10 épisodes

Une plateforme numérique dédiée à la Caraïbe. Histoire, Géographie, Sciences humaines et sociales dans et sur la Caraïbe. Sur Facebook, twitter, Instagram, Youtube et oliwonlakarayib.com. A écouter, à regarder et à lire.

Oliwon Lakarayib, une plateforme numérique dédiée à la Caraïbe Oliwon Lakarayib

    • Culture et société
    • 4.9 • 7 notes

Une plateforme numérique dédiée à la Caraïbe. Histoire, Géographie, Sciences humaines et sociales dans et sur la Caraïbe. Sur Facebook, twitter, Instagram, Youtube et oliwonlakarayib.com. A écouter, à regarder et à lire.

    Épisode 9: Les enjeux des transports aux Antilles françaises, une analyse à toutes les échelles.

    Épisode 9: Les enjeux des transports aux Antilles françaises, une analyse à toutes les échelles.

    Oliwon Lakarayib reçoit Colette Ranély-Vergé-Depré, qui est géographe maître des conférences à l’université des Antilles, habilitée à diriger des recherches et directrice adjointe du laboratoire AIHP-GEODE Caraïbe.
    Sa thèse de doctorat en géographie, soutenue à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux III s’intitulait "les Antilles françaises en transition : de la relation privilégiée franco- française à l’ouverture internationale. Essai d'une géographie des transports".

    Elle est donc intéressée par les problématiques liées au transport aussi bien à l’échelle de la Caraïbe qu’à l’échelle locale. 

    Nous discutons ensemble des enjeux des transports pour les Antilles, à toutes les échelles.

    Discussion: 

    01:05: Son parcours

    05:07: Les Antilles françaises, insularité et transport

    08:37: concurrence régionale

    11:25: le transport aérien

    14:25: paradoxe de l'aérien

    16:22: alliances compagnies aériennes et absence des Antilles françaises

    17:05: les compagnies américaines

    18:57: le tourisme de croisière

    22:16: les transports à l'échelle locale

    24:06: le regard de la géographe sur le TCSP

    Bibliographie indicative:

    Le Berre I., Ranély Vergé-Dépré C., Terral R. et Rabévolo C., 2019. « L’emprise portuaire du Grand Port Maritime de Guadeloupe, d’hier à aujourd’hui : apports de la cartographie dynamique géohistorique », Norois, n° 250, p. 49-64.

    Ranély Vergé-Dépré C., 2019. « Aéroports et territoires urbains dans l’archipel des Antilles », Bulletin de l’Association de Géographes Français, n° 96-1, p. 103-123.

    Ranély Vergé-Dépré C., 2019. « Insularité, transports et mobilités. L'exemple de la Martinique », Géoconfluences, mis en ligne en octobre 2019.

    Ranély Vergé-Dépré C., 2017. Transports et territoires insulaires, approche géographique, mémoire d'Habilitation à Diriger des Recherches, Université Savoie Mont Blanc, 15 septembre 2017, vol. 1 : 233 p. ; vol. 2 : 393 p.

    Ranély Vergé-Dépré C., Roth P., 2015. « L'avion, facteur d'unification dans le Bassin caraïbe ? », M@ppemonde, n° 120, 2015/4, mis en ligne le 4 avril 2017.

    Ranély Vergé-Dépré C., 1999. Les Antilles françaises en transition : de la relation privilégiée franco-française à l’ouverture internationale. Essai d’une géographie des transports, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 1999, 362 p., (thèse de doctorat).

    • 28 min
    Episode 8 : Femmes et politique aux Antilles françaises, dans la première moitié du XXè siècle

    Episode 8 : Femmes et politique aux Antilles françaises, dans la première moitié du XXè siècle

    Un podcast inédit ! Pour clôturer notre série "Les Antilles et la Guyane Françaises: départementalisation, décolonisation" et notre première saison!

    Le décret du 21 avril 1944 accorde le droit de vote aux femmes. Le suffrage devient pleinement universel, y compris dans les colonies antillaises françaises. Les Martiniquaises et les Guadeloupéennes doivent ainsi voter pour la première fois dans un contexte particulier. En effet, le choix de leurs représentants aux prochaines élections législatives détermine de façon indirect l’avenir de leur île avec en angle de mire la question de l’assimilation juridique des colonies et le projet de départementalisation. L’historiographie s’est pendant longtemps peu intéressée à l’incidence du vote féminin sur le changement de statut des colonies et plus généralement de la place des femmes antillaises dans la vie politique. La recherche sur l’histoire des femmes et du genre dans le domaine politique et sur le féminisme connait un renouveau ces 10 dernières années. L’historienne Clara Palmiste se penche avec nous sur la place des femmes en politique aux Antilles dans la première moitié du XXè siècle. Mmes Gerty Archimède, Jane Lero, Paulette Nardal ne sont pas les seules à s’engager et à mettre leurs espoirs dans un processus d’assimilation qui pourrait améliorer leur sort.
    Discussion:
    0:37 : présentation

    03:58 : point sur l'histoire du genre

    08:31: Le droit de vote des femmes 

    12:35 : rôle des femmes dans les partis politiques 

    17:35: Gerty Archimède et Eugénie Eboué-Tell

    23:01: Gerty Archimède, députée

    26:48: Bilan de son parcours politique

    28:26: les femmes en politique en Martinique

    32:13: d'autres figures ? 

    Bibliographie indicative :
    BAILEY Barbara, , BRERETON Bridget, SHEPHERD Verene (dir.), Engendering history: Caribbean women in historical perspective, 1995, Ian Randle Publishers, Jamaica,
    CAPDEGUY Arlette, « Quelle place pour "Madame Éboué" dans le gaullisme de la Ve République », Histoire@Politique. Politique, culture, société, mai-août 2012/2, n° 17, p. 37-50.

    COTTIAS Myriam, « Mariage et citoyenneté dans les Antilles françaises (XVII-XIX) : de l’esclavage à la femme «poto-mitan», in Danielle BÉGOT et Jean-Pierre SAINTON (dir.), Mélanges à Jacques Adélaïde Merlande, Editions du CTHS, Paris, 2002, pp. 319-334.

    COTTIAS Myriam, «Gender and citizenship in French West Indies, 1848-1945”, Slavery and abolition, 26, 1995, pp. 231-243.

    GERMAIN Félix, LARCHER Silyane (dir.), Black French Women and the Struggle for Equality, 1848-2016, Lincoln (NE), University of Nebraska Press, series: « France Overseas », 2018, 272 p., pref. T. Denean Sharpley-Whiting

    HELMANY Christelle Dina, Femmes et féminisme. Le féminisme associatif à la Martinique, 1944-1970, Université des Antilles Guyane, Mémoire de maitrise d’histoire, 1998-1999

    FITTE-DUVAL Annie, « À l’ombre de la départementalisation : l’émergence de la citoyenneté féminine aux Antilles françaises », in Fred Constant et Justin Daniel (dir.), 1946-1996. Cinquante ans de départementalisation outre-mer, Paris, L’Harmattan, 1997, p. 205-221.

    PALMISTE Clara, « L’utilisation de la mémoire de l’esclavage dans les revendications des féministes guadeloupéennes (1918-1921) », Revue Sextant, 2008, n°24-25, Editions de l’Université Libre de
    Bruxelles, p. 43-54.

    PALMISTE Clara, « Des sociétés féminines de secours mutuel aux premières organisations féminines politisées en Guadeloupe et en Martinique au début du XXe siècle », Bulletin de la société d’Histoire de la Guadeloupe, 2009, n° 154, p. 79-92.

    PALMISTE Clara, « Le vote féminin et la transformation des colonies françaises d’Amérique en départements en 1946 », Nuevo Mundo Mundos Nuevos, Colloques, mis en ligne le 05 juin 2014

    SCHMID

    • 37 min
    Episode 7 Podcast 3 : Le crash d'Avion d'Air France en 1962 et les événements de 1967 en Guadeloupe

    Episode 7 Podcast 3 : Le crash d'Avion d'Air France en 1962 et les événements de 1967 en Guadeloupe

    Oliwon Lakarayib  continue sa série sur les Antilles françaises, départementalisation et la décolonisation. Aujourd’hui, nous abordons les événements de 1962 et de 1967 en Guadeloupe.  En quoi ces deux évènements, seraient des symptômes des désillusions de la départementalisation ? 
    Dans ce podcast, Oliwon Lakarayib reçoit Jean-Pierre SAINTON, professeur des universités, spécialiste de l’étude des cultures sociales et politiques antillaises dans la période contemporaine. Depuis sa thèse, Les Nègres en Politique, soutenue en 1997, vous avez notamment travaillé à l’écriture d’une somme Histoire et Civilisation de la Caraïbe, Guadeloupe, Martinique, Petites Antilles : Structures et Dynamiques prévue en 6 volumes (dont 2 sont parus) et publié différents ouvrages contributions et articles, sur l’histoire politique antillaise dont La décolonisation improbable ; cultures politiques et conjonctures en Guadeloupe et en Martinique (1943-1967).  
    Maël Lavenaire est Docteur en histoire contemporaine, chercheur associé à l'Université des Antilles où il a enseigné pendant quatre années, et aujourd'hui fondateur de l'Université populaire Rjvert pour le développement d'une histoire digitale. Auteur de la thèse, Décolonisation et changement social aux Antilles françaises. De l'assimilation à la "Départementalisation" ; socio-histoire d'une construction paradoxale (1946-1961), il est spécialiste de l'étude du changement social dans les sociétés post-esclavagistes de la CaraÏbe au XXe siècle. Depuis 2018, il participe aux programmes de recherche REZO Antilles et Acteurs, images et pensées en réseaux entre Europe et Caraïbe (1920-1946) au sein du laboratoire AIHP-GEODE, en collaboration avec la FMSH et le CNRS. 



    Discussion :
    Le crash de 1962
    02:35: le contexte

    06:57: récit du crash

    11:39: attentat ou accident ?

    16:54: retentissement du crash

    19:25: des conséquences sur le mouvement 

    autonomiste Guyanais

    Musique: Walton CLR Mé 67

    Les événements de 1967

    22:59: événements de Mars 1967 en Guadeloupe

    28:22: les sources utilisées

    35:37: la situation dégénère à nouveau en Mai 1967

    48:40: en quoi peut relier ces évements avec la montée du mouvement autonomiste

    Bibliographie : 

    GUILLERM François-Xavier et BONNOT Xavier-Marie Le sang des nègres : mai 67 à la Guadeloupe, le dernier massacre de la République, Broché, 2015. 

    GAMA Raymond et SAINTON Jean-Pierre, Mé 67 : mémoire d’un événement (2nde édition), Broché, 2011.  

    LAVENAIRE-PINEAU Maël, Décolonisation et changement social aux Antilles françaises : De l’assimilation à la « Départementalisation » : socio-histoire d’une construction paradoxale (1946-1961), thèse soutenue en 2017  http://www.theses.fr/2017ANTI0159 

    SAINTON Jean-Pierre, La décolonisation improbable. Cultures politiques et conjonctures en Guadeloupe et en Martinique (1943-1967), Editions Jasor, 2012. 

    Sitographie :  

    SAINTON Jean-Pierre, L’année 1967 : les évènements de Pointe-à-Pitre des 26 et 27 mai, conférence [en ligne], 2017. http://www.manioc.org/fichiers/V17131 

    STORA Benjamin, et al. Commission d’information et de recherche historique sur les évènements de décembre 1959 en Martinique, de juin 1962 en Guadeloupe et en Guyane, et de mai 1967 en Guadeloupe. Rapport à madame la Ministre des Outre-mer, [en ligne], 30 octobre 2016. https://fr.calameo.com/read/000886379720261dabe09 

    Archives départementales de la Guadeloupe, Les émeutes de mai 1967 : du malaise social aux événements tragiques de mai, [en ligne] Exposition virtuelle, 23 mai 2017. http://www.archivesguadeloupe.fr/%C3%A9meutes-mai-1967-du-malaise-social-aux-%C3%A9v%C3%A9nements-tragiques-mai 

    L'université populaire Rjvert créée par Maël LAVENAIRE-PINEAU 

    • 51 min
    Episode 6 : 60 ans après, Décembre 1959

    Episode 6 : 60 ans après, Décembre 1959

    Nous continuons notre série sur “Les Antilles et la Guyane françaises : départementalisation, décolonisation”.

    Aujourd’hui, nous abordons les événements de Décembre 1959 racontés par Louis-Georges Placide. Louis-Georges Placide est professeur de Lettres - Histoire à la retraite. Il a rédigé un mémoire de Maîtrise (Université Toulouse le Mirail) sur les événements de Décembre 1959 à la Martinique et, en 2009, un ouvrage intitulé Les émeutes de Décembre 1959, un repère historique (L’Harmattan).  

    60 ans après l’occasion nous est donnée de redécouvrir ces événements qui ont secoué Fort-de-France et toute la Martinique. Ils ont également provoqué d’importants changements dans les rapports entre la France et les tous nouveaux départements d’Outre-mer.

    Discussion:

    01:28: pourquoi étudier décembre 1959 ?
    02: 14: quelles sont les sources utilisées ?
    04:17: Qu'est-ce-qui déclenche l'émeute ?
    09:17: Les événements reprennent le lundi, Pourquoi ?
    13:30: Quelles sont les conséquences immédiates ?
    14:40: Quelles sont les conséquences sociales et politiques ?
    17:10: Quelles sont les conséquences culturelles ?
    18:12: ces émeutes coïncident-elles avec l'essor du nationalisme en Martinique ?
    20:23: regard sur la départementalisation
    21:17: place dans les mémoires de l'événement

    Bibliographie : 

    DUMONT Jacques, l’amère patrie, Histoire des Antilles Françaises, fayard 2010 

    PLACIDE Louis-Georges, les émeutes de décembre 1959 à la Martinique, L’Harmattan Décembre 2009 

    SAINTON Jean-Pierre, La décolonisation improbable. Cultures politiques et conjonctures en Guadeloupe et en Martinique (1943-1967), Editions Jasor, 2012 

    STORA Benjamin, et al. Commission d’information et de recherche historique sur les évènements de décembre 1959 en Martinique, de juin 1962 en Guadeloupe et en Guyane, et de mai 1967 en Guadeloupe. Rapport à madame la Ministre des Outre-mer, [en ligne], 30 octobre 2016. https://fr.calameo.com/read/000886379720261dabe09

    • 24 min
    Episode 5 : La départementalisation : origines, déroulement et effets

    Episode 5 : La départementalisation : origines, déroulement et effets

    Oliwon Lakarayib débute une série sur "les Antilles et la Guyane françaises : départementalisation et décolonisation". L'histoire des Antilles française, encore trop peu connue du grand public est particulièrement centrée sur l’esclavage et la colonisation.
    Dans ce podcast, Oliwon Lakarayib reçoit Jean-Pierre SAINTON, professeur des universités, spécialiste de l’étude des cultures sociales et politiques antillaises dans la période contemporaine. Depuis sa thèse, Les Nègres en Politique, soutenue en 1997, vous avez notamment travaillé à l’écriture d’une somme Histoire et Civilisation de la Caraïbe, Guadeloupe, Martinique, Petites Antilles : Structures et Dynamiques prévue en 6 volumes (dont 2 sont parus) et publié différents ouvrages contributions et articles, sur l’histoire politique antillaise dont La décolonisation improbable ; cultures politiques et conjonctures en Guadeloupe et en Martinique (1943-1967).  
    Maël Lavenaire est Docteur en histoire contemporaine, chercheur associé à l'Université des Antilles où il a enseigné pendant quatre années, et aujourd'hui fondateur de l'Université populaire Rjvert pour le développement d'une histoire digitale. Auteur de la thèse, Décolonisation et changement social aux Antilles françaises. De l'assimilation à la "Départementalisation" ; socio-histoire d'une construction paradoxale (1946-1961), il est spécialiste de l'étude du changement social dans les sociétés post-esclavagistes de la CaraÏbe au XXe siècle. Depuis 2018, il participe aux programmes de recherche REZO Antilles et Acteurs, images et pensées en réseaux entre Europe et Caraïbe (1920-1946) au sein du laboratoire AIHP-GEODE, en collaboration avec la FMSH et le CNRS. 



    Nous nous intéressons au processus de la départementalisation qui met fin à la période coloniale et ses impacts souhaités et réels dans les Antilles françaises.  

    Il s’agit du premier volet de la série “Les Antilles et la Guyane françaises : départementalisation, décolonisation”

    Discussion:



    01:55: Pourquoi travailler sur les sociétés coloniales et post-coloniales ? 

    04:38: Pourquoi travailler sur la départementalisation ? Quelle place dans la recherche ?

    07:40: Tableau de l'empire colonial français dans les années 1940

    11:54: Quel est le statut des vieilles colonies avant 1946 ?

    18:06: Situation économique et sociale des vieilles colonies 

    21:05: désir d'assimilation ?

    26:20: les acteurs de la départementalisation

    29:20: S'émanciper en renforçant les liens avec la France ? 

    35:01: les impacts politiques de la départementalisation

    38:14: la permanence de la violence coloniale

    39:40: la départementalisation déçoit

    45:13: un besoin de reconnaissance sociale inassouvie ?

    46:51: les contestations politiques

    52:32: les réponses de l'État

    Bibliographie indicative : 



    DUMONT Jacques, l’amère patrie, Histoire des Antilles Françaises, fayard 2010 



    LAVENAIRE-PINEAU Maël, Décolonisation et changement social aux Antilles françaises : De l’assimilation à la « Départementalisation » : socio-histoire d’une construction paradoxale (1946-1961), thèse soutenue en 2017  http://www.theses.fr/2017ANTI0159 

    SAINTON Jean-Pierre, La décolonisation improbable. Cultures politiques et conjonctures en Guadeloupe et en Martinique (1943-1967), Editions Jasor, 2012

    https://www.helloasso.com/associations/oliwon-lakarayib/collectes/oliwon-lakarayib

    • 54 min
    Episode 4: Migrations et diasporas dans la Caraïbe

    Episode 4: Migrations et diasporas dans la Caraïbe

    Les migrations sont souvent au cœur de l’actualité. Dans la Caraïbe, les migrations sont à l’origine du peuplement, qu’il s’agisse des migrations Arawaks, migrations forcées ou encore des migrations choisies.
    Aujourd’hui, elles demeurent importantes et façonnent les territoires de la Grande Caraïbe.

    Nous discutons de migrations, diasporas, et de géographie de la Caraïbe avec Cédric AUDEBERT qui est géographe, directeur de recherche au CNRS, membre du Laboratoire Caribéen de Sciences Sociales (CNRS – Université des Antilles). Il a dirigé l’unité mixte de recherche CNRS « Migrations Internationales Espaces et Sociétés » (MIGRINTER), et a fondé la revue scientifique e-migrinter. Il est membre co-fondateur du « Centre international de recherches sur les esclavages et les traites » du CNRS (CIRESC), enseignant à Sciences-PO Paris et est le lauréat 2013 de la Caribbean Studies Association Award. Ses recherches portent sur les migrations et diasporas caribéennes.

    Discussion: 

    1:07 - Pourquoi le géographie? 

    4:46 - L'intérêt pour les migrations, en particulier les Haïtiens

    9:47 - Diaspora, définition

    13:30 - peut-on parler de "diaspora noire"?

    19:00 - Les flux migratoires dans la Caraïbe

    22:00 - Flux migratoires et niveau de développement

    27:23 - Repenser les recherches sur la Caraïbe

    31:10 - Entrer au CNRS

    36:16 - Un cursus spécifique à Sciences Po Paris

    38:47 - Pourquoi revenir à l'UA?

    Bibliographie indicative:

    Cédric Audebert. La diaspora haïtienne : territoires migratoires et réseaux transnationaux. Presses Universitaires de Rennes, 2012. 

    2017, “The recent geodynamics of Haitian migration in the Americas: Refugees or economic migrants?” Revista Brasileira de Estudos de População, 34 (1), pp. 55-71. URL: https://rebep.org.br/revista/article/view/886

    2015, “Miami, métropole-carrefour des Amériques. Réflexions à partir de l’expérience migratoire haïtienne”, Problèmes d’Amérique Latine, n°96, pp. 107-123.

    2011, « Catégorisation raciale, ethnicité et compétition spatiale des communautés afro-caribéennes aux Etats-Unis : géographie urbaine et stratégies politiques », Revue Européenne des Migrations Internationales, vol. 27, n°1, pp. 31-46. URL : http://remi.revues.org/5299

    • 41 min

Avis d’utilisateurs

4.9 sur 5
7 notes

7 notes

mi_minella ,

Audio

Tres belle initiative ! Cependant la qualité sonore n’est pas au top (on entend pas assez bien )

Classement des podcasts dans Culture et société

D’autres se sont aussi abonnés à