45 episodes

Les Podcasts du C3D (Collège des Directeurs du Développement Durable), animés par Céline Puff Ardichvili (DG et associée de Looksharp), et réalisés par le média Youmatter.
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Le Sens & l'Action C3D

    • Business

Les Podcasts du C3D (Collège des Directeurs du Développement Durable), animés par Céline Puff Ardichvili (DG et associée de Looksharp), et réalisés par le média Youmatter.
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    Vivre l’aventure The Week : l’invitation de Frédéric Laloux

    Vivre l’aventure The Week : l’invitation de Frédéric Laloux

    Avec des limites planétaires dépassées et toutes les conséquences qui y sont liées, comment pouvons-nous agir en tant qu’individu, dirigeant, collaborateur ? Frédéric et Hélène Laloux ont créé The Week, un outil puissant pour vivre toutes les étapes qui nous séparent de l'action, une fois la sidération passée, avec le collectif, en entreprise, en famille, ou entre amis.

    Dans cet épisode, Frédéric Laloux, le père du Reinventing Organisation, le premier ouvrage de vulgarisation pour repenser les modèles d’affaires à travers la gouvernance et le management, et cofondateur de The Week, nous livre comment cet outil peut être proposé et vécu, et avec humilité, nous invite à l’aventure. Chiche ?


    "Le Sens et l'Action" est un podcast mensuel du Collèges des Directeurs du Développement Durable (C3D) de réflexion et de leviers sur les manières de penser les entreprises et la société, et notre rôle en tant que professionnels. À écouter gratuitement chaque 1er mardi du mois sur votre plateforme d’écoute préférée.


    Cet épisode est réalisé et animé par Céline Puff Ardichvili de LookSharp.


    Retrouver toutes les actualités, conseils, ressources, conférences du C3D via : 
    📌 notre site web et notre newsletter hebdomadaire en bas de homepage
    📌 nos articles
    📌 nos podcasts
    📌 notre page LinkedIn
    📌 notre chaîne YouTube
    📌 notre compte Instagram
    📌 la page LinkedIn de notre président, Fabrice Bonnifet

    Pour adhérer au C3D : contact@cddd.fr ou remplir le formulaire d’adhésion.

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 55 min
    Pour changer l’entreprise, changeons la représentation de son dirigeant ! avec Hélène Le Téno, Heart Leadership University

    Pour changer l’entreprise, changeons la représentation de son dirigeant ! avec Hélène Le Téno, Heart Leadership University

    Changer le moteur et l’essence du leadership pour - enfin ! - entrer réellement en transition. Quels enjeux ? Quelles perspectives ? Hélène Le Téno nous invite à aborder le sujet de la conduite du changement via le leader, par le cœur - au sens du courage - et l’intuition, via la Heart Leadership University. Du fond académique et une foule d’exemples et d’inspiration pour changer de logiciel.

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 1 hr 12 min
    Sébastien Mabile, Seattle : un avocat au service de l’écologie

    Sébastien Mabile, Seattle : un avocat au service de l’écologie

    Sébastien Mabile, partenaire chez Seattle, accompagne les entreprises dans leurs transformations tout en s’engageant au côté d’ONG. En explorant les leviers innovants dans le champ juridique, il questionne les sujets de la justice climatique y compris sur le front du social et pose le sujet de la nécessaire intégration par les entreprises du coût des préjudices, aujourd’hui payés par la société, qui pourrait faire remettre en question certains modèles d’affaires… il propose un focus sur le devoir de vigilance et détaille quelques cas juridiques emblématiques.


    Chapitrage

    0:35 – Présentation de Sébastien Mabile, avocat au Barreau de Paris spécialisé en droit pénal de l'environnement et devoir de vigilance, partenaire chez Seattle Avocats Vice, vice-président du Comité français de l'UICN et fondateur du Mas Baudran.

    1 :45 – le contexte

    2 :30 - présentation des 3 thèmes développés dans le podcast :

    1 - le métier d'avocat "au service de" causes climat – et vos combats à vous2 - les outils du droit pour l’environnement
    3 – des exemples - avec un éclairage ou un décryptage de quelques cas emblématiques

    Première partie :

    3:15 La naissance de l’engagement et une première expérience de tribunal…

    6:55 Pourquoi Seattle ?

    8:55 Entre engagé, militant et activiste : quelle posture ?

    13:10 En tant qu’avocat, est-il possible de travailler avec les entreprises et les aider à avancer dans leurs propres pratiques ? Notion de la Convergence d’intérêts.

    17:05 Logique anticipatrice de réparation du préjudice écologique – permet donc de baisser l’intensité du risque réputationnel en faisant prendre les devants aux entreprises – c’est à dire assumer les conséquences civiles avant d’être condamné

    18:50 la tendance : de la recherche de dédommagement après dommages, à la recherche de dommages à venir à éviter.
    20 :50 le poids des symboles : un juste combat contre les privilèges pour l’acceptabilité sociale de la transition.

    27:35 Allier le droit, les ONG et l’art pour toucher les consciences différemment
    Seconde partie

    28:20 « La question du climat fait naitre un nouveau régime de responsabilité pour l’avenir ». Quels sont les instruments du droit de l’environnement ?

    33:15 la formation pour aborder la technicité des sujets – en embarquant des scientifiques qui comprennent les enjeux et les impacts.
    34:55 Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. Parlons du poids des engagements - entreprise à mission, SBTi, CSRD – peut-on attaquer sur le fond d’une promesse non réalisée ?

    39:15 Un peu de prospective. Exemple : un groupe de travail de IERDJ* qui travaille sur le droit des générations futures

    45:05 Peut-on s’inspirer des class action pour créer de nouveaux instruments juridiques ?
    48:45 Faire bouger les entreprises en faisant peur à leur actionnariat, c’est un bon calcul ? Cf un article de The Guardian**
    52:15 Des alliances à venir ? Quand le lobbying d’entreprises rejoint ceux d’ONG…
    Troisième partie :

    53:35 l’heure des comptes : des exemples pour montrer que le devoir de vigilance fait bouger les lignes ?

    58:25 devoir de vigilance : un flou pour les juges ?
    59:35 ce qui sortira du trilogue pour faire adopter la directive européenne : de quoi clarifier le texte pour tous les acteurs
    1 :01:35 En quoi un procès contre une entreprise peut faire bouger un secteur ?
    1:07:35 comment faire réparer le préjudice écologique causés ?

    1 :12:35 Vers les procès pour atteinte aux droits de l’Homme

    Dernière question traditionnelle de ce podcast :

    1 :14 :50 Quelle est l’œuvre qui vous a inspirée sur votre parcours ? Le film Erin Brockovich réalisé par Steven Soderbergh - et teaser pour l’essai de Sébastien Mabile sur la question des inégalités climatiques.

    Poke surfrider Europe cité* https://gip-ierdj.fr/fr/publications/etude-droits-des-generation

    • 1 hr 17 min
    Le moteur du numérique pour une offre de services plus durables, par Frédérique Tribondeau, Pluxee

    Le moteur du numérique pour une offre de services plus durables, par Frédérique Tribondeau, Pluxee

    Pass restaurant, bien-être, carte cadeaux et culture : comment incarner sa responsabilité vis-à-vis des publics, côté clients comme côté bénéficiaires, quand on est un nouveau géant de l'engagement et des avantages collaborateurs ? Frédérique Tribondeau, Pluxee, explique l’importance de l’intégration de la RSE dans les métiers avec un focus sur le caractère transformatif du numérique, pour une offre de services plus responsable.


    0 à 1 :55 Présentation Frédérique Tribondeau, Pluxee

    1 :55 Quelles sont les obligations, sur le front de la RSE, d’une nouvelle structure spin-off du groupe, cotée en bourse, avec son propre système de gouvernance ?

    3 :55 Pluxee en quelques chiffres – et notamment côté clients – et services pour les bénéficiaires ?

    7 :00 Et quels avantages côté services ? Restaurants ?

    8 :40 : quels enjeux RSE, entreprise de services ? Triptyque carbone, lutte contre le gaspillage alimentaire et numérique responsable. Quels engagements ?

    11 :20 focus numérique responsable, et volet green IT. Déclinaison du chantier au sein de l’entreprise, en transversal, en partenariat avec la RH et la DSI et le marketing.

    14 :20 Du marketing à la RSE : un chemin. Et l’importance du partage et du collectif

    17 :10 Le sens du collectif et l’expertise en « share » : l’exemple du partage d’expérience du volet RSE pour répondre à des appels d’offres

    21 :00 Raison d’être et limites planétaires : l’interprétation dans le cas de Pluxee26 :00 Quid de la responsabilité sur une offre cadeaux ?

    27 :00 Et vous, connaissez-vous le Dift ?

    27 :50 Responsabilité et dématérialisation vont-elles systématiquement de pair ?

    31 :35 Parlons du changement du modèle d’affaires. Illustration via l’outil qui permet de calculer l’impact de la carte restaurant – et du papier - pour les clients. Comment cet outil est utilisé dans le reporting ?

    35 :30 En quoi la mutation vers le digital permet-elle d’embarquer les équipes sur la RSE ? Et illustration de la transversalité avec les autres services ?

    35 :50 De l’importance de l’intégration du sujet RSE dans les métiers. Focus sur les ressources RSE dans les équipes – la fausse bonne idée ?

    41 :45 Que peut-on conseiller à quelqu’un du marketing pour s’orienter vers la RSE ? La force de l’intégration. Page pub pour www.myjobglasses.com 

    46 :30 Qualités requises pour être dans un job RSE

    48 :20 En entreprise : la Fresque, et après ?

    53 :30 Comment changer le monde depuis sa chaise de bureau ?

    55 :15 Quelle œuvre t’a marquée dans ton parcours ? L’overview effect 😉
    Merci Frédérique

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 59 min
    Double matérialité en marche ? Instrument de nouveaux modèles d’affaires ? La CSRD, c’est ça et plus encore.

    Double matérialité en marche ? Instrument de nouveaux modèles d’affaires ? La CSRD, c’est ça et plus encore.

    Nous sommes à présent à quelques jours de l’une des plus grandes avancées européennes sur le plan de la règlementation avec l’entrée en vigueur de la directive européenne CSRD ainsi que les normes européennes d’informations de durabilité qui s’appliqueront progressivement dès janvier 2024. Au-delà d’expliquer comment les entreprises préparent (ou pas assez ?) la mise en œuvre de ce nouveau cadre réglementaire, Sébastien Mandron, directeur RSE du groupe Worldline, membre du bureau du C3D et pilote du groupe de travail sur la CSRD de l’association, explique comment elles peuvent surtout prendre à bras le corps sa sa capacité transformative.
    00:45 
    Présentation Sébastien Mandron, Directeur RSE & Immobilier du Groupe
    Worldline

    2:15 
    Présentation du groupe de travail sur la CSRD et de ses travaux

    4:10 
    le potentiel de transformation de la CSRD concrètement 

    8:15
    les 12 sujets de la CSRD – les 12 travaux d’Hercule ?

    9:25 
    Quel est le calendrier pour les entreprises ?

    11:20 
    CSRD, la double matérialité en marche ?

    15:15: 
    Où en sont les entreprises ?

    20:35 
    Qui est concerné ? 50 000 entreprises en Europe – la 2eme vague de la
    règlementation arrive et concerne beaucoup d’entreprises

    25:05 
    Quelles sont les questions que les entreprises se posent ?
    Spoiler : RSE vs Loi : oui, la CSRD, c’est obligatoire…

    28:35 
    Question quasi philosophique : le reporting est-il transformatif ?

    30:35 
    La CSRD un atout pour valoriser l’entreprise ? Ou encore de la paperasse ?
    Concrètement qu’est ce qui est attendu ? Qui s’occupe de ces collectes ? Finance ?
    RSE ?

    32:35 
    Qu’est-ce que ça change ? En quoi la mise à disposition de cette donnée est-
    elle structurante ?

    34:35 
    Un sujet qui concerne la direction RSE mais aussi les comités de direction, la
    finance, etc., tout le monde monte en compétence et le sujet – stratégique ! – devient
    un sujet partagé. Prospective : quelle équipe pour le pilotage ?

    40:25 
    Est ce que la CSRD aide l’entreprise à se projeter dans un monde moins
    prévisible ?

    43:25 
    La CSRD risque-t-elle d’être affaiblie ?

    51:35 
    Dernière question traditionnelle de ce podcast : comment changer l’entreprise
    depuis sa chaise de bureau ?

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 54 min
    Le soft power dans la salle de bain, par Elodie Bernadi, directrice développement durable France, L’Oréal.

    Le soft power dans la salle de bain, par Elodie Bernadi, directrice développement durable France, L’Oréal.

    Pour l’Oréal, entreprise née de et basée sur la science, il y a plus important que les engagements : il y a les résultats, lisibles et opposables. Être la plus grande entreprise et la marque la plus connue de sa catégorie dans le monde entier rend responsable et oblige. Elodie Bernardi, directrice développement durable de L’Oréal, nous explique comment la raison d’être de la marque réconcilie le temps long de la transformation et le temps court du business.





    Chapitrage : 



    0:00 

    Présentation


    2:10

    Contexte « parce que je le vaux bien », de la construction de la personne à la responsabilité ?


    4 :18 

    De raison d’être à raison d’être : celle du C3D est « l’association de référence au service des transformations de modèles d’affaires respectueuse des limites planétaires et socialement responsables. » à celle de l’Oréal : comment est-ce que le sujet des limites planétaires résonne pour L’Oréal ?


    5 :30 

    Peux-tu nous rappeler quels sont les enjeux du secteur des cosmétiques ? Globalement ? Quelle responsabilité quand on est numéro 1 ?


    7 :00 

    Quels sont les chantiers du plan 2020 – 2030 les plus structurants ? Une approche holistique.


    9:20 

    La Communication : quelle responsabilité quant à créer des standards « green »
    et les rendre désirable ? 

     

    10 :50 

    Nouveaux récits : focus contrat climat pour les annonceurs 



    12 :50 

    Quid de la représentation de la femme ?


    16 :45 

    Les impacts – Usage et sourcing, la moitié de l’impact - le scope 3, les enjeux externes à l’activité de production de L’Oréal. Les 3R et les sujets stratégiques. Sujet de la recharge.


    20 :15 

    Focus sur la phase d’usage : trouver des produits en phase avec ses habitudes et ses valeurs


    23 :50 

    Quid du plastique ?
    L’innovation pour le packaging du futur.


    25 :50 

    Se transformer d’abord – les clés de l’efficience côté fabrication – pour aller vers le scope 3, en travaillant en amont sur les ressources et en aval vers les usages. Explication des articulations entre les différents volets.


    28 :50 

    Les partenaires : embarquer sur toute la ligne.


    31 :50 

    Le sourcing – comment intégrer les enjeux sur une chaine aussi vaste que les gammes ? Le sujet de l’ « équitable » au sein du durable.


    34 :10 

    Côté fournisseur : l’effet papillon, entre l’accompagnement de l’Oréal et l’engagement côté fournisseurs.


    35 :40 

    L’équipe RSE / DD : coup de projecteur sur l’équipe et son fonctionnement dans
    l’entreprise.


    38 :20 

    L’Oréal, entreprise scientifique et de scientifiques, avec sa culture du KPI, et le dialogue avec L’Oréal, entreprise marketing.


    41 :15  

    L’Oréal, Science base driven industry.


    42 :00 

    Le cadre de la CSRD dans le cadre de l’Oréal.



    43 :00 

    Qu’est-ce que l’innovation chez L’Oréal ? « Saisir ce qui commence », toujours d’actualité.



    44 :10 

    Changer, c’est aussi « surprendre » face aux habitudes : compliqué une fois passé les « early adopters ». Comment soulever les freins ?


    48 :00 

    Comment les changements peuvent-ils devenir « mainstream » ?


    49 :00 

    Un focus sur la circularité : pas une évidence pour une marque de produits consommables. L’exemple du merchandising.


    50 :40 

    Comment allier la standardisation liée au sujet de la recharge et identification des produits ?


    51 :55 

    Qu’est ce qui stimule pour être n°1 en termes de durabilité ? Un enjeu de pérennité : se saisir de ce qui commence.


    53 :30 

    La force du collectif - l’importance des consortium.


    55 :15 

    Un point sur les modèles d’affaires : quid du serviciel et de l’expérientiel ?



    59 :45 

    Quid des renoncements qui s’imposent au prisme de la raison d’être – l’indice spot, fourche caudine interne avant lancements.


    1 :01 

    Le régénératif chez L’Oréal.



    1 :02 :30 

    Comment changer le monde depuis sa chaise de bureau

    • 1 hr 5 min

Top Podcasts In Business

Money Stuff: The Podcast
Bloomberg
Money Rehab with Nicole Lapin
Money News Network
REAL AF with Andy Frisella
Andy Frisella #100to0
In Good Company with Nicolai Tangen
Norges Bank Investment Management
The Money Mondays
Dan Fleyshman
Young and Profiting with Hala Taha
Hala Taha | YAP Media Network

You Might Also Like

Sismique
Julien Devaureix
Chaleur Humaine
Le Monde
Greenletter Club, l'écologie décortiquée
Maxime Thuillez
De cause à effets, le magazine de l'environnement
France Culture
Vlan!
Gregory Pouy
La Terre au carré
France Inter