8 épisodes

Pornographie, prostitution, maternité de substitution... Autant de sujets pour lesquels nous nous contentons d'un regard superficiel. Et si nous osions questionner ces pratiques? Regarder ce qu'il y a sous nos yeux et voir la réalité?

Sous nos yeux Fondation Scelles

    • Philosophie
    • 5.0, 2 notes

Pornographie, prostitution, maternité de substitution... Autant de sujets pour lesquels nous nous contentons d'un regard superficiel. Et si nous osions questionner ces pratiques? Regarder ce qu'il y a sous nos yeux et voir la réalité?

    Comment l'Allemagne est devenue «le plus grand bordel d'Europe» ? (Partie I)

    Comment l'Allemagne est devenue «le plus grand bordel d'Europe» ? (Partie I)

    « De la chair fraîche toutes les semaines »…

    C’est ainsi que les proxénètes décrivent la traite à des fins d’exploitation sexuelle de femmes d’Europe de l’Est. L’Allemagne a fait le choix de réglementer la prostitution au début des années 2000. Concrètement qu’est-ce-que cela signifie ?

    Florence-Lina Humbert nous plonge dans le contexte historique et culturel qui a valu à l’Allemagne d’être surnommée le « plus grand bordel de l’Europe »*. Elle nous dresse un panorama complet en traitant de libération sexuelle, monde associatif, urbanisme et politiques publiques.

    Florence-Lina Humbert est franco-allemande. Militante féministe de longue date elle est journaliste chez 50/50 Magazine, enseignante et traductrice/interprète. Elle est impliquée dans de nombreux groupes féministes dont l’Assemblée des femmes et l’Amicale du Nid en France et Stop Sexkauf en Allemagne. Florence intervient dans des conférences, organise des expositions et des rencontres internationales.

    *Citation dans le titre du personnel de Der Spiegel, 26 mai 2013

    • 40 min
    Faire l'autruche

    Faire l'autruche

    « Dans une culture saturée par la pornographie, vous ne pouvez pas ignorer la pornographie. »

    On trouve des éléments inspirés de la pornographie dans nos pubs, nos séries télé, nos vêtements, parfois même dans les fournitures scolaires si on pense aux lapins roses sur les trousses des petites filles. Pourtant, nous continuons de faire la politique de l’autruche sur le sujet. Nous parlons peu de la production de pornographie, ses conséquences pour les femmes et l’impact sur les enfants.

    Le Dr Gail Dines est professeure émérite en sociologie et en féminologie au Wheelock College de Boston aux États-Unis. Elle a effectué des recherches sur la pornographie pendant plus de trente ans et est une experte mondialement reconnue sur le sujet. Son livre, « Pornland : Comment le porno a envahi nos vies » a été traduit en cinq langues et la version française est à paraître en août 2020 aux Éditions LIBRE. Elle est la présidente-fondatrice de Culture Reframed, organisation qui a pour but de développer nos capacités de résistance à la pornographie et la sexualisation des femmes dans les médias.

    Dans cet épisode de Sous nos yeux, le Dr Gail Dines nous alerte sur la crise générée par l’industrie de la pornographie. Nous vous présentons ici une version doublée en français, l’originale en anglais étant disponible sur toutes les plateformes où Sous nos yeux est diffusé.

    Quand arrêterons-nous de faire la politique de l’autruche ?

    • 17 min
    The Elephant in the Room

    The Elephant in the Room

    'In a culture saturated by pornography, you cannot ignore pornography.'

    There are references to pornography in advertisements, TV shows, fashion, sometimes even accessories for little girls. Yet, there seems to be little discussion about what is actually going on in the production of pornography, the consequences for women and the impact on children.

    Dr Gail Dines is Professor Emerita of Sociology and Women’s Studies of the Wheelock College, Boston. She has researched and written on pornography for more than thirty years and is the internationally acclaimed expert on the topic. Her book 'Pornland: How Porn Has Hijacked Our Sexuality' has been translated into five languages. She is the founder and president of Culture Reframed, ‘building resilience and resistance to hypersexualised media and porn’.

    In this episode of Sous nos yeux/Right Under Our Eyes, Dr Dines alerts about the ongoing crisis that the pornography industry generates.

    When are we going to acknowledge the elephant in the room?

    (Traduction en français à paraître)

    • 18 min
    Mais que dirait Marx?

    Mais que dirait Marx?

    Ces dernières années un soutien inattendu de la prostitution est apparu: Karl Marx. La revalorisation de la prostitution comme un travail serait le point culminant de la lutte anticapitaliste, non une invasion de la logique marchande dans la sphère de l’intime et encore moins une forme d’exploitation.

    Saliha Boussedra remet les choses en place. À partir des écrits de Marx, elle nous permet de mieux comprendre la position du philosophe et répond aux défenseurs de la prostitution notamment en remettant en question le concept de syndicats de la prostitution.

    Saliha Boussedra est docteure en philosophie à l’Université de Strasbourg. Chercheuse associée au Centre de Recherche en philosophie allemande et contemporaine, sa thèse de doctorat porte sur « La question de la prostitution à la lumière du Lumpenproletariat et des rapports entre les sexes chez Marx ». Ses recherches se situent dans une perspective interdisciplinaire faisant dialoguer les études marxistes et les études de genre. Son livre intitulé Marx, une pensée pour l'émancipation des femmes est à paraître aux Éditions sociales.

    • 58 min
    Le plus beau métier du monde?

    Le plus beau métier du monde?

    « La détresse sexuelle féminine évidemment n’intéresse personne. »

    Dites prostitution et les médias s’enflamment. Entrent velours, volupté, fantasme. Ce cocon imaginaire d’un autre siècle est dépeint comme un havre de paix pour les femmes. Si seulement nous professionnalisions cet univers, tout irait vraiment pour le mieux dans le meilleur des mondes.

    Avec ironie et mordant, Francine Sporenda décrit la bulle médiatique et littéraire française enfermée dans sa complaisance envers la commercialisation des femmes. Ayant écouté pendant des années des survivantes de la prostitution, elle nous présente un tout autre point de vue. Elle raconte les effets psychologiques de la répétition de relations sexuelles non désirées, les conséquences des politiques de réglementation de la prostitution et le fonctionnement des sites d’annonces qui amassent des fortunes en participant à cette industrie.

    Francine Sporenda (Ph.D.) est Franco-Américaine et après un passage dans le journalisme, a été maître de conférences et responsable de département à la School of Advanced International Studies de l'université Johns Hopkins à Washington DC. Ex-membre du bureau des Chiennes de garde, elle est actuellement responsable rédactionnelle du site « Révolution féministe ». Son livre sur la prostitution « Sortir de la prostitution, ces voix qu'on ne veut pas entendre » va sortir prochainement aux éditions M.

    La prostitution est-ce vraiment le plus beau métier du monde?

    • 35 min
    Prête-à-porter l'enfant d'un.e autre?

    Prête-à-porter l'enfant d'un.e autre?

    Des enfants abandonnés dans des hôpitaux ukrainiens : une image que nous retiendrons de cette période de confinement. Ces bébés sont ceux « commandés » par des « clients » européens de l’Ouest. Comme les produits non-essentiels entassés dans les entrepôts de marques de vente en ligne, les « clients » n’ont pas pu « récupérer » ces enfants.

    Si le langage choque, la pratique devrait aussi. L’épisode a révélé au grand jour les déboires de la « gestation pour autrui ».

    Avec une grande clarté, Ana-Luana Stoicea Deram souligne les enjeux politiques, économiques et éthiques de la maternité de substitution.

    Ana-Luana Stoicea-Deram est sociologue. Ancienne élève étrangère de l'École Normale Supérieure, elle a enseigné à l'Université de Bucarest, à l'Université de Paris 12 et à l'Institut of EuropeanStudies (Paris). A présent, elle enseigne les politiques sociales et familiales dans une école de formation à l'action sociale. Militante féministe depuis de nombreuses années, en Roumanie comme en France, elle est notamment membre du Collectif pour le Respect de la Personne (CoRP), dont elle a été la présidente (de 2016 à 2019), et co-présidente fondatrice de la Coalition internationale pour l'abolition de la maternité de substitution (CIAMS). Sa préoccupation pour les questions d'égalité entre les femmes et les hommes, et pour l'impact de la pratique de « gestation pour autrui » sur les droits des femmes l'ont amenée à:
    - coordonner un numéro thématique (« What is surrogacy for feminism ? ») d'une revue d'études féministes (ana lize, journal of gender and feministstudies), sur la signification de la maternité de substitution pour le féminisme ;
    - et à co-organiser un colloque (en 2018), au Palais du Luxembourg, dont les actes sont parus à l'automne 2019 dans le livre Pour le respect des femmes et des enfantspublié par CoRP, Cqfd Lesbiennes féministes, Cadac...

    Prête-à-porter l'enfant d'un.e autre?

    • 44 min

Avis d’utilisateurs

5.0 sur 5
2 notes

2 notes

Classement des podcasts dans Philosophie