12 episodes

Chaque semaine Bertrand Godin nous parle de sport automobile. De la Formule E, à la Formule 1 en passant par le Nascar et le Rallycross, Godin fait découvrir les multiples facettes de la course automobile et des sports motorisés en général aux auditeurs. Un invité par épisode se greffera à Godin pour parler de course, de vitesse et de passion.

Plein Mon casque Bertrand Godin

    • Sports

Chaque semaine Bertrand Godin nous parle de sport automobile. De la Formule E, à la Formule 1 en passant par le Nascar et le Rallycross, Godin fait découvrir les multiples facettes de la course automobile et des sports motorisés en général aux auditeurs. Un invité par épisode se greffera à Godin pour parler de course, de vitesse et de passion.

    L'Univers de David Saint-Jacques

    L'Univers de David Saint-Jacques

    Notre invité a été co-pilote de la mission spatiale Soyouz 11 et il a séjournée 204 jours dans l’espace, le plus long séjour d'un Canadien dans l'espace.  Sa mission scientifique spatiale lui a permis de voir la Terre vue de l’Univers.
    Son séjour dans l’espace lui a permis de voir l’humanité et la technologie d’une autre façon.  On parlera de sa préparation qui est comparable celle d’un pilote automobile.  On parlera aussi de vitesses, de force G et des risques engendrés tout en faisant le parallèle entre le sport automobile et le métier d’astronaute.  
    Astrophysicien, médecin et ingénieur, il nous parle avec confiance de la science, de sport et de préparation.
    J’ai la chance de parler avec le québécois, qui d’après moi,  a été le plus rapide, le plus haut et le plus loin,  l’astronaute David Saint-Jacques.
    FAITES UNE CONTRIBUTION VOLONTAIRE https://bit.ly/3F0XWB9 
    Support the show

    • 34 min
    Par passion pour le geste sportif, quel qu’il soit avec Philippe Crépeau

    Par passion pour le geste sportif, quel qu’il soit avec Philippe Crépeau

    Titulaire d’une mineure en sciences de la communication, notre invité cette semaine est journaliste à Radio-Canada depuis 1988. 
    Il a choisi le Service des sports par passion pour le geste sportif, quel qu’il soit. Son domaine d’expertise est la course automobile. 
    Il a couvert plusieurs fois les Jeux olympiques depuis 1996, notamment à titre de descripteur du bobsleigh, de la luge, du skeleton, du judo et du ski alpin.
    Il a fait partie de la 1re équipe de la radio étudiante CISM à l’automne 1985, avec June McCabe, Pierre-Louis Smith et Patrice Roy, un souvenir très marquant pour lui!
    Avec ces complices, ils ont ouvert l’antenne tous les 3 le 7 octobre 1985, à 12 h, avec un petit mot de Pierre-Louis et de Patrice, suivi de leur 1er bulletin de nouvelles qu’il a eu le privilège de présenter. Il passait ses journées à CISM plutôt qu’au département (entre ses cours, bien sûr). Pendant 2 ans, il a écrit et présenté les nouvelles avec 2 bulletins par jour, matin et midi.  
    J’ai la chance de discuter avec le passionnant journaliste sportif, Philippe Crépeau.

    🙏FAITES UNE CONTRIBUTION VOLONTAIRE ➡ https://bit.ly/3F0XWB9 
    Support the show

    • 54 min
    Dans l'oeil de Bernard Brault

    Dans l'oeil de Bernard Brault

    La vitesse est l’élément clé du sport automobile. On recherche tous une voiture compétitive qui aura une vitesse de pointe aussi rapide que celle de la lumière.
    Les photographes vivent souvent ce déclic dans l’œil de leur appareil et doivent être rapides comme l’éclair pour attraper le cliché unique, celui qui mettra en valeur son sujet et qui sera criant de vérité dans le message qu’il dégage.
    Pour prendre un cliché parfait, les photographes spécialisés en sport ont besoin deux choses. Ils ont besoin d’un œil expérimenté et d’un très bon instinct pour appuyer sur le déclencheur juste au bon moment.  Le photojournalisme sportif représente sans contredit la discipline reine de la photographie. Capter une émotion et raconter toute une histoire au moyen d’un seul clic s’apparente à de l’art à l’état pur. 
    Les clichés de sports motorisés représentent par ailleurs un défi supplémentaire, car l’aspect dynamique complique les choses. Immortaliser au bon moment la tentative de dépassement d’un pilote qui essaie de contrôler sa voiture sur la piste malgré la présence d’un adversaire féroce qui défend sa place, c’est une prouesse presque aussi impressionnante que le geste sportif lui-même.
    Il faut peut-être un peu de chance pour réussir une photo parfaite en sport automobile, mais la chance ne fait pas tout. On doit aussi savoir appuyer au bon moment sur le déclencheur et ça, c’est une question de feeling! Il faut être capable de capter l’action en mettant l’accent à la fois sur le mouvement et sur les émotions.  D’autres aspects, comme le positionnement et l’angle de vue, jouent aussi un rôle significatif. Évidemment, d’abord et avant tout, il est important de bien connaître les spécificités du sport motorisé.   
    Notre invité, cette semaine, comprend très bien le sport automobile et a appris à être extrêmement réactif. Il sait qu’il doit rester concentré à 100 pour cent sur ce qui se passe sur la piste. 
    Depuis 1978, notre invité n’a raté aucun Grand Prix du Canada.  Appareil photo à son cou, il a eu la chance de rencontrer de grands pilotes comme Gilles Villeneuve, Ayrton Senna, Michael Schummchaer, Lewis Hamilton, Jacques Villeneuve et j’en passe!
    J’ai la chance de parler du métier de photographe sportif et de Grand Prix avec l’incontournable Bernard Brault.
    FAITES UNE CONTRIBUTION VOLONTAIRE https://bit.ly/3F0XWB9 
    Support the show

    • 29 min
    Quand santé, sécurité et passion riment avec course automobile avec le Docteur Jacques Bouchard

    Quand santé, sécurité et passion riment avec course automobile avec le Docteur Jacques Bouchard

    La sécurité et la préparation médicale sont deux facteurs clés dans l’organisation d'un championnat de course automobile pour assurer la durabilité de l’événement. 
    Pour veiller à la sécurité maximale des coureurs automobiles et du grand public, l'équipe qui est en place sur le circuit est prête à intervenir à tout moment, que ce soit à l'hôpital de piste, dans la zone des puits, dans les véhicules d'intervention rapide ou dans les ambulances.
    Si un accident se produit, c’est l’hôpital de piste qui accueille aussitôt le blessé pour le  réanimer, établir un diagnostic d’urgence et, si sa condition l’exige, pratiquer les interventions nécessaires. Pendant ce temps, à l’hôpital, les membres du personnel de l’urgence peuvent suivre à distance et en temps réel, au moyen de la télémédecine, toutes les manœuvres qui sont effectuées par l'équipe de l’hôpital de piste. Ils disposent donc des données précises sur l'état du blessé avant même son arrivée à l'hôpital.  
    Notre invité a été directeur de l'équipe médicale de Formule 1 pour le Grand Prix du Canada à Montréal depuis sa création en 1978. Dès 1979, le Dr Bouchard a assumé le rôle de médecin en chef de l'événement.
    Il a joué un rôle important dans l'amélioration des soins de santé au sein des épreuves de sport automobile au Canada, et partout dans le monde, grâce à sa participation à la commission médicale de la Fédération internationale de l'automobile. Actuellement, 75 personnes travaillent sous sa gouverne, toutes de manière bénévole. 
    J’ai la chance de parler de santé et de sécurité avec le médecin chef de piste du Grand Prix du Canada, le Docteur Jacques Bouchard.
    Support the show

    • 29 min
    Les belles années de la filière Player’s de Claude Bourbonnais

    Les belles années de la filière Player’s de Claude Bourbonnais

    Les intervenants québécois du milieu de la course automobile étaient unanimes, en 2003, lorsque l'écurie Player's a présenté sa dernière course au Canada. Ils savaient qu’un immense vide allait se créer et qu’il serait difficile à combler pour la relève canadienne des pilotes d'ici.  Et ils avaient raison.  Depuis le départ de la filière, l’étoile du sport automobile ne brille plus autant, ni au Québec, ni au Canada. 
    On se souviendra que la filière Player's est disparue il y a presque deux décennies, après l'application stricte de la loi fédérale sur la commandite des compagnies de tabac. J’ai eu la chance de profiter de ce programme de développement auprès des Patrick Carpentier et Jacques Villeneuve. J’ai aussi vécu la perte de mon volant un peu avant la fin du programme, ce qui a été un dur coup pour moi. Il m’a fallu presque 10 ans à m’en remettre mentalement.
     À cette époque, lorsqu’un commanditaire comme Player's était impliqué dans le sport, ca aidait énormément les pilotes d’ici à gravir les échelons. C’était des années fastes pour le sport, et j’en sais quelque chose.  Depuis, malheureusement, il n'existe plus rien pour aider les jeunes pilotes qui ont soif de faire leur place et de progresser dans les diverses séries.
    Depuis 1983, notre invité est une figure importante du sport automobile. Il a été champion du Québec de F-125 en 1984 et champion canadien en 1988 et 1989 avec douze victoires. En 1993, il est revenu en piste en Formule Atlantique en signant sept victoires pour terminer 2e au championnat, derrière David Empringham et devant son coéquipier Jacques Villeneuve. Il a également signé une belle victoire en Indy Lights à Vancouver en 1996.
    J’ai la chance de parler des belles années de la filière Player’s et de l’avenir du sport automobile au Canada avec nul autre que le pilote automobile et instructeur Claude Bourbonnais.

    FAITES UNE CONTRIBUTION VOLONTAIRE https://bit.ly/3F0XWB9
    Support the show

    • 44 min
    L'héritage de Kuno Wittmer

    L'héritage de Kuno Wittmer

    Issu d'une famille de pilotes automobiles, mon invité a hérité de sa passion pour la course de son père et de son grand-père.  Après avoir acquis de l’expérience en karting, il a été diplômé de la Jim Russell Racing School en 1998, il a été nommé recrue de l'année au Championnat canadien de Formule Ford 1999, et il a remporté sa première course professionnelle au North American Street Stock Championship à l’âge de 16 ans.
    En 2009, le pilote montréalais s’est joint au programme de course Chrysler à titre de pilote de course et de responsable du développement automobile.  Depuis lors, il a participé et remporté des courses et des séries en Amérique du Nord et en Europe, avant de devenir un membre clé de l'équipe SRT Motorsports participant à l'American Le Mans Series 2013 (ALMS) et au nouveau TUDOR United SportsCar Championship en 2014. 
    Lors de l’édition 2013 de l’événement « Les 24 Heures du Mans », qui est disputé à grande vitesse sur une piste de 13,6 km, il s'est immédiatement senti chez lui et a roulé un peu moins de 12 heures pendant la course, un exploit très rare. 
    Notre invité, cette semaine, a bûché fort pour vivre de sa passion.  À 39 ans, il aime toujours autant relever les défis qu’on lui propose.  Cette année, d’ailleurs, il relève le défi de courir en prototype LMP3.
    J’ai la chance de discuter avec le très inspirant coureur automobile, Kuno Wittmer.
    Support the show

    • 44 min

Top Podcasts In Sports

Barstool Sports
Dan Le Batard, Stugotz
Wave Sports + Entertainment
iHeartPodcasts and The Volume
Tenderfoot TV and Audacy
The Ringer