44 épisodes

 SOUVENIRS D’ENFANT, le Podcast des émotions retrouvées 
Témoignages de transmission de mémoire de nos anciens. 
  
Ils sont nés en France dans les années 1930/1940, et ont vécu leurs premières années dans un monde de guerre et d’après-guerre. Ils nous offrent leurs souvenirs et avec eux, les émotions, les joies, les peines, les difficultés mais aussi, et ils sont nombreux, les petits bonheurs de cette vie d’avant.  🥰

  
C'ÉTAIT COMMENT AVANT ?
C’était quoi la vie d’un enfant dans cette France des années 40 ?  Sans WhatsApp, sans Netflix, sans Tiktok, sans Instagram ? A quoi ils jouaient ces enfants ? Et c’était comment l’école ? Qu’est-ce qu’on y apprenait ? Et qu’est-ce qu’on mangeait à cette époque ? Sans Mac do, sans Sushis, sans Tex-Mex…  

SOUVENIRS D'ENFANT, C’est le flambeau de la transmission de mémoire de nos anciens, parents et grand-parents. 👫
Une flamme, pour que jamais on n'oublie, mais également pour que les jeunes générations "sachent et comprennent" d'où elles viennent. Sans racines, rien ne pousse ni ne grandit. Souvenirs d’enfant est un 
«passeur de mémoire et d'émotions», qui réveille à son tour notre mémoire, avec ses émotions d’enfance. Un voyage dans le temps à la fois personnel et tellement universel. 

Chaque petit morceau de vie forme notre patrimoine historique et culturel. La transmission de ce patrimoine est nécessaire, utile, impérative. Les grand-parents se souviennent et racontent, pour le bonheur de tous, petits-enfants, enfants, mais aussi chacun de nous. 

Ils s’appellent Felix, Nicole, Paulette, Blanche, Evelyne, Roland, Norbert, Catherine… et ils nous offrent généreusement un peu de leur enfance.  
  
LEURS histoires, c'est NOTRE Histoire… 
 
Souvenirs d’enfant, c’est l’histoire comme on ne l'écoute plus, comme on ne l'enseigne pas à l’école, l'histoire qui se transmet, de génération en génération. L’histoire la plus humaine, la plus précieuse. 

SOUVENIRS D'ENFANT EST UNE FORMIDABLE MACHINE À RACONTER L'HISTOIRE  
  
Transmettre des souvenirs aux nouvelles générations, qui n'ont pas connu la guerre ni l'après
guerre, qui sont submergés par la technique, internet et les réseaux… est pour moi une façon d'apporter ma pierre à l'édifice de la mémoire collective.

PLUS QUE DE SIMPLES TEMOIGNAGES, chaque épisode est un véritable DOCUMENTAIRE SONORE. 
Les entretiens sont minutieusement montés et "habillés" par des ambiances musicales, elles aussi minutieusement travaillées, garant d'une une Immersion totale dans l'histoire... 

CE PODCAST EST TRANS-GENERATIONNEL. Il s‘adresse aussi bien aux adultes de tous âges qu’aux enfants… de tous âges aussi. Les uns se souviendront, les autres découvriront…
    
 SOUVENIRS D’ENFANT s’écoute seul, pour rêver, se perdre dans ses pensées, mais aussi en famille, car vous savez quoi ? L’histoire est bien meilleure quand elle se partage. Et écouter des hommes et femmes parler de leur passé risque bien de donner envie à ceux qui les écoutent de partager à leur tour leur propre histoire avec leurs enfants, leurs petits-enfants, voire leurs arrière-petits-enfants pour les plus chanceux.  
  
NE PERDONS PAS L'HISTOIRE, RACONTONS-LÀ…
  
SOUVENIRS D’ENFANT VOUS OFFRIRA DEUX TEMOIGNAGES PAR MOIS (UN MERCREDI SUR DEUX)  
  
Chaque épisode dure entre 10 et 15 minutes .

Je m'appelle Catherine Benmaor.  Je suis Journaliste,  Auteur, Chanteuse et Comédienne Voix-Off. 
Je réalise ces Podcasts de A à Z: Interviews, Dérushage, Montage, Mixage, Choix des musiques…
N'hésitez pas à me poster vos remarques, avis, commentaires, idées, suggestions… ni à vous abonner à ma newsletter, vous recevrez tous les nouveaux épisodes directement dans votre boite mail…

https://podcast.ausha.co/souvenirs-d-enfant?s=1 

SOUVENIRS D'ENFANT - témoignages de transmission de mémoire de nos anciens, parents et grand-parents Catherine Benmaor

    • Histoire
    • 5,0 • 362 notes

 SOUVENIRS D’ENFANT, le Podcast des émotions retrouvées 
Témoignages de transmission de mémoire de nos anciens. 
  
Ils sont nés en France dans les années 1930/1940, et ont vécu leurs premières années dans un monde de guerre et d’après-guerre. Ils nous offrent leurs souvenirs et avec eux, les émotions, les joies, les peines, les difficultés mais aussi, et ils sont nombreux, les petits bonheurs de cette vie d’avant.  🥰

  
C'ÉTAIT COMMENT AVANT ?
C’était quoi la vie d’un enfant dans cette France des années 40 ?  Sans WhatsApp, sans Netflix, sans Tiktok, sans Instagram ? A quoi ils jouaient ces enfants ? Et c’était comment l’école ? Qu’est-ce qu’on y apprenait ? Et qu’est-ce qu’on mangeait à cette époque ? Sans Mac do, sans Sushis, sans Tex-Mex…  

SOUVENIRS D'ENFANT, C’est le flambeau de la transmission de mémoire de nos anciens, parents et grand-parents. 👫
Une flamme, pour que jamais on n'oublie, mais également pour que les jeunes générations "sachent et comprennent" d'où elles viennent. Sans racines, rien ne pousse ni ne grandit. Souvenirs d’enfant est un 
«passeur de mémoire et d'émotions», qui réveille à son tour notre mémoire, avec ses émotions d’enfance. Un voyage dans le temps à la fois personnel et tellement universel. 

Chaque petit morceau de vie forme notre patrimoine historique et culturel. La transmission de ce patrimoine est nécessaire, utile, impérative. Les grand-parents se souviennent et racontent, pour le bonheur de tous, petits-enfants, enfants, mais aussi chacun de nous. 

Ils s’appellent Felix, Nicole, Paulette, Blanche, Evelyne, Roland, Norbert, Catherine… et ils nous offrent généreusement un peu de leur enfance.  
  
LEURS histoires, c'est NOTRE Histoire… 
 
Souvenirs d’enfant, c’est l’histoire comme on ne l'écoute plus, comme on ne l'enseigne pas à l’école, l'histoire qui se transmet, de génération en génération. L’histoire la plus humaine, la plus précieuse. 

SOUVENIRS D'ENFANT EST UNE FORMIDABLE MACHINE À RACONTER L'HISTOIRE  
  
Transmettre des souvenirs aux nouvelles générations, qui n'ont pas connu la guerre ni l'après
guerre, qui sont submergés par la technique, internet et les réseaux… est pour moi une façon d'apporter ma pierre à l'édifice de la mémoire collective.

PLUS QUE DE SIMPLES TEMOIGNAGES, chaque épisode est un véritable DOCUMENTAIRE SONORE. 
Les entretiens sont minutieusement montés et "habillés" par des ambiances musicales, elles aussi minutieusement travaillées, garant d'une une Immersion totale dans l'histoire... 

CE PODCAST EST TRANS-GENERATIONNEL. Il s‘adresse aussi bien aux adultes de tous âges qu’aux enfants… de tous âges aussi. Les uns se souviendront, les autres découvriront…
    
 SOUVENIRS D’ENFANT s’écoute seul, pour rêver, se perdre dans ses pensées, mais aussi en famille, car vous savez quoi ? L’histoire est bien meilleure quand elle se partage. Et écouter des hommes et femmes parler de leur passé risque bien de donner envie à ceux qui les écoutent de partager à leur tour leur propre histoire avec leurs enfants, leurs petits-enfants, voire leurs arrière-petits-enfants pour les plus chanceux.  
  
NE PERDONS PAS L'HISTOIRE, RACONTONS-LÀ…
  
SOUVENIRS D’ENFANT VOUS OFFRIRA DEUX TEMOIGNAGES PAR MOIS (UN MERCREDI SUR DEUX)  
  
Chaque épisode dure entre 10 et 15 minutes .

Je m'appelle Catherine Benmaor.  Je suis Journaliste,  Auteur, Chanteuse et Comédienne Voix-Off. 
Je réalise ces Podcasts de A à Z: Interviews, Dérushage, Montage, Mixage, Choix des musiques…
N'hésitez pas à me poster vos remarques, avis, commentaires, idées, suggestions… ni à vous abonner à ma newsletter, vous recevrez tous les nouveaux épisodes directement dans votre boite mail…

https://podcast.ausha.co/souvenirs-d-enfant?s=1 

    ANNE-MARIE SANDRINI - Petite fille d'Emma SANDRINI, DANSEUSE ÉTOILE À L'opéra de Paris. Ep.1

    ANNE-MARIE SANDRINI - Petite fille d'Emma SANDRINI, DANSEUSE ÉTOILE À L'opéra de Paris. Ep.1

     J’ai la chance et l’honneur de vous présenter cette semaine une grande dame. Anne-Marie Sandrini. Je suis sûre que beaucoup d’entre vous ont déjà entendu son nom, mais pour ceux qui ne la connaitraient pas, Anne-Marie Sandrini, ancien petit rat de l’opéra de Paris, est issue de trois générations de danseuses.


    Son arrière-grand-mère, Josefina, danseuse espagnole, Emma, sa grand-mère, célèbre danseuse étoile de l’Opéra de Paris, et Andrée Rapo, devenue Andrée Sandrini, sa maman, danseuse classique reconvertie dans le French cancan. Son père n’est pas en reste, puisqu’après
    avoir fait ses armes dans le music-hall au Moulin Rouge, il devint directeur du mythique Tabarin, cabaret star des années 1930 où le tout paris branché se pressait 

      

    Anne-Marie est née le 8 juillet 1943, en pleine guerre. Elle a aujourd’hui 79 ans. 

      

    Écouter Anne-Marie raconter ses souvenirs d’enfance, c’est un peu écouter l’histoire d’une dynastie, Et une dynastie, ça ne peut pas se résumer en 15 minutes d’autant, que vous allez
    voir, ou plutôt entendre, Anne-Marie est une conteuse née. On boit chacune de ses paroles, on se délecte de chacun de ses mots, et on a envie que cela ne s’arrête jamais ; c’est ce qui m’est arrivé lorsque je l’ai interviewée. 



    Et c’est pourquoi, une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de vous offrir son témoignage dans sa quasi-totalité; mais pour rester dans le principe qui m’est cher de vous offrir des épisodes assez courts afin que vous puissiez tous les écouter sans interruption, j’ai scindé son témoignage en 4 épisodes.  

      

    Ainsi, vous pénétrerez l’univers laborieux et intense des petits rats de l’opéra de Paris dans lequel Anne-Marie a baigné pendant dix longues années, vous découvrirez une des facettes de Jean Gabin que vous êtes loin d’imaginer, vous plongerez dans le monde du Music-Hall et du
    French cancan des années 1930, vous en apprendrez plus sur le grand Dany Kaye, star de la comédie musicale du Broadway des années 1940…  

      

    Mais aujourd’hui, je vous propose de découvrir les toutes premières années d’Anne-Marie et l’histoire de sa passion pour la danse, à travers celle de son père, Pierre Sandrini, fils d’Emma Sandrini, danseuse étoile de l’opéra de Paris et de Pedro Gaillard, ancien directeur de l’opéra
    de Paris.   



    ------



    La semaine prochaine, vous découvrirez avec bonheur les coulisses de l’opéra de Paris. 

    Anne-marie vous offrira les souvenirs  de ses 10 années passées au sein de cet établissement en tant que petit rat…

    Tiens d’ailleurs, savez-vous pourquoi on les appelle les petits rats ? réponse la semaine prochaine, mercredi 8 février…



    Allez, salut 🙋🏻‍♀️

    • 14 min
    BONUS "les bêtises d'Evelyne"

    BONUS "les bêtises d'Evelyne"

      Cette semaine, je vous offre un cadeau bonus, une petite bêtise, trois petites bêtises en fait, les
    bêtises d’Évelyne, que vous avez eu l’occasion de découvrir dans un des derniers épisodes. Evelyne, pour ceux qui ont suivi, c’est la sœur cadette de Nicole, que vous connaissez aussi, la Nicole du tout premier épisode Souvenirs d’Enfant. Nicole, qui est aussi ma maman. Du coup, Evelyne, c’est ma tante. 



    Bref,dans les années 1960, Evelyne est une charmante adolescente, qui se fait parfois gentiment malmener par sa grande sœur, mais sous ses airs angéliques, Évelyne peut aussi se transformer en vrai petit démon !!! 

      


    Cela fait plus d’un an maintenant que j’ai créé souvenirs d’enfant, et je suis toujours aussi heureuse de vous partager ces petits morceaux de passé, ces petites histoires, qui n’ont peut-être l’air de rien, mais qui sont à mon sens, tellement importants pour notre mémoire collective. 



    J’espère que les épisodes vous plaisent toujours autant, et même plus d’ailleurs, n’hésitez pas à les partager autour de vous, à les faire connaitre à vos amis, à votre famille, à vos voisins… vous pouvez aussi vous abonner à mes comptes instagram et Facebook, mettre des étoiles et des commentaires sur les plateformes, Spotify, Apple Podcasts, Amazon podcasts, Deezer… et m’envoyer des petits messages sur mon mail… bref, je prends tout, tous les retours me font très plaisir  

      

    Je vous souhaite une merveilleuse année 2023, et vous dis à très vite pour un nouvel épisode 🥰 🥰🥰🥰🥰🥰





    Allez, salut 




    🙋🏻‍♀️










    SOUVENIRS D'ENFANT SUR APPLE PODCASTS👇 (pour écouter et mettre des étoiles)




    https://podcasts.apple.com/fr/podcast/souvenirs-denfant/id1585625782?i=1000535147714




     




    SOUVENIRS D'ENFANT SUR SPOTIFY👇(pour écouter et mettre des étoiles)




    https://open.spotify.com/show/43wGuzC53UaFfoRdhGLx23




     




    SOUVENIRS D'ENFANT SUR DEEZER👇




    https://www.deezer.com/show/2971222




     




    SOUVENIRS D'ENFANT SUR AMAZON MUSIC👇




    https://music.amazon.com/podcasts/93c2b3a8-1294-47f8-a3cb-11bf4e8035aa




     




    SUIVEZ MOI SUR FACEBOOK ici 👇




    https://www.facebook.com/cbenmaor




     




    SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM ICI 👇




    https://www.instagram.com/catbenmaor/?hl=fr




     




    a bientôt 




    ❤️

    • 4 min
    Rediffusion Félix « la rafle du Veld’Hiv »

    Rediffusion Félix « la rafle du Veld’Hiv »

    Aujourd'hui, j'ai choisi de rediffuser un épisode un peu particulier, très particulier même… car le héros, Félix, que vous connaissez déjà car vous avez écouté ses souvenirs d'enfant dans l'épisode n°2, et bien Felix nous raconte aujourd'hui comment il échappa… de justesse… à la rafle du Veld'Hiv en juillet 1942. 



     



    Histoire complètement dingue et improbable, mais histoire vraie ! et ce qui est encore plus dingue, c'est que sans cette échappée, Felix ne serait pas là pour vous le raconter évidemment, mais moi non plus je ne serais pas là pour vous offrir ces podcasts, car Felix, c'est mon papa. et les héros de cette histoire, Avram et Ermosa, les parents de Felix, sont mes grand-parents ! voila pourquoi cette histoire est particulière et me tient vraiment à coeur !! 



     



     



    voici un peu de background…



     



    Au 16è siècle, Sa famille quitte l’Espagne, chassée comme des milliers d’autre juifs, par Isabelle la Catholique. Ils se réfugient alors dans l’empire ottoman que l’on appellera Turquie.  C’est ici, en Turquie donc, que sont nés au début du siècle, Avram et Ermosa, ses parents. Ils parlent le ladino, ou Judéo Espagnol, un mélange d’espagnol (vieux castillan) et d’hébreu. 



     



    A 18 ans, Avram quitte la Turquie dans l’espoir d’une vie meilleure. Direction le Brésil, puis l’Argentine. Sans succès. Il poursuit sa route jusqu’en France, ou il rejoindra alors l’une des grosses communautés juives turques de Paris, en plein coeur du 11è arrondissement. Ermosa le rejoindra peu de temps après. Ils se marieront en 1921. 



     



    De cette union naitront 6 enfants, dont Felix, en 1936. 



     



    Voici comment Felix et ses frères échappèrent à la rafle du Veld'hiv. nous sommes en juillet 1942. Felix est chez lui, au 41 rue Pétion. 








    Merci à vous d’avoir écouté cet épisode jusqu’au bout. Évidemment comme d’habitude, mais peut-être encore plus aujourd’hui que d’habitude, car c’est un épisode, vous le comprendrez, qui me tient particulièrement à cœur, bref, partagez-le dès que vous le pouvez, faites connaitre ces morceaux d’histoire à vos amis, vos proches, vos voisIns, vos enfants évidemment… 



    Ne perdons pas l’histoire, racontons là… 








    Félix et ses frères et sœurs seront cachés jusqu'à la libération dans la Sarthe, grâce à l'intervention du généreux Père Devaux, qui dévouera sa vie à sauver des milliers d'enfants juifs, comme Félix. 



     



    Avram et Ermosa, eux, resteront cachés pendant toute la guerre dans un petit studio du faubourg saint Antoine, prêté par une tante lointaine. Avram n'en sortira pas une seule fois en trois ans.



     



    Les autres occupants du gymnase Japy, eux, n'auront pas la chance de Félix et de sa famille, ils seront transférés au Veld'Hiv, puis dans les camps de concentration… on ne les reverra pas. 

    • 10 min
    REDIFFUSION DELPHINE - "Ils n'étaient pas saouls en même temps"

    REDIFFUSION DELPHINE - "Ils n'étaient pas saouls en même temps"

     c'est les vacances et qui dit vacances, dit rediffusion !! cette semaine, j'avais envie de vous rediffuser l'épisode de Delphine,. Vous n'allez pas le croire tant sa voix est jeune, mais Delphine entre dans sa 83è année. 😊

     

    Née à Agen en 1939, sa première bougie soufflée, elle file en Martinique. Son père  militaire avait pour mission de défendre le pays contre les éventuelles vues des Américains. Jusqu'à l’âge de 6 ans donc, Delphine mère une vie douce et confortable avec ses parents et son petit frère. Bon elle a un peu de mal à supporter la chaleur, mais au milieu des bananeraies, on est bien loin du conflit, et la famille vit dans une vaste maison avec un personnel aux petits soins. La guerre terminée, retour en métropole. Puis vient la guerre d’Indochine. Rebelote, la famille est sommée de repartir, mais l'oncle de Delphine, lui aussi militaire, sera tué lors du conflit. Le père de famille décide alors de démissionner de l'armée, et retourne sur les traces de son enfance. La Bretagne. Direction Riec-sur-Bélon, petite commune huitrière proche de Pont-Aven. Delphine a 10 ans. 

     

    Passer du soleil de la Martinique, dans des conditions idéales, à celui (sic) de la Bretagne, dans des conditions… moins qu'idéales (je vous laisse découvrir)… imaginez le choc pour une petite fille de 10 ans 😳

     

    Après Riec-Sur-Bélon, direction Pont-Aven pour Delphine et ses 6 frères et soeurs (Et oui, entre temps la famille se sera encore agrandie), puis la famille finira son périple à Quimper. 

     

    Delphine, elle, restera à Pont-Aven, trouvera un poste d'auxiliaire… à la Poste, justement. Elle y restera deux ans, puis s'envolera pour Paris, où elle séjourne encore aujourd'hui, et y fera une longue et jolie carrière… toujours à, la Poste. 

     

    Malgré les difficultés (et elles sont nombreuses, vous allez l'entendre) de cette vie Bretonne, optimisme et  joie de vivre  guideront Delphine toute sa vie. 

     

    Merci à Delphine  pour ces souvenirs, pas toujours joyeux, mais tellement émouvants; Sa bonne humeur et ses éclats de rire m'ont fait beaucoup de bien… 

     

    Merci de votre écoute, je vous souhaite une belle fin de semaine et surtout… un beau réveillon en compagnie de tous ceux que vous aimez, enfants, parents, et grand-patents, bien sur ;-)))



    je vous embrasse 

    allez, salut

     

    🙋‍♀️

    • 18 min
    GINETTE - "la prof de gym me détestait, elle me disait "Bouge tes grosses fesses"

    GINETTE - "la prof de gym me détestait, elle me disait "Bouge tes grosses fesses"

    Ginette nait en 1939 dans le 11è arrondissement de Pairs, de parents juifs polonais venus en france dans les années 1930 pour échapper aux pogroms. 

    Elle nous raconte avec beaucopu d'émotion, la vie d'une petite fille pas tous les jours facile. 





    MERCI POUR VOTRE ÉCOUTE 🥰








    Comme d’habitude , ruez-vous sur Apple podcasts, Spotify pour vous abonner, me mettre des étoiles (des 5 ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ cela va sans dire), et des jolis commentaires. 








    Partageons, partagez, ces histoires de nos anciens, partagez ces morceaux de mémoire tellement essentiels pour notre histoire à tous… Si vous êtes abonné à ma newsletter, n’hésitez pas à la transférer à vos amis, et si vous n’êtes pas abonné, et bien abonnez-vous… bref,  je pense que j’ai fait assez de pub, là je vous laisse tranquille, je vous embrasse, et je vous dis à dans quinze jours, le mercredi 5 octobre, je vous présenterai Nicole, une sacré personnalité avec des sacrés souvenirs d’enfant…  













    Allez, salut 








    🙋🏻‍♀️








     








    SOUVENIRS D'ENFANT SUR APPLE PODCASTS👇 (pour écouter et mettre des étoiles)








    https://podcasts.apple.com/fr/podcast/souvenirs-denfant/id1585625782?i=1000535147714








     








    SOUVENIRS D'ENFANT SUR SPOTIFY👇(pour écouter et mettre des étoiles)








    https://open.spotify.com/show/43wGuzC53UaFfoRdhGLx23








     








    SOUVENIRS D'ENFANT SUR DEEZER👇








    https://www.deezer.com/show/2971222








     








    SOUVENIRS D'ENFANT SUR AMAZON MUSIC👇








    https://music.amazon.com/podcasts/93c2b3a8-1294-47f8-a3cb-11bf4e8035aa








     








    SUIVEZ MOI SUR FACEBOOK ici 👇








    https://www.facebook.com/cbenmaor








     








    SUIVEZ-MOI SUR INSTAGRAM ICI 👇








    https://www.instagram.com/catbenmaor/?hl=fr








     








    a bientôt 








    ❤️








     








     

    • 13 min
    JACQUES -"Mon adjudant m'a dit "T'as une perm de trois jours pour aller à Paris chercher ta guitare"

    JACQUES -"Mon adjudant m'a dit "T'as une perm de trois jours pour aller à Paris chercher ta guitare"

    C'est au début des années 1920 que ses parents, tous deux rescapés du génocide arménien, arrivent à Marseille. Puis ils montent s'installer en banlieue parisienne ou le père exercera le métier de tailleur.

    Jacques cadet des trois frères, naitra en aout 1930, à Bois colombes JACQUES c'est son prénom officiel, pour la mairie, car en réalité, tout le monde l'appelle par son prénom arménien, PUZANT, qui signifie "BYZANCE l’ancien nom de "Constantinople. 



    Quelques années d'insouciance, puis la guerre. Jacques a alors une dizaine d'années. 

    A la libération, il empruntera tranquillement le chemin tracé par son père, qui le mènera, tout comme ses deux frères, au métier de tailleur pour hommes, métier qu'il exercera toute sa vie. 

    Mais au delà de son métier, jacques a une passion , une vraie !!! la Musique… 



    Ce que jacques ne vous dit pas, modestie oblige, c'est qu'il a eu une carrière de musicien exemplaire. oui, figurez-vous que jacques est connu dans la communauté arménienne non seulement comme le loup blanc mais surtout, comme le "brassens arménien", excusez du peu. En parallèle de son métier de tailleur,Jacques n'aura de cesse de pratiquer la guitare, de chanter et de composer. comme il vous l'a dit, il parcourra le monde, et enchainera les galas et manfestions de la Communauté Arménienne. 

    -------

    A 92 Ans , Jacques vit à présent une retraite tranquille en banlieue parisienne, mais il lui arrive encore de chanter pour sa famille et ses petits enfants ! Chanter, c'est la vie 

    --------

    Merci Jacques, et merci également à mon ami Daniel, le fils de Jacques, qui a permis a cet épisode de voir le jour. oui, car pour la première fois depuis que j’ai lancé ce podcast, ce n’est pas moi qui mené l’interview, c’est Daniel, d’une main de maitre. 



    Voila, je vous embrasse, je vous souhaite une belle fin de semaine, on se retrouve le 

    mercredi 14 décembre, pour un nouveau portrait; notez ca dans vos petites tablettes, et abonnez-vous à SOUVENIRS D'ENFANT sur vote plateforme préférée, apple podcast, Spotify, deeper, amazon music… c’est , facile, rapide, et gratuit !!



     allez, salut  🙋‍♀️

    • 10 min

Avis

5,0 sur 5
362 notes

362 notes

dimitria74890 ,

Quel bonheur

Ces podcasts sont magnifiquement réalisés. Quelle émotion d’entendre ces souvenirs si présents ! Merci Catherine !

Calisra23mac ,

Magnifiques

Merci pour ces pastilles
De bonne humeur

bruno gilbert ,

dix ans

NICOLE MA MAMAN LE 11/5/45 reconnaît DANS LE MÉTRO SON PERE de 35 kg qui rentre de 6ans de captivité ce jour là ce fut son plus bel anniversaire celui de ses 10 ans MERCI BRUNO GILBERT ne en 58 ps Jean mon grand père maternel né en 1911 avait déjà passé 24 mois en chasseur alpin puis intégré dans les intervalles de la ligne Magiinot Au mortier il perdit l’audition d’un côté et malgré leur combat sans défaillance ils furent pris avec son bataillon à revers donc désarmé par l’armistice signé par Petain : envoyé en Stalag vers Stuttgart pour une usine de métallurgie par un train censé le ramener vers sa famille après démobilisation ! ESCLAVE DU REICH de 29 à 34 àns dans le Bade Wurtemberg …que les grands parents de sa femme Gilberte avait fuit en 1870 pour ne pas être sujet de l’Empire allemand sous le joug prussien ! C’est si peu dire que vous avez touché le cœur d’un homme de 64 à l’âge où l’on raconte l’histoire de son clan ou de sa tribu
La mienne est donc un mélange de Badois de la plaine du Rhin qui refusent de partir au service militaire allemand de Bismarck
et d’italiens qui ont choisi la France pour s’opposer à la botte mussolinienne …
Un siècle après : rien ne doit s’oublier !

Classement des podcasts dans Histoire

France Inter
RTL
Radio Classique
Europe 1
France Inter
France Inter

D’autres se sont aussi abonnés à…

Slate.fr
Louie Media
France Culture
Agathe Lecaron
France Inter
Binge Audio