16 episodes

Chaque mois, je vous emmène à la rencontre de femmes et d'hommes aux parcours et horizons différents. Qu'ils soient chercheurs, journalistes ou lanceurs d'alerte, ils ont tous en commun l'envie de changer le monde en combattant la corruption ou l'évasion fiscale. Mon objectif? Apporter un point de vue différent, ouvrir le champ des possibles, montrer qu'on peut changer les choses et surtout être optimiste! Je suis Sophie Lemaître et je vous invite à me suivre au pays des possibles. PS: c'est le 1er podcast en français sur celles et ceux qui combattent la corruption et/ou l'évasion fiscale.

Sophie au pays des possibles Sophie Lemaître

    • Society & Culture

Chaque mois, je vous emmène à la rencontre de femmes et d'hommes aux parcours et horizons différents. Qu'ils soient chercheurs, journalistes ou lanceurs d'alerte, ils ont tous en commun l'envie de changer le monde en combattant la corruption ou l'évasion fiscale. Mon objectif? Apporter un point de vue différent, ouvrir le champ des possibles, montrer qu'on peut changer les choses et surtout être optimiste! Je suis Sophie Lemaître et je vous invite à me suivre au pays des possibles. PS: c'est le 1er podcast en français sur celles et ceux qui combattent la corruption et/ou l'évasion fiscale.

    Idées lecture - été 2022

    Idées lecture - été 2022

    Pas de nouvel épisode pour ce mois d'août mais des suggestions de lectures! Deux BD et un livre! Et vous quelles sont vos recommandations sur ces sujets?

    1) Algues vertes, l'histoire interdite, par Inès Léraud (2019)

    2) A l'oreille des politiques, par Aurore Gorius (2022) et retrouvez l'épisode 11 avec Aurore

    3) Corruptible: Who Gets Power and How It Changes Us, par Brian Klaas

    Contactez-moi !

    Si vous voulez me contacter, me suggérer des invités, partager le podcast, c’est par ici :

    · Email : contact@sophieaupaysdespossibles.com

    · Linkedin : https://www.linkedin.com/company/sophie-au-pays-des-possibles

    · Twitter : @SophiePossibles

    Crédits :

    Sophie au pays des possibles est un podcast créé, réalisé et produit par Sophie Lemaître. Illustration du podcast et musique par Fabien Doulut.

    • 7 min
    #12 Ne rien lâcher ! Avec Moussa Aksar (L’Evènement, Niger)

    #12 Ne rien lâcher ! Avec Moussa Aksar (L’Evènement, Niger)

    Moussa Aksar a 58 ans. Il est journaliste d’investigation au Niger et directeur de la publication l’Evènement. Il commence par nous présenter son pays (2:17). Devenir journaliste n’était pas une vocation (3:34). Au départ, il voulait être magistrat mais il n’a pas pu continuer ses études par manque de moyens. Il nous parle de l’origine et de la création de son journal papier L’Evènement (4:43), journal qui lui permettait de traiter les sujets en toute indépendance. L’Evènement est ensuite devenu un média en ligne, notamment suite à des pressions économiques et judiciaires (7:02). Moussa est membre de différents réseaux de journalistes comme ICIJ et la CENOZO. Ces réseaux l’aide pour mener ses enquêtes et faire face aux différentes menaces qu’il reçoit (8:12). Ils apportent un appui moral, financier et juridique. Nous discutons ensuite des reportages qu’il a réalisés. D’abord du côté du lac Tchad où sévit la secte Boko haram (9:41). Moussa explique comment il en est arrivé à enquêter sur les pratiques de corruption que ce soit dans les permis miniers, dans le domaine éducatif ou encore dans les transports (11:20). L’enquête qu’il a menée dans le secteur de la défense l’a particulièrement marqué : plusieurs millions d’euros envolés, surfacturation et trafic d’armes impliquant des personnalités haut placées de l’Etat (12:18). Malgré les éléments apportés, aucune enquête n’a été ouverte par la justice. En revanche, Moussa a été menacé de mort, il a aussi subi toute une série de menaces et représailles. Il est également poursuivi en diffamation (14:38). Il a dû se rendre 8 fois au tribunal. Il a été condamné en première instance et a fait appel (17:07). Moussa nous parle ensuite de la corruption au Niger et nous explique comment la corruption a pu gangréner tous les secteurs du pays, y compris la justice (20:23). L’impact sur la société est dramatique. Il donne un exemple : la corruption et les faux médicaments (22:50). Moussa fait tout pour qu’il y ait des petits pas pour changer les choses et donner envie aux jeunes journalistes de prendre la relève (24:59). Il donne enfin des clés pour que les citoyens au Niger et ailleurs puissent jouer un rôle (28:02).

    Pour aller plus loin :

    Retrouvez toutes les références et ressources liées à cet épisode sur https://www.sophieaupaysdespossibles.com/

    Pour retrouver Moussa Aksar :

    · Twitter : @moussa_aksar

    Contactez-moi !

    Si vous voulez me contacter, me suggérer des invités, partager le podcast, c’est par ici :

    · Email : contact@sophieaupaysdespossibles.com

    · Linkedin : https://www.linkedin.com/company/sophie-au-pays-des-possibles

    · Twitter : @SophiePossibles

    Crédits :

    Sophie au pays des possibles est un podcast créé, réalisé et produit par Sophie Lemaître. Cet entretien a été enregistré en ligne en juillet 2022. Illustration du podcast et musique par Fabien Doulut. Montage par Manuel Perreux.

    • 32 min
    Bonus : Confisquer les avoirs russes | Rencontre avec Sara Brimbeuf & Patrick Lefas (Transparency International France)

    Bonus : Confisquer les avoirs russes | Rencontre avec Sara Brimbeuf & Patrick Lefas (Transparency International France)

    Aujourd’hui, j’ai eu le plaisir de recevoir Sara Brimbeuf, Responsable du plaidoyer grande corruption et flux financiers illicites, et Patrick Lefas, Président, de l’ONG Transparency International France. Fin mai 2022, Transparency International France a déposé plainte contre X pour blanchiment, non justification de ressources, recel et complicité, afin de dénoncer le système de capture de l’Etat russe et de la richesse nationale par des hommes d’affaires et hauts fonctionnaires proches du Kremlin. Une première dans le monde ! Sara et Patrick nous expliquent pourquoi ils ont déposé plainte, comment ils ont enquêté, s’il est possible de déterminer si l’argent utilisé pour acheter des villas, yachts, jets est d’origine illégal. Nous discutons également du bilan de la France en matière de gel des avoirs russes et de l’avenir, notamment ce qu’il est possible de faire pour contribuer à la reconstruction de l’Ukraine quand la guerre aura pris fin.

    Pour retrouver Sara & Patrcik :

    · Twitter : @SaraBrmbf / @TI_France

    Références de l’épisode :

    · Episode 1 Biens mal acquis ne profitent plus

    · Communiqué de presse sur la plainte déposée

    · Rapport de Transparency International « Up to the task »

    Contactez-moi !

    Si vous voulez me contacter, me suggérer des invités, partager le podcast, c’est par ici :

    · Email : contact@sophieaupaysdespossibles.com

    · Linkedin : https://www.linkedin.com/company/sophie-au-pays-des-possibles

    · Twitter : @SophiePossibles

    Crédits :

    Sophie au pays des possibles est un podcast créé, réalisé et produit par Sophie Lemaître. Cet entretien a été enregistré en ligne en juin 2022. Illustration du podcast et musique par Fabien Doulut. Montage par Manuel Perreux.

    • 32 min
    #11 Démocratie sous influence ? Avec Aurore Gorius (Les Jours)

    #11 Démocratie sous influence ? Avec Aurore Gorius (Les Jours)

    Aurore Gorius a 44 ans et est journaliste d’investigation au sein du média en ligne Les Jours (4:27). Devenir journaliste était pour elle une vocation (3:22). Elle nous parle de son envie d’avoir suffisamment de temps pour creuser les sujets sur lesquels elle travaille pour parvenir à un résultat impactant (6:15). Aurore nous en dit plus sur ce qui l’a amené à enquêter sur le rôle des communicants, lobbyistes et conseillers ministériels (8:00). En faisant son métier de journaliste, elle a constaté que ces communicants et attachés de presse étaient présents dans tous les domaines et au sein de toutes les institutions. Il lui semblait important qu’on sache ce qui se passe dans les coulisses du pouvoir. Aurore nous explique comment elle a pu mettre en lumière le rôle joué par ces acteurs alors qu’ils font tout pour rester dans l’ombre (11:32). Elle nous parle ensuite d’une enquête qui l’a marquée (16:12) - le scandale sanitaire du levothyrox - d’autant plus qu’au début elle était la seule journaliste à enquêter et à écouter les malades. Elle a d’ailleurs découvert que le changement de formule devait permettre au laboratoire de gagner des parts de marchés en Asie. Ses articles ont redonné de l’espoir aux malades ainsi que de la visibilité à cette affaire. Et la justice a ouvert une enquête (20:37). Avec l’élection du président Emmanuel Macron en 2017, Aurore s’est rendu compte qu’un certain nombre de conseillers avaient été, par le passé, lobbyistes et/ou avaient eu un parcours dans le privé (24:58). C’était pour elle indispensable de regarder les éventuels conflits d’intérêts qui pourraient naitre. Elle donne l’exemple de Mickaël Nogal, député, qui a démissionné de son mandat pour rejoindre le lobby de l’agroalimentaire (26:19). Aurore nous parle des tentatives d’encadrement de l’activité des lobbys et de ces aller-retours entre sphère publique et sphère privée (27:32). Pendant toute la durée du premier mandat d’Emmanuel Macron, les lobbys étaient notamment très actifs sur les questions environnementales (28:23). Aurore nous raconte également comment la proposition de réforme des retraites a fait l’objet de lobbying et de jeux d’influence au service d’intérêts privés (29:59). Elle détaille comme se passe le lobbying : offrir des déjeuners, avoir un bon carnet d’adresses, organiser des conventions à la maison de la chimie payées par les entreprises ou encore trainer dans les couloirs de l’assemblée nationale (34:42). Aurore a des pistes pour mieux encadrer ces pratiques : les lobbys devraient être plus transparents, par exemple en publiant leurs argumentaires et contributions (43:15). Enfin, pour Aurore, il est vital de s’engager que ce soit dans une association ou dans un parti politique car c’est une manière de prendre part à la vie démocratique (48:10).

    Pour aller plus loin :

    Retrouvez toutes les références et ressources liées à cet épisode sur https://www.sophieaupaysdespossibles.com/

    Pour retrouver Aurore Gorius :

    · Twitter : @AuroreGorius / @LesJoursfr

    Contactez-moi !

    Si vous voulez me contacter, me suggérer des invités, partager le podcast, c’est par ici :

    · Email : contact@sophieaupaysdespossibles.com

    · Linkedin : https://www.linkedin.com/company/sophie-au-pays-des-possibles

    · Twitter : @SophiePossibles

    Crédits :

    Sophie au pays des possibles est un podcast créé, réalisé et produit par Sophie Lemaître. Cet entretien a été enregistré en ligne en mai 2022. Illustration du podcast et musique par Fabien Doulut. Montage par Manuel Perreux.

    • 52 min
    #10 Sans impôt pas de services publics avec Vincent Drezet (Attac France)

    #10 Sans impôt pas de services publics avec Vincent Drezet (Attac France)

    Vincent Drezet, 53 ans, travaille pour l’administration fiscale mais c’est avant tout une personne engagée. Il est membre du Conseil d’administration de l’ONG Attac France et a été le secrétaire général du syndicat Solidaires Finances Publiques. Vincent revient tout d’abord sur la naissance de son engagement, notamment syndical (2:40). En fait, c’est un peu par hasard qu’il s’est retrouvé à travailler pour l’administration fiscale. Il lui est alors apparu nécessaire de parler de l’impôt et de sensibiliser les citoyens (5:05). Vincent nous rappelle ensuite le rôle de l’impôt : financer l’action publique, réduire les inégalités et réorienter les comportements avec pour finalité que l’on puisse tous bénéficier des services publics (7:10). Ne pas payer sa juste part d’impôt a plusieurs conséquences : un manque de recettes publiques signifie qu’il ne sera plus possible de financer les services publics et les acteurs fraudant le système seront avantagés, en s’accaparant une part de la richesse qu’ils ne devraient pas leur revenir (9:48). Deux évènements – les gilets jaunes et la crise sanitaire liée au covid – ont ramené la question de l’impôt au cœur de l’actualité (13:25). Parmi les revendications des gilets jaunes, il y avait d’ailleurs la question de l’impôt sur la fortune et la lutte contre la fraude fiscale. Avec Vincent, nous discutons aussi de l’intérêt de mesurer et d’estimer le montant de la fraude fiscale, un travail qu’il a réalisé avec le syndicat Solidaires Finances Publiques. La fraude fiscale représente entre 80 et 100 milliards d’euros par an (15:35). Bien sûr il y a eu des tentatives pour discréditer cette estimation mais celle-ci est toujours la plus solide à l’heure actuelle. Pour Vincent, le principal intérêt de cette estimation c’est d’avoir mis dans le débat public un chiffre que tout le monde peut comprendre et d’avoir généré un débat parlementaire et citoyen (21:23). Vincent présente ensuite les différents types de fraude fiscale (24:30). Pour chaque impôt (impôt sur le revenu, TVA, impôt sur les sociétés, impôts patrimoniaux), il y a des fraudes simples ainsi que des fraudes sophistiquées qui recourent aux paradis fiscaux et aux sociétés écrans. Nous discutons également des mesures pour contrer la fraude fiscale (29:15). Puis, Vincent nous présente ce qu’il faut retenir des programmes des candidats à l’élection présidentielle française de 2022 sur la fiscalité (34:09). Avant de terminer notre échange, nous nous arrêtons un instant pour parler de la création d’Attac France (43:21), de comment l’ONG en est arrivée à travailler sur la fiscalité et de ses positions dans ce domaine (44:32). Une des spécificités d’Attac France est la désobéissance civile comme par exemple l’action des faucheurs de chaises, un mode d’action efficace pour parler de fraude fiscale (45:48). Vincent nous parle aussi de l’observatoire de la justice fiscale qui a été lancé en septembre 2021 (50:51). Pour finir, il conseille de s’informer et surtout de soutenir un mouvement comme une ONG ou un syndicat (53:46).

    Pour aller plus loin :

    Retrouvez toutes les références et ressources liées à cet épisode sur https://www.sophieaupaysdespossibles.com/

    Contactez-moi !

    Si vous voulez me contacter, me suggérer des invités, partager le podcast, c’est par ici :

    · Email : contact@sophieaupaysdespossibles.com

    · Linkedin : https://www.linkedin.com/company/sophie-au-pays-des-possibles

    · Twitter : @SophiePossibles

    Crédits :

    Sophie au pays des possibles est un podcast créé, réalisé et produit par Sophie Lemaître. Cet entretien a été enregistré en ligne en mars 2022. Illustration du podcast et musique par Fabien Doulut. Montage par Manuel Perreux.

    • 58 min
    #9 Tous pourris? avec Farah Zaoui (Anticor)

    #9 Tous pourris? avec Farah Zaoui (Anticor)

    Farah Zaoui a 26 ans, elle est directrice juridique de l’association Anticor. Elle nous explique ce qui l’a amenée à travailler pour Anticor (2:43) et sur la lutte contre la corruption (3:52). Elle revient sur la création d’Anticor ainsi que sur les valeurs que l’association défend (5:12). La corruption en politique est souvent associée aux termes d’éthique, de probité, d’intégrité de la vie publique, de conflits d’intérêts ou encore de prise illégale d’intérêts. Farah nous apporte un éclairage sur ces termes (6:48). Puis, elle présente les différentes activités qu’elle mène au quotidien : traiter les alertes reçues, déposer des plaintes et former les groupes locaux (10:06). Anticor a 115 procédures en cours. Farah nous en dit plus sur ce qu’on peut retenir de toutes ces procédures judiciaires (12:59) : la plupart des dossiers sont des dossiers locaux et portent sur des délits complexes comme la prise illégale d’intérêts ou le favoritisme dans les marchés publics. Nous parlons aussi du risque pour l’association d’être instrumentalisée à des fins politiques (16:10). Farah constate que certains élus affirment qu’ils ne peuvent rien faire car ils risquent d’être poursuivis mais elle rappelle qu’ils sont élus et qu’ils ont donc un devoir de bonne gestion (18:35). Elle note qu’il y a une résurgence du « tous pourris » qui n’est pas due aux poursuites contre les élus mais au manque de dialogue entre les élus et les citoyens (21:37). Pour lutter contre ce « tous pourris », Farah pense que les citoyens doivent pouvoir jouer un rôle plus actif, notamment dans la prise de décision (23:37). La probité peut aussi être une réponse et elle nous explique comment (25:29). La formation des élus est une autre piste à explorer. En effet, ceux-ci ne sont pas toujours au fait des règles qui s’appliquent (27:39). Anticor a des propositions pour les candidats à la présidentielle et aux législatives pour renforcer l’intégrité de la vie publique (33:13). Farah en mentionne quelques-unes. Ensuite, elle nous dit ce qu’on peut faire en tant que citoyens, notamment se renseigner, s’informer, rejoindre un comité de quartier ou une association (36:03). Elle donne aussi des conseils pour les plus jeunes pour qu’ils s’engagent sur ces sujets (39:17). Pour terminer, nous revenons sur les autres engagements de Farah (45:24).

    Pour aller plus loin :

    Retrouvez toutes les références et ressources liées à cet épisode sur https://www.sophieaupaysdespossibles.com/

    Pour retrouver Farah et Anticor :

    · Twitter : @ZaouiFarah / @anticor_org

    Contactez-moi !

    Si vous voulez me contacter, me suggérer des invités, partager le podcast, c’est par ici :

    · Email : contact@sophieaupaysdespossibles.com

    · Linkedin : https://www.linkedin.com/company/sophie-au-pays-des-possibles

    · Twitter : @SophiePossibles

    Crédits :

    Sophie au pays des possibles est un podcast créé, réalisé et produit par Sophie Lemaître. Cet entretien a été enregistré en ligne en janvier 2022. Illustration du podcast et musique par Fabien Doulut. Montage par Manuel Perreux et Sophie Lemaître.

    • 52 min

Top Podcasts In Society & Culture

C13Originals | Team Downey
Wondery
iHeartPodcasts
Glennon Doyle & Cadence13
This American Life
Holly Madison and Bridget Marquardt