79 Folgen

Fracas explore notre rapport à la parole, ce que parler peut changer, et qui peut s'exprimer.
Retrouvez :
Les petites phrases, une série de Jérôme Massela sur les phrases qui nous affectent, nous changent...Ne l’oubliez pas, d'Élisa Azogui Burlac, sur ce qu'il reste de la parole des survivantes de la Shoah.
Suivez Louie sur Facebook, Instagram et Twitter et entrez dans le club Louie pour découvrir nos coulisses et vous former aux podcasts.

Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Fracas Louie Media

    • Gesellschaft und Kultur
    • 4.9 • 16 Bewertungen

Fracas explore notre rapport à la parole, ce que parler peut changer, et qui peut s'exprimer.
Retrouvez :
Les petites phrases, une série de Jérôme Massela sur les phrases qui nous affectent, nous changent...Ne l’oubliez pas, d'Élisa Azogui Burlac, sur ce qu'il reste de la parole des survivantes de la Shoah.
Suivez Louie sur Facebook, Instagram et Twitter et entrez dans le club Louie pour découvrir nos coulisses et vous former aux podcasts.

Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    Questionner notre rapport au vivant et à l’empreinte - avec Léa Habourdin

    Questionner notre rapport au vivant et à l’empreinte - avec Léa Habourdin

    Que peut-on dire en image qu’on ne peut pas dire en son ? Cette année encore, Louie Media a l’immense joie d’être partenaire des Rencontres photographiques d’Arles. A cette occasion, Charlotte Pudlowski rencontre trois photographes pour leur poser cette question.
    Derrière les volets se trouvent des images de forêts, mais qui se détériorent avec la lumière. Léa Habourdin a choisi de laisser le choix au spectateur : soit il ouvre le volet pour voir la photo mais ce geste la dégrade, soit il choisit de le laisser fermer et de la préserver. Dans la série qu’elle présente à Arles en ce moment, Images-forêts : des mondes en extensions, la photographe remet au goût du jour une technique de tirage photo utilisée à la fin du XIXe siècle qui utilise le côté photosensible des plantes, créant ainsi des images de forêts très oniriques mais éphémères.
    Charlotte Pudlowski a tourné et monté cet épisode, le mix est de Jean-Baptiste Aubonnet, et la musique de Valentin Fayaud.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 28 Min.
    Questionner la filiation et la mémoire - avec Celeste Leeuwenburg

    Questionner la filiation et la mémoire - avec Celeste Leeuwenburg

    Que peut-on dire en image qu’on ne peut pas dire en son ? Cette année encore, Louie Media a l’immense joie d’être partenaire des Rencontres photographiques d’Arles. A cette occasion, Charlotte Pudlowski rencontre trois photographes pour leur poser cette question.
     
    Celeste Leeuwenburg est une photographe franco-argentine. Dans la série qu’elle présente aux Rencontres d’Arles 2022, From what she told me and how I feel, elle interroge le travail de sa mère : “Moi j’ai été intéressée par son histoire de vie et ce qu’elle a pu créer en tant qu’artiste à mon âge.” Alors que les œuvres de cette dernière ont quasiment toutes été détruites lors d’un incendie, Celeste est parvenue à rassembler certaines traces de représentations ou de performances que sa mère avait pu donner. Aujourd’hui, elle utilise à la fois l'image, le son, et la vidéo pour transmettre au mieux les émotions d’une époque que sa mère lui a racontée. 
    Charlotte Pudlowski a tourné et monté cet épisode, le mix est de Jean-Baptiste Aubonnet, et la musique de Valentin Fayaud. 

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 21 Min.
    Questionner l'identité dans la joie - avec Maya-Inès Touam

    Questionner l'identité dans la joie - avec Maya-Inès Touam

    Que peut-on dire en image qu’on ne peut pas dire en son ? Cette année encore, Louie Media a l’immense joie d’être partenaire des Rencontres photographiques d’Arles. A cette occasion, Charlotte Pudlowski rencontre trois photographes pour leur poser cette question.
     
    A mi-chemin entre la photographie et la peinture, entre l’Afrique et l’Occident : c’est là que se situent les œuvres de Maya-Ines Touam. Pourtant, le chemin a été long avant qu’elle considère ses origines françaises et algériennes sur un pied d’égalité. Dans la série qu’elle présente aujourd’hui à Arles, Réplica, elle “sample” le travail d’Henri Matisse, auquel elle apporte une dimension politique. Sur sa photo Icare, on reconnaît le célèbre tableau de Matisse Icarus. On y voit un homme noir aux ailes de feuilles, étendu sur un fond bleu. Pour Maya, cette œuvre entre profondément en résonance avec l’actualité puisqu'elle “raconte l’histoire de l’immigration d’une personne fictive.”
    Charlotte Pudlowski a tourné et monté cet épisode, le mix est de Jean-Baptiste Aubonnet, et la musique de Valentin Fayaud. 

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 32 Min.
    Ce que la photo raconte autrement que la parole

    Ce que la photo raconte autrement que la parole

    Cette année encore, Louie Media est partenaire des Rencontres de la photographie d'Arles. Pour l’occasion, Charlotte Pudlowski va à la rencontre de trois femmes photographes qui marquent leur discipline pour des interviews singulières. Trois épisodes à découvrir prochainement.
    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 37 s
    Laura Nsafou : Identités plurielles

    Laura Nsafou : Identités plurielles

    Cette semaine, dans Fracas, on veut vous faire découvrir une sélection d'épisodes de notre podcast Le Book Club, ayant un rapport avec la parole et le langage.
    Agathe Le Taillandier a rencontré Laura Nsafou au Paris Podcast Festival en octobre 2021. Écrivaine et bloggeuse afro-féministe, elle a publié plusieurs romans et albums jeunesse. Son dernier roman afrofuturiste, “Nos jours brûlés”, est paru aux Éditions Albin Michel. 
    Dans cette rencontre en public avec Agathe Le Taillandier, elle raconte comment l'invisibilisation des afrodescendants dans la littérature française a motivé l’écriture de son Oeuvre, et notamment de son premier album jeunesse, le best-seller  “Comme un million de papillons noirs” (Editions Cambourakis). 
    Ce livre raconte l’histoire d’Adé, une petite fille Noire qui, à force d'être moquée à l’école, n’aime plus ses cheveux crépus. “J’ai voulu non seulement partir de ma propre expérience et créer quelque chose de poétique autour, quelque chose qui amène à l’estime de soi, mais qui puisse aussi amener une discussion sur la responsabilité collective que l’on a”.  
    Laura Nsafou nous parle aussi des lectures qui furent au fondement de son afro féminisme, comme le roman d’Ysiaka Anam, “Et ma langue se mit à danser”, paru aux Editions de la Cheminante. “Comment on essaye de mettre en dialogue les différentes facettes de nos identités ? Ysiaka Anam l'a merveilleusement bien fait je trouve”. 
    Dans cet épisode, vous entendrez aussi des auditrices du Book Club parler des livres qui ont participé à construire leur vision du féminisme. 
    Cet épisode a été enregistré en direct au Paris Podcast Festival. Laura Nsafou répond aux questions d’Agathe Le Taillandier. Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club. Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage de cet épisode. 
    Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 50 Min.
    Agnès Desarthe : “La solution est toujours dans les livres, très rarement dans la vie”

    Agnès Desarthe : “La solution est toujours dans les livres, très rarement dans la vie”

    Cette semaine, dans Fracas, on veut vous faire découvrir une sélection d'épisodes de notre podcast Le Book Club, ayant un rapport avec la parole et le langage.
    Agnès Desarthe est autrice et traductrice. Elle a publié en 2021 L'Éternel Fiancé.
    En parallèle de l'écriture de son dernier roman, elle a traduit des articles de l’autrice Virginia Woolf pour le magazine britannique le Literary Times Supplement. Écrire ou traduire, traduire et écrire, elle a “toujours exercé ces deux activités en même temps, parfois dans la même journée”. Agnès Desarthe ne saurait dire laquelle de ces deux casquettes elle préfère tant elles sont complémentaires. “L’un repose de l’autre”. Mais dans tous les cas, c’est la lecture qui est au coeur de son travail. 
    Dans cet épisode, Agnès Desarthe nous présente le roman Laura Willowes, de l’autrice américaine Sylvia Townsend Warner. Dans ce livre “étrange” où se mêlent naturel et surnaturel,  Laura Willowes, une jeune femme plutôt réservée et docile décide de tout plaquer pour partir s’installer dans la campagne reculée anglaise. Ce livre a beaucoup marqué Agnès Desarthe parce qu’il fait écho à son histoire familiale, à son enfance, à sa grand-mère paternelle. “J’ai toujours eu l’impression que le naturel et surnaturel étaient main dans la main dans mon quotidien”. Laura Willowes, c’est finalement une “ode à la liberté, à l’autonomie, et à la possibilité d’être soi”. On sent paraître le désir d’être proche de la nature, une “nature sauvage” qui pousse le personnage principal à s’affranchir des conventions sociétales imposées à aux femmes. Agnès Desarthe recommande également le roman Martin Eden de Jack London, que la comédienne Lison Daniel nous avez déjà présenté dans un précédent épisode du Book Club. 
    Le Book Club est un podcast présenté par Agathe le Taillandier. Elle a également envoyé les questions de cette interview à Agnès Desarthe. Lucile Rousseau-Garcia a fait le montage de cet épisode. Jean-Baptiste Aubonnet a fait le mixage et Pauline Thomson en a composé la musique. Maud Benakcha est à l’édition et à la coordination de ce podcast.
    La retranscription de cet épisode est disponible ici.

    Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

    • 18 Min.

Kundenrezensionen

4.9 von 5
16 Bewertungen

16 Bewertungen

Sylvia.flac ,

Excellent 💖😍

Merci💖

Chaque épisode est une conversation avec soi.

J’aime ce qui est déployé en terme de réflexions et d’émotions 💖

Un big big up pour Fatima Daas, Nesrine Slaoui, Rokhaya Diallo et Alice Coffin. 😍✨💜

Elles nous inspirent, nous parlent et nous donnent une force au delà des mots.

Merci 💜💜💜
Sylvia

Das gefällt dir vielleicht auch

Louie Media
Louie Media
Louie Media
Louie Media
ARTE Radio
Slate.fr