1h 5 min

Pos. Report #40 club de la presse Pos. Report

    • Sports

Le 40e épisode de Pos. Report inaugure un nouveau format mensuel « club de la presse » pour évoquer plusieurs sujets d’actualité en compagnie de journalistes spécialisés, en l’occurrence Jacques Guyader (Ouest-France), Olivier Bourbon, journaliste indépendant qui travaille notamment pour Voiles & Voiliers, et Didier Ravon,  collaborateur régulier de Voiles & Voiliers, que l'on peut lire aussi dans Libération.

Nous commençons par parler de la Solitaire du Figaro, avec une quatrième étape partie dimanche qui a d’abord tourné à l’avantage de Tom Dolan, passé en tête au Fastnet avant d’être repris par Xavier Macaire, le leader au général Pierre Quiroga étant à l’affût. Nos invités commentent la domination de ce dernier depuis le début de la 52e édition, Didier Ravon mettant en avant « le bagage technique » du Skipper Macif 2019. Une telle domination qui lui rappelle « Yves Parlier il y a vingt ans », ajoute-t-il.



Nos trois invités évoquent aussi leurs révélations – Gaston Morvan, premier bizuth , en tête – et leurs déceptions de cette Solitaire – Jacques Guyader s’étonnant notamment de voir Martin Le Pape « avoir du mal à passer un cap ».



Nous passons ensuite au Grand Prix de France de SailGP à Saint-Tropez, Jacques Guyader, présent sur place, faisant part de ses sentiments sur le circuit : « C’était très impressionnant, mais c’est un spectacle qui n’est pas forcément adapté à tous les publics, parce que ce qui se passe sur l’eau est extrêmement complexe. » Olivier Bourbon analyse les performances en dents de scie des Français dues, selon lui, à un déficit de navigations.

Les lancements des derniers projets Imoca sont ensuite au centre des discussions, avec des futurs designs qui, selon Olivier Bourbon, « seront sans doute assez différents » de ceux des derniers bateaux du Vendée Globe, ce dernier trouvant intéressant de voir des cabinets comme Farr Yacht Design (Jörg Riechers) et Finot-Conq (Thomas Ruyant) revenir dans le jeu. « Il va y avoir un vrai gros problème » sur le nombre d’inscrits du prochain Vendée Globe, estime Jacques Guyader en constatant l’inflation des projets.



Les invités de ce premier club de la presse commentent enfin l’annonce le week-end dernier par Charline Picon de son nouveau défi olympique en 49er FX avec Sarah Steyaert. « Elle ne part pas de rien parce qu’elle a une expérience en tactique hallucinante », estime Didier Ravon qui met également en avant la complicité entre les deux navigatrices. 

 

Diffusé le 17 septembre 2021

Générique : Fast and wild/EdRecords

Post-production : Clovis Tisserand 

Le 40e épisode de Pos. Report inaugure un nouveau format mensuel « club de la presse » pour évoquer plusieurs sujets d’actualité en compagnie de journalistes spécialisés, en l’occurrence Jacques Guyader (Ouest-France), Olivier Bourbon, journaliste indépendant qui travaille notamment pour Voiles & Voiliers, et Didier Ravon,  collaborateur régulier de Voiles & Voiliers, que l'on peut lire aussi dans Libération.

Nous commençons par parler de la Solitaire du Figaro, avec une quatrième étape partie dimanche qui a d’abord tourné à l’avantage de Tom Dolan, passé en tête au Fastnet avant d’être repris par Xavier Macaire, le leader au général Pierre Quiroga étant à l’affût. Nos invités commentent la domination de ce dernier depuis le début de la 52e édition, Didier Ravon mettant en avant « le bagage technique » du Skipper Macif 2019. Une telle domination qui lui rappelle « Yves Parlier il y a vingt ans », ajoute-t-il.



Nos trois invités évoquent aussi leurs révélations – Gaston Morvan, premier bizuth , en tête – et leurs déceptions de cette Solitaire – Jacques Guyader s’étonnant notamment de voir Martin Le Pape « avoir du mal à passer un cap ».



Nous passons ensuite au Grand Prix de France de SailGP à Saint-Tropez, Jacques Guyader, présent sur place, faisant part de ses sentiments sur le circuit : « C’était très impressionnant, mais c’est un spectacle qui n’est pas forcément adapté à tous les publics, parce que ce qui se passe sur l’eau est extrêmement complexe. » Olivier Bourbon analyse les performances en dents de scie des Français dues, selon lui, à un déficit de navigations.

Les lancements des derniers projets Imoca sont ensuite au centre des discussions, avec des futurs designs qui, selon Olivier Bourbon, « seront sans doute assez différents » de ceux des derniers bateaux du Vendée Globe, ce dernier trouvant intéressant de voir des cabinets comme Farr Yacht Design (Jörg Riechers) et Finot-Conq (Thomas Ruyant) revenir dans le jeu. « Il va y avoir un vrai gros problème » sur le nombre d’inscrits du prochain Vendée Globe, estime Jacques Guyader en constatant l’inflation des projets.



Les invités de ce premier club de la presse commentent enfin l’annonce le week-end dernier par Charline Picon de son nouveau défi olympique en 49er FX avec Sarah Steyaert. « Elle ne part pas de rien parce qu’elle a une expérience en tactique hallucinante », estime Didier Ravon qui met également en avant la complicité entre les deux navigatrices. 

 

Diffusé le 17 septembre 2021

Générique : Fast and wild/EdRecords

Post-production : Clovis Tisserand 

1h 5 min

Classement des podcasts dans Sports