37 min

#22 - LIVE VIVATECH - L'innovation au service de demain. Sparknews - Startup For Kids - Guiti News IMPACT POSITIF - les solutions existent

    • Entreprenariat

Note introductive - contrairement aux autres épisodes, cet épisode a été tourné en direct, au cœur d'un salon professionnel, et en public. Nous sommes conscients que la qualité du son n'est pas exactement celle que vous connaissez sur nos précédents épisodes, et nous en excusons. Nous espérons que l'épisode vous plaira, malgré ses défauts sonores inhérents à l'exercice. Bonne écoute !
--
Vivatech, ces 13 000 start-ups, ses têtes d’affiche de la Silicon Valley et d’ailleurs, ses ministres qui arpentent les allées, ses intervenants de haut-vol. Ca vrombit partout, les stands sont rutilants et l’énergie est omniprésente. L’innovation aussi. Mais quelle innovation ? Quelle technologie ? Pour aller où et pour faire quoi ? Cette année, on a senti un petit quelque chose en plus, une envie de sens, une envie d’aller au-delà de la technologie-gadget et de l’utiliser au service de l’homme et de la planète… Pour preuve, cette « Better Life Avenue » plantée en plein salon et qui était notamment bordée de quelques « green-tech », ces entreprises de l’économie circulaire.
Pour la 4ème année consécutive, Sparknews a élaboré son parcours du « Positive Impact » dans les allées de Vivatech. Pendant trois jours, ils emmènent les entreprises à la découverte de ces start-ups qui ont un impact positif sur la société et l’environnement. On les a donc tout naturellement invité sur le podcast pour qu’ils nous parlent de cet engouement pour la « Tech for Good » et ce que cela sous-tend précisément. Aux côtés de Sparknews et de sa directrice générale, Sandra de Baillancourt, deux autres start-ups : Guiti News et Start-up for Kids.
Guiti NEWS (voir le site) a été exposé sur le Média Lab de TF1. Il s’agit d’un média en ligne indépendant, créé notamment par un journaliste réfugié afghan, et qui fait travailler en binôme des journalistes français et réfugiés. Ils se définissent eux-mêmes comme un média « franco-réfugié ». Objectif : croiser les regards, parler de l’immigration différemment, lutter contre les préjugés et surtout ré-humaniser ces sujets.
Quant à Start-up For Kids, le projet est porté par la flamboyante Sharon Sofer. Elle nous raconte que c’est sur un échec qu’elle a construit sa start-up aujourd’hui au succès grandissant. Elle organise des mini-Vivatech afin d’initier les enfants aux métiers de la technologie et de la science. Objectif : faire par soi-même, devenir acteur de son apprentissage, apprendre en s’amusant. Et ça marche, des dizaines de milliers d’enfants ont déjà mordu à l’hameçon, ainsi que leurs parents et enseignants.
Des start-ups à impact comme celles-là, Vivatech en a recensé 200. D’accord, ce n’est pas grand chose par rapport au volume total des start-ups et grands groupes exposés mais c’est un beau début. Nous, chez Impact Positif, c’est d’elles qu’on a choisi de parler. Vous nous aidez en relayant le podcast ? 

Note introductive - contrairement aux autres épisodes, cet épisode a été tourné en direct, au cœur d'un salon professionnel, et en public. Nous sommes conscients que la qualité du son n'est pas exactement celle que vous connaissez sur nos précédents épisodes, et nous en excusons. Nous espérons que l'épisode vous plaira, malgré ses défauts sonores inhérents à l'exercice. Bonne écoute !
--
Vivatech, ces 13 000 start-ups, ses têtes d’affiche de la Silicon Valley et d’ailleurs, ses ministres qui arpentent les allées, ses intervenants de haut-vol. Ca vrombit partout, les stands sont rutilants et l’énergie est omniprésente. L’innovation aussi. Mais quelle innovation ? Quelle technologie ? Pour aller où et pour faire quoi ? Cette année, on a senti un petit quelque chose en plus, une envie de sens, une envie d’aller au-delà de la technologie-gadget et de l’utiliser au service de l’homme et de la planète… Pour preuve, cette « Better Life Avenue » plantée en plein salon et qui était notamment bordée de quelques « green-tech », ces entreprises de l’économie circulaire.
Pour la 4ème année consécutive, Sparknews a élaboré son parcours du « Positive Impact » dans les allées de Vivatech. Pendant trois jours, ils emmènent les entreprises à la découverte de ces start-ups qui ont un impact positif sur la société et l’environnement. On les a donc tout naturellement invité sur le podcast pour qu’ils nous parlent de cet engouement pour la « Tech for Good » et ce que cela sous-tend précisément. Aux côtés de Sparknews et de sa directrice générale, Sandra de Baillancourt, deux autres start-ups : Guiti News et Start-up for Kids.
Guiti NEWS (voir le site) a été exposé sur le Média Lab de TF1. Il s’agit d’un média en ligne indépendant, créé notamment par un journaliste réfugié afghan, et qui fait travailler en binôme des journalistes français et réfugiés. Ils se définissent eux-mêmes comme un média « franco-réfugié ». Objectif : croiser les regards, parler de l’immigration différemment, lutter contre les préjugés et surtout ré-humaniser ces sujets.
Quant à Start-up For Kids, le projet est porté par la flamboyante Sharon Sofer. Elle nous raconte que c’est sur un échec qu’elle a construit sa start-up aujourd’hui au succès grandissant. Elle organise des mini-Vivatech afin d’initier les enfants aux métiers de la technologie et de la science. Objectif : faire par soi-même, devenir acteur de son apprentissage, apprendre en s’amusant. Et ça marche, des dizaines de milliers d’enfants ont déjà mordu à l’hameçon, ainsi que leurs parents et enseignants.
Des start-ups à impact comme celles-là, Vivatech en a recensé 200. D’accord, ce n’est pas grand chose par rapport au volume total des start-ups et grands groupes exposés mais c’est un beau début. Nous, chez Impact Positif, c’est d’elles qu’on a choisi de parler. Vous nous aidez en relayant le podcast ? 

37 min

Classement des podcasts dans Entreprenariat