24 episodes

True Crime de La Mal Province - Un balado présenté par Tracy Wing et John Allore
www.theresaallore.com
Musique: Vos Voisins

Québexique John Allore

    • True Crime

True Crime de La Mal Province - Un balado présenté par Tracy Wing et John Allore
www.theresaallore.com
Musique: Vos Voisins

    Vingt-quatre courts films de Québexique -Épisode 24

    Vingt-quatre courts films de Québexique -Épisode 24

    "Loin d'être jamais punis pour leurs échecs d'enquête, ces officiers ont été récompensés pour leurs années de service médiocres. En 1984, Roch Gaudreault a reçu la Médaille de la police pour services distingués du Gouverneur général du Canada. Real Chateauneuf a reçu l'honneur en 1986; Patrick Hall et Jacques Filion - de l'affaire Carole Fecteau, soit dit en passant, c'est le 44 anniversaire de son meurtre non élucidé - en 1985; et Noel Bolduc, qui dirigeait l'enquête Grimard et Bergeron, en 1988."

    www.theresaallore.com

    • 32 min
    Rolland Giguère = Jean-Claude + Regis Lachance - Épisode 23

    Rolland Giguère = Jean-Claude + Regis Lachance - Épisode 23

    Le meurtre de Rolland Giguère doit être le secret le moins bien gardé à Sherbrooke. Pratiquement toute la ville - y compris la police - sait probablement qui a tiré sur Giguère le soir du 31 octobre 1969, mais personne n'a le courage moral de se lever et de faire quoi que ce soit.

    Pour plus d'informations, visitez le website : www.theresaallore.com

    • 30 min
    Theresa Allore = Gérald + Régis Lachance - Épisode 22

    Theresa Allore = Gérald + Régis Lachance - Épisode 22

    « J'ai contacté la Sûreté du Québec pour dire que mon père avait avoué avoir commis un meurtre à la fin des années 70 et au début des années 80 avant de mourir, le meurtre de Carol Fecteau et un autre qu'ils auraient enlevé dans un dépanneur de Sherbrooke. La police semble tourner le dos. Si tu veux en parler avec moi, tu peux m'appeler, car je ne fais vraiment pas confiance à la SQ, et je ne connais pas d'autres personnes à qui parler. Merci." Alex, Septembre, 2021

    www.theresaallore.com

    • 23 min
    La descente de Disco Bob's - Épisode 21

    La descente de Disco Bob's - Épisode 21

    "Le caporal Patrick Hall de l'escouade drogue, alcool et moralité de la Sûreté du Québec a mené le raid au Disco Robert. Rappelons que c'est le numéro de téléphone de Hall qui a été retrouvé dans la poche de Grimard à l'endroit où les corps ont été retrouvés sur Astbury Road. Lors de son témoignage à l'enquête du coroner Jean-Pierre Rivard en septembre 1978, Hall dit qu'il connaît le sherbrookois Raymond Grimard depuis cinq ans et que lors de leurs fréquentes rencontres, en raison des nombreuses informations que la victime du double meurtre a accumulées au cours de sa Carrière criminelle, il donnait occasionnellement des nouvelles des événements de la pègre : "Il a dit qu'il allait bien mais ce qu'il faisait était bien, qu'il avait voulu raccrocher les gants.""

    www.theresaallore.com

    • 26 min
    Justice muselée / Épisode 20

    Justice muselée / Épisode 20

    "Michel Belley a été acquitté deux fois pour le meurtre Monique Marchand. La première occasion à cause du "témoignage non corroboré d'un complice". En cour, il a été révélé que le caporal Roch Gaudreault avait fabriqué des preuves afin d'incriminer Belley. Plus précisément, Gaudreault a écrit deux déclarations fictives puis a falsifié la signature de Michel Belley sur les documents. Les documents auraient impliqué le complice dans le meurtre, dans le but d'amener ensuite ce complice à, à son tour, blâmer Belley pour le meurtre. L'associé de Gaudreault, Noel Bolduc a préparé les documents, puis Gaudreault les a signés.


    On a donc là une fabrication de preuves, et une collusion policière d’une manière identique à ce que l’agent de la SQ Réal Châteauneuf a décrit dans le procès Laplante (“C’est une des ruses habituellement utilisées.” ), et utilisée pour amener Jean Charland à incriminer Fernand Laplante . Ce n’était donc pas une indiscrétion ponctuelle, c’était une pratique systémique de la Sûreté du Québec. La police utilise ce que Bob Beullac a appelé des « raccourcis » ; mais ce n’est pas un jeu, des vies étaient en jeu lorsque la police a joué vite et librement avec la loi."

    www.theresaallore.com

    • 35 min
    Jean Charland - Le Fils Prodigue / Épisode 19

    Jean Charland - Le Fils Prodigue / Épisode 19

    "Quatre mois plus tard, en mars 1982, Charland est de nouveau devant le tribunal, cette fois pour s'être introduit par effraction dans le restaurant de son père, Chez Charles, sur la rue Queen à Lennoxville. Il était maintenant parti depuis longtemps avec la coiffe disco qu'il arborait lors de son procès pour meurtre, retombant sur les cheveux longs et une veste en jean alors qu'il faisait face au magistrat. Lorsqu'Ivan Charland s'aperçoit qu'il manque 680 $ à la caisse, il fait arrêter son fils par le chef de la police de Lennoxville, Léo Hamel. Le zélé Hamel a même mené une enquête avec la collaboration de deux agents de la Sûreté du Québec. Charland venait tout juste d'être mis en probation pour un autre cambriolage d'un garage des Cantons. Charland avait alors un nouvel avocat, Michel Beauchemin, qui a plaidé auprès du juge Roberge pour qu'il considère que Charland était aux prises avec un problème de drogue et d'alcool. Le procureur Claude Mélançon (vous vous souvenez de lui du procès de Laplante?), a déclaré que la boisson n'était pas pertinente et que Charland avait violé sa probation. La Tribune n'a pas tardé à noter que l'appel de Fernand Laplante à la Cour suprême du Canada avait été rejeté, tandis que Charland – accusé des mêmes meurtres – a été libéré par un tribunal inférieur du Québec. Pour les Cantons, Jean Charland était devenu le cadeau qui ne cessait de donner."

    www.theresaallore.com

    • 25 min

Top Podcasts In True Crime

audiochuck
NBC News
NBC News
truth.media
Imperative Entertainment
Exactly Right