50 episodes

Learn French listening to French podcasts made by French teacher Pierre. You can often have the podcast transcripts in the BLOG http://francaisavecpierre.com . Whenever there is a transcript available, I will put the blog post URL in the podcast episode description, please check it out. You can learn and improve your French listening to the podcasts with lots of interesting topics, French lessons and a lot more. Learn French the fun and easy way!



Aprender francés es muy fácil con los podcasts en francés de Pierre. Muchos de ellos vienen con la trasncripción, así que busca la url del post del blog http://francaisavecpierre.com en la descripción del podcast cuando esté disponible. Aprende y mejora tu francés con estas clases de francés de la mano de Pierre, profesor de francés en las Escuelas Oficiales de Idiomas de Madrid.



Apprendre le français c’est facile avec Pierre. Ecoute ces podcasts en français et regarde la transcription quand c’est disponible (je mettrai la url dans la description de l’épisode). Tu trouveras des petits cours ou des podcasts sur des sujets divers.

Learn French with French Podcasts - Français avec Pierre Pierre - Français avec Pierre

    • Education
    • 5.0 • 2 Ratings

Learn French listening to French podcasts made by French teacher Pierre. You can often have the podcast transcripts in the BLOG http://francaisavecpierre.com . Whenever there is a transcript available, I will put the blog post URL in the podcast episode description, please check it out. You can learn and improve your French listening to the podcasts with lots of interesting topics, French lessons and a lot more. Learn French the fun and easy way!



Aprender francés es muy fácil con los podcasts en francés de Pierre. Muchos de ellos vienen con la trasncripción, así que busca la url del post del blog http://francaisavecpierre.com en la descripción del podcast cuando esté disponible. Aprende y mejora tu francés con estas clases de francés de la mano de Pierre, profesor de francés en las Escuelas Oficiales de Idiomas de Madrid.



Apprendre le français c’est facile avec Pierre. Ecoute ces podcasts en français et regarde la transcription quand c’est disponible (je mettrai la url dans la description de l’épisode). Tu trouveras des petits cours ou des podcasts sur des sujets divers.

    QUAND VS QUANT - Français avec Pierre

    QUAND VS QUANT - Français avec Pierre

    Quelle est la différence entre QUAND et QUANT? Dans quel cas utiliser l’un et dans quel cas employer l’autre? Que signifient LORSQUE et QU’EN? On t’explique tout cela maintenant!

    

    SOMMAIRE



    * Tout ce qu’il faut savoir sur QUAND

    * Comment bien utiliser QUANT

    * Les différences entre QUAND et LORSQUE

    * Que signifie QU’EN?





    1. Tout ce qu’il faut savoir sur QUAND

    Utilisation

    QUAND est toujours lié au temps, à un moment, à une période.



    * On l’utilise notamment pour poser des questions:



    Quand es-tu arrivé en France?

    Ce qui signifie:

    À quel moment es-tu arrivé en France?

    Dans ce cas-là, QUAND est un adverbe de temps

     



    * On l’utilise aussi dans des subordonnées, pour relier deux propositions:



    Quand j’étais petit, je voulais être architecte.

    Dans ce cas-là, le mot est synonyme de LORSQUE:

    Lorsque j’étais petit, je voulais être architecte.

    On peut aussi le remplacer par AU MOMENT OÙ:

    Je penserai à toi quand je serai dans l’avion.

    Je penserai à toi au moment où je serai dans l’avion.

     

    Prononciation

    En règle générale, on ne prononce pas la consonne finale de QUAND.



    * Cependant, lorsque QUAND est suivi d’un mot qui commence par une voyelle ou un h muet, il faut faire la liaison en prononçant le son [t]:



    Quand il parle, tout le monde l’écoute.

    Quand est-ce que tu déménages?



    * Bien sûr, on entend toujours dans le mot QUAND le son nasal [ɑ̃], comme dans maman.

    * Et le QU se prononce toujours [k], en un seul son, pas comme en italien par exemple.



    Mais ça, tous les connaisseurs de la prononciation française le savent!



    2. Comment bien utiliser QUANT

    Utilisation

    QUANT est toujours suivi de la préposition À.



    * QUANT À signifie EN CE QUI CONCERNE, À PROPOS DE.



    Quant à moi, je n’aime pas le café.

    Ce qui signifie:

    En ce qui me concerne, je n’aime pas le café.



    * Il s’agit, d’un point de vue grammatical, d’une locution prépositive, c’est-à-dire d’une expression qui fonctionne comme une préposition.

    * Souvent, on l’utilise dans un texte ou une conversation pour aborder un autre sujet ou un autre aspect d’un même sujet:



    Sophie ne boit jamais de boissons alcoolisées. Quant au café et aux autres boissons stimulantes, en général, elle les évite. 



    * Il est fréquent aussi d’employer QUANT À avec un pronom tonique, pour présenter notamment une opinion.



    Le professeur dit que l’examen sera très facile. Les étudiants pensent quant à eux qu’ils vont tous mourir! 

     

    Le cas de la contraction

    Puisque QUANT s’emploie toujours avec la préposition À, il est parfois nécessaire de faire la contraction.



    * Comme tu le sais sûrement, la préposition À se contracte devant LE et LES:



    Je vais au cinéma. -> À + LE = AU

    Il parle aux étudiants. -> À + LES = AUX



    * On retrouve donc les mêmes contractions avec QUANT À:



    Quant au cinéma, je n’y vais jamais.

    Quant aux étudiants de Français avec Pierre, ils sont formidables!

    • 4 min
    Parlez comme les Français grâce à cette astuce - Français avec Pierre

    Parlez comme les Français grâce à cette astuce - Français avec Pierre

    Qu’est-ce que l’accent tonique? Comment le placer correctement en français? Si tu veux tout savoir sur ce point de prononciation et parler comme un Français, cette vidéo et cet article sont faits pour toi!

    

    SOMMAIRE



    * Qu’est-ce que l’accent tonique?

    * Où placer l’accent tonique dans un mot?

    * Où placer l’accent tonique dans une phrase?

    * Dernières remarques sur l’accentuation





    1. Qu’est-ce que l’accent tonique?

    L’accent tonique consiste à prononcer une syllabe avec une plus grande intensité.



    On retrouve l’accent tonique dans presque toutes les langues européennes. Cependant, la manière de placer cet accent varie beaucoup d’une langue à l’autre. L’accent tonique en français est donc différent de l’accent tonique en anglais, en espagnol, en italien…

    Certains étudiants de FLE, qui maitrisent bien les règles de la prononciation française, ont du mal à placer correctement l’accent tonique. À cause de cela, leur prononciation peut paraitre bizarre aux oreilles des Français.

    En français, l’accent tonique n’est marqué par aucun signe à l’écrit. Il ne faut surtout pas le confondre avec les accents écrits (accent aigu, accent grave, accent circonflexe).

    En français, la syllabe qui est marquée par l’accent tonique se caractérise par une plus longue durée et est en général suivie d’une petite pause, un court silence.



    Pour peaufiner ta prononciation du français, il est donc indispensable de bien comprendre comment tout cela fonctionne!



    2. Où placer l’accent tonique dans un mot?

    En français, l’accent tonique tombe toujours à la fin des mots, sur la dernière syllabe.



    Dans le mot mercredi par exemple, on place l’accent tonique sur la syllabe di. Il s’agit d’accentuer le son [di], de l’allonger légèrement.



    ⚠️ Il ne faut pas exagérer non plus et prononcer trop longuement la dernière syllabe! L’accent tonique est très léger en français.



    * Quand on parle de la dernière syllabe, il faut bien comprendre qu’il s’agit de la dernière syllabe orale, qui contient une voyelle prononcée. Dans le mot élève par exemple, on place l’accent tonique sur le son [lɛv] car le E final est muet. La dernière syllabe écrite (élève) ne se prononce pas.

    Pour t’entrainer, prononce les mots suivants en mettant bien l’accent tonique sur la dernière syllabe prononcée: un reportage, un Américain, la technologie, la télévision.



    Mais attention, quand on fait des phrases complètes, on ne met pas l’accent tonique sur tous les mots. C’est ce qu’on va voir maintenant!



    3. Où placer l’accent tonique dans une phrase?

    Dans une phrase, l’accent tonique se place à la fin d’un groupe logique.



    En français, l’accent tonique a une fonction démarcative: il permet de différencier les groupes de mots dans une phrase. On ne va donc pas mettre cet accent à la fin de chaque mot, mais à la fin de chaque groupe de mots.

    On peut donc retrouver un accent tonique à la fin d’un groupe nominal, d’un groupe verbal, d’un complément circonstanciel, etc.



    Voyons des exemples:

    Un étudiant.

    Un étudiant studieux.

    Un étudiant studieux est en train de travailler. 

    Dans cette dernière phrase, nous avons 2 groupes logiques (le groupe nominal un étudiant studieux et le groupe verbal est en train de travailler) et donc 2 accents toniques sur le dernier mot de chacun de ces 2 groupes.



    Les groupes logiques sont aussi appelés “groupes rythmiques” car le rythme des phr...

    • 11 min
    30 minutes de dialogues en français - Français avec Pierre

    30 minutes de dialogues en français - Français avec Pierre

    Dans cet article, tu trouveras une super vidéo avec 10 dialogues en français dans laquelle on te propose un petit challenge de compréhension du français. En effet, les dialogues vont d’un niveau débutant à un niveau de plus en plus difficile. Alors, jusqu’à quel dialogue arriveras-tu à tout comprendre? Attention, le dernier dialogue est trèèèès difficile! Ah, ah, ah! (= Rire diabolique 😈)

    Dans cet article, tu trouveras aussi des recommandations spéciales pour améliorer ta compréhension orale en français.

    

    SOMMAIRE



    * Pourquoi écouter des dialogues en français?

    * Quels dialogues choisir?

    * Recommandations spéciales

    * Comment progresser en écoutant des dialogues

    * Autres supports pour travailler la compréhension orale



     



    1. Pourquoi écouter des dialogues en français?

    Pour faire des progrès en compréhension orale, il est indispensable d’écouter régulièrement des dialogues.

    Les dialogues présentent de nombreux avantages.



    * Dans la vie de tous les jours, quand on utilise le français à l’oral, c’est le plus souvent dans le cadre d’une conversation avec une ou plusieurs personnes. Le dialogue est donc LA situation de communication la plus fréquente qu’on rencontre, et de loin!

    * Un dialogue, c’est toujours plus dynamique qu’un monologue. C’est pourquoi, sur notre chaine YouTube, je fais très souvent des vidéos avec Noemi. Les dialogues permettent d’entendre différentes intonations, différents accents, différents registres de langue… Bref, différentes façons de parler!

    * Dans les examens de français, comme le DELF/DALF ou le TCF, on trouve toujours des dialogues dans les exercices de compréhension orale,  que ce soit au niveau A1 ou au niveau C2. C’est pourquoi, dès le début de son apprentissage, il faut essayer de se familiariser avec ce type de support.





    2. Quels dialogues choisir?

    Pour bien choisir ses dialogues, il faut prendre en compte 3 critères: le type de dialogue, le niveau et ses propres goûts et besoins.



    * Il existe différents types de dialogues qui peuvent être utiles pour les étudiants de FLE: des extraits de films, des interviews, des situations de la vie quotidienne. Chacun a ses particularités: un dialogue de film pourra par exemple te permettre de travailler le français familier tandis que les situations de la vie quotidienne conviendront particulièrement aux débutants et faux débutants.

    * Le niveau des dialogues est aussi un critère décisif: en général, je recommande à mes étudiants de comprendre au moins 90% de ce qu’ils écoutent. Si le dialogue en français est trop difficile pour toi, tu risques de te décourager; pour progresser plus vite, il faut donc que tu choisisses des fichiers audio adaptés à tes compétences. Si tu as des doutes sur ton niveau, n’hésite pas à faire notre test de niveau gratuit.

    * Il vaut mieux écouter des dialogues conformes à tes goûts et tes besoins. Si tu aimes les voyages ou la mode, essaie de trouver des choses sur ces thèmes. Comme je le dis toujours, c’est en prenant du plaisir qu’on progresse le plus!

    • 35 min
    Comment utiliser si, aussi, tant, autant, tellement en français - Français avec Pierre

    Comment utiliser si, aussi, tant, autant, tellement en français - Français avec Pierre

    Si, aussi, tant, autant, tellement… Voilà plein de petits mots que l’on utilise très souvent en français pour exprimer l’intensité ou faire des comparaisons. Des mots qui se ressemblent tellement que les étudiants, parfois, les confondent… Faisons le point ensemble!

    

    SOMMAIRE



    * Exprimer l’intensité en français

    * Utiliser le comparatif d’égalité





    1. Exprimer l’intensité en français

    Pour exprimer l’intensité en français, on utilise principalement 3 mots: si, tellement et tant.

    Voyons comment employer ces mots correctement.

     

    SI / TELLEMENT + ADJECTIF / ADVERBE + QUE



    SI et TELLEMENT peuvent s’utiliser devant un adjectif ou un adverbe.



    * Observe d’abord ces exemples avec un adjectif:



    Il est si grand que son pantalon ne lui va plus!

    Il est tellement grand que son pantalon ne lui va plus!



    * Et maintenant lis ces exemples avec un adverbe:



    Il court si vite que personne ne peut le rattraper.

    Il court tellement vite que personne ne peut le rattraper.



    * Comme tu le vois, on utilisera indifféremment SI ou TELLEMENT devant un adjectif ou un adverbe.

    * Il ne faut pas oublier non plus de mettre le mot QUE.



    ⚠️ On ne peut pas utiliser TANT devant un adjectif ou un adverbe:

    Il est tant grand que son pantalon ne lui va plus!

    Il court tant vite que personne ne peut le rattraper.

     

    VERBE + TELLEMENT QUE / TANT QUE



    On peut utiliser TELLEMENT ou TANT pour exprimer l’intensité sur un verbe.



    * Par exemple:



    Il parle tellement que nous nous endormons.

    Il parle tant que nous nous endormons.



    * Un autre exemple:



    Elle étudie tellement qu’elle finira par réussir.

    Elle étudie tant qu’elle finira par réussir.

    ⚠️ On ne peut pas utiliser SI pour exprimer l’intensité sur un verbe:

    Il parle si que nous nous endormons.

    Elle étudie si qu’elle finira par réussir.

     

    TELLEMENT DE / TANT DE + NOM + QUE

    Pour exprimer l’intensité sur un nom, on peut utiliser TELLEMENT DE ou TANT DE.



    * Voici un exemple:



    Il a tellement de qualités que tout le monde l’aime.

    Il a tant de qualités que tout le monde l’aime.



    * Voici un autre exemple:



    Elle gagne tellement d’argent qu’elle ne sait plus quoi acheter.

    Elle gagne tant d’argent qu’elle ne sait plus quoi acheter.



    * Comme tu le vois, la 2e proposition est à chaque fois introduite par QUE.



    ⚠️ On ne peut pas utiliser SI pour exprimer l’intensité sur un nom:

    Il a si de qualités que tout le monde l’aime.

    Elle gagne si d’argent qu’elle ne sait plus quoi acheter.

     

    Le cas de l’exclamation

    Pour exprimer l’intensité, on peut aussi se contenter d’une proposition simple à la forme exclamative.

    Voyons quelques exemple:

    Il court si vite!

    Elle est tellement riche!

    Nous avons tant de problèmes!

    Vous bavardez tellement!

     

    L’intensité: résumé et astuce

    Voici un tableau récapitulatif pour bien exprimer l’intensité en français:







    Mots utilisés:

    Intensité exprimée sur un…





    SI / TELLEMENT

    ADJECTIF





    SI / TELLEMENT

    ADVERBE





    TELLEMENT QUE / TANT QUE

    VERBE

    • 7 min
    Ne dites pas "Tu penses quoi?" - Français avec Pierre

    Ne dites pas "Tu penses quoi?" - Français avec Pierre

    Tu penses quoi? Tu en penses quoi? Tu penses à quoi? Ces phrases sont-elles correctes? Quelles sont les différences entre les unes et les autres? Je t’explique tout ça dans cette vidéo et dans cet article!

    

    SOMMAIRE



    * Tu penses quoi? ou Tu en penses quoi?

    * Tu penses à quoi?

    * Pour résumer





    1. Tu penses quoi? ou Tu en penses quoi?



    Tu penses quoi? est-elle une phrase correcte?

    Pour demander à quelqu’un son opinion, beaucoup d’étudiants utilisent la phrase suivante: Tu penses quoi?

    ⚠️ Mais cette phrase n’est pas correcte!

    Il faut dire: Tu en penses quoi?

    Voici quelques explications:



    * Quand il sert à exprimer une opinion, le verbe PENSER se construit avec la préposition DE: penser quelque chose de quelque chose.

    * Pour remplacer un complément introduit par la préposition DE, on utilise le pronom EN.

    * Il est donc obligatoire dans cette phrase d’utiliser le pronom EN: Tu en penses quoi?, et non pas Tu penses quoi?



    Voyons un exemple:

    Tu penses quoi de ce film?

    -> Tu en penses quoi?

    On voit bien que le pronom EN remplace ici le complément “de ce film”.

    Car en fait, lorsqu’on dit: Tu en penses quoi?

    Cela signifie: Tu penses quoi de cela? Quel est ton avis sur cela?

     

    Le registre de langue

    Tu en penses quoi? appartient à un registre de langue plutôt familier.



    Mais on peut poser cette question de différentes manières.



    * Dans un registre de langue plus formel, on tournera la phrase ainsi:



    Que pensez-vous de ce ce travail?

    -> Qu’en pensez-vous?



    * Dans un registre courant, on dira souvent:



    Qu’est-ce que tu penses de ce livre?

    -> Qu’est-ce que tu en penses?



    * Et à l’oral, dans un registre très familier, on pourra dire:



    T’en penses quoi de ce film?

    Les Français, en effet, font parfois disparaitre des lettres, comme je l’expliquais dans cette vidéo.

    Et on voit aussi qu’il y a une redondance: le pronom EN + “de ce film” qui n’est pas justifié ici puisque déjà remplacé par le pronom EN! Mais cela est très courant en français familier/courant.

    Mais dans tous les cas, quel que soit le niveau de langue, il ne faut pas oublier d’utiliser le pronom EN. Il y a cependant un cas particulier: celui des noms animés.

     

    Le cas des noms animés

    Normalement, quand on parle de noms animés, on ne peut pas dire: Tu en penses quoi?

    En grammaire, les noms animés désignent des personnes ou des animaux.

    Et, comme le pronom EN ne peut pas remplacer un nom animé, il faudra utiliser DE + PRONOM TONIQUE.

    Par exemple:

    Tu penses quoi de Julie?

    -> Tu en penses quoi?

    -> Tu penses quoi d’elle?

    Comme tu le vois, le complément “de Julie” est remplacée ici par “d’elle” et non par “en” car Julie est une personne, un nom animé.

    Mais c’est vrai qu’en pratique, beaucoup de Français commettent cette erreur. Donc si tu dis Tu en penses quoi? en parlant d’une personne, il y a peu de chances que quelqu’un remarque cette faute!

    En tout cas, si tu veux connaitre d’autres expressions pour demander ou exprimer une opinion, je te conseille a href="https://www.

    • 7 min
    Prononciation et Orthographe. Est-ce vraiment si compliqué? - Français avec Pierre

    Prononciation et Orthographe. Est-ce vraiment si compliqué? - Français avec Pierre

    En français, la prononciation et l’orthographe sont intimement liées. Toutes deux ont la réputation d’être très difficiles! Pourtant, les choses ne sont pas si compliquées, comme on va le voir ensemble maintenant.

    

    SOMMAIRE



    * Des sons difficiles à prononcer

    * Les liens entre sons et graphies

    * Les lettres muettes

    * Digrammes et trigrammes

    * La vitesse des phrases

    * Les autres difficultés de la prononciation du français



     

    1. Des sons difficiles à prononcer

    En français, il existe des sons difficiles à prononcer: le [y] comme dans vu, le [R] comme dans rare…

    Un son est d’autant plus difficile à prononcer qu’il n’existe pas dans ta langue maternelle. Les Portugais et les Polonais n’ont pas de problème pour prononcer les nasales françaises car ils ont des voyelles nasales dans leur propre langue. Mais pour un anglophone ou un hispanophone, ce sera plus compliqué.

    ⚠️ Cependant, le plus important, c’est de savoir quels sons il faut prononcer correctement. Si tu prononces mal la lettre R par exemple, si tu n’arrives pas à la prononcer “à la française”, ce n’est pas bien grave car on te comprendra quand même: en effet, il n’y a pas d’autre son en français qui ressemble au [R]. Il n’y a donc pas de risque de confusion.

    Par contre, si tu ne fais pas la différence entre le son [ə] (comme dans cheval) et le son [e] (comme dans école), ce sera beaucoup plus problématique. Car il y a une grosse différence entre:



    * le garçon

    * les garçons



    Si tu prononces le et les de la même façon, on ne saura pas si tu parles d’un garçon ou de plusieurs garçons, au singulier ou au pluriel. Cela peut provoquer de gros malentendus.  

    Il faut donc se concentrer sur les choses importantes: commencer par l’essentiel, ce qui fait vraiment la différence, avant de parfaire ses connaissances petit à petit. C’est dans cet esprit, avec une approche pratique et pragmatique, que j’ai conçu mon nouveau cours Prononciation Facile, grâce auquel tu pourras améliorer rapidement et facilement ta prononciation.  



     

    2. Les liens entre sons et graphies

    Un son, plusieurs graphies

    En français, un même son peut s’écrire de différentes façons.

    Dans les mots suivants, on retrouve le son [ɛ] écrit d’une manière différente à chaque fois:



    * scène

    * reine

    * laine

    * bouquet

    * persil



    Évidemment, je comprends que cela puisse te stresser! Mais en réalité, ce n’est pas vraiment un problème de prononciation, mais un problème d’orthographe.

    Quand tu te demandes si tu dois écrire photo ou foto, alors que tu sais très bien que le premier son est un [f], c’est un problème d’orthographe, n’est-ce pas? Eh bien c’est la même chose ci-dessus avec le son [ɛ].  

    L’orthographe doit s’apprendre progressivement, sans forcer, à l’aide de petites règles et astuces. En voici une pour aujourd’hui: on ne met jamais d’accent devant une double consonne. Par exemple:



    * bêlle

    * bèlle

    * belle



     

    Une graphie, un seul son

    En français, une graphie se prononce généralement d’une seule et même façon.

    Voyons quelques exemples.



    * un É se prononcera toujours [e], comme dans été.

    * le digramme OU se prononcera toujours [u],

    • 14 min

Customer Reviews

5.0 out of 5
2 Ratings

2 Ratings

Top Podcasts In Education

You Might Also Like