1 épisode

En 2021, l’Université Bretagne Occidentale fête son demi-siècle. Nul ne peut dire ce qu’elle sera dans 50 ans – ni même si les universités publiques existeront encore – mais en cette année 2021, il est possible d’entendre des récits, des souvenirs, des témoignages d’hommes et de femmes qui ont passé de quelques mois à de nombreuses années dans cette université. De réforme en réforme, la petite université mal logée des débuts n’a cessé de s’agrandir, de voir le nombre d’étudiants et d’étudiantes, d’ici et d’ailleurs, s’accroître. De voir aussi les formations les plus diverses s’ouvrir et des postes se fermer. Celles et ceux qui prennent ici la parole ont rarement une page Wikipédia à leur nom qui signalerait leur rôle dans l’université mais cette université ils et elles l’ont fait vivre, la font vivre au quotidien.

50 ans de l'UBO - Murmures All

    • Culture et société

En 2021, l’Université Bretagne Occidentale fête son demi-siècle. Nul ne peut dire ce qu’elle sera dans 50 ans – ni même si les universités publiques existeront encore – mais en cette année 2021, il est possible d’entendre des récits, des souvenirs, des témoignages d’hommes et de femmes qui ont passé de quelques mois à de nombreuses années dans cette université. De réforme en réforme, la petite université mal logée des débuts n’a cessé de s’agrandir, de voir le nombre d’étudiants et d’étudiantes, d’ici et d’ailleurs, s’accroître. De voir aussi les formations les plus diverses s’ouvrir et des postes se fermer. Celles et ceux qui prennent ici la parole ont rarement une page Wikipédia à leur nom qui signalerait leur rôle dans l’université mais cette université ils et elles l’ont fait vivre, la font vivre au quotidien.

    E1 – Vivre en cité U dans une ville sans U

    E1 – Vivre en cité U dans une ville sans U

    En 2021, dire cité universitaire, cité U, ou restaurant universitaire, resto U, c’est dire qu’on est dans une ville où il y a une université. Mais avant 1971, à Brest, ce n’était pas le cas: il était possible d’être étudiant, de vivre en cité universitaire dans une ville sans université. Mais où il y avait, curieusement, des collèges. Des collèges universitaires. Il n’y avait plus de GI dans les rues de Brest, mais encore des baraquements pour abriter population et institutions. La guerre n’était pas si loin, la reconstruction de la ville n’était pas achevée. La pointe bretonne comptait à ce moment-là fort peu d’étudiants non finistériens, fort peu d’étudiants étrangers que l’on appellera en 2021 des étudiants internationaux. Camille Kerlan, qui a passé son enfance dans le Sud Finistère, était étudiant au collège universitaire scientifique, devenu éminent virologue, a écrit deux petites histoires qui racontent ce qu’il appelle, en 2021, avec humour, des rencontres interculturelles. Notamment avec Kofi Yamgnage qui, lui, a grandi au Togo, et qui fera une belle carrière politique: maire, puis secrétaire d’Etat, conseiller régional, député. Toujours fidèle au Finistère.

    The post E1 – Vivre en cité U dans une ville sans U first appeared on Murmures.

    • 22 min

Classement des podcasts dans Culture et société

France Inter
France Culture
Slate.fr Podcasts
MyBetterSelf
Agathe Lecaron
Lauren Bastide