nouvel eldorado des digital nomades et de nombreux indépendants européens en quête de climat plus doux. 

     

    Gregory, me reçoit chez lui, dans cet appartement qu’il a investi il y a quelques mois, après avoir quitté la vie parisienne. A l’étage inférieur,  des ouvriers s’affairent, et ça, c’est une nouvelle qui ravit moyennement la podcasteuse en goguette que je suis.

     

    Analyste culturel, conférencier, expert en stratégie marketing,  auteur & podcasteur, Greg s’affiche multifacettes, une vraie boule à disco.



    Son podcast Vlan, est d’ailleurs  l’un de ceux qui m’a donné envie de créer le mien. Quand j’ai vu sur les réseaux sociaux qu’il avait déménagé à Lisbonne, j’ai eu envie d’en savoir plus. Allez, petite visite guidée. 



    Cet épisode a été soutenu par le « Centre Patronal, l’entreprise au service des entreprises et de l’économie privée » 

     

    Et si vous aussi, vous voulez soutenir mon travail, n’hésitez pas à me contacter via la page instagram du podcast . 





    😀 Podcast produit par Laetitia Wider / akouOeido médias 



    🎤 Soutenir le podcast en faisant un don mensuel ou unique sur la cagnotte tipeee 



    🎙️ Sponsoriser un épisode



    L'instagram de Vlan podcast 

    • 1 hr 5 min
    Je suis indépendant.e - Stélina, créatrice textile culottée

    Je suis indépendant.e - Stélina, créatrice textile culottée

    Salut ! 

    Ca fait un moment, hein ? Je ne sais pas vous, mais moi, vous m’avez manqué. J’étais partie pour faire une petite pause de quelques mois, et entre doutes, tergiversations, cogitations,recherche de fond infructueuses, envie de tout arrêter et parfois de pleurer, presque une année, s’est écoulée, comme ça, en un claquement de doigt.

     

    Mais je suis arrivée à la conclusion, que ce podcast je l’aimais, et à priori vous aussi, et que de ne pas avoir trouvé la formule magique pour le financer, n’était pas une raison suffisante pour l’arrêter. 



    Donc, la voilà, la saison 3 qui démarre, avec une nouveauté de taille, j’ai décidé de profiter de mes escapades hors des frontières suisses pour vous faire découvrir, ailleurs aussi, des indépendantes et des indépendants inspirants.  Bref, on voyagera un peu. Et qui dit saison 3, dit nouveau générique. Aller, c’est parti !

     

    Vous écoutez  "Je suis indépendant.e",  le podcast qui donne de la voix à l’audace d’entreprendre. 

     

    Cet épisode nous emmène dans les hauteurs. Il a été enregistré à la fin de l’été, en Valais,  à 1250 m d’altitude. C’est dans l’univers d’une rousse qui n’a pas que le cheveux flamboyant que je vous emmène . 

     

    Stélina est créatrice textile, et son truc à elle, c’est l’engagement. On lui doit ainsi, une des premières marques de culottes menstruelles Suisse, colorée et décomplexée, à son image. Chacune bien installée avec notre de thé en main, la discussion démarrer dans l’atelier boisé. 

     

     

    😀 Podcast produit par Laetitia Wider / akouOeido médias 

    🎤 Soutenir le podcast en faisant un don mensuel ou unique sur la cagnotte tipeee 

    🎙️ Sponsoriser un épisode



    L'instagram de Ounâ 

    L'instagram de Je suis indépendant.e 

    • 37 min
    Je suis indépendant.e - Jacques, peintre de sa vie

    Je suis indépendant.e - Jacques, peintre de sa vie

    Il a l’allure juvénile mon invité du jour : baskets, jeans, écharpe souple avec toujours une pointe d’élégance. Mais plus que dans son look, on le remarque surtout dans cette lueur de malice, vous savez celle qu’on trouve dans le regard des enfants quand ils sont tout entiers absorbés par les histoires qu’ils imaginent. Pourtant, Jacques n’est plus un enfant, du moins civilement, il est même en âge d’être à la retraite. Enfin, ça serait peut-être dans une vie parallèle, où il n’aurait pas cultivé ce goût de la transmission, cette passion pour la création et pour les gens. Jacques est un artiste, un peintre abstrait. En parallèle, il enseigne depuis plus de 40 ans, le dessin aux adultes. Ces cours ne désemplissent pas, certains de ses élèves lui sont d’ailleurs fidèles depuis des décennies. 

    Entre les rouleaux de feuilles, les chevalets et les pinceaux, il m’attend, et il est un peu anxieux à l’idée de cet entretien.

    🎨 Le site de Jacques Walther

    ➡️ Pour soutenir financièrement le podcast sur Tipeee

    🎤 La page du podcast



    "Imaginez un monde sans chef et sans hiérarchie. Un monde où des chemins de traverse, sinueux remplaceraient souvent les autoroutes rectilignes. Vous le sentez ce petit parfum d’aventure là ? Il hume le risque et l’excitation. Il ouvre le champ des possibles. Imaginez enfin que dans ce monde, travailler pourrait être un synonyme d’aimer.  Une utopie ?  Et bien non :  Bienvenue dans l’univers des indépendants. En Suisse, ils représentent près de 10% de la population active. Alors forcément, ils sont un peu singuliers ces professionnels qui préfèrent l’autonomie à la sécurité, ces passionnés, ces créatifs, ces audacieux surtout.

    Je m’appelle Laetitia Wider. Je suis journaliste, et pour toutes les raisons que je viens de citer, « Je suis indépendante ». Et je tends le micro à mes pairs. Ouvrez vos oreillles ! "

    • 47 min
    Je suis indépendant.e - Tami, tatoueuse libre et culottée

    Je suis indépendant.e - Tami, tatoueuse libre et culottée

    Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, je vais vous raconter un conte de fée. Enfin… on va un peu bouleverser les codes, je vous préviens. Parce que dans le rôle de la princesse un peu badass, avec son culot et son insolante liberté, j’ai choisi Tami ! Cette brésilienne est arrivée en Suisse en 2014, pour y rejoindre son prince charmant. C’était après des mois de sac à dos, à arpenter seule les routes du monde, de l’Argentine à l’Asie en passant par l’Australie. Tatoueuse, illustratrice, graphiste, cette artiste pluridisciplinaire, réalise aussi des fresques avec son univers pictural très onirique. Elle a appris à dessiner sur les peaux en autodidcacte et est devenue l’une des tatoueuses les plus en vue du moment. Dans cet épisode on va parler d’audace, de liberté, de maternité, du Brésil, d’art, mais surtout d’amour.

    Et il y’en avait dès l’accueil, dans cet appartement veveysan qui sentait bon le café et le gâteau moelleux.  



    NDLR: Tami Hopf a soutenu le podcast en offrant ses prints et ses tatouages en contreparties du crowdfunding de "Je suis indépendant.e"

    🎨 Le site de Tami

    🎆 Son instagram

    ➡️ Pour soutenir financièrement le podcast sur Tipeee

    🎤 La page du podcast



    "Imaginez un monde sans chef et sans hiérarchie. Un monde où des chemins de traverse, sinueux remplaceraient souvent les autoroutes rectilignes. Vous le sentez ce petit parfum d’aventure là ? Il hume le risque et l’excitation. Il ouvre le champ des possibles. Imaginez enfin que dans ce monde, travailler pourrait être un synonyme d’aimer.  Une utopie ?  Et bien non :  Bienvenue dans l’univers des indépendants. En Suisse, ils représentent près de 10% de la population active. Alors forcément, ils sont un peu singuliers ces professionnels qui préfèrent l’autonomie à la sécurité, ces passionnés, ces créatifs, ces audacieux surtout.

    Je m’appelle Laetitia Wider. Je suis journaliste, et pour toutes les raisons que je viens de citer, « Je suis indépendante ». Et je tends le micro à mes pairs. Ouvrez vos oreillles ! "

    • 54 min

Top Podcasts In Business

NerdWallet Personal Finance
Ramsey Network
Boston Consulting Group BCG
Money News Network
iHeartPodcasts
Dan Fleyshman