16 episodes

Studio À Suivre, le podcast qui dessine, est un rendez-vous mensuel proposé par les éditions Casterman.

C'est à chaque fois une rencontre avec un auteur ou une autrice de bande dessinée. L'idée : parler dessin, parler du trait. Que se passe-t-il entre la tête et la main ? Voilà comment démarre le récit de la création.
On évoque les origines, l'enfance du crayon, bien sûr, mais aussi les influences, les joies des réussites, les impossibilités qu'on contourne, les tentatives...
Studio À Suivre, le podcast qui dessine, parle d'un dessin vivant et contemporain avec des artistes débutant(e)s ou confirmé(e)s qui nous reçoivent chez eux ou dans leur atelier, cet espace personnel, quotidien et infiniment créatif.


Avec Studio À Suivre, les éditions Casterman vous invitent dans les coulisses des albums, juste avant que la plume ou le pinceau se pose sur le papier.

Une production wave.audio.

Studio À Suivre Casterman

    • Arts
    • 5.0 • 1 Rating

Studio À Suivre, le podcast qui dessine, est un rendez-vous mensuel proposé par les éditions Casterman.

C'est à chaque fois une rencontre avec un auteur ou une autrice de bande dessinée. L'idée : parler dessin, parler du trait. Que se passe-t-il entre la tête et la main ? Voilà comment démarre le récit de la création.
On évoque les origines, l'enfance du crayon, bien sûr, mais aussi les influences, les joies des réussites, les impossibilités qu'on contourne, les tentatives...
Studio À Suivre, le podcast qui dessine, parle d'un dessin vivant et contemporain avec des artistes débutant(e)s ou confirmé(e)s qui nous reçoivent chez eux ou dans leur atelier, cet espace personnel, quotidien et infiniment créatif.


Avec Studio À Suivre, les éditions Casterman vous invitent dans les coulisses des albums, juste avant que la plume ou le pinceau se pose sur le papier.

Une production wave.audio.

    Aurélia Aurita : "La Vie gourmande contient tous mes livres passés et à venir"

    Aurélia Aurita : "La Vie gourmande contient tous mes livres passés et à venir"

    C'est un livre-somme qui nous plonge dès ses premières pages dans un rythme qui ne nous laisse pas de répit : un deuil, une visite joyeuse dans les coulisses d'un grand restaurant, la découverte d'un cancer. Plaisirs et tremblements et se succèdent. Il s'agit de La Vie gourmande, album autobiographique d'Aurélia Aurita (Fraise et Chocolat, Comme un chef...), qui relate ici un an de vie, où les émotions se succèdent. L'amour y a une place certaine, mais l'amitié plus encore, avec Jeanne Cherhal, Mona Chollet ou Maëlle Sigonneau par exemple. Pendant cette année, l'autrice a changé, son "écriture" dessinée aussi. Et la gourmandise demeure...

    Interview : Thomas Baumgartner
    Direction éditoriale : Kathy Degreef
    Prise de son : Malo Williams
    Réalisation : Charlène Nouyoux

    • 29 min
    Jean-Marc Rochette : "Dans la montagne, il faut surtout regarder l'abstraction"

    Jean-Marc Rochette : "Dans la montagne, il faut surtout regarder l'abstraction"

    Parler dessin avec Jean-Marc Rochette, c'est parler de la montagne. Omniprésente dans tous ses derniers travaux, la montagne l'habite autant que l'inverse. Depuis son atelier à proximité du massif des Ecrins, il nous répond, et refait l'histoire de son trait : plutôt burlesque et rebondissant à l'époque d'Edmond le cochon, un de ses premiers personnages, il s'assombrit avec sa série dystopique à succès Le Transperceneige (adaptée au cinéma par Bong Joon Ho ). Puis la peinture l'a accaparé. Aujourd'hui, la lumière est là, les cassures du relief, le minéral... aussi, et son prochain livre, La Dernière reine, ne fait pas exception.

    Interview : Thomas Baumgartner
    Direction éditoriale : Kathy Degreef
    Réalisation : Charlène Nouyoux

    • 29 min
    JeanLouis Tripp : "La mémoire, c'est comme une pelote"

    JeanLouis Tripp : "La mémoire, c'est comme une pelote"

    JeanLouis Tripp est libre. Une liberté qui signifie qu'il peut s'arrêter de faire de la bande dessinée si les contraintes sont trop pesantes. C'est ce qu'il a fait pendant 12 ans, avant de revenir quand il l'a voulu. Cela signifie aussi mêler son trait à celui d'un autre auteur, Régis Loisel, pour une grande saga (Magasin Général) de plus de 400 planches. Cela signifie dire "je" à travers des oeuvres singulières, comme Extases (deux tomes existant, d'autres à paraître) ou comme Le Petit frère, son nouvel album paru chez Casterman. L'histoire tragique et vraie, de son petit frère de 12 ans, fauché par une voiture sous ses yeux en 1976. La discussion n'est pas sombre, elle est pétillante, et le livre est saisissant.


    Interview : Thomas Baumgartner
    Direction artistique : Kathy Degreef
    Réalisation : Guillaume Girault

    • 29 min
    Enki Bilal : "J'ai besoin que la ligne soit floue"

    Enki Bilal : "J'ai besoin que la ligne soit floue"

    Enki Bilal, on ne le présente plus. Vraiment ? Le choc graphique Bilal fut grand, au-delà même des lecteurs de bandes dessinées. Une fois le séisme advenu, les secousses furent encore nombreuses et jusqu'à aujourd'hui, où sa méthode poursuit sa mue. Toujours en recherche, chercheur en couleurs, Bilal soigne son geste, floute le trait, et creuse ses thèmes : la mémoire, le corps, l'effondrement... Il nous reçoit dans son atelier, à l'occasion de la parution de Bug, livre 3 (éd. Casterman). Mais la conversation va au-delà.

    Direction éditoriale : Kathy Degreef
    Interview : Thomas Baumgartner
    Réalisation : Charlène Nouyoux
    Production : wave.audio

    • 30 min
    Johan De Moor : "Quand j'ai découvert Banksy, je me suis dit qu'il faisait partie de ma famille"

    Johan De Moor : "Quand j'ai découvert Banksy, je me suis dit qu'il faisait partie de ma famille"

    Johan De Moor fait danser la ligne claire. Avec son héroïne agent secret, La Vache (ou Pi 3,1416), il a assoupli, détendu, explosé ce fameux trait clair et net, à force de collages, de citations graphiques, de relief, de couleurs directes... Cette ligne claire hergéenne, il l'a dans le sang, puisque son père était Bob De Moor, auteur et fameux second de Hergé, et que lui-même a dessiné Quick et Flupke à ses débuts.
    Aujourd'hui Johan De Moor signe chez Casterman Sauvages animaux (inspiré de la vie du manager de Led Zeppelin, scénario Stephen Desberg) et en même temps Dessins d'humeur, un recueil de dessins d'actualité publiés dans la presse belge.
    Voilà l'occasion d'une conversation buissonnière et joyeux, pour parler d'énergie, d'histoire de l'art, de concentration et de jardin secret...

    Direction éditoriale : Kathy Degreef
    Prise de son : Malo Williams
    Interview : Thomas Baumgartner
    Réalisation : Charlène Nouyoux

    • 28 min
    François Schuiten : "Bruxelles a manifesté une foi dans les grands rêves"

    François Schuiten : "Bruxelles a manifesté une foi dans les grands rêves"

    François Schuiten, qui signe la saga "Les Cités obscures" avec Benoît Peeters au scénario, propose Bruxelles, un rêve capital (éd. Casterman), avec le même co-auteur. Une manière de rendre hommage à la capitale de la Belgique et de l'Europe et à certaines de ses figures les plus fascinantes (Victor Horta l'architecte, Paul Otlet, "anticipateur" du net, Magritte, Poelaert la créateur fou du Palais de Justice...). Fils et frère d'architectes, Schuiten dit son amour des bâtiments mystérieux, de la fiction qui s'y glisse, du temps nécessaire à dessiner et à aimer une ville, elle-même autodestructrice, mais en mouvement de réinvention. Entretien à distance, entre Paris et Bruxelles.

    Direction éditoriale : Kathy Degreef
    Interview : Thomas Baumgartner
    Réalisation : Charlène Nouyoux

    • 26 min

Customer Reviews

5.0 out of 5
1 Rating

1 Rating

You Might Also Like

La Cité
France Inter
France Inter
France Culture
Fanny Ruwet
France Inter