7 épisodes

À travers leurs yeux est un podcast de fiction documentaire en binaural qui, dans cette première saison, se veut le témoin du quotidien des animaux sauvages de nos territoires.

Cette première saison sur la biodiversité est une expérience sensorielle en binaural est en partie réalisée en coproduction avec l'ASPAS (https://www.aspas-nature.org/), l'Association pour la Protection des Animaux Sauvages.
L'intention à travers ces immersions ? Vous plongez dans la peau des animaux qui nous côtoient pour en apprécier l'importance et éveiller notre sensibilité par rapport à l'impact climatique et humains. À écouter au casque pour une meilleure expérience !

Une partie fiction qui vous permet d'incarner la vie d'animaux sauvages, puis une partie documentaire qui vient balayer les données techniques et les informations transmisent par l'expérience.
Cet hommage aux écosystèmes contribue dans une certaine mesure :
À comprendre la notion d'individualité au sein de la nature sauvage. Le récit immersif ne peut aborder toutes les spécificités et informations connues sur chacune des espèces traitées, mais en propose une lecture.
À éveiller notre sensibilité sur les interactions de ces espèces dans la nature, à sensibiliser sur les impacts des activités humaines.

Canidés, amphibiens, insectes, oiseaux, ongulés... vivez à travers leurs sens, le temps d'une vingtaine de minutes, pour en découvrir un peu plus sur la vie et l'histoire de ces animaux.
Un podcast fiction documentaire pour les curieux, les passionnés, les amoureux de la nature, et les amateurs d’histoires.  

Imaginé, écrit et réalisé par le média Mu'ethik (http://www.muethik.com) 
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

À travers leurs yeux Mu'Ethik

    • Famille
    • 5,0 • 8 notes

À travers leurs yeux est un podcast de fiction documentaire en binaural qui, dans cette première saison, se veut le témoin du quotidien des animaux sauvages de nos territoires.

Cette première saison sur la biodiversité est une expérience sensorielle en binaural est en partie réalisée en coproduction avec l'ASPAS (https://www.aspas-nature.org/), l'Association pour la Protection des Animaux Sauvages.
L'intention à travers ces immersions ? Vous plongez dans la peau des animaux qui nous côtoient pour en apprécier l'importance et éveiller notre sensibilité par rapport à l'impact climatique et humains. À écouter au casque pour une meilleure expérience !

Une partie fiction qui vous permet d'incarner la vie d'animaux sauvages, puis une partie documentaire qui vient balayer les données techniques et les informations transmisent par l'expérience.
Cet hommage aux écosystèmes contribue dans une certaine mesure :
À comprendre la notion d'individualité au sein de la nature sauvage. Le récit immersif ne peut aborder toutes les spécificités et informations connues sur chacune des espèces traitées, mais en propose une lecture.
À éveiller notre sensibilité sur les interactions de ces espèces dans la nature, à sensibiliser sur les impacts des activités humaines.

Canidés, amphibiens, insectes, oiseaux, ongulés... vivez à travers leurs sens, le temps d'une vingtaine de minutes, pour en découvrir un peu plus sur la vie et l'histoire de ces animaux.
Un podcast fiction documentaire pour les curieux, les passionnés, les amoureux de la nature, et les amateurs d’histoires.  

Imaginé, écrit et réalisé par le média Mu'ethik (http://www.muethik.com) 
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    La Geai des Chênes

    La Geai des Chênes

    À travers cette fiction immersive en binaural, dans la peau d’un individu de l’espèce du Geai des Chênes, découvrez son évolution dans le temps en arpentant sa vision et son ouïe au cours des 4 saisons de l’année (automne, hiver, printemps, été). Cet épisode est en coproduction avec l'Association pour la protection des animaux sauvages.


    Cet oiseau de la famille des passereaux a une gamme de chant large et est un très bon imitateur. On dit qu’il cacarde, cajole, frigulote ou jase. En reproduisant le bruit d’autres espèces comme le chat, le cheval, l’aigle ou encore la buse, le geai ruse pour éloigner les autres oiseaux de son garde manger.


    Elle est très reconnaissable dans la nature, mais pas si facile à observer ! Son plumage possède un mélange de tons clairs et foncés, sa queue est noire, son dos brun rosé. Ses ailes, elles sont bleues striées de noir et blanc.


    L’espèce est présente sur tout le territoire français. Dans les espaces urbains, elle privilégiera les parcs, d'où vous pourrez entendre son chant, tôt le matin.

    Il possède aujourd'hui une mauvaise réputation, celle de pilleur de nid. En effet, il est prouvé que plus l’espace naturel dans lequel il évolue est fragmenté (perte d’habitat naturel), plus il est contraint de se transformer en vilain prédateur pour s’alimenter. 

    Au contraire, en préservant des forêts denses, riches, diversifiées, où la biodiversité est forte, le geai des chênes aura un comportement approprié, et sa population aura tendance à être naturellement régulée.


    En cas de disette, l’espèce est aussi très friande des graines de maïs, mais aussi des fruits. Ces champs ou vergers, souvent situés en bordure de lisière, lui offrent alors un vaste repère pour s’alimenter. 

    Elle entre alors en concurrence avec nos agriculteurs, ce qui crée des conflits.

    Pour ces deux raisons, prédateur et concurrent, l’espèce est stigmatisée, puisque classée dans certains de nos départements comme susceptible d'occasionner des dégâts.
     

    Crédit :

    Concept imaginé par Alexis DESPORTES, Axel LEGROUX, et Timothée BOURLIER

    Récit imaginé et écrit par Timothée BOURLIER

    Captation et production sonore : Axel LEGROUX

    Voix off : Lisa TEYSSIER

    Illustration : Léna CANAUX 



    Merci à Fernand DEROUSSEN, audio naturaliste, pour les sons spécifiques de l'espèce.





    Sources : 


    Morcellement du territoire et comportement de prédateur : 

    Corvid Density and Nest Predation in Relation to Forest Fragmentation: A Landscape Perspective - Andren - 1992 - Ecology - Wiley Online Library  



    Les caractéristiques de l’espèce : 

    Geai des chênes - Garrulus glandarius (oiseaux.net)

    https://www.oiseaux.net/oiseaux/geai.des.chenes.html

    https://ecotree.green/blog/le-geai-des-chenes-n-est-pas-un-oiseau-nuisible



    Illusions : 

    Des couleurs éternellement vives grâce à l’étude du plumage du geai ? | ECHOSCIENCES - Grenoble

    https://www.lemonde.fr/sciences/article/2021/06/06/le-geai-des-chenes-pas-dupe-des-tours-de-passe-passe-des-prestidigitateurs_6083114_1650684.html : 

    https://www.salamandre.org/article/les-geais-dechaines/



    Avis des forestiers d’ecotree : 

    Pourquoi le geai des chênes serait-il un oiseau nuisible ? EcoTree

    ONF : ONF - Le Geai des chênes ou la sentinelle de la forêt



    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 18 min
    Le Putois

    Le Putois

    À travers cette fiction immersive en binaural, dans la peau d’un individu de l’espèce du Putois d’Europe, découvrez une partie de ces spécificités. Immergez-vous par les sens dans son quotidien.

     

    Cette espèce fait partie de la famille des Mustélidés. C’est un petit mammifère carnivore, présent dans une large partie de l’Europe de l’Ouest. Prospère il y a de cela quelques décennies, l’espèce est entrée, en 2017, sur la liste rouge des espèces menacées. 

    Parmi toutes les familles d’espèces qu’à connues la Terre, le Putois d’Europe est un être assez récent dans l’Histoire. Son nom provient du latin. Plutôt négatif, il le tient de sa technique d’intimidation, de défense consistant à dégager une intense et repoussante odeur produite par ses glandes. Elle lui permet d’éloigner les prédateurs et de marquer son territoire.


    Le Putois semble avoir adapté son mode de vie à notre espèce.

    Il est devenu nocturne pour éviter de nous côtoyer, et ainsi survivre.


    Paradoxalement, l’Humain l’a domestiqué, en opérant des sélections, en poussant la reproduction des individus les moins agressifs. 

    Une forme de putois a donc « évolué » et est devenue furet.

    L’un est un animal de compagnie choyé, l’autre un prédateur toujours inscrit sur la liste des gibiers que l’on peut tirer.


    Pour en savoir plus, écoutez cet épisode ou rendez-vous sur le plan national de conservation de nos partenaires.

    Merci d’avoir écouté cette immersion.

    Elle prête la voix aux êtres qui nous côtoient.


    Pour ne rien rater de la suite, pensez à vous abonner !


    Un grand merci à Nathalie De Lacoste, écologue naturaliste et administratrice de la Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères depuis fin 2018. 

    Co-autrice du Plan National de Conservation du Putois d’Europe en France, elle nous a accompagnés dans la vérification du récit et des informations transmises.


    Pour découvrir des solutions concrètes, et comment vous en emparer,

    RDV sur le site internet de notre coproducteur : 

    https://www.aspas-nature.org/animal-en-declin-le-putois-doit-etre-protege/

     

     

    Crédit :

    Concept imaginé par Alexis DESPORTES, Axel LEGROUX, et Timothée BOURLIER

    Récit imaginé et écrit par Timothée BOURLIER

    Captation et production sonore : Axel LEGROUX & Quentin DIDELOT

    Voix off : Julien AKELA

    Illustration : Léna CANAUX

     

    Sources :


    Plan National de Conservation de la SFEPM 2021 : https://www.sfepm.org/sites/default/files/inline-files/Plan_national_conservation_Putois_2021_SFEPM_web_1.pdf


    Interview de Mme De Lacoste Nathalie

    BOUCHARDY C. & MOUTOU F., 1989. Observer les mammifères sauvages. Edition Bordas. 239p.

    CABARD P. & CHAUVET B., 1998. Etymologie des noms de mammifères. Eveil Nature. 239p.

    LE GARFF B. & CONSTANT P., 1990. Connaître et reconnaître les traces d’animaux. Edition Ouest-France. 110p.
     

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 12 min
    La Salamandre

    La Salamandre

    Nouvel épisode, nouveaux individus, nouveau voyage sensoriel !



    En écoutant cette immersion, coproduite avec l’ASPAS , vous plongerez à la première personne dans la peau de la salamandre. Nous avons choisi pour cet épisode de vous proposer d’incarner cet amphibien à deux époques distinctes.



    Tout d’abord, vous aurez l’occasion de vivre à travers les yeux d’une salamandre au Moyen-âge, et d’ainsi, comprendre un peu mieux pourquoi tant de mythes et légendes circulaient sur cette espèce. Nos ancêtres leurs prêtaient des compétences surnaturelles. Celles de résister au feu et aux flammes, d’empoisonner les eaux, de tuer un être humain avec son souffle.



    Vous serez ensuite propulsé à notre époque, pour explorer le quotidien (plutôt) compliqué de cet amphibien. Ainsi, vous découvrirez leurs caractéristiques hors normes (respiration par la peau, sécrétion d’un venin peu toxique, régénération des cellules et des membres, de l’état de larve à l’âge à l’adulte), et constaterez les menaces pesant sur eux : Fragmentation voire destruction de leur habitat, espèces exotiques invasives, “road kill”, champignon ravageur, prédateurs, menace d’extinction…



    Vous en apprendrez plus sur les solutions qui s’offrent à nous pour préserver ces individus, et avec eux la biodiversité !



    Pour ne rien rater de la suite, pensez à vous abonner !



    Un grand merci à Françoise Serre Collet, herpétologue et autrice de nombreux ouvrages sur les amphibiens, qui a pu nous conseiller, nous aiguiller dans la rédaction de ce podcast.

    "Salamandre, tritons et CIE" aux éditions QUAE

    "50 idées fausses sur les amphibiens" , aux éditions QUAE


    Pour découvrir des solutions concrètes, et comment vous en emparer,

    RDV sur le site internet de notre coproducteur : 

    https://www.aspas-nature.org/nos-combats/amphibiens/


    Crédit :

    Concept imaginé par Alexis DESPORTES, Axel LEGROUX, et Timothée BOURLIER

    Récit et actes imaginé puis écrit par Timothée BOURLIER

    Captation et production : Axel LEGROUX

    Voix off : Margaux BIRKEN, Zoé LAVIS, Axel LEGROUX

    Illustration : Léna CANAUX



    Sources :

    Interview de Françoise Serre Collet : https://www.radiofrance.fr/personnes/francoise-serre-collet

    http://especes-exotiques-envahissantes.fr/lintroduction-du-champignon-pathogene-batrachochytrium-salamandrivorans-une-menace-sans-precedent-pour-les-salamandres-europeennes/

    https://espace.inrs.ca/id/eprint/4498/

    https://www.inrae.fr/actualites/impacts-produits-phytopharmaceutiques-biodiversite-services-ecosystemiques-resultats-lexpertise-scientifique-collective-inrae-ifremer

    https://www.nationalgeographic.fr/animaux/2021/09/les-especes-bio-indicatrices-boussoles-du-changement-climatique

    https://www.salamandre.org/article/salamandre-pour-de-vrai/

    https://www.science.org/doi/10.1126/science.1258268

    https://lasalamandre.wordpress.com/2016/02/25/mais-a-quoi-servent-les-salamandres/
     

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 20 min
    La Renarde

    La Renarde

    Dans ce nouvel épisode en binaural, vous suivrez le parcours d’une renarde à travers ses sens. De sa naissance jusqu’au jour où elle deviendra elle-même mère. Heureusement, tous les individus n’ont pas les mêmes expériences de vie. Mais cet épisode, sans avoir pour but de généraliser le cas du renard, s’inspire de faits réels et peut déranger les plus sensibles d’entre nous.


    Le renard roux est un canidé de petite taille, d’un poids compris entre 2 et 10 kg pour une taille allant de 90 à 120 cm. Il est présent de la toundra en Alaska jusqu’au milieu désertique de Tunisie en passant par la France et certains de nos pays voisins. 


    En tant que charognard opportuniste, il évite que des corps inertes se décomposent à l’air libre. Il permet aussi la régulation des populations de micromammifères, de lapins et de taupes. Dans certaines zones étudiées, il est prouvé que sa régulation permet de limiter la prolifération de maladies transmissibles à notre espèce, ainsi que la dégradation des champs de nos agriculteurs. Enfin, grâce à une alimentation variée, composée en grande partie de baies et fruits, il participe à la dissémination de graines et donc à l’expansion de la flore.


    Mais dans notre pays, il est classé “Espèce susceptible d’occasionner des dégâts” (ESOD). 

    Pour les maladies qu’il pourrait nous transmettre, pour garder un “équilibre” proie-prédateur, pour son appétence pour les poulaillers mal gardés, et enfin, pour sa concurrence sur les 15 millions de gibiers d’élevages relâchés chaque année dans la nature. À ce titre, plus de 600 000 d’entre eux sont tués chaque année en France.


    Mu’Ethik a décidé de mener son enquête et de collecter des avis contrastés pour vous permettre de vous faire votre propre idée. Découvrez une amorce de réflexion dans la partie documentaire de cet épisode et des éléments complémentaires dans les interviews qui arriveront prochainement sur la chaîne. Pour ne rien rater, pensez à vous abonner !


    Avec Solène Bourlier. Une production originale proposée par Mu’ethik, concept imaginé par Alexis Desportes, Timothée Bourlier et Axel Legroux. 



    Un grand merci à Denis-Richard Blackbourn, éco éthologue et ethnozoologue, à Yves Verilhac, directeur général de la LPO, à François Moutoux, épidémiologiste, et à Patrick Giraudoux, professeur émérite d’écologie.

    Illustration : Léna Canaud

    Auteur : Timothée Bourlier

    Sound Design / Enregistrement et mixage / Musique Originale : Axel Legroux 

    Crédits bruitages : LaSonothèque
     

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 17 min
    La Blairelle Européenne

    La Blairelle Européenne

    Le Blaireau européen (en réalité plutôt eurasien) porte le nom scientifique de Meles meles, son autre surnom ? Le petit ours des campagnes. 

    C'est la deuxième plus grosse espèce de Mustélidés d'Europe après le Glouton Gulo gulo.
    Il fait partie d’une large famille, présente sur 3 continents (Afrique, Eurasie, Amérique du Nord).


    C’est une espèce territoriale, vivant en clan, rassemblant en moyenne 6 spécimens. Chaque clan possède sa propre odeur, ils protègent leur territoire et le marque à l’aide de leurs griffes qui leur permettent de déposer leur fort effluve, ou bien à l’aide de latrines communes qui sont réparties autour du terrier.
    Très pointilleux sur la qualité et la propreté de son logement, les blaireaux l'entretiennent en toute saison. 

    Autre fait fascinant, ils cohabitent parfois avec d’autres espèces n’ayant pas les mêmes compétences en matière d'architecture souterraine. 

    Soit celles-ci trouvent refuge dans des terriers abandonnés, soit les blaireaux les laissent cohabiter avec eux, et utiliser une partie des galeries non exploitées. 

    Ainsi, on peut y retrouver des renards, des lapins de garenne. Mais aussi des espèces aujourd’hui protégées, comme les chats forestiers, les chauves-souris, et pour les terriers proches d’un cours d’eau, des amphibiens et des loutres,


    Cet épisode en binaural vous présente l’histoire d’un individu, une blairelle. Vous y découvrirez son quotidien, ses interactions dans son écosystème, et les menaces auxquelles elle est exposée. En effet, le blaireau est une espèce chassable sur la majorité de nos territoires en France. Une pratique très critiquée, le déterrage ou vénerie sous terre a pour but de sortir le mustélidé de son terrier avant de l’exécuter. Nous avons choisi de ne pas reconstituer ces scènes dans la partie fictive, mais de les aborder dans la posture documentaire.

    Nous avons préféré vous proposer une immersion dans le département du Bas-Rhin, seul département où cette espèce est protégée. Les interactions entre humains et blaireaux y sont gérés par des médiateurs.


    Cet épisode vous est proposé en co-production avec l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages, l’ASPAS, qui se mobilise depuis plusieurs années pour protéger les blaireaux et faire connaître ce petit ours des campagnes. L’association s’oppose fermement au déterrage, demande son abolition ainsi que le statut d’espèce protégée pour le blaireau.
    Rendez-vous à la fin de l’épisode ou sur le site internet de l’ASPAS pour plus d’informations.


    Avec Isabelle Meunier-Coeur. Une production originale proposée par Mu’ethik , imaginée par Alexis Desportes, Timothée Bourlier et Axel Legroux, écrite par Timothée Bourlier.


    Un grand merci aux spécialistes interviewé.es pour la rédaction du podcast : Virginie BOYAVAL, écologue de terrain et Christian BRAUN, ancien directeur de la LPO , membre du GEPMA et des Commissions Départementales de Chasses et Faunes Sauvages des départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin.


    Un podcast interview en format long sortira très prochainement pour nos auditeurs qui souhaiteraient approfondir le sujet.


    Auteur des récits et des actes : Timothée BOURLIER

    Illustration : Léna Canaud 

    Sound Design / Enregistrement et mixage : Axel LEGROUX 

    Musique Originale : Axel LEGROUX

    Crédits bruitages : LaSonothèque  / Boris Jollivet 

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 23 min
    Le Bouquetin des Alpes

    Le Bouquetin des Alpes

    Le bouquetin des Alpes fait partie d’une famille de 6 espèces.

    Animal préhistorique, son chemin a croisé, à moult reprises, celui de l’Humain. Historiquement chassé à la lance ou à l’épieu au paléolithique, il a traversé la dernière ère glaciaire.

    Le seigneur des cimes est ensuite passée très proche de l’extinction. L’apparition des armes à feu facilitant sa traque, il était chassé pour sa viande, pour le “prestige”, mais également pour des vertus miraculeuses qu’on lui prêtait. 

    Sans un arrêté pris au 19e siècle pour protéger les derniers funambules des crêtes, il ne ferait sûrement plus partie de nos massifs. 

    Découvrez son histoire à travers les yeux de trois individus, à trois époques distinctes, en binaural !
    Même s’il existe, dans les Alpes, quelques territoires dans lesquels il peut vivre à l’abri des menaces (transmission de maladies par les troupeaux d’animaux d’élevage, braconnage), vous découvrirez, malgré tout ce que l’espèce a traversé, qu’elle n’est pas encore en paix et un bon nombre d’individus sont encore menacés aujourd’hui.


    Avec Léo Prévitali , Laurine Rude, Basile Bourlier. Une production originale proposée par Mu’ethik , imaginée par Alexis Desportes, Timothée Bourlier et Axel Legroux.


    Un grand merci aux chargés de mission du PNR du Queyras Jean-Baptiste Portier et Nicolas Tenoux, garants de la biodiversité, et protecteurs du patrimoine naturel, qui ont répondu à toutes nos questions, et nous ont aiguillés dans l’écriture de ces récits.

    Par la relecture précieuse et les conseils précis qu’il a apportés, nous remercions également Dominique Gauthier, vétérinaire spécialiste de la faune sauvage des Hautes-Alpes. Sans ces entretiens, il aurait été très difficile que nos récits retracent le plus fidèlement l’Histoire. 

    Un podcast interview en format long sortira très prochainement pour nos auditeurs qui souhaiteraient approfondir le sujet.


    Illustration : Léna Canaud 

    Auteur : Timothée Bourlier

    Sound Design / Enregistrement et mixage : Axel Legroux

    Musique Originale : Axel Legroux

    Crédits bruitages : LaSonothèque / Boris Jollivet


    PS : l’angle choisi pour cet épisode est celui de l’Histoire. En suivant 3 spécimens à 3 époques distinctes, l’intention est de comprendre l’évolution de cet animal et l’impact des interactions avec l’Humain. Nous aurions pu aborder un autre axe, celui du dérèglement climatique qui bouleverse déjà leur quotidien, et va continuer de forcer les spécimens contemporains à s’adapter. Cet angle sera abordé dans de futurs épisodes.

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 21 min

Avis

5,0 sur 5
8 notes

8 notes

jomords ,

Original et exploratoire

Bravo à l’équipe de passionnés de ATLY. Ils inventent un nouveau récit, en droite de ce que Cyril Dion appelle de ses vœux. Raconter des moments de vie, et de mort, du point de vue des animaux. Il fallait y penser. Marc, de baleine sous gravillon.

Classement des podcasts dans Famille

Bliss-Stories
Clémentine Galey
Encore une histoire
Encore une histoire
Bestioles
France Inter
La Matrescence
Clémentine Sarlat
Oli
France Inter
Faites des gosses
Louie Media