20 episodes

Le podcast de la plongée et de l'océan.
Les Plongeurs Padawan, ce sont un papa et ses deux enfants qui partagent une passion pour la plongée.
La maman Padawan ne plonge pas, mais elle nous supporte dans nos aventures, et elle ne rate pas une balade en snorkeling.
On vous parle de plongée et de snorkeling bien sûr, de la faune et de la flore qui peuplent les mers et océans du globe, de nos destinations de voyage, de techniques de plongée, mais aussi de photographie sous-marine.
Et on a la chance de rencontrer plein de gens, extraordinaires...
🎙SOUTENEZ LE PODCAST GRATUITEMENT
1. Abonnez-vous 🔔
2. Suivez-nous sur les réseaux : les Plongeurs Padawan
3. Laissez des étoiles ⭐ sur votre plateforme d'écoute
Retrouvez-nous sur notre site internet, Instagram, Youtube, LinkedIn et Facebook.

Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Les Plongeurs Padawan : le podcast de la plongée sous-marine et des océans Les Plongeurs Padawan

    • Leisure
    • 5.0 • 1 Rating

Le podcast de la plongée et de l'océan.
Les Plongeurs Padawan, ce sont un papa et ses deux enfants qui partagent une passion pour la plongée.
La maman Padawan ne plonge pas, mais elle nous supporte dans nos aventures, et elle ne rate pas une balade en snorkeling.
On vous parle de plongée et de snorkeling bien sûr, de la faune et de la flore qui peuplent les mers et océans du globe, de nos destinations de voyage, de techniques de plongée, mais aussi de photographie sous-marine.
Et on a la chance de rencontrer plein de gens, extraordinaires...
🎙SOUTENEZ LE PODCAST GRATUITEMENT
1. Abonnez-vous 🔔
2. Suivez-nous sur les réseaux : les Plongeurs Padawan
3. Laissez des étoiles ⭐ sur votre plateforme d'écoute
Retrouvez-nous sur notre site internet, Instagram, Youtube, LinkedIn et Facebook.

Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Kevin Sempé : l’Art de la cinématographie sous-marine

    Kevin Sempé : l’Art de la cinématographie sous-marine

    Dans l’univers captivant de la plongée sous-marine, où la beauté des profondeurs marines se dévoile dans le monde pas si silencieux de l’océan, certains passionnés combinent exploration aquatique et création cinématographique pour capturer des images à couper le souffle. Kevin Sempé, spécialiste de la vidéo sous-marine, est l’un de ces artistes qui parvient à retranscrire l’essence du monde sous-marin à travers son objectif. Cet épisode de notre podcast vous plonge dans son parcours atypique et sa passion pour le « cinéma aquatique ».

    Un début loin des projecteursKevin n’a pas suivi un parcours conventionnel. Originaire d’une famille très portée sur la musique, il a commencé sa carrière comme assistant photographe. Cette expérience précoce, combinée à une curiosité insatiable pour la photographie et la vidéo, a jeté les bases de sa future spécialisation.

    La révélation sous-marineL’intérêt de Kevin pour la plongée a commencé parallèlement à sa carrière dans l’image, mais c’est la rencontre avec Albert Falco, légendaire capitaine de la Calypso du commandant Cousteau, qui a véritablement orienté sa carrière vers les profondeurs océaniques. Travailler sur un documentaire sous-marin aux côtés de Falco lui a ouvert les yeux sur le potentiel de combiner ses deux passions : l’image et la plongée.

    Techniques et défis de la cinématographie sous-marineFilmer sous l’eau impose des défis uniques, de la gestion de la lumière naturelle fluctuante à la communication limitée sous l’eau. Kevin prodigue des conseils sur l’utilisation d’une simple caméra GoPro ainsi que des techniques de stabilisation des prises de vue. Il insiste aussi sur l’importance de la sécurité lors des plongées.

    Projets phares et collaborationsAu fil des ans, Kevin a contribué à plusieurs projets documentaires d’envergure. Il discute de ses expériences de tournage avec des apnéistes renommés, explorant des écosystèmes fragiles et mettant en lumière des espèces menacées. Chaque projet est une opportunité d’éduquer le public sur l’importance de la conservation marine tout en poussant les limites de son art.

    Conseils aux aspirants cinéastes sous-marinsPour ceux qui aspirent à suivre ses traces, Kevin recommande de cultiver une compréhension profonde de la plongée, mais surtout d’acquérir maîtrise et compréhension des techniques de photographie, avant de se lancer dans la cinématographie sous-marine. Il souligne l’importance de la patience, de la persévérance et d’une préparation méticuleuse, essentielle pour capturer la majesté du monde sous-marin.
    Kevin Sempé incarne la passion dans le domaine de la cinématographie sous-marine. Son parcours illustre comment la persévérance et l’amour de l’océan peuvent ouvrir des horizons inexplorés et influencer positivement notre perception des abysses. Pour les plongeurs et cinéastes en herbe, il reste une source d’inspiration pour transformer la passion en une fenêtre visuelle sur les trésors cachés de notre planète.
    Pour en savoir plus :
    le compte Instagram de Kevin Sempéla compte LinkedIn de Kevin Sempéle site internet de Kevin Sempéle compte Vimeo de Kevinla page Facebook de Kevin Sempé
    Emission enregistrée le 27 décembre 2023.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 45 min
    Clémentine Séguigne, la conservation des requins avec une triple approche : écologie, économie et socio-anthropologie 🦈

    Clémentine Séguigne, la conservation des requins avec une triple approche : écologie, économie et socio-anthropologie 🦈

    Pour ce nouvel épisode de notre podcast, nous avons rencontré Clémentine Séguigne, qui a soutenu sa thèse en fin d’année 2023, sur le thème de la conservation des requins. La spécificité de cette thèse (et de l’approche de Clémentine) réside dans le fait qu’elle porte sur une triple approche : écologique bien sûr, mais aussi économique (est-il possible de donner une valeur économique aux requins ?) et socio-anthropologique (quel rapport l’Homme entretient-il avec le requin dans une zone donnée ?).
    Clémentine a fait sa thèse au sein du CRIOBE, à Moorea, en Polynésie française, et elle était encadrée par Eric Clua que nous avions reçu il y a quelques mois.

    Un parcours hors du communD’ingénieure en électronique à défenseuse des requins, le parcours de Clémentine est tout sauf ordinaire. Avec un master en écologie évolutive du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris à son actif, elle nous raconte comment la passion de la plongée l’a conduite à réorienter sa carrière vers la protection de ces créatures souvent mal comprises.
    Après sa thèse, Clémentine vient de créer l’IREMP (Institut pour la Recherche sur les Ecosystèmes Mésophotiques et Profonds) avec pour buts la recherche, l’exploration et la conservation de ces écosystèmes.

    Une thèse révolutionnaireSa thèse, intitulée Approche écologique, économique et socio-anthropologique de la conservation des requins en milieux récifo-coralliens, nous offre des informations précieuses sur la coexistence homme-requin. Clémentine Séguigne explore l’impact des perceptions humaines sur les efforts de conservation et souligne l’importance cruciale de l’éducation et de la sensibilisation.

    L’écotourisme comme outil de conservationL’un des points forts de notre discussion porte sur le rôle potentiel de l’écotourisme dans la conservation des requins. Clémentine partage des données étonnantes sur la manière dont une pratique raisonnée du feeding peut non seulement favoriser l’économie locale mais aussi changer la perception négative des requins.

    Des requins plus intelligents que prévuUn autre sujet captivant abordé est l’intelligence et la mémoire des requins. Les résultats de la thèse de Clémentine Séguigne remettent en question bien des idées reçues, démontrant une capacité de mémorisation et une intelligence comparables par certains aspects à celles des mammifères marins.

    Vers une coexistence harmonieuseLa conversation se termine sur une note d’espoir, mettant en lumière la science participative comme moyen d’améliorer la relation entre les humains et les requins. En impliquant davantage les communautés locales et les plongeurs dans les efforts de conservation, nous pouvons tous contribuer à un avenir où les requins prospèrent.
    Cet épisode est plus qu’une simple discussion ; c’est un appel à reconnaître la valeur intrinsèque des requins dans nos écosystèmes et à agir pour leur préservation. Rejoignez-nous dans cette aventure audacieuse pour changer les narratives autour des requins et plongez dans l’écoute de ce nouvel épisode enrichissant.
    Emission enregistrée le 26 novembre 2023.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 45 min
    Boris Diaw : basket 🏀 tour du monde 🌍 plongée 🤿

    Boris Diaw : basket 🏀 tour du monde 🌍 plongée 🤿

    Avouez-le, vous ne vous attendiez pas à entendre une interview de Boris Diaw, légende du basket français, dans le podcast des Plongeurs Padawan. Si nous parlons très rapidement de la carrière de sportif de Boris, nous abordons un sujet qui nous passionne encore plus : la plongée. Nous vous invitons à découvrir une facette moins connue de Boris Diaw qui nous révèle sa passion pour la plongée sous-marine et la photo. Des passions qui l’ont conduit à explorer les merveilles cachées des océans à bord de son catamaran.
    Car après une belle carrière au cours de laquelle il aura tout gagné, Boris s’est lancé dans un projet de tour de monde. En bateau.
    Attention : pas un tour du monde en quelques mois… Non ! Boris aime prendre son temps. Il a déjà prévenu que son tour du monde à lui durerait 12 ou 13 ans.
    Et il est sur un bon rythme puisqu’après près de 6 années à sillonner les mers du globe, Boris et l’équipage de son catamaran sont arrivés aux antipodes (en Nouvelle-Zélande), il y a quelques mois.
    L’ancien capitaine de l’équipe de France sait déjà qu’il va prendre un peu de retard. Ulysse était resté chez Circé pendant un an. Boris Diaw a quant à lui été comme envouté à son arrivée en Polynésie française. Il était reparti dans les temps, pour arriver en Nouvelle-Zélande, mais il nous annonce qu’il va rebrousser chemin. Dans quelques semaines, le catamaran fera de nouveau route vers la Polynésie pour en savourer la beauté et explorer de nouveaux territoires.
    De sa passion pour la photo à sa fascination pour les requins, en passant par son rôle de manager de l’équipe de France de basket et sa participation à la mission Tamataroa de la Mokarran Protection Society, Boris Diaw nous raconte tous ses projets d’après carrière avec une grande passion.
    Un immense merci à Boris pour sa gentillesse et son temps.
    Merci également à Jean-Marie (Mokarran) et Julien, d’avoir joué les intermédiaires.
    Pour en savoir plus :
    le compte Instagram de Borisun reportage qui présente un joueur atypique 😉
    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 28 min
    Franck Lorrain, producteur du film "La Méditerranée n'est pas morte"

    Franck Lorrain, producteur du film "La Méditerranée n'est pas morte"

    Franck Lorrain est un talent polymorphe : acteur, comédien au théâtre et de doublage, producteur de film, moniteur de plongée, rugbyman… Il nous emmène dans un voyage inédit, en immersion dans la Méditerranée, avec le film La Méditerranée n’est pas morte.
    Réalisé par Marie Alart et Manuel Lefèvre, le film sera projeté en avant-première les vendredi 12 et dimanche 14 janvier, lors de la 25e édition du Salon de la Plongée. A cette occasion, plusieurs intervenants du film ainsi que l’équipe de production/réalisation seront présents : Pierre Boissery (Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse), Marie Alart et Manuel Lefèvre (réalisateurs) et évidemment Franck Lorrain (acteur / présentateur et producteur) pour ne citer qu’eux.
    La Méditerranée n’est pas morte est un appel à l’action et une célébration de la vie marine méditerranéenne. Franck refuse de céder au pessimisme qui tend à faire croire que la mer Méditerranée est morte, mer la plus polluée au monde…
    Dans ce film, il part à la rencontre des forces vives qui, au quotidien, œuvrent à son étude et à sa préservation.
    Franck Lorrain nous évoque aussi d’autres projets qui lui tiennent à cœur : le projet « Plongée citoyenneté » avec les jeunes en difficulté du 18e arrondissement de Paris ou le spectacle Le monde du silence gueule, par exemple.
    On évoque également ensemble son alter ego, Franck Barbote, qui sévit sur les réseaux sociaux.
    Pour en savoir plus :
    la page Facebook du film La Méditerranée n’est pas mortele compte Instagram de La Méditerranée n’est pas mortela chaine Vimeo de Frozen FrogsFranck Barbote : Facebook et Instagramla programmation du spectacle Le monde du silence gueulele site du Salon de la Plongée
    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 35 min
    Nathalie Lasselin, exploratrice, plongeuse et marraine de la 25e édition du Salon de la plongée

    Nathalie Lasselin, exploratrice, plongeuse et marraine de la 25e édition du Salon de la plongée

    Nathalie Lasselin est une plongeuse expérimentée, membre du Women Divers Hall of Fame, et exploratrice.
    Elle est également la marraine de la 25e édition du Salon de la Plongée.
    Et comme nous recevions récemment Hélène de Tayrac, fondatrice du Salon et amie de Nathalie, l’occasion était trop belle pour nous de prendre contact avec Nathalie pour lui proposer une interview.
    En dépit de ce que son accent laisse à croire, Nathalie est née et à grandi en France. Elle vit au Canada depuis plusieurs décennies et produit notamment des films sur ses aventures.
    L’exploration, aux quatre coins du mondeNathalie ne s’est pas contentée de rester confinée dans un seul pays. Elle a rapidement élargi ses horizons et a entrepris des expéditions autour du globe. Des épaves des Grands Lacs aux eaux cristallines des Caraïbes, en passant par les mers froides de l’Arctique et des grottes en Chine, elle a exploré des environnements sous-marins divers et variés.
    Une de ses expéditions les plus mémorables l’a conduite sous la banquise de l’Arctique, où elle a plongé sous la glace pour étudier la faune et la flore sous-marines uniques de cette région inhospitalière. Ses photographies subaquatiques de cette expédition ont capturé la beauté spectaculaire et la fragilité de cet écosystème précieux.

    Engagement pour la préservation des océansAu-delà de ses exploits d’exploration, Nathalie Lasselin est une fervente défenseuse de la préservation des océans. Elle utilise sa notoriété pour sensibiliser aux problèmes environnementaux qui menacent nos mers et nos océans ; notamment au travers d’opération de nettoyage. Son engagement envers la conservation marine est une partie essentielle de sa mission, et elle travaille activement pour faire entendre la voix des océans à travers le monde.

    Marraine du Salon de la PlongéeNathalie Lasselin a également été choisie comme marraine de la 25e édition du Salon de la Plongée à Paris. C’est un honneur pour cet événement prestigieux d’accueillir une personnalité aussi renommée du monde de la plongée sous-marine. Elle apportera son expertise et son amour de la plongée pour enrichir cette édition du salon, au travers, par exemple, d’une exposition photo et des conférences.
    Pour en savoir plus :
    le site de Nathalie Lasselinle compte Instagram de Nathalie Lasselinle compte Facebook de Nathalie Lasselinla chaine Youtube de Nathalie Lasselinla chaine Vimeo de Nathalie Lasselinle site du Women Divers Hall of Famele site du Salon de la Plongée
    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 54 min
    Hélène de Tayrac, fondatrice du Salon de la Plongée

    Hélène de Tayrac, fondatrice du Salon de la Plongée

    Elle ne savait pas que c’était impossible.
    Alors Hélène de Tayrac l’a fait !
    Elle a créé et organisé le premier salon de la plongée à Paris, en 1999.
    Deux ans plus tard, elle a déménagé son salon vers un gigantesque hall d’exposition de la porte de Versailles.
    Elle a installé une piscine dans le salon, pour des baptêmes de plongée et des initiations à diverses activités.
    Et elle a recommencé, d’année en année, grandissant, accueillant toujours plus d’exposants et de visiteurs.
    Elle a même su laisser passer la « tempête covid » puis rebondir et repartir de plus belle.
    Bel accomplissement pour une femme, dans le milieu très masculin de la plongée, qui était à l’époque plus une professionnelle de la communication que de la plongée.
    Les chiffres parlent : dans quelques semaines, les portes du 25e Salon de la Plongée ouvriront à Paris.
    Pour beaucoup, c’est LE rendez-vous annuel qui permet à la communauté francophone de passionnés de plongées en tous genre de se retrouver. On y croise des clubs de plongées ou des organisateurs de voyages ou croisières, on y découvre des destinations de rêve pour aller plonger ou des associations et évidemment on visite les stands des fabricants et vendeurs de matériel.
    Alors pour tout ce qu’elle a accompli et pour savoir qui se cache derrière cet événement que nous aimons tant : nous avons lancé l’invitation à Hélène de Tayrac qui, avec une grande gentillesse, a dégagé du temps dans une période pourtant chaude pour elle, le salon approchant à grands pas.

    Une rencontre inspirante avec une membre du Women Divers Hall of FameEn 2020, Hélène de Tayrac a été intronisée au Women Divers Hall of Fame. Son parcours de plongeuse et ses actions pour la promotion de l’activité au travers du salon ont ainsi été récompensé.
    Et c’est d’ailleurs Nathalie Lasselin qui a parrainé sa candidature au Hall of Fame, Nathalie qui est la marraine de la 25e édition du salon et que vous retrouverez très prochainement en interview sur notre podcast.
    Nous avons aussi découvert qu’Hélène est photographe et vidéaste sous-marine. Elle fait d’ailleurs partie du jury de notre concours photo, Manaan.

    Des difficultés d’être une femme…On l’a dit et on le sait, la milieu et l’industrie de la plongée sont globalement très masculin. Ca change petit à petit, on voit de plus en plus de femmes, monitrices dans les clubs, plongeuses et scientifiques dans des organisations de recherche ou encore chez les fabricants de matériel.
    Mais ce n’était pas le cas il y a 25 ans, quand Hélène a commencé à travailler sur son projet de salon.
    A cette époque, par exemple, on ne trouvait pas de combinaisons de plongée conçues pour les femmes.
    Le chemin parcouru est énorme.

    … à l’avantage d’être une femme !Hélène l’affirme : elle n’aurait pas pu faire ce qu’elle a fait si elle avait été un homme. Certes elle a dû faire ses preuves, bien davantage que si elle avait été un homme, mais ça lui a aussi permis d’éviter les guéguerres d’égo. Pendant que les hommes sont occupés à faire la compétition entre eux, elle fait ses affaires et suit sa route.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 40 min

Customer Reviews

5.0 out of 5
1 Rating

1 Rating

Top Podcasts In Leisure

Critical Role
Critical Role
Car and Driver's Into Cars
iHeartPodcasts
Tales from the Stinky Dragon
Stinky Dragon
Duck Call Room
Si Robertson & Justin Martin
ClutterBug - Organize, Clean and Transform your Home
Clutterbug
Kinda Funny Gamescast: Video Game Podcast
Kinda Funny

You Might Also Like

Petit Poisson deviendra Podcast (Baleine sous Gravillon, 100% vie marine)
Marc Mortelmans et Bill François
Baleine sous Gravillon (BSG)
Marc Mortelmans
Nomen (Baleine sous Grav... Étymologie)
Marc Mortelmans
Les Baladeurs
Les Others
LEGEND
Guillaume Pley
Naufragés - une histoire vraie
France Inter