28 épisodes

Un podcast initié et produit par la Fondation Thalie, créé par Nathalie Guiot, fondatrice et co-modératrice de ces rencontres entre artistes, designers, scientifiques pour partager de nouvelles façons de concevoir, penser à la durabilité de nos objets, à des modes de vie plus vertueux des limites planétaires.Rendre visible l’invisible, transformer le réel, les artistes, les designers  ont cette capacité infinie à être des précurseurs dans l’invention de nouvelles formes. Design régénératif, bio-matériaux, mobilité douce et surtout nouveaux imaginaires, pour nous inspirer sur ce que pourrait être  une société bas carbone.

Pour cette 4ème saison, nous accueillons nos invités à l’ENSAD - École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris. La programmation est assurée par la philosophe Chiara Vecchiarelli, avec la complicité de Patrick Laffont De Lojo de l’ENSAD.

Un podcast produit par la Fondation Thalie, à Bruxelles (https://www.fondationthalie.org)

#CreateursUrgenceClimat #climatechange #designregeneratif #biomateriaux #nouveauxrecits #transitionclimatique

Créateurs Urgence Climat Fondation Thalie

    • Arts
    • 5,0 • 2 notes

Un podcast initié et produit par la Fondation Thalie, créé par Nathalie Guiot, fondatrice et co-modératrice de ces rencontres entre artistes, designers, scientifiques pour partager de nouvelles façons de concevoir, penser à la durabilité de nos objets, à des modes de vie plus vertueux des limites planétaires.Rendre visible l’invisible, transformer le réel, les artistes, les designers  ont cette capacité infinie à être des précurseurs dans l’invention de nouvelles formes. Design régénératif, bio-matériaux, mobilité douce et surtout nouveaux imaginaires, pour nous inspirer sur ce que pourrait être  une société bas carbone.

Pour cette 4ème saison, nous accueillons nos invités à l’ENSAD - École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris. La programmation est assurée par la philosophe Chiara Vecchiarelli, avec la complicité de Patrick Laffont De Lojo de l’ENSAD.

Un podcast produit par la Fondation Thalie, à Bruxelles (https://www.fondationthalie.org)

#CreateursUrgenceClimat #climatechange #designregeneratif #biomateriaux #nouveauxrecits #transitionclimatique

    #4 Green Soul – Du désastre anthropocène à la création prodigue

    #4 Green Soul – Du désastre anthropocène à la création prodigue

    La Fondation propose le cycle de conférences Green Soul, L’anthropocène, cultures, imaginaires conçu et mené par Paul Ardenne, historien de l’art et commissaire d’exposition. Cette série de 8 conférences, imaginée comme un tout, se donne pour objet de faire le tableau le plus complet de l’« esprit du temps » anthropocénique, prodigue de l’« âme verte ».



    #4 – Du désastre anthropocène à la création prodigue. La destruction environnementale du monde et sa riche traduction esthétique.

    La culture de l’anthropocène se nourrit d’un ensemble de perceptions de la situation environnementale qui trouve sa traduction dans la manière même de « représenter », de donner sa figure à la réalité écologique. Il en résulte une création intellectuelle et artistique profuse, aussi prodigue de richesse culturelle que l’anthropocène est riche de destructions en tous genres. Abîmer la Planète, est-ce un paradoxe ?

     

    Agrégé d’Histoire, docteur en Arts et Sciences de l’art, collaborateur des revues Art press, Archistorm et INTER-Art actuel, Paul Ardenne est l’auteur de plusieurs ouvrages : Art, l’âge contemporain (1997), L’Art dans son moment politique (2000), L’Image Corps (2001), Un Art contextuel (2002), Art, le présent (2009), Un Art écologique. Création plasticienne et anthropocène (2018), L’Art en joie. Esthétiques de l’humanité joyeuse (2023). Il est également romancier et spécialiste dans le domaine de l’architecture (Terre Habitée, 2005 ; La Bonne ville,2019 ; Le Boost et le frein – Comment l’humain bâtit au 21e siècle ?, 2021…).

    Curateur en art contemporain, Paul Ardenne a conçu de multiples expositions parmi lesquelles, pour les plus récentes, « Dendromorphies. Créer avec l’arbre » (Paris, 2016), « Courants verts. Créer pour l’environnement » (Paris, 2019) et « L’anthropocène et après » (Saint-Denis de la Réunion, 2020). Il a produit plusieurs émissions sur France Culture consacrées à l’art à l’âge de l’anthropocène (« L’art est l’environnement », janvier 2023) et collabore régulièrement à la série d’émissions Le dessous des images, sur la chaîne de télévision ARTE.

     

     

    Cette série de conférences a lieu chaque mois en présence à la Fondation Thalie, Bruxelles. Elle se donne pour objet de faire le tableau le plus complet possible de l’« esprit du temps » anthropocénique, prodigue de l’« âme verte », la Green Soul.

    En partenariat avec l’ESA Saint-Luc Bruxelles, Master Design D’innovation Sociale.

    • 1h 40 min
    Green Soul #3 – L’imaginaire de la fin du monde

    Green Soul #3 – L’imaginaire de la fin du monde

    La Fondation propose le cycle de conférences Green Soul, L’anthropocène, cultures, imaginaires conçu et mené par Paul Ardenne, historien de l’art et commissaire d’exposition. Cette série de 8 conférences, imaginée comme un tout, se donne pour objet de faire le tableau le plus complet de l’« esprit du temps » anthropocénique, prodigue de l’« âme verte ».

    #3 - L’imaginaire de la fin du monde. Post-apocalypse, dystopie, téléologie écologique.

    Cette troisième rencontre interroge la théorique de la fin du monde vue et imaginée par l’homme. Certains proclament qu’en matière écologique « un autre monde est possible », d’autres considèrent que le monde, pour l’homme, est perdu – à plus ou moins long terme. Un imaginaire selon lequel celui-ci serait parvenu à son développement ultime, qui exclut l’humain ou le renvoie à des formes de vie régressives, marquées par le primitivisme. L’imaginaire anthropocène est caractérisé par toute une culture à la fois apocalyptique et dystopique à laquelle Paul Ardenne se confrontera à cette occasion.

     

    Agrégé d’Histoire, docteur en Arts et Sciences de l’art, collaborateur des revues Art press, Archistorm et INTER-Art actuel, Paul Ardenne est l’auteur de plusieurs ouvrages : Art, l’âge contemporain (1997), L’Art dans son moment politique (2000), L’Image Corps (2001), Un Art contextuel (2002), Art, le présent (2009), Un Art écologique. Création plasticienne et anthropocène (2018), L’Art en joie. Esthétiques de l’humanité joyeuse (2023). Il est également romancier et spécialiste dans le domaine de l’architecture (Terre Habitée, 2005 ; La Bonne ville, 2019 ; Le Boost et le frein – Comment l’humain bâtit au 21e siècle ?, 2021…)

    Curateur en art contemporain, Paul Ardenne a conçu de multiples expositions parmi lesquelles, pour les plus récentes, « Dendromorphies. Créer avec l’arbre » (Paris, 2016), « Courants verts. Créer pour l’environnement » (Paris, 2019) et « L’anthropocène et après » (Saint-Denis de la Réunion, 2020). Il a produit plusieurs émissions sur France Culture consacrées à l’art à l’âge de l’anthropocène (« L’art est l’environnement », janvier 2023) et collabore régulièrement à la série d’émissions Le dessous des images, sur la chaîne de télévision ARTE.

     

    Cette série de conférences a lieu chaque mois en présence à la Fondation Thalie, Bruxelles. Elle se donne pour objet de faire le tableau le plus complet possible de l’« esprit du temps » anthropocénique, prodigue de l’« âme verte », la Green Soul.

    En partenariat avec l’ESA Saint-Luc Bruxelles, Master Design D’innovation Sociale.

    • 1h 25 min
    #35 - Ariane Michel & Sabrina Speich

    #35 - Ariane Michel & Sabrina Speich

    Pour 4ème saison de « Créateurs Urgence Climat » (octobre 2023 – mai 2024), la Fondation Thalie invite l’artiste et cinéaste Ariane Michel et l'océanographe Sabrina Speich. 

    Ariane Michel vit et travaille dans le Finistère et développe une pratique qui se situe entre performances, installations vidéos et expériences sensorielles. Elle a notamment été invitée en résidence à bord de la Goélette de la fondation Tara, destinée à la recherche scientifique et à la défense de l’environnement ; Au cinéma, son long-métrage Les Hommes, a reçu le Grand Prix de la Compétition Française au FID Marseille en 2006. Ces travaux s’inscrivent dans une même recherche : offrir un nouvel espace sensible à notre perception. Elle échange avec Sabrina Speich dont la recherche porte sur la dynamique non linéaire des océans et son impact sur la biogéochimie, en particulier le biome, les écosystèmes marins et l’atmosphère.

    Cette conversation les fait se rencontrer autour de ces eaux communes afin d’élever notre sensibilité à ces phénomènes naturels car en effet, « l’océan est la clé de l’avenir de l’humanité et il est confronté à un changement climatique sans précédent, entrainant des conséquences irréversibles sur la biodiversité marine ».



    Créée en 2020 par la Fondation Thalie, ce cycle de conversations entre artistes, designers et scientifiques engagé·es pour une société post-carbone, a pour ambition de transmettre une pensée nouvelle et des savoirs pour inspirer une nouvelle génération de créateur.ices, inventer des imaginaires de transition, concevoir et mettre en œuvre de nouvelles façons de produire face à l’épuisement des ressources naturelles. Le grand défi écologique de notre temps.

     

    Invités : Ariane Michel, artiste vidéaste et Sabrina Speich, océanographe et Professeur de Géosciences et membre du Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) de l’École Normale Supérieure.

    Modération : Chiara Vecchiarelli, curatrice du programme

     

    Ariane Michel vit et travaille entre Paris et le Finistère. Elle réalise des films, des installations et des performances qui mettent en jeu nos manières de percevoir. Bêtes, plantes, minéraux, éléments. elle investit des territoires non-humains avec les outils du cinéma et en portant une grande attention au son. Manipulant notre manière d’être au monde, elle cherche à bousculer l’échelle et la hiérarchie des êtres et à impliquer le spectateur dans de nouvelles géographies mentales qui incluent le reste du vivant. Elle tente ainsi de découdre le rapport authropocentré au monde que nos civilisations européennes ont construit. Elle a présenté ses œuvres dans des musées, des centres d’art et des salles de cinéma, mais aussi dans des rues, des forêts, des couloirs de métro, des lieux de culte ou sur des rivages océaniques.



    Sabrina Speich est Professeur de Géosciences et membre du Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) de l’École Normale Supérieure. Elle a étudié la physique à l’université de Trieste (Italie), au CERN (organisation européenne pour la recherche nucléaire) de Genève (Suisse) et à l’université Pierre et Marie Curie-Paris 6. Dans le cadre de ses recherches au CNRS, elle travaille sur la découverte et la compréhension de la dynamique des océans et de son rôle sur les changements climatiques. Elle est un expert reconnu mondialement dans le domaine de la modélisation des océans et de l’organisation d’observations in situ de grande ampleur. Récemment, elle a concentré ses recherches sur l’échelle d’interaction de la dynamique des océans et son impact sur la circulation des océans à l’échelle terrestre, les échanges air-mer et les écosystèmes.

     

    Sur une idée originale de la Fondation Thalie, cette 4e saison accueillie au sein de l’École des Arts Décoratifs est programmée par Chiara Vecchiarelli,

    • 1h 13 min
    Green Soul #2 – Prémices de la pensée écologique

    Green Soul #2 – Prémices de la pensée écologique

    La Fondation propose un nouveau cycle de conférences Green Soul, L’anthropocène, cultures, imaginaires conçu et mené par Paul Ardenne, historien de l’art et commissaire d’exposition. Cette série de 8 conférences, imaginée comme un tout, se donne pour objet de faire le tableau le plus complet de l’« esprit du temps » anthropocénique, prodigue de l’« âme verte ».

     

    #2  – Prémices de la pensée écologique. Quand et comment naît la conscience verte ?

    Quand et comment naît la « conscience verte » ? Comment s’annonce la pensée écologique ? Comment vient-elle à nos esprits, à nos corps ?

    La « conscience verte », née du champ de la réflexion théorique, est aussi une conscience incorporée, vécue intimement, forgée au contact direct du réel, dès le contact avec nos intérieurs domestiques et dans le paysage immédiat, devenu anthropocène. La meilleure des consciences vertes, la plus efficiente, la plus combative, est moins intellectuelle qu’organique, elle est moins chose de l’esprit que charnelle, chose de la chair.

    Agrégé d’Histoire, docteur en Arts et Sciences de l’art, collaborateur des revues Art press, Archistorm et INTER-Art actuel, Paul Ardenne est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont récemment Un Art écologique. Création plasticienne et anthropocène (Édition Le Bord de l'eau, 2018), et L’Art en joie. Esthétiques de l’humanité joyeuse (Édition La Muette, 2023). Curateur en art contemporain, Paul Ardenne a conçu de multiples expositions parmi lesquelles, pour les plus récentes, « Dendromorphies. Créer avec l’arbre » (Paris, 2016), « Courants verts. Créer pour l’environnement » (Paris, 2019) et « L’anthropocène et après » (Saint-Denis de la Réunion, 2020). Il a produit plusieurs émissions sur France Culture consacrées à l’art à l’âge de l’anthropocène (« L’art est l’environnement », janvier 2023) et collabore régulièrement à la série d’émissions Le dessous des images, sur la chaîne de télévision ARTE.



    Cette série de conférences a lieu chaque mois en présence à la Fondation Thalie, Bruxelles. Elle est conçue comme un tout, se donne pour objet de faire le tableau le plus complet possible de l’« esprit du temps » anthropocénique, prodigue de l’« âme verte », la Green Soul.



    En partenariat avec l’ESA Saint-Luc Bruxelles, Master Design D'innovation Sociale.

    • 1h 34 min
    Maurizio Montalti & Christian Sinicropi : Agir et penser comme un champignon

    Maurizio Montalti & Christian Sinicropi : Agir et penser comme un champignon

    Pour la 4ème saison de « Créateurs Urgence Climat » (octobre 2023 – mai 2024), la Fondation invite l’expert en biomatériaux et designer Maurizio Montalti et le chef cuisinier étoilé Christian Sinicropi pour une conversation sur le thème “Agir et penser comme un champignon : « avec la nature, pour la nature et en tant que nature »”.

    Créée en 2020 par la Fondation Thalie, cette série de conversations entre artistes, designers et scientifiques engagé·es pour une société post-carbone, a pour ambition de transmettre une pensée nouvelle et des savoirs pour inspirer toute une nouvelle génération de créateur.ices, inventer des imaginaires de transition, concevoir et mettre en œuvre de nouvelles façons de produire face à l’épuisement des ressources naturelles. Le grand défi écologique de notre temps.

     

    Invités : Maurizio Montalti, expert en biomatériaux et co-fondateur du studio de design Officina Corpuscoli, et Christian Sinicropi, chef cuisinier étoilé.

    Modération : Chiara Vecchiarelli, curatrice du programme, et Patrick Laffont-DeLojo, enseignant en scénographie à l'École des Arts Décoratifs de Paris. 



    Un humaniste qui part du terroir, s’enracine par la cuisine et mène avec elle une recherche autour du vivant, Christian Sinicropi accompagne désormais la start-up Mycophyto dans le développement d’une technologie qui vise à réduire l’empreinte environnementale des cultures grâce à la synergie naturelle entre les racines des plantes et des microchampignons capables de créer de véritables systèmes d’irrigation naturels sous terre. À travers un travail pionnier dans la recherche et le développement de technologies basées sur le mycélium et la production de biomatériaux, Maurizio Montalti nous invite, quant à lui, à concevoir la relation entre humains et non humains comme un écosystème dynamique qui traverse le vivant. Chez les deux, le rapport au champignon se fait porteur d’un message de cohérence relationnelle au cœur d’une pensée du vivant qui nous apprend, avant tout, à concevoir le lien comme geste écologique.

     

    Ambassadeur de la gastronomie française et provençale, Christian Sinicropi a fait une grande partie de sa carrière à l’Hôtel Martinez qu’il rejoint en 1989 en tant que commis. Il part ensuite pour Biarritz à l’Hôtel du Palais puis à Strasbourg au Buerehiesel. Très vite son talent est reconnu auprès des grands Chefs, il rejoint Alain Ducasse au restaurant Louis XV à l’Hôtel de Paris à Monaco. En 2001, il retourne au restaurant La Palme d’Or à Cannes à l’Hôtel Martinez où il devient Chef de cuisine. Qualifié de « véritable artiste » par le critique gastronome Jean-Luc Petitrenaud, son travail imaginatif et inspiré est récompensé par 2 étoiles au Guide Michelin et une note de 17/20 au Gault-Millau.

    Maurizio Montalti est l’un des pionniers à étudier et à développer une gamme très large de technologies basées sur le mycélium pour la production de biomatériaux et de produits naturels. En tant que créateur, il contribue à la croissance de matières dans son atelier Officina Corpuscoli tout en y ayant une activité de conseil, toujours à la croisée du design et de la biotechnologie, puis il cofonde Mogu, en Italie, une entreprise axée sur l’innovation et la prise en compte de l’environnement, consacrée au design, à la standardisation et à la commercialisation de la déclinaison de produits très performants liés à la biomatière et de produits finis dérivés de moisissures.





    Sur une idée originale de la Fondation Thalie, cette 4e saison accueillie au sein de l’École des Arts Décoratifs est programmée par Chiara Vecchiarelli, philosophe et curatrice du cycle “Créateurs Urgence climat”, en co-construction avec Patrick Laffont-DeLojo, enseignant en scénographie à l'École des Arts Décoratifs de Paris. . 



    En partenariat avec l’École d

    • 1h 27 min
    Green Soul #1 – Les mots qui le disent. L’« anthropocène » et son nouveau lexique

    Green Soul #1 – Les mots qui le disent. L’« anthropocène » et son nouveau lexique

    En écho aux engagements de la Fondation Thalie pour promouvoir des pratiques artistiques engagées dans la transition écologique, l'historien de l'art et commissaire d'exposition Paul Ardenne propose un cycle de 8 conférences autour du thème de la création à l'ère de l'anthropocène.



    L’âge écologique dans lequel nous sommes entrés suscite de multiples réactions : du désespoir à la prospective, de l’exaspération au combat activiste. Pas d’unité de réactions à cette situation négative mais plutôt, une diversité  d’engagements : on oscille à la fois entre éco-anxiété et aspiration d'un nouveau modèle écosophique. Quel que soit le choix adopté, l’heure est à l’invention de nouveaux liens avec le vivant ainsi qu’entre les humains, sur un mode d’égalité, de partage et de solidarité.

    Le champ culturel et intellectuel résonne de cette inflexion, qu’il a parfois anticipée, il s’en fait l’écho et l’accompagnateur. C’est de son approche, renouvelant ses fondements et ses manières, qu’il sera question dans ces conférences. Car une révolution mentale, avec l’anthropocène, se fait jour.

    Cette nouvelle ère culturelle et intellectuelle, gage de modes de réflexion refondus, repose sur une nouvelle dynamique conceptuelle : il faut apprendre à penser autrement. C'est la naissance de l’« âme verte », de la Green Soul, une nouvelle résonance dans notre rapport au « monde ». L’homme « maître et possesseur de la nature » (Descartes) laisse place au compagnon non écocidaire, à l’individu commensal, au technicien soucieux d’en finir avec le régime de la productivité, au créateur culturel épris de justice environnementale, praticien de l’éco-art, de l’éco-poésie et producteur de discours d’alliances. L’heure est à la déhiérarchisation, au soin et à la générosité et, s’agit-il de donner figure à ce réel repensé, à l’« anthropocén’art » – une création devenue spécifique d’une époque et d’une mentalité réellement inédites, propre à cette surchauffe climatique que nous traversons.

    Cette série de conférences a lieu chaque mois en présence à la Fondation Thalie, Bruxelles. Elle est conçue comme un tout, se donne pour objet de faire le tableau le plus complet possible de l’« esprit du temps » anthropocénique, prodigue de l’« âme verte », la Green Soul.

     

    En partenariat avec l’ESA Saint-Luc Bruxelles, Master Design D'innovation Sociale.

    • 1h 30 min

Avis

5,0 sur 5
2 notes

2 notes

Classement des podcasts dans Arts

Face à l'histoire
France Inter
Le Cours de l'histoire
France Culture
Le Book Club
France Culture
Espions, une histoire vraie
France Inter
On va déguster
France Inter
Brain and Beauty
Soofia bnb

D’autres se sont aussi abonnés à…