5 épisodes

Saviez-vous qu’il existe au Québec une communauté de sœurs féministes, militantes et engagées? La communauté des Soeurs du Bon-Conseil ressemble peu à l’idée qu’on se fait de religieuses cloîtrées, silencieuses. La réalisatrice Maude Petel-Légaré se voit ouvrir les portes du couvent et passe une semaine en leur compagnie, les rencontrant le jour, le soir et même la nuit. Découvrez l’histoire particulière de cette communauté dans cette série documentaire en quatre épisodes. 



Vous y entendrez les voix uniques de Soeur Gisèle, soeur Lorette, soeur Marcienne et plusieurs autres d’autres, vous vivrez un jour de la vie au couvent avec Maude et vous entendrez les réflexions de la réalisatrice au fur et à mesure qu’elle découvre la riche histoire des Soeurs du Bon-Conseil. Cette communauté, fondée en 1923 par une jeune québécoise dans la vingtaine, Marie Gérin-Lajoie, a renoncé aux pratiques hiérarchiques typiques à la plupart des organisations religieuses, et a contribué à définir la notion de travail social au Québec. La série Pionnières de l’action sociale met enfin en lumière une communauté discrète qui, sans fanfare, a contribué à façonner le Québec moderne.

Pionnières de l'action sociale Zoé Gagnon-Paquin

    • Histoire

Saviez-vous qu’il existe au Québec une communauté de sœurs féministes, militantes et engagées? La communauté des Soeurs du Bon-Conseil ressemble peu à l’idée qu’on se fait de religieuses cloîtrées, silencieuses. La réalisatrice Maude Petel-Légaré se voit ouvrir les portes du couvent et passe une semaine en leur compagnie, les rencontrant le jour, le soir et même la nuit. Découvrez l’histoire particulière de cette communauté dans cette série documentaire en quatre épisodes. 



Vous y entendrez les voix uniques de Soeur Gisèle, soeur Lorette, soeur Marcienne et plusieurs autres d’autres, vous vivrez un jour de la vie au couvent avec Maude et vous entendrez les réflexions de la réalisatrice au fur et à mesure qu’elle découvre la riche histoire des Soeurs du Bon-Conseil. Cette communauté, fondée en 1923 par une jeune québécoise dans la vingtaine, Marie Gérin-Lajoie, a renoncé aux pratiques hiérarchiques typiques à la plupart des organisations religieuses, et a contribué à définir la notion de travail social au Québec. La série Pionnières de l’action sociale met enfin en lumière une communauté discrète qui, sans fanfare, a contribué à façonner le Québec moderne.

    Bande-annonce - Soeurs d'action

    Bande-annonce - Soeurs d'action

    Saviez-vous qu’il existe au Québec une communauté de sœurs féministes, militantes et engagées? La communauté des Soeurs du Bon-Conseil ressemble peu à l’idée qu’on se fait de religieuses cloîtrées, silencieuses. La réalisatrice Maude Petel-Légaré se voit ouvrir les portes du couvent et passe une semaine en leur compagnie, le jour, le soir et même la nuit. Découvrez l’histoire particulière de cette communauté dans cette série documentaire en quatre épisodes. 

     

    Vous y entendrez les voix uniques de Soeur Gisèle, soeur Lorette, soeur Marcienne et plusieurs autres. Vous vivrez un jour de la vie au couvent avec Maude, et vous entendrez les réflexions de la réalisatrice au fur et à mesure de sa découverte de la riche histoire des Soeurs du Bon-Conseil. Cette communauté, fondée en 1923 par une jeune québécoise dans la vingtaine, Marie Gérin-Lajoie, a écarté de son quotidien les notions hiérarchiques typiques aux organisations religieuses et a contribué à définir la notion de travail social au Québec.

     

    Entrepreneures, collaboratives, les pieds solidement ancrés dans les quartiers populaires de Montréal et d’ailleurs, les Soeurs du Bon-Conseil ont innové en fondant une série d’organismes à vocation sociale qui sont aujourd’hui dirigés par des laïques.



    Pionnières de l’action sociale met en lumière une communauté discrète qui, sans fanfare, a contribué à façonner le Québec moderne.

    • 2 min
    Centenaires... et avant-gardistes

    Centenaires... et avant-gardistes

    Soeur Gisèle, Soeur Lorette et Soeur Marcienne ont 80 ans révolus. Maude Petel-Légaré, qui les rencontre, en a 26. D’une rive à l’autre de la vie, une rencontre se tisse au fil des échanges, et des horizons communs se découvrent.

     

    Enregistrés au couvent situé sur le boulevard Gouin à Montréal, les entretiens de cet épisode témoignent de l’amour et de l’admiration que les sœurs ont pour leur fondatrice, Marie Gérin-Lajoie, et de l’intention qui a mené à la fondation de leur communauté en 1923. Maude s’étonne de ne pas avoir davantage entendu parler de cette femme dans ses cours d’histoire, ou dans les courants féministes auxquels elle s’identifie.

     

    C’est que cette communauté est la toute première au Canada à s’intéresser à ce que Marie Gérin-Lajoie nommait alors les « intérêts féminins », c'est-à-dire, la première à faire du féminisme l’objet de la fondation d’une communauté religieuse.

    • 31 min
    La joie au coeur de l'action

    La joie au coeur de l'action

    Dans ce deuxième épisode, nous visitons la résidence et nous rencontrons une multitude de soeurs qui nous saluent au passage. Maude est invitée à ressentir toute la vie et la joie qui se dégage de la communauté. Il y est question de « fraternité » et de vie collective.

    • 28 min
    Femmes de foi, femmes d'action

    Femmes de foi, femmes d'action

    Pourquoi la lecture de l'actualité politique est-elle importante dans la pratique quotidienne des Soeurs du Bon-Conseil? Maude découvre comment ces fidèles abonnées au journal Le Devoir ont appris de leur fondatrice à s'intéresser aux questions sociales, et pourquoi c'est lié à leur approche de la spiritualité - la spiritualité ignacienne, inspirée par Saint-Ignace de Loyola et qui place l'action comme aussi importante que la foi.



    Dans des entretiens parfois surprenants, Maude découvre le riche parcours de la communauté à travers le travail de Soeur Lorette, qui a été directrice générale du Centre social d'aide aux immigrants, un des organismes fondés par la communauté du Bon-Conseil.

    • 34 min
    Féministes d'hier à aujourd'hui

    Féministes d'hier à aujourd'hui

    À l'occasion d'une marche près du fleuve avec Soeur Gisèle, Maude aborde la délicate question de la fin de la communauté. Avec une moyenne d'âge de 88 ans, les soeurs de la communauté contemplent la fin de leur ordre. Au fil d'entretiens émouvants, l'épisode fait lumière sur l'immense legs des soeurs. Loin du regret, une douceur se dépose dans les échanges.

    La série se termine avec un mot passionné et inspiré de Maude sur la pertinence de poursuivre le travail social sous toutes ses formes, et la continuité entre le travail des soeurs d’hier et de celui des féministes, des personnes engagées pour la société dans leur travail et des bénévoles d’aujourd’hui. 

    • 28 min

Classement des podcasts dans Histoire

Xi Jinping, le prince rouge
France Inter
Naufragés - une histoire vraie
France Inter
Secrets d'Histoire
Initial Studio
Franck Ferrand raconte...
Radio Classique
Au Cœur de l'Histoire - Des récits pour découvrir et apprendre l'Histoire
Europe 1
Entrez dans l'Histoire
RTL