1h 1m

Pos. Report #49 club de la presse Pos. Report

    • Sports

Comme tous les mois, Pos. Report se mue en club de la presse, en recevant trois journalistes pour commenter l’actualité voile du moment. Pour ce 49e épisode, nos invités sont Hélène Cougoule, grand reporter au service des sports de Canal +, Stéfan L'Hermitte, grand reporter à L'Equipe, et François-Xavier de Crécy, rédacteur en chef de Voile Magazine.



Avec eux, nous commençons par évoquer l’arrivée de la Mini Transat EuroChef et les victoires de Pierre Le Roy en proto et d’Hugo Dhallenne en série (sur deux plans David Raison). François-Xavier de Crécy confie avoir été impressionné par « les moyennes assez dingues » tenues à certains moments par le premier, rappelant par ailleurs que David Raison a « initié un mouvement de fond en repensant le scow », qui commence à toucher également les bateaux de croisière.



Stéfan L’Hermitte loue de son côté « l’école de la liberté » qu’est la Mini Transat, une épreuve qui continue à accueillir des profils très différents, notamment des étrangers et des femmes, bien plus représentés sur cette course que dans d’autres.



Nous ouvrons ensuite une page Transat Jacques Vabre en balayant les quatre classes de bateaux. Hélène Cougoule, qui a consacré un épisode de l’émission Intérieur Sport au duo Armel Le Cléac’h/Kevin Escoffier, analyse la performance des deux skippers de Banque Populaire XI, deuxièmes ce mardi, qui « remplissent pour l’instant leur mission », avec « une target toujours devant », à savoir le Maxi Edmond de Rothschild, le favori, qui tient pour l’instant son rang.



En Imoca, nos trois invités soulignent « la maturité incroyable » d’une classe et de marins qui, pour reprendre les mots d’Hélène Cougoule, ont bénéficié au Havre d’un « effet Vendée Globe assez génial ». Pour eux, la transat donne pour l’instant lieu à « la hiérarchie attendue », avec trois bateaux de tête - LinkedOut, Charal, Apivia - menés par « trois skippers qui ont des revanches à prendre », selon Stéfan L’Hermitte.



François-Xavier de Crécy évoque ensuite la régate en Ocean Fifty, « une classe en pleine bourre qui rappelle un peu l’Orma », tandis que nous achevons cet épisode par la Class40, qui, pour Stéfan L’Hermitte, « reste une classe assez accessible et réunit un beau mix générationnel, un mouvement qu’il faut encourager. » Hélène Cougoule souligne de son côté la bonne prestation du duo féminin Amélie Grassi/Marie Riou sur La Boulangère Bio, mis à l’eau un mois avant le départ.



Diffusé le 16 novembre 2021

Générique : Fast and wild/EdRecords

Post-production : Clovis Tisserand

Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Comme tous les mois, Pos. Report se mue en club de la presse, en recevant trois journalistes pour commenter l’actualité voile du moment. Pour ce 49e épisode, nos invités sont Hélène Cougoule, grand reporter au service des sports de Canal +, Stéfan L'Hermitte, grand reporter à L'Equipe, et François-Xavier de Crécy, rédacteur en chef de Voile Magazine.



Avec eux, nous commençons par évoquer l’arrivée de la Mini Transat EuroChef et les victoires de Pierre Le Roy en proto et d’Hugo Dhallenne en série (sur deux plans David Raison). François-Xavier de Crécy confie avoir été impressionné par « les moyennes assez dingues » tenues à certains moments par le premier, rappelant par ailleurs que David Raison a « initié un mouvement de fond en repensant le scow », qui commence à toucher également les bateaux de croisière.



Stéfan L’Hermitte loue de son côté « l’école de la liberté » qu’est la Mini Transat, une épreuve qui continue à accueillir des profils très différents, notamment des étrangers et des femmes, bien plus représentés sur cette course que dans d’autres.



Nous ouvrons ensuite une page Transat Jacques Vabre en balayant les quatre classes de bateaux. Hélène Cougoule, qui a consacré un épisode de l’émission Intérieur Sport au duo Armel Le Cléac’h/Kevin Escoffier, analyse la performance des deux skippers de Banque Populaire XI, deuxièmes ce mardi, qui « remplissent pour l’instant leur mission », avec « une target toujours devant », à savoir le Maxi Edmond de Rothschild, le favori, qui tient pour l’instant son rang.



En Imoca, nos trois invités soulignent « la maturité incroyable » d’une classe et de marins qui, pour reprendre les mots d’Hélène Cougoule, ont bénéficié au Havre d’un « effet Vendée Globe assez génial ». Pour eux, la transat donne pour l’instant lieu à « la hiérarchie attendue », avec trois bateaux de tête - LinkedOut, Charal, Apivia - menés par « trois skippers qui ont des revanches à prendre », selon Stéfan L’Hermitte.



François-Xavier de Crécy évoque ensuite la régate en Ocean Fifty, « une classe en pleine bourre qui rappelle un peu l’Orma », tandis que nous achevons cet épisode par la Class40, qui, pour Stéfan L’Hermitte, « reste une classe assez accessible et réunit un beau mix générationnel, un mouvement qu’il faut encourager. » Hélène Cougoule souligne de son côté la bonne prestation du duo féminin Amélie Grassi/Marie Riou sur La Boulangère Bio, mis à l’eau un mois avant le départ.



Diffusé le 16 novembre 2021

Générique : Fast and wild/EdRecords

Post-production : Clovis Tisserand

Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

1h 1m

Classement des podcasts dans Sports

After Foot : Les archives mythiques
RMC
L'After Foot
RMC
Super Moscato Show
RMC
Dans la Tête d'un Coureur
Sunday Night Productions
Rothen s'enflamme
RMC
Campus Talk
Campus Coach