22 épisodes

Analyses politiques et géopolitiques sur le monde qui nous entoure
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Chroniques (géo)politiques Chroniques (géo)politiques

    • Actualités

Analyses politiques et géopolitiques sur le monde qui nous entoure
Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    Nouveau Front Populaire, Nouveau Front Populiste

    Nouveau Front Populaire, Nouveau Front Populiste

    20 juin 2024 - Interview de Me Oudy Bloch - OJE / RadioJ
     
    Un Nouveau Front Populaire s’est constitué autour de l’extrême-gauche pour faire barrage au Rassemblement National lors des législatives à venir. Le Parti Socialiste l’a rejoint en dépit des nombreux dérapages de LFI pendant la campagne pour les élections européennes.
     
    C’est l’occasion de rappeler que la gauche n’a jamais été immunisée contre l’antisémitisme.
     
    De Proudhon à Rassinier, de Jaurès à Thorez, en passant par Déat et Doriot, la gauche a aussi su produire des antisémites, et parmi les pires.
     
    La violence de la campagne électorale pour les européennes focalisée sur Gaza, le parti pris grossièrement anti-israélien, la présentation du Hamas comme un mouvement de résistance, la participation à des manifestations appelant à la destruction d’Israël, la vision d’un antisémitisme « résiduel » quand les actes anti-juifs explosent, l’accueil à sa descente d’avion en France de Salah Hamouri (condamné pour terrorisme en Israël), la présentation des Juifs comme le peuple déicide ne sont que quelques illustrations de l’antisémitisme et de l’antisionisme (qui ne font qu’un) qui se sont ancrés et banalisés à gauche.
     
    Il faut savoir poser les mots sur les maux de notre société : le Nouveau Front Populaire est un Nouveau Front Populiste.

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 4 min
    Israël - Hamas : la faute juridique et morale du procureur général de la CPI

    Israël - Hamas : la faute juridique et morale du procureur général de la CPI

    23 mai 2024 - Interview de Me Oudy Bloch - OJE / RadioJ
     
    Le 21 mai 2024, le procureur général de la CPI a déclaré son intention de faire émettre des mandats d’arrêts internationaux contre Benjamin Netanyahou et Yoav Gallant au mépris du principe de complémentarité de la CPI et ce alors que depuis le début du conflit, Israël :
    -       a fait entrer plus de 500.000 tonnes de nourritures, d’eau, de matériel médical à Gaza ;
    -       prévient les civils gazaouis des bombardements pour éviter le maximum de pertes civiles ;
    -       évacue les zones de combats avant de s’y engager ;
    -       et réduit ainsi le ratio combattant/civil tué à 1 pour 1, le taux le plus faible des conflits en zones urbaines dans un contexte où le Hamas se sert de sa population comme autant de boucliers civils.
     
    Ce ratio était de 3 civils pour un combattant tué en Syrie et en Irak et la CPI n’a pas décerné un mandat d’arrêt international contre François Hollande ni contre Bashar el Assad.
     
    En ignorant ces éléments pour mettre sur un même plan les dirigeants d’une démocratie qui se défend dans une guerre qu’on lui a déclaré et les dirigeants d’une organisation terroriste qui a spécifiquement assassiné, mutilé, violé, kidnappé des civils, le procureur de la CPI donne une prime au terrorisme. C’est indigne et immoral. C’est surtout dangereux pour la démocratie.

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 5 min
    Accuser Israël de génocide : le cheval de bataille de LFI

    Accuser Israël de génocide : le cheval de bataille de LFI

    16 mai 2024 - Interview de Me Oudy Bloch - OJE / RadioJ
     
    A 3 semaines des élections européennes, LFI ne fait campagne que sur Israël l’accusant de génocide et de colonisation.
     
    C’est juridiquement et factuellement faux.
     
    Pour qu’il y est un génocide, il faut :
    1/ une volonté
    2/ de détruire en tout ou partie par des actes précisés au Statut
    3/ un groupe national, ethnique, racial ou religieux
     
    Or si tant est que les palestiniens constituent un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ce qui est par ailleurs remis en cause par Mosab Hassan Youcef, ancien membre du Hamas et fils de l’un des fondateurs du Hamas, il n’y a de toute façon pas d’intention génocidaire contre les palestiniens tout simplement parce que Israël ne combat pas les palestiniens en tant que tels, Israël combat le Hamas.
     
    Quant au nombre de morts palestiniens sur lequel s’appuie LFI et les autres, ils sont faux, tellement faux que le Hamas lui-même est revenu sur ses propres chiffres et que l’UNICEF a également réduit le nombre de morts avancé sans vérification.
     
    Pour ce qui est de l’accusation de colonisation de quoi, il convient de préciser :
     
    -       qu’il n’y a plus un israélien à Gaza depuis 2005, sauf les otages malheureusement.
    -       Que les kibboutzim ravagés le 7 octobre étaient en territoire israélien, à l’intérieur des frontières internationalement reconnues ;
    -       Que les israéliens assassinés, mutilés, brûlés vifs, violés, kidnappés étaient des pacifistes de gauche qui accompagnaient chaque jour des gazaouis dans les hôpitaux israéliens et les faisaient travailler chez eux, avec eux.
     
    S’il y a eu un génocide, c’était le 7 octobre. Si Israël n'avait pas arrêté les terroristes, ils auraient continué à massacrer, à détruire tout ce qui était juif parce que juif. C’est ça un génocide.
     

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 4 min
    Blocage des universités : des manifestations pro-Hamas

    Blocage des universités : des manifestations pro-Hamas

    2 mai 2024 - Interview de Me Oudy Bloch - OJE / RadioJ

    Officiellement au soutien des palestiniens, les blocages des universités sont en réalité, volontairement ou non, des manifestations pro-Hamas.

    L'interdiction faite aux professeurs et étudiants Juifs de pénétrer sur les campus, les agressions physiques, les slogans haineux en témoignent.

    Petit rappel de sciences politiques : il y a 2 ans, la Russie envahissait l’Ukraine faisant des dizaines de milliers de morts, en Chine ce sont 1 millions d’Ouighours – des musulmans – qui sont internés dans des camps de rééducation, en Iran, ce sont des centaines d’étudiants et de manifestants iraniens, y compris des mineurs et de nombreuses jeunes femmes, qui ont été tués, emprisonnés, torturés, violés par le régime des mollahs depuis l’assassinat de Mahsa Ahmini, le 16 septembre 2022.
     
    Aucun de ces mêmes étudiants n'a bloqué son université, interdit l’accès aux étudiants russes, chinois ou iraniens et exigé la fin des partenariats avec les universités américaines.
     
    Il n’y a qu’Israël et, par ricochet, les Juifs qui subissent ce genre de traitement. Pourquoi ? La réponse est dans la question.

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 5 min
    Israël/Iran : L'Iran des mollahs, un poison pour toute la région

    Israël/Iran : L'Iran des mollahs, un poison pour toute la région

    18 avril 2024 - Interview de Me Oudy Bloch - OJE / RadioJ

    Dans la nuit du 13 au 14 avril, l'Iran tirait plus de 300 missiles et drones tirés sur Israël au prétexte de venger l'élimination de plusieurs hauts gradés des gardiens de la révolution à Damas le 1er avril dernier. En France, l’extrême-gauche, prenait immédiatement position contre Israël en déclarant que c'est Israël qui avait déclaré la guerre à l’Iran en bombardant une extension de son consulat.

    C’est faux :
    - d’une part, parce que ce bâtiment abritait un centre militaire des gardiens de la révolution et représentait donc une cible opérationnelle et non une mission diplomatique,
    - d’autre part, parce que Mohammad Zahedi, l’un des généraux tués à Damas, a joué un rôle crucial dans les massacres du 7 octobre, en témoigne l’hommage qui lui a été rendu par le Conseil de la coalition des forces de la révolution islamique, une organisation étroitement liée au guide suprême iranien,
    - Enfin parce que c’est l’Iran qui, dès 1979, s’est juré de détruire Israël, a créé le Hezbollah en 1982 pour s’en servir contre l’Etat Hébreu et finance depuis des années les organisations terroristes palestiniennes comme le Hamas ou encore la milice Houthi au Yémen.

    Certains pays arabes ont apporté un soutien tactique et/ou militaire à Israël. Peut-être un signe d'une prise de conscience du véritable danger dans la région.
     


    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 4 min
    Israël, Hamas, Cessez-le-feu de l'ONU : FBI, Fausse Bonne Idée

    Israël, Hamas, Cessez-le-feu de l'ONU : FBI, Fausse Bonne Idée

    28 mars 2024 - Interview de Me Oudy Bloch - OJE / RadioJ

    Lundi 25 mars 2024, le conseil de sécurité de l’ONU a voté une résolution appelant au cessez-le-feu immédiat à Gaza et à la libération inconditionnelle et immédiate des otages. Les États-Unis se sont abstenus. Ça ressemble à une bonne résolution, ça a la couleur d’une bonne résolution mais ce n’est pas une bonne résolution.

    En ne conditionnant pas le cessez-le-feu à la libération des otages, ce texte met sur un même plan Israël, un État démocratique qui se défend contre une attaque terroriste massive, et le Hamas, une organisation terroriste islamiste.
     
    Or c’est bien le Hamas qui a déclenché cette guerre contre Israël.
     
    C’est le Hamas qui se sert des gazaouis comme de boucliers humains et des hôpitaux comme des bases opérationnelles.
     
    C’est le Hamas qui pille l’aide humanitaire dont plusieurs milliers de tonnes attendent à l’intérieur de Gaza d’être distribuées par les agences de l’ONU qui ne le font pas.

    Le Hamas ne veut pas la paix avec Israël.
     
    La seule possibilité d’un cessez-le-feu durable passe par la destruction opérationnelle du Hamas et c’est à Rafah que se trouvent les 4 derniers bataillons du groupe terroriste et ses chefs militaires, Yahya Sinwar et Mohamed Deif, et probablement aussi les otages.

    Cette opération à Rafah semble donc inéluctable, peu importe les résolutions de l'ONU.

    Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    • 4 min

Classement des podcasts dans Actualités

LEGEND
Guillaume Pley
Les Grosses Têtes
RTL
Les actus du jour - Hugo Décrypte
Hugo Décrypte
L’Heure du Monde
Le Monde
C dans l'air
France Télévisions
Les Actus Pop - HugoDécrypte
HugoDécrypte