17 episodes

Qu'est-ce qui se cache ~sous la fibre~ artistique des créateur•ices d'art visuel? 

Sous la fibre plonge au coeur de l’univers des artistes du Québec pour y découvrir les humains derrière les œuvres et revisiter les moments clés de leur parcours et leur démarche artistique. Pourquoi créent-ils•elles? Quelles sont les réflexions qui les animent et quelles expériences marquent leur art? 

Dans chaque épisode, un•e artiste visuel•le nous dévoile quelques morceaux d’intime et d’inspiration et nous offre une immersion privilégiée dans son processus créatif. De leurs projets les plus marquants à leur enfance, en passant par les épreuves traversées et les sujets, les médiums qui les obsèdent, on plonge dans les coulisses de leur art.

Un podcast indépendant créé, réalisé et animé par Claire-Marine Beha.
souslafibre.com

Sous la fibre Claire-Marine Beha

    • Arts
    • 5.0 • 10 Ratings

Qu'est-ce qui se cache ~sous la fibre~ artistique des créateur•ices d'art visuel? 

Sous la fibre plonge au coeur de l’univers des artistes du Québec pour y découvrir les humains derrière les œuvres et revisiter les moments clés de leur parcours et leur démarche artistique. Pourquoi créent-ils•elles? Quelles sont les réflexions qui les animent et quelles expériences marquent leur art? 

Dans chaque épisode, un•e artiste visuel•le nous dévoile quelques morceaux d’intime et d’inspiration et nous offre une immersion privilégiée dans son processus créatif. De leurs projets les plus marquants à leur enfance, en passant par les épreuves traversées et les sujets, les médiums qui les obsèdent, on plonge dans les coulisses de leur art.

Un podcast indépendant créé, réalisé et animé par Claire-Marine Beha.
souslafibre.com

    Conjuguer art et entrepreneuriat : discussion avec Sarah Kitzy Gineau-Delyon (ARTCH)

    Conjuguer art et entrepreneuriat : discussion avec Sarah Kitzy Gineau-Delyon (ARTCH)

    Faire de l’art et bâtir une carrière professionnelle en art visuel implique d’effectuer une multitude de tâches invisibles pour le public : des communications numériques en passant par la rédaction de candidatures jusqu’à la comptabilité et la gestion de l’échec. Tant qu’un revenu minimal n’existera pas pour les artistes visuel.les, ils et elles devront développer leur esprit entrepreneurial en plus d’approfondir leur travail artistique.

    L’incubateur montréalais ARTCH ose parler d’entrepreneuriat et d’argent aux artistes. Depuis 5 ans, l’initiative agit comme un tremplin pour la relève en art visuel et souhaite autant les outiller face aux nombreux défis qui les attendent, bâtir une communauté tissée serrée que les connecter aux acheteurs et aux publics. Sa directrice, Sarah Kitzy Gineau-Delyon, nous parle des défis que rencontrent les artistes émergents en lancement de carrière.

    Un épisode qui s'adresse aux artistes de la relève afin de cibler les enjeux, briser la solitude et oser chercher des réponses, mais également aux amateur.ices d'art qui apprécieront encore plus d’avoir accès à des expositions et projets artistiques après s'être rendu compte du travail titanesque qui rend possible la naissance des oeuvres.

    L'aspect entrepreneurial du travail d'artiste est-il toujours bien perçu? Pourquoi parler d'argent et poser un prix sur une oeuvre n'est pas facile? À quels grands défis doivent s’attendre les artistes de la relève?



    Création, réalisation, animation : Claire-Marine Beha

    Musiques originales : Juliette Beha, Yvan Vindret

    Crédit photo : Em-P L'Abbée - l'oeuvre d'art sur la photo est « Beautiful hair » de Elisabeth Perrault

    Remerciements chaleureux à Sarah Kitzy Gineau-Delyon, Myriam Perron et Margot Chambon ainsi qu'au reste de l’équipe de ARTCH @artchmtl

    • 34 min
    Valérie Gobeil, explorer les potentiels du textile et de la couleur

    Valérie Gobeil, explorer les potentiels du textile et de la couleur

    Valérie Gobeil dialogue avec la fibre avec une immense curiosité et une rigueur quasi scientifique. En fait, l’artiste visuelle ne cesse de questionner la peinture, la forme, la texture et la couleur à travers le textile et ses infinies possibilités picturales. Son travail actuel à la laine attire par sa douceur et sa sensibilité et les nuances vives qu’elle laisse s’exprimer font de ses pièces de véritables tempêtes de dopamine! 



    Intuitive, méthodique, persévérante et passionnée, la créatrice adopte une attitude d’exploration pour chaque fil brodé.

    Pour cette artiste plasticienne, la matière est puissante et mérite qu’on s’y intéresse en tant que sujet principal. À travers la technique du touffetage [«tufting»], Valérie Gobeil créée des peintures sensorielles où des motifs et coloris s’entremêlent pour former de véritables écosystèmes abstraits, uniques et fascinants.

    Dans cet épisode, Valérie Gobeil nous raconte comment est né son amour pour le textile, elle nous explique son besoin de s’effacer derrière ses œuvres et celui de ne surtout pas donner leur donner de signification qui ferait écho au réel. L’artiste nous ouvre les portes de son parcours, de ses idées audacieuses et de son atelier où mille et une aiguilles ont été amassées depuis le début de sa quête artistique.

    Création, conception, réalisation: Claire-Marine Beha

    Musiques originales: Juliette Beha, Yvan Vindret

    Musiques additionnelles sous licence libre de droits: «Dystopia» par Luke Hall (sous licence Creative Commons) et Cry and Hope (licence payée Audiohub)

    Merci beaucoup à Valérie Gobeil pour son partage et son bel accueil dans son atelier.

    • 43 min
    L’art-thérapie, lorsque les arts visuels expriment les émotions: discussion avec Lise Pelletier

    L’art-thérapie, lorsque les arts visuels expriment les émotions: discussion avec Lise Pelletier

    L’art porte en lui un pouvoir thérapeutique immense. Parfois, il nous captive. En effet, qui n’a jamais été happé.e ou ému.e par une œuvre d’art?! Et d’autres fois, la création sert d’exutoire et révèle avec force des émotions et expériences que les mots ne suffisent pas à exprimer.

    Depuis quelques années, l’art-thérapie gagne en popularité et en reconnaissance. Mais qu’est-ce que c’est au juste, un cheminement thérapeutique par la création? Quels sont les effets positifs de l’art sur notre cerveau? Comment se déroule un suivi en bonne et due forme avec un.e art-thérapeute? Et quelles sont les différences avec une pratique artistique?

    Dans cet épisode, Lise Pelletier, professeure d’art-thérapie à l’UQAT, nous parle de son champ d'expertise en profondeur. Avec générosité, elle nous donne des pistes pour aller à la rencontre de cet accompagnement psychologique à travers l’expression et la création. Véritable alternative aux thérapies traditionnelles, l’art-thérapie ne peut vraiment pas se simplifier au fait de colorier des mandalas, mais constitue un processus efficace pour aider les personnes vivant des difficultés.

    L’experte nous aide également à observer les bienfaits de l’art sur notre psyché et à savoir si l’art-thérapie est faite pour nous!



    Création, réalisation, animation : Claire-Marine Beha 

    Musiques originales : Juliette Beha, Yvan Vindret

    Illustration : Christophe Joannides alias LAZY GARÇON


    Liens utiles :

    L’article grâce à lequel j’ai fait la rencontre de Lise Pelletier en 2020 : https://gazettedesfemmes.ca/18699/les-survivantes-la-resilience-par-lart/ 
    Association des art-thérapeutes du Québec : https://aatq.org/ 
    Association canadienne d’art-thérapie : https://www.canadianarttherapy.org/ 
    Maîtrise en art-thérapie (UQAT) : https://www.uqat.ca/etudes/developpement-humain-et-social/maitrise-en-art-therapie/ 
    MA in Creative Art Therapy (Concordia) : https://www.concordia.ca/academics/graduate/art-therapy.html 
    Pour en savoir plus sur Lise Pelletier et son récent prix d’excellence en enseignement : https://www.uquebec.ca/reseau/fr/medias/actualites-du-reseau/la-professeure-lise-pelletier-de-luqat-remporte-le-prix-dexcellence-en-enseignement-volet-realisation-2021-de-luniversite

    • 48 min
    Marie-Denise Douyon, créer pour se reconstruire

    Marie-Denise Douyon, créer pour se reconstruire

    L’art et le parcours de Marie-Denise Douyon se déploient à travers le métissage culturel. Du Maghreb à Montréal, en passant par Haïti, mais aussi par le Japon et la Namibie, l’artiste multidisciplinaire revisite pour nous les lieux qui l’ont façonné et inspiré ses différentes séries. L’artiste visuelle revient aussi sur son incarcération et nous raconte comment cette expérience traumatique a chamboulé sa vie. La création comme un exutoire s’est alors imposée à elle comme une évidence, comme un mécanisme de résistance.

    L’expression d’une identité plurielle habite chacune des œuvres de Marie-Denise Douyon qui prennent la forme de peintures, d'œuvres sculpturales, d’installations ou encore de collages. Dans son travail, les symboles d’un pays côtoient les couleurs d’un autre avec une admiration mutuelle, affranchis de tous jugements. Enracinée malgré son esprit nomade, Marie-Denise Douyon s’attaque également au sujet de la surconsommation dans ses œuvres.

    On s’immerge quelques instants dans les pensées de cette artiste captivante, dynamique et résiliente, pour qui la démarche artistique, les expériences et les émotions sont intimement liées. Son récit agit comme un baume, et on ne peut rester qu’admiratif·ve en réalisant que Marie-Denise Douyon choisit toujours de souligner la joie de la (re)construction, plutôt que la tristesse de la perte.



    Création, conception, réalisation: Claire-Marine Beha
     

    Musiques originales: Juliette Beha, Yvan Vindret

    Musiques additionnelles sous licence libre de droits: «Guazù» par Guazù (sous licence Creative Commons) et « Crown » de Kuzzzo à partir de la plateforme Icons8.
     

    Remerciements à la galerie Fatale Art (une galerie d’art en ligne qui présente le travail de femmes artistes) et sa fondatrice Camille Cazin, ainsi qu'à Marie-Denise Douyon pour son accueil chaleureux et son partage.

    • 37 min
    La place des femmes en art: discussion avec Mylène Lachance-Paquin

    La place des femmes en art: discussion avec Mylène Lachance-Paquin

    Êtes-vous capable de nommer 5 femmes artistes visuelles? Et si vous posiez cette question à votre famille, vos ami·es, vos collègues?

     

    Qu’elles soient artistes, commissaires, conservatrices, historiennes de l’art, directrices d'espaces de diffusion, les femmes en art rencontrent plusieurs enjeux. Pendant des siècles, elles n’avaient même pas le droit d’étudier les Beaux-Arts et lorsqu’elles parvenaient à faire carrière, celle-ci était très peu mise de l’avant, voire remise en question pour sa pertinence, son sérieux. Mais non, les femmes ne sont pas uniquement douées pour devenir des muses ou bien pour exposer leur corps dans les œuvres des hommes!

     

    Bien que la place de leurs homologues masculins demeure écrasante dans les musées et les institutions culturelles, les femmes en art prennent de plus en plus leur place et brillent désormais par leur succès. Toutefois, pour chaque dollar que gagne un homme avec son travail artistique, les femmes en gagnent 73 centimes. Pire encore, ce chiffre continue de baisser lorsqu’il s’agit de femmes artistes racisées. Autant les mœurs sexistes d’hier que les biais d’aujourd’hui laissent des traces.

     

    Mylène Lachance-Paquin, commissaire et consultante en art, a créé POST-INVISIBLES, une initiative qui pose son regard sur la place des femmes dans le champ des arts visuels afin de réclamer la fin de l’invisibilisation de leur travail et expertise. Elle nous parle de cet événement qui réunit des expos, une grande conférence et un volet éducatif.

     

    De plus, notre invitée dresse un état des lieux de la place des femmes en art en misant sur la sororité et l’impulsion afin de trouver des solutions pérennes. Un épisode qui donne envie de partir à la rencontre des femmes en art!

    Création, réalisation, animation : Claire-Marine Beha 

    Musiques originales : Juliette Beha, Yvan Vindret
    Illustration : Amélie Grenier

    • 44 min
    Faire de l’art en plein air: discussion avec Florence Rivest

    Faire de l’art en plein air: discussion avec Florence Rivest

    L’illustratrice, designer et peintre Florence Rivest fait converger ses deux amours, l’art et le plein air, dans sa démarche artistique, mais aussi avec son initiative Erre qui propose des cours de dessin en nature. 



    Par où on commence pour dessiner des paysages? Peut-on vraiment participer à une fin de semaine de cours de dessin en nature si on est débutant·e? Comment s’inspirer du territoire? Un épisode qui donne envie de partir dehors à l’aventure, un crayon et un calepin dans la poche!

    Généreuse et enthousiaste, l’artiste évoque également son désir de rejeter l’injonction à la performance, le plaisir de créer (et jouer!) en gang et la puissance créative des espaces naturels. Depuis quelques années, on peut notamment retrouver les œuvres aux teintes vivifiantes et aux reliefs apaisants de Florence Rivest dans le magazine Beside.



    Création, réalisation, animation : Claire-Marine Beha

    Musiques originales : Juliette Beha, Yvan Vindret

    • 40 min

Customer Reviews

5.0 out of 5
10 Ratings

10 Ratings

Delf Berg ,

Wow!

Une belle découverte <3

Pascaline D. ,

Excellent !

Un podcast à écouter pour découvrir des artistes de talent sous un autre jour. L'animatrice et créatrice du balado, Claire-Marine Beha, a su créer un véritable univers autour de ses invités.

Top Podcasts In Arts

Roman Mars
The Moth
Sam Breton
NPR
Dominic Tardif
Rusty Quill

You Might Also Like