12 episodes

Partout dans le monde, des femmes font avancer nos connaissances communes et décryptent des enjeux qui nous concernent tous·tes. Dans tous les domaines, elles nourrissent la pensée et mettent en pratique leurs idées. 
L’heure des éclaireuses veut susciter la rencontre de ces femmes, créer des complicités, confronter et partager leurs regards. Pour prolonger en sons la rencontre que vous ferez avec elles dans les pages d’axelle.  
L’heure des éclaireuses est un podcast produit par axelle magazine (http://www.axellemag.be) et réalisé par une équipe de journalistes. 
L’illustration de la série est signée Candela Sierra (https://candelasierra.com/).  
Suivez-nous sur Facebook (https://www.facebook.com/axellemagazine) ou Instagram (https://www.instagram.com/axellemagazine/) !

L'heure des éclaireuses L'heure des éclaireuses

    • Society & Culture

Partout dans le monde, des femmes font avancer nos connaissances communes et décryptent des enjeux qui nous concernent tous·tes. Dans tous les domaines, elles nourrissent la pensée et mettent en pratique leurs idées. 
L’heure des éclaireuses veut susciter la rencontre de ces femmes, créer des complicités, confronter et partager leurs regards. Pour prolonger en sons la rencontre que vous ferez avec elles dans les pages d’axelle.  
L’heure des éclaireuses est un podcast produit par axelle magazine (http://www.axellemag.be) et réalisé par une équipe de journalistes. 
L’illustration de la série est signée Candela Sierra (https://candelasierra.com/).  
Suivez-nous sur Facebook (https://www.facebook.com/axellemagazine) ou Instagram (https://www.instagram.com/axellemagazine/) !

    Femmes à l’ère des réseaux sociaux

    Femmes à l’ère des réseaux sociaux

    "Faut-il rester dans ces réseaux, marqués par le capitalisme et le patriarcat, mais pour tout de même occuper ces espaces ? Ou est -e qu'il s'agit de créer de nouveaux espaces avec des nouvelles règles ?"
     
    Début 2023, 9,44 millions de Belges utilisaient au moins un réseau social. Soit 80,9 % de la population, dont 50,8 % de femmes et 49,2 % d’hommes. Une réalité sociale de masse, qui nous concerne toutes. Des plus jeunes, nées pendant l’ère des réseaux sociaux, aux plus âgées : les Belges de + de 65 ans sont désormais 73 % à utiliser Internet.
    Au-delà du "lien" évident que toutes ces plateformes représentent – moyen de communication dans une famille, avec ses ami·es, collègues, relations avec les institutions, etc. –, comme tous les outils, elles ont des limites... et quelques cadavres dans leurs placards. Le dossier de notre numéro de janvier-février 2024 s’intéresse donc aux luttes féministes sur les réseaux sociaux, mais aussi de réfléchir à l’impact de ces réseaux sur la démocratie plus généralement.
    Pour ce dossier, notre grand entretien réunit deux éclaireuses belges aguerries des réseaux :
    • Laurence Rosier, professeure de linguistique et autrice de nombreux livres dont De l’insulte… aux femmes (2018) et Cohabitante l’égale (voir notre n° 255) – relire aussi son interview dans notre n° 231 autour de l’écriture inclusive.
    • et Barbara Dupont, doctorante en communication et créatrice de la page Instagram D’Où ?, qui présente sa démarche comme telle : "C’est du délestage de coups de gueule au gré d’interactions sexistes. Parce que sentir, exprimer et informer sa colère, c’est politique as f**k."
    Un échange à bâtons rompus sur les enjeux des réseaux sociaux et leurs liens avec la démocratie à l’heure où les mouvements conservateurs de tous bords reprennent du terrain sur les luttes féministes.
     
    Réalisation, prise de son, montage : Maïté Warland. Générique : Time Sick Rap / Trap Beat / Hard Hip Hop Rap Instrumental 2019 (prod. Kyu Tracks).  Visuel de l’épisode : Malijo. Visuel de la série : Candela Sierra.

    🎧 Retrouvez tous nos podcasts sur :  
    👉 www.axellemag.be/les-podcasts  
    🔥 Soutenez notre média indépendant d'information générale féministe :  
    👉 www.axellemag.be  
    💜 Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :  
    👉 Instagram : www.instagram.com/axellemagazine   
    👉 Facebook : www.facebook.com/axellemagazine    

    • 33 min
    Petite enfance, grande urgence

    Petite enfance, grande urgence

     "Est-ce que des professionnelles de la petite enfance doivent être taillables et corvéables à merci pour que d’autres femmes soient taillables et corvéables à merci ?" 

      

    Criant manque de places, subventionnées ou non, pénurie de personnel, formation insuffisante, abandon des mères, dont les plus précaires… À la croisée des domaines – éducation, santé, travail –, de problématiques sociales et économiques, à l’intersection des sphères privée et professionnelle, l’accueil de la petite enfance, très majoritairement féminin, concentre pas mal d’enjeux féministes. En crise, le secteur reste peu valorisé et parent pauvre des investissements publics. Pour explorer les dynamiques à l’œuvre et leurs impacts concrets sur la vie des mères et des femmes, nous avons accueilli deux éclaireuses : 

    • Anne Teheux, responsable (tout juste retraitée) de la FSMI, Fédération des services maternels
    et infantiles de Vie Féminine 

    • Joëlle Mottint, chercheuse et formatrice pour le RIEPP (Recherche et Innovation Enfants-Parents-Professionnel·le·s), association active dans le secteur de l’accueil de l’enfant. 

      

    Réalisation, prise de son : Véronique Laurent. Montage : Manon Legrand. Générique : Time Sick Rap / Trap Beat / Hard Hip Hop Rap Instrumental 2019 (prod. Kyu Tracks).  Visuel de l’épisode : Delphine Panique. Visuel de la série : Candela Sierra. 

      

    Retrouvez l’article issu de cet entretien dans notre numéro de septembre-octobre 2023 et sur notre site // "L’accueil de l’enfance, l’affaire de tout le monde"  

      

    À écouter aussi : notre série "Comment j’ai retrouvé ma mère", réalisée par Juliette Mogenet et Audrey Lise Mallet. Neuf épisodes pour questionner de multiples aspects de maternité et
    dresser des pistes de solution pour tous·tes. L’épisode 2 en particulier, "Qui prend soin de celles qui prennent soin ?", approfondit la théorie du Care et questionne les métiers du soin. Qui garde nos enfants, et dans quelles conditions ? Pourquoi le travail de soin est-il si peu valorisé, mal payé – voire pas payé du tout ? À qui profite ce système ? 



     🎧 Retrouvez tous nos podcasts sur   

    👉 www.axellemag.be/les-podcasts  

    🔥 Soutenez notre média indépendant d'information générale féministe :   

    👉 www.axellemag.be  

    💜 Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

    👉 Instagram : www.instagram.com/axellemagazine  

    👉 Facebook : www.facebook.com/axellemagazine   

    • 51 min
    Manger ou être mangée

    Manger ou être mangée

    En voilà une drôle de question ! Peut-on vraiment choisir entre le verbe "manger", actif, et sa forme passive, "être mangée" ? Dans l’épisode de L’heure des éclaireuses qui accompagne le dossier de notre n° 253 (juillet-août 2023), on trouve à la fois la joie et la souffrance de manger : manger pour vivre et survivre, manger pour combler, refuser de manger. Et manger pour partager, pour transmettre, pour le plaisir, pour prendre soin de soi, des autres, de la terre. Le revers de l’assiette, c’est "être mangée". Notamment par le système capitaliste, à travers la valorisation d’idéaux féminins inatteignables ou encore via l’exploitation des travailleurs/euses agricoles, dévore les corps et les âmes. Et lorsque la nourriture se fait plus rare, ce sont les femmes qui se privent… 

    Mais on peut y résister. En se faisant ogresses, et en écoutant cet épisode avec appétit. 

    Pour ne faire qu’une bouchée de cette vaste question, nous avons accueilli deux éclaireuses : 

    • Anne Boulord, manager dans l’horeca et féministe. 

    • Judith Dereau, pédopsychiatre et spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire.



    Réalisation, prise de son, montage : Camille Wernaers. Cette émission a été enregistrée en mars 2023 à Radio Campus à l’Université Libre de Bruxelles (merci !). Générique : Time Sick Rap / Trap Beat / Hard Hip Hop Rap Instrumental 2019 (prod. Kyu Tracks). Musique : Les femmes à la cuisine, de Nawel Dombrowsky. Visuel de la série : Candela Sierra.



    🎧 Retrouvez tous nos podcasts sur :  

    👉 www.axellemag.be/les-podcasts 

    🔥 Soutenez notre média indépendant d'information générale féministe :  

    👉 www.axellemag.be 

    💜 Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :  

    👉 Instagram : www.instagram.com/axellemagazine 

    👉 Facebook : www.facebook.com/axellemagazine 

    • 37 min
    L'argent des femmes, l'or de l'autonomie

    L'argent des femmes, l'or de l'autonomie

    « Si on veut une vraie autonomie, il faut que les femmes puissent faire des choix sans se poser la question de ce qu’elles vont faire des enfants. »

     

    Un salaire correct, avec des horaires choisis. Un revenu de remplacement viable, calculé justement. Une pension digne et suffisante. La possibilité de quitter une relation toxique sans peur de galérer financièrement. La prise en compte de la situation de monoparentalité au niveau de la collectivité. Le choix d’habiter avec d’autres sans perdre des droits sociaux. Choisir, tout simplement, sa vie… 



    Dans cet épisode, nous abordons tous ces sujets pour tenter de tracer les contours de la situation économique des femmes aujourd’hui. Nous replongeons aussi dans l’histoire pour comprendre comment, en Belgique, l’autonomisation économique des femmes s’est dessinée au fil des années, des crises et des économies budgétaires. 

     

    Nos éclaireuses sont : 

    • Marie-Thérèse Coenen, historienne, ex-directrice du Centre d'Animation et de Recherche en Histoire Ouvrière et Populaire (CARHOP) ;

    • Myriam Delmée, présidente du SETCa (syndicat socialiste des employé·es, technicien·nes et cadres). 

     

    Selon elles, le travail à mener est encore immense, et elles mettent en lumière plusieurs chemins prioritaires. 

     

    Émission enregistrée en mars 2023 à Radio Campus (ULB), merci !

    Réalisation, prise de son, montage : Maïté Warland. 

    Générique : Time Sick Rap / Trap Beat / Hard Hip Hop Rap Instrumental 2019 (prod. Kyu Tracks). 

    Visuel de l’épisode : Jeanne Juliette Léveillé. 

    Visuel de la série : Candela Sierra. 

    Épisode exceptionnellement réalisé avec le soutien de l’Institut pour l’Égalité des Femmes et des Hommes dans le cadre de l’appel à projets « Tant qu’il le faudra ».



    🎧 Retrouvez tous nos podcasts sur :  

    👉 www.axellemag.be/les-podcasts 

    🔥 Soutenez notre média indépendant d'information générale féministe :  

    👉 www.axellemag.be 

    💜 Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :  

    👉 Instagram : www.instagram.com/axellemagazine 

    👉 Facebook : www.facebook.com/axellemagazine 

    • 34 min
    Les amours obliques

    Les amours obliques

    Ce qu’on vous propose dans cet épisode de L’heure des éclaireuses, c’est un voyage sans destination ni fin, celui d’une vie, en marge de l’autoroute toute tracée des assignations hétéronormées de l’amour. Une épopée qui n’aura pas pour protagonistes Ève et Adam, mais des Lilith, du nom de ce personnage mythique, déesse mésopotamienne présentée comme la première femme d’Adam et née de la même argile, qui échappera à son autorité pour vivre sa vie comme elle l’entend. Un long bal durant lequel le prince ou la princesse ne viendra pas. Mais ce sera karaoké au château pour tout le monde. 



    Nous allons donc prendre la tangente par rapport à la ligne droite de l’ordre dominant, qui peut rendre l’amour de soi et des autres difficile, voire impossible. À bord de cette traversée, sur fleuve tranquille ou mer agitée, nous avons pour équipage : 

    • Axelle et Laila, cogérantes de The Crazy Circle, bar lesbien, féministe et queer situé à Bruxelles ;

    • Marie Darah, slameureuse, artiste multidisciplinaire de genre fluide ; 

    • Marie Vermeiren, qui évolue dans le milieu artistique et du cinéma et participe à la visibilisation des femmes réalisatrices (via le festival Elles Tournent). 

    Des arpenteuses d’autres amours heureuses. 

     

    Émission enregistrée le 4 janvier 2023 au The Crazy Circle. 

    Réalisation, prise de son, montage : Manon Legrand. 

    Extraits musicaux : Let it go, Idina Menzel, extrait de La Reine des neiges, © Disney, 2013. Float, Janelle Monae 2023. Freed from desire, Gala 1997. Extrait de la bande-annonce de Olivia, un film de Jacqueline Audry, 1951. Générique : Time Sick Rap / Trap Beat / Hard Hip Hop Rap Instrumental 2019 (prod. Kyu Tracks). 

    Visuel de l’épisode : Jeanne Saboureault. 

    Visuel de la série : Candela Sierra. 



    🎧 Retrouvez tous nos podcasts sur :  

    👉 www.axellemag.be/les-podcasts 

    🔥 Soutenez notre média indépendant d'information générale féministe :  

    👉 www.axellemag.be 

    💜 Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :  

    👉 Instagram : www.instagram.com/axellemagazine 

    👉 Facebook : www.facebook.com/axellemagazine 

    • 51 min
    Pourquoi un journalisme féministe aujourd’hui ?

    Pourquoi un journalisme féministe aujourd’hui ?

    « Plus un sujet nous touche, plus on s’appuie sur la déontologie journalistique pour faire un travail encore plus rigoureux. Parce que ce sujet mérite un traitement journalistique de qualité. »



    Pourquoi un journalisme féministe aujourd’hui ? La question peut nous sembler évidente à nous, journalistes et lectrices d’axelle. Si vous lisez régulièrement nos pages, en effet, il est probable que vous cherchiez, chez nous, des informations habituellement manquantes sur les réalités des femmes aujourd’hui, en particulier des femmes touchées par des violences, des discriminations, différentes formes de précarité. 



    Pourtant, pour nous-mêmes et pour la société, il faut rappeler la nécessité d’une approche féministe dans le journalisme. À l’heure où les rédactions connaissent de nombreuses difficultés – tensions financières, manque de confiance du public, attaques politiques… –, et parce que nous fêtons nos 25 ans, faisons un arrêt sur les enjeux démocratiques que porte un journalisme féministe. 

     

    Pour en discuter avec la journaliste Maïté Warland, les trois éclaireuses de cet épisode sont :

    • Salwa Boujour, journaliste, notamment à axelle, et cofondatrice de Media and Diversity in Action.

    • Lise Ménalque, chercheuse et assistante à l’ULB, spécialiste des réalités des femmes journalistes ;

    • Sabine Panet, journaliste et rédactrice en chef de notre magazine féministe axelle. 

    Un entretien à compléter avec la lecture du focus spécial « journalisme féministe » sur notre site ! 

    Propos recueillis par Maïté Warland. Réalisation et interview : Maïté Warland. Montage : Maïté Warland. Cet entretien a été enregistré au mois de décembre 2022 dans les locaux de Radio Campus à Bruxelles. Merci à l’équipe ! Visuel : Candela Sierra. 



    🎧 Retrouvez tous nos podcasts sur :  

    👉 www.axellemag.be/les-podcasts 

    🔥 Soutenez notre média indépendant d'information générale féministe :  

    👉 www.axellemag.be 

    💜 Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :  

    👉 Instagram : www.instagram.com/axellemagazine 

    👉 Facebook : www.facebook.com/axellemagazine 

    • 41 min

Top Podcasts In Society & Culture

iHeartPodcasts
This American Life
Nick Viall
New York Times Opinion
Spotify Studios
Vox Media Podcast Network