121 episodes

Natalie David-Weill présente « 4ème de couverture », une émission littéraire d’une demi-heure sur Radio Judaïca. (90.2 à Bruxelles)

Qu’il s’agisse de romans, d’essais, de blogs ou de films, un écrivain confie ses secrets, ses sources d’inspiration comme ses doutes, en un mot il va dévoiler les dessous de la création. 
(A partir de l'épisode 109)

Jusqu'à l'épisode 108,  un lecteur - de tous les horizons - parle d'un roman qui l’a marqué, ému ou amusé. Une occasion de découvrir des oeuvres souvent oubliées.

4ème de couverture Natalie David-Weill

    • Arts
    • 5.0 • 2 Ratings

Natalie David-Weill présente « 4ème de couverture », une émission littéraire d’une demi-heure sur Radio Judaïca. (90.2 à Bruxelles)

Qu’il s’agisse de romans, d’essais, de blogs ou de films, un écrivain confie ses secrets, ses sources d’inspiration comme ses doutes, en un mot il va dévoiler les dessous de la création. 
(A partir de l'épisode 109)

Jusqu'à l'épisode 108,  un lecteur - de tous les horizons - parle d'un roman qui l’a marqué, ému ou amusé. Une occasion de découvrir des oeuvres souvent oubliées.

    121. Carole Bloch "Emmuré"

    121. Carole Bloch "Emmuré"

    Carole Bloch : "Emmuré" (Librinova 2022)



    À la fin des années 2000, un obstacle invisible empêche Carole Bloch de s’accomplir. La psychanalyse qu’elle entame la met sur les traces de son père, enfant caché pendant la guerre. Par-delà les générations, l’injonction à se cacher, à s’effacer et à s’isoler, s’est transmise. Carole engage une bataille contre le secret et remonte le cours de l’histoire de sa famille.
    Carole Bloch cherche à tracer l’itinéraire du silence et de l’enfermement psychique, hérité de la Seconde Guerre mondiale .


    Choix musical : Jean-Jacques Goldman "J’irai au bout de mes rêves" et  David Broza "Yihiyeh Tov"

    • 30 min
    120. Aurélie Djian "Du temps de ma splendeur"

    120. Aurélie Djian "Du temps de ma splendeur"

    Aurélie Djian "Du temps de ma splendeur"  (Julliard 2022)



    "Tu vieilliras, ma fille, plus vite que tu ne le crois et tu en souffriras pour l'éternité. N'espère pas en moi une alliée qui te raconterait ses secrets de créature et se réjouirait de ta métamorphose. Non, ma fille, je ne te prêterai pas ma baguette magique, ma parure et mes paillettes, pas touche, même pas en rêve. La splendeur ne se partage pas si elle veut régner. Tu ne seras pas une femme, ma fille, tu n'hériteras pas d'une fierté en collier, facile à porter, tu devras conquérir ton sexe toute seule, à la force du poignet, ça fait mal, tu verras, plus mal que tu ne le crois. Tu sueras sang, salive, larmes et cyprine dans le désert, peuple élu abandonné, tu apprivoiseras seule ton destin singulier, armée d'une ardente patience. Je surveillerai de très près ta superbe et je n'hésiterai pas à te mettre des glaçons dans la culotte, comme les hommes, plus tard, pour éprouver ton courage. Tu apprendras seule à nager contre le courant, telle une truite sauvage et tu me remercieras d'en ressortir musclée."



    Musiques : Micatone "Hands brake" et Fabio Viscogliosi "Jasmin" 

    • 27 min
    119. Lola Lafon "Quand tu écouteras cette chanson"

    119. Lola Lafon "Quand tu écouteras cette chanson"

    Lola Lafon "Quand tu écouteras cette chanson"  (Ma nuit au musée. Stock 2022)

    Prix Décembre 22. Prix Les Inrockuptibles 



    «  Le 18 août 2021, j’ai passé la nuit au Musée Anne Frank, dans l’Annexe. Anne Frank, que tout le monde connaît tellement qu’il n’en sait pas grand-chose. Comment l’appeler, son célèbre journal, que tous les écoliers ont lu et dont aucun adulte ne se souvient vraiment.
    Est-ce un témoignage, un testament, une œuvre ?
    Celle d’une jeune fille, qui n’aura pour tout voyage qu’un escalier à monter et à descendre, moins d’une quarantaine de mètres carrés à arpenter, sept cent soixante jours durant. La nuit, je l’imaginais semblable à un recueillement, à un silence. J’imaginais la nuit propice à accueillir l’absence d’Anne Frank. Mais je me suis trompée. La nuit s’est habitée, éclairée de reflets ; au cœur de l’Annexe, une urgence se tenait tapie encore, à retrouver.  »



    Choix musical : Rosalia "Hentaï" et Fiona Apple "The child is gone"

    • 27 min
    118. Judith Housez "Chateaubriand à Saint Tropez"

    118. Judith Housez "Chateaubriand à Saint Tropez"

    Judith Housez "Chateaubriand à Saint Tropez" (Editeur Equateurs)



    Juillet, sous le soleil brûlant de Saint-Tropez. Une troupe étrangement assortie prend ses quartiers d'été pour un colloque sur Chateaubriand et l'amour. Professeurs, romancières en herbe, académicien, écrivains à succès et Tropéziens se retrouvent, pour le meilleur et pour le pire, à l'invitation du propriétaire du mas Horatia. C'est un huis clos littéraire et un  roman choral, une comédie à part entière, des histoires à propos de Chateaubriand, une méditation sur notre époque .



    Choix musicaux: Mozart L’ouverture du Cosi sous la direction de Sir Charles Mackerras

    et Mylene Farmer "Je te dis tout"

    • 30 min
    117. Yann Queffelec "D'où vient l'amour"

    117. Yann Queffelec "D'où vient l'amour"

    Yann Queffelec "D'où vient l'amour" (Calmann Lévy)



    "Sûr qu’il m’a tapé dans l’oeil, se disait Maud en attendant l’autocar du volcan.Sûr qu’on s’aime et qu’il sera content, lui aussi, drôlement content..."
    «Lui», c’est Samuel Poujol, vingt-deux ans, fils unique du puissant patron des Ateliers Poujol, une fabrique de sous-vêtements de luxe au début des années quarante, dans le Gard.
    Est-ce qu’il sera content?
    Maud, dix-sept ans, travaille aux Ateliers depuis quelques mois. Ça ne se voit pas qu’elle est enceinte, une grossesse de poupée. Le fruit d’un grand amour secret.
    Ça ne se voit pas non plus que Samuel a pour ambition d’égaler son père – ce chef de l’Armée des ombres, cet ami des Juifs pourchassés.
    Va-t-il épouser Maud le moment venu? Gâcher son avenir par un scandale?
    Maud se pose la question dans l’autocar qui la ramène chez ses parents, la pose à l’enfant qui va naître d’un moment à l’autre: Est-ce qu’il sera content?
    On se donne à l’amour trop jeune et la fatalité vous tend les bras. Et que devient la quête du bonheur?



    Choix musicaux : Jacques Brel "Quand on a que l'amour" et Hugo Frey "Dis-moi Céline"

    • 25 min
    116. Ilaï Rehan, scénariste et réalisateur

    116. Ilaï Rehan, scénariste et réalisateur

    Ilaï Rehan parle de son métier et de son court métrage "Amori".



    Choix musicaux:

    Ennio Moricone "Il était une fois en Amérique"

    Avishai Cohen "Morenica"

    • 29 min

Customer Reviews

5.0 out of 5
2 Ratings

2 Ratings

Top Podcasts In Arts

De Tijd
Goodcopy.ink
Wim Oosterlinck
Avery Trufelman
Aelia Phosphore
RTBF

You Might Also Like

France Inter
France Télévisions
Philippe Meyer
France Inter
Sophro Cartes