172 episodes

« Venez et écoutez! » (Jn 1, 39 *avec une petite variation). Le Puits de Jacob est une communauté chrétienne nouvelle, Ignatienne et Charismatique. Ordonnée au relèvement de l’homme dans toutes ses dimensions, nous expérimentons que la rencontre personnelle de Jésus est transformante et libératrice, source de Joie, de paix et d’unité intérieure. Sur ce podcast vous trouverez des enseignements, méditations, témoignages issus de la spiritualité du Puits de Jacob. En particulier, vous trouverez une riche sélection d’homélies du P. Bernard Bastian, un prédicateur, de ceux qu’on peut difficilement lire ou écouter sans être touché en plein cœur. https://puitsdejacob.org

Les enseignements du Puits de Jacob puitsdejacob.org

    • Religion & Spirituality

« Venez et écoutez! » (Jn 1, 39 *avec une petite variation). Le Puits de Jacob est une communauté chrétienne nouvelle, Ignatienne et Charismatique. Ordonnée au relèvement de l’homme dans toutes ses dimensions, nous expérimentons que la rencontre personnelle de Jésus est transformante et libératrice, source de Joie, de paix et d’unité intérieure. Sur ce podcast vous trouverez des enseignements, méditations, témoignages issus de la spiritualité du Puits de Jacob. En particulier, vous trouverez une riche sélection d’homélies du P. Bernard Bastian, un prédicateur, de ceux qu’on peut difficilement lire ou écouter sans être touché en plein cœur. https://puitsdejacob.org

    Parcours "Va avec la Force que tu as" - Texte 2 - Le don de crainte

    Parcours "Va avec la Force que tu as" - Texte 2 - Le don de crainte

    Dans notre marche vers Pentecôte, méditons aujourd’hui avec le Pape François. C’est précisément dans l’expérience de nos limites que l’Esprit nous réconforte et nous fait percevoir que la seule chose importante est de nous laisser conduire entre les bras du Père.















    Voici une version audio du texte que vous trouverez ci-dessous :























    Le don de la crainte de Dieu ne signifie pas avoir peur de Dieu : nous savons bien que Dieu est Père, et qu’il nous aime et veut notre salut, et qu’il pardonne, toujours ; c’est pourquoi il n’y a aucune raison d’avoir peur de Lui !







    La crainte de Dieu, au contraire, est le don de l’Esprit qui nous rappelle combien nous sommes petits face à Dieu et à son amour et que notre bien réside dans l’abandon, avec humilité, avec respect et confiance, entre ses mains. Telle est la crainte de Dieu : l’abandon dans la bonté de notre Père qui nous aime tant.







    Lorsque l’Esprit Saint établit sa demeure dans notre cœur, il nous transmet réconfort et paix, et nous conduit à nous sentir tels que nous sommes, c’est-à-dire petits, avec cette attitude —tant recommandée par Jésus dans l’Évangile— de celui qui place toutes ses préoccupations et ses attentes en Dieu et se sent entouré et soutenu par sa chaleur et sa protection, précisément comme un enfant avec son papa !







    C’est ce que fait l’Esprit Saint dans nos cœurs : il nous fait sentir comme des enfants dans les bras de notre papa. Dans ce sens, alors, nous comprenons bien que la crainte de Dieu prend en nous la forme de la docilité, de la reconnaissance et de la louange, en emplissant notre cœur d’espérance. En effet, tant de fois, nous ne réussissons pas à saisir le dessein de Dieu, et nous nous apercevons que nous ne sommes pas capables de garantir pour nous-mêmes le bonheur et la vie éternelle. C’est précisément dans l’expérience de nos limites et de notre pauvreté, toutefois, que l’Esprit nous réconforte et nous fait percevoir que la seule chose importante est de nous laisser conduire par Jésus entre les bras de son Père.







    Voilà pourquoi nous avons tant besoin de ce don de l’Esprit Saint. La crainte de Dieu nous fait prendre conscience que tout vient de la grâce et que notre véritable force réside uniquement dans le fait de suivre le Seigneur Jésus et de laisser le Père déverser sur nous sa bonté et sa miséricorde. Ouvrir son cœur, afin que la bonté et la miséricorde de Dieu pénètrent en nous.







    C’est ce que fait l’Esprit Saint avec le don de la crainte de Dieu : il ouvre les cœurs. Un cœur ouvert afin que le pardon, la miséricorde, la bonté, les caresses du Père viennent à nous, car nous sommes ses fils infiniment aimés.







    Lorsque nous sommes envahis par la crainte de Dieu, alors nous sommes portés à suivre le Seigneur avec humilité, docilité et obéissance. Mais cela, non pas à travers une attitude résignée et passive, ou même de lamentation, mais avec l’émerveillement et la joie d’un fils qui se reconnaît servi et aimé par le Père. La crainte de Dieu, donc, ne fait pas de nous des chrétiens timides, soumis, mais engendre en nous courage et force ! C’est un don qui fait de nous des chrétiens convaincus, enthousiastes, qui ne sont pas soumis au Seigneur par peur, mais parce qu’ils sont émus et conquis par son amour ! Etre conquis par l’amour de Dieu !







    Et cela est une belle chose. Se laisser conquérir par cet amour de papa, qui nous aime tant, qui nous aime de tout son cœur.







    Pape François, Catéchèse du 11 juin 2014

    • 5 min
    Parcours "Va avec la Force que tu as" - Homélie 1 - P. Christophe Lamm: "Quelle est la place de l'Écriture dans notre vie de croyant ?"

    Parcours "Va avec la Force que tu as" - Homélie 1 - P. Christophe Lamm: "Quelle est la place de l'Écriture dans notre vie de croyant ?"

    Homélie du P. Christophe Lamm pour le Troisième Dimanche de Pâques (14 Avril 2024).







    L’Écriture devrait être pour nous une nourriture, parce que l’Écriture c’est le Christ. Si nous l’accueillons pour ce qu’elle est, elle peut nous transformer profondément.  Pour notre vie de chrétiens, avec l’Écriture, nous avons la source de l’Eucharistie et celle de la vie fraternelle. Qu’en faisons-nous ?          







    Textes : Ac 3, 13-15.17-19; 1 Jn 2, 1-5; Luc 24, 35-48 

    • 11 min
    Parcours "Va avec la Force que tu as" - Texte 1 - Tempête de Vie

    Parcours "Va avec la Force que tu as" - Texte 1 - Tempête de Vie

    Pour démarrer notre marche vers Pentecôte, méditons aujourd’hui avec Eloi Leclerc. « Faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau. » C’était facile à dire. Mais comment le réaliser ?















    Voici une version audio du texte que vous trouverez ci-dessous :























    Ézéchiel disait à ses compagnons d’exil, au nom de Yahvé : « Faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau. » C’était facile à dire. Mais comment le réaliser ? Et qu’est-ce qu’un cœur nouveau et un esprit nouveau ?







    Et maintenant voici que Yahvé lui-même prend l’initiative du renouvellement de sa créature. Il s’agit d’une métamorphose merveilleuse.







    Le cœur de pierre que nous portons tous en nous et auquel nous sommes si habitués que nous n’en mesurons plus la dureté, il l’enlèvera et il mettra à la place un cœur de chair. Car tel sera le cœur nouveau : un cœur de chair. Quant à l’esprit nouveau, ce sera l’Esprit de Yahvé lui-même au cœur de sa créature : « Je mettrai en vous mon Esprit. »







    Le plus étonnant, le plus merveilleux, dans ce renouvellement de l’homme, est que l’Esprit de Yahvé se trouve étroitement associé au cœur de chair. L’un ne va pas sans l’autre ; l’un est donné avec l’autre. L’expérience spirituelle la plus haute, la plus dépouillée, est aussi celle qui redonne à l’homme sa vraie profondeur charnelle. La participation de l’homme à l’Esprit de Dieu est liée à cet approfondissement qui lui fait retrouver, au plus intime de lui-même, les sources vives de la tendresse et de la communion. S’ouvrir à l’Esprit pathétique de Yahvé, c’est donc aussi naître à une humanité plénière et profonde. Quand un homme se laisse saisir par l’Esprit, celui-ci n’a de cesse que quand il ne l’ait pénétré et atteint jusque dans ses racines les plus obscures ; et là, il recrée « l’Eden de l’ancienne tendresse oubliée ».







    On sait trop combien la vie, avec ses luttes d’intérêts, avec ses ambitions, ses peurs et sa volonté de réussir et de dominer, peut durcir le cœur de l’homme et y accumuler d’agressivité et de ressentiment. Les puissances premières d’émerveillement et de communion sont vite étouffées. Et la pire dureté n’est pas celle des sentiments. C’est la dureté sèche, toute froide et métallique, de l’intelligence : la dureté d’une raison médiocre et abstraite, qui, au nom de la vérité, ignore tout sentiment. Le cœur de celui qui n’a pas de cœur, voilà la dureté de la pierre !







    Dieu sait quelle pierre l’homme peut ainsi porter en soi !  Une pierre sur laquelle les nappes profondes de l’âme sont ensevelies. Il faut que le rocher se brise pour que l’eau vive jaillisse à nouveau.







    Seul le « cœur brisé », qui s’est laissé dessaisir par l’Esprit de sa suffisance et de sa volonté de puissance, peut retrouver les sources cachées. Et c’est l’Esprit qui les lui fait découvrir.







    L’Esprit de Yahvé a besoin, pour naître en nous, de toutes les fibres de notre cœur. Cette part de nous-mêmes que nous avions cru détruite à jamais, il l’appelle à la vie une seconde fois. Avec elle nous renaissons ; nous sommes des créatures nouvelles, rendues à la communion avec tout ce qui est.







    Eloi Leclerc, « Le peuple de Dieu dans la nuit ».DDB Editions Franciscaines 2012































    Image: Auguste Rodin, La Main de Dieu (1902), Musée d’Orsay (Paris)

    • 4 min
    Parcours "Va avec la Force que tu as" - Homélie 1 - P. Bernard Bastian: "Notre mission : être dispensateurs de Miséricorde"

    Parcours "Va avec la Force que tu as" - Homélie 1 - P. Bernard Bastian: "Notre mission : être dispensateurs de Miséricorde"

    Homélie du P. Bernard Bastian pour le Dimanche de la Miséricorde (7 Avril 2024).







    Que serait le monde sans la miséricorde ? Jésus est l’incarnation de la miséricorde du Père. La paix, le Shalom de Jésus, c’est que nous sommes pardonnés, sauvés. L’Église n’a rien d’autre à faire que de mettre ce signe au coeur du monde.      







    Textes : Ac 14,32-35 ; 1 Jn 5, 1-6 ; Jn 20, 19-31

    • 12 min
    Jésus a traversé sa Passion en ne pensant qu'à rouvrir à tous l'accès au Père

    Jésus a traversé sa Passion en ne pensant qu'à rouvrir à tous l'accès au Père

    Homélie du P. Bernard Bastian pour le Dimanche des Rameaux (24 Mars 2024).







    C’est Dieu lui-même qui déchire le rideau du Temple du Ciel à la Terre. Jésus est mort en Fils, il a donné sa vie pour que nous ayons tous accès au Père.







    Textes : Is 50, 4-7 ; Ph 2, 6-11 ; Mc 14, à 15, 47

    • 9 min
    Où l'on comprend que croire en Jésus c'est franchir un abîme

    Où l'on comprend que croire en Jésus c'est franchir un abîme

    Homélie du P. Bernard Bastian prononcée le 2 Mars 2024, pendant la retraite « Alimentation et Vie Spirituelle ».







    Avec l’évangile que nous commentons aujourd’hui (Jn 6, 24-35), on arrive à un moment crucial de la Révélation. Qu’est-ce qui pourrait être supérieur à la manne que le peuple a reçu au désert ? Aux rites de la religion reçue par les dix Paroles données à Moïse ? Jésus qui vient se livrer lui-même, qui appelle à croire plutôt qu’à faire, pour entrer dans la vie éternelle qui est de connaître le Père.







    Textes : Is 55, 1-3 ; Jn 6, 24-35

    • 12 min

Top Podcasts In Religion & Spirituality

The Bible in a Year (with Fr. Mike Schmitz)
Ascension
The Bible Recap
Tara-Leigh Cobble
Girls Gone Bible
Girls Gone Bible
Standard of Truth
Dr. Gerrit Dirkmaat
Curiously Kaitlyn
Kaitlyn Schiess
BibleProject
BibleProject Podcast