191 episodes

MONOBLOC (maj.) est un collectif de radio créé en mars 2017 à Monoblet, un village du contrefort des Cévennes.
MONOBLOC fonctionne par événements. Elle diffuse épisodiquement dans des lieux dont la cartographie a été modifiée pour l’occasion : le village de Monoblet redessiné, le village de la Noé-Poulain relocalisé, une librairie transformée en poste(radio)apocalypse, l'île de Groix.
MONOBLOC diffuse indifféremment : des créations radiophoniques, des entretiens, des reportages, des fictions, et puis des sons (musique), et puis des bruits (musique).

Suivez-nous sur facebook : https://www.facebook.com/radiomonobloc/

Radio Monobloc Radio Monobloc

    • Arts

MONOBLOC (maj.) est un collectif de radio créé en mars 2017 à Monoblet, un village du contrefort des Cévennes.
MONOBLOC fonctionne par événements. Elle diffuse épisodiquement dans des lieux dont la cartographie a été modifiée pour l’occasion : le village de Monoblet redessiné, le village de la Noé-Poulain relocalisé, une librairie transformée en poste(radio)apocalypse, l'île de Groix.
MONOBLOC diffuse indifféremment : des créations radiophoniques, des entretiens, des reportages, des fictions, et puis des sons (musique), et puis des bruits (musique).

Suivez-nous sur facebook : https://www.facebook.com/radiomonobloc/

    Groix, sur l’île

    Groix, sur l’île

    En mai 2018, MONOBLOC émettait depuis le bar le Mojo, à Port Tudy, sur l’île de Groix [gʁwa] dans le golfe du Morbihan, en Bretagne. Les habitants s’appellent les Groisillons. Ils vivent entourés d’eau. Le climat y est tempéré de type océanique. Il y a des crapauds, ce qui est rare sur les îles.

    Parmi les archives de cette édition insulaire, des îles fictionnelles et des îles à vendre, des histoires d’amour, une pêche au thon et le journal d’un écrivain pécheur, des chants, des poèmes et la mer.

    • 59 min
    Déviations marseillaises

    Déviations marseillaises

    MONOBLOC s’est installée en novembre 2018 à Marseille, à l’Estaque, dans un lieu qui se trouve presque au bout de l’Autoroute du Soleil, à condition de tolérer une petite déviation.

    Presque en traçant une ligne à la verticale de Monoblet, vers le Sud, à condition de tolérer une légère déviation vers l’Est. Dans un lieu comme glissé entre les carrières blanches et grises de ciment, déviation du calcaire et de l’argile. Dans un lieu qui surmonte le seizième quartier de l’Estaque, à condition de tolérer une déviation vers le haut en partant de la mer.

    MONOBLOC a emprunté à ce lieu le titre et le thème de cette édition : déviation.

    Ce sont donc des histoires de détournements, de dérives et de déviances, de petites ou de grandes déviations, réelles, fictives ou jouées, au fond qu’importe.

    • 55 min
    Dakar, le ressac

    Dakar, le ressac

    Le conte sénégalais commence par « on racontait ». Et le public répond : « racontez-tout ! ». Puis, le conteur dit : « il était une fois ». Et le public répond : « cela arrivait souvent ». Le conteur demande « en étiez-vous témoin ? ». Et le public répond : « c’est toi qui raconte ». Quand le conte est terminé, le conteur dit : « c’est ici que le conte se jette dans la mer. Le premier qui en respire l’air ira au paradis ».

    A Dakar, MONOBLOC a découvert le phénomène du ressac. Si le conte se jette dans la mer, il n’est pas perdu, car la prochaine vague le ramène et un autre peut alors de nouveau dire le conte, à sa manière.

    Voici donc, ballotées, trouvées puis remises à la mer pour que d’autres les entendent, des histoires dakaroises de Radio MONOBLOC, rencontres, déambulations musicales et radiophoniques, enregistrées en décembre 2019.

    • 1 hr
    Confins des ondes

    Confins des ondes

    Le mardi 17 mars 2020 à midi, au moment où démarrait le premier confinement, MONOBLOC s’est enfermée à Bagnolet et a lancé un appel pour ouvrir ses ondes à qui souhaiterait y participer, à qui voudrait les écouter. Jusqu’en mai la radio a diffusé jour après jour des lectures casanières, des témoignages, des créations sonores et musicales, des rêves, des souvenirs, des choses faites ou à faire ou qui n’ont pas pu être faites, de la musique, des bruits, des contes, des histoires de voisins, vrais ou imaginaires. Des sons que MONOBLOC produisait, ou qui lui arrivaient de la Drôme, du large de Montevideo, ou de l’autre côté de la cour de l’immeuble. Car il y avait et il y a malgré tout des réseaux et des questions à faire exister ensemble : les incertitudes virales d’un monde en partage, l’histoire d’une chauve-souris qui d’un battement d’aile à l’autre bout du monde, l’impossibilité de la rue, et puis, par-delà la maladie, ce qui demeure ailleurs. Mais aussi peut-être, simplement, quelque chose (confiné) de la création permanente.

    À notre réveil, la fenêtre sera blanche, passera un fin nuage bleu.

    « Quant au monde, quand tu sortiras, que sera-t-il devenu ? En tout cas, rien des apparences actuelles ».

    • 59 min
    Ault, l'envol

    Ault, l'envol

    Dans la Somme, une ville s’appelle Ault. Coincé entre falaises et baie, le vent y souffle semble t-il où il veut. Pour sa 10ème édition l’équipe de radio Monobloc a échoué au Camping de la Chapelle, tout en haut de la ville, à cheval entre liberté et confinement, microphone ouvert en direction de ses histoires.
    Monobloc a diffusé une heure par jour, du 3 au 13 novembre 2020, depuis son mobile home transformé pour l’occasion en studio radio. Vous entendrez ici : un vieil homme qui se souvient de l’amour, des picardisants qui Picard disent, des poules qui à défaut de voler chantent, un chanteur ni vraiment picard ni vraiment brésilien, une falaise qui menace et même des histoires de galets aphrodisiaques.

    • 59 min
    L'Envol - Vendredi 13 novembre

    L'Envol - Vendredi 13 novembre

    Dans cette 10ème et dernière émission confinée depuis Ault, vous pourrez entendre un conte picard, un sculpteur de falaises, une histoire de la Picardie, l'attente avec des pierres, une chronique musicale sur le thème de la poule, une aventure paléonto-géologico-politique, le voyage d'Abraham Poincheval dans les nuages, une ultime chronique culinaire et une ultime carte postale d'Anderlecht, avant un au-revoir ému.

    • 2 hr 2 min

Top Podcasts In Arts

Listeners Also Subscribed To