41 épisodes

Depuis plus de mille ans, le personnage d’Arthur fascine. Il est l’objet d’un imposant corpus d’oeuvres, unifié seulement par leur cadre : la cour légendaire du roi Arthur. Chaque mois, Lays et Antoine se penchent sur la littérature arthurienne.

Rex Quondam Rexque Futurus RadioKawa

    • Culture et société
    • 5,0 • 16 notes

Depuis plus de mille ans, le personnage d’Arthur fascine. Il est l’objet d’un imposant corpus d’oeuvres, unifié seulement par leur cadre : la cour légendaire du roi Arthur. Chaque mois, Lays et Antoine se penchent sur la littérature arthurienne.

    Le Chevalier aux Deux Épées et Hunbaut (Rex Quondam Rexque Futurus #32)

    Le Chevalier aux Deux Épées et Hunbaut (Rex Quondam Rexque Futurus #32)

    "Le Chevalier aux Deux Épées" et "Hunbaut" sont deux romans très différents, mais qui voient tous deux Gauvain partager la vedette avec le héros titulaire, offrant ainsi une perspective plutôt critique sur le neveu d'Arthur...

    • 2 h 23 min
    Kaamelott - Premier Volet (Rex Quondam Rexque Futurus #HS9)

    Kaamelott - Premier Volet (Rex Quondam Rexque Futurus #HS9)

    Fin juillet 2021 devait voir arriver dans les salles obscures Kaamelott – Premier Volet… Et cette fois, ça a marché.
    Arthur a disparu depuis dix ans, ayant laissé la Bretagne dans les mains tyranniques de Lancelot, qui se repose sur une armée de mercenaire saxons pour mater une résistance hétéroclite et collecter des impôts toujours plus exorbitants. Si certains chevaliers veulent continuer la lutte, d’autres se sont plutôt mis au jardinage. Mais voilà que des bruits commencent à circuler: l’ancien roi de Bretagne serait sur le chemin du retour…

    • 2 h 17 min
    Kaamelott - Livres V et VI (Rex Quondam Rexque Futurus #HS8)

    Kaamelott - Livres V et VI (Rex Quondam Rexque Futurus #HS8)

    Fin novembre 2020 devait voir arriver dans les salles obscures Kaamelott, premier volet... Et l'histoire se répétant, le début de la conclusion cinématographique de la saga télévisée d'Alexandre Astier s'est vu à nouveau repoussée, cette fois à une date encore inconnue au cours de l'année 2021. En attendant, Lays et Antoine, après avoir abordé avec Justine Breton et Florian Besson les quatre première saisons de Kaamelott cet été, s'attaquent cette fois aux saisons finales de la série.

    Les livres V et VI, qui se caractérisent par un nombre plus restreint d'épisodes plus long, ont marqué un tournant franc pour Kaamelott, développant d'une part les thématiques plus sombres déjà introduites dans les livres III et IV, tout en explorant en profondeur le passé et l'intériorité de ses personnages. Le livre V marque un nadir pour la la Table Ronde, qui se voit écartelée par l'émergence de clans autonomes, et surtout par la mise en retrait progressif d'Arthur, qui renonce d'abord à Excalibur, puis au trône, avant de s'en aller dans une quête vaine de sa descendance, qui s'achève pour lui dans le désespoir. Le livre VI, dans cette même lignée, n'offre pas de futur à Kaamelott, mais revient aux origines, de la jeunesse d'Arthur à Rome à son arrivée en Bretagne et à la fondation de Kaamelott, explorant à la fois les raisons de son échec, mais aussi les qualités qui ont fait de lui un chef. Kaamelott se conclut sur un Arthur à son plus faible, alors que Lancelot et ses hommes ont pris le pouvoir en Bretagne et brûlent la Table Ronde...

    • 1h 59 min
    Kaamelott - Livres I à IV (Rex Quondam Rexque Futurus #HS7)

    Kaamelott - Livres I à IV (Rex Quondam Rexque Futurus #HS7)

    Fin juillet devait voir arriver dans les salles obscures Kaamelott, premier volet, début d'une conclusion cinématographique longtemps attendue par les fans de la série. Pandémie et confinement ont repoussé l'échéance à fin novembre, mais qu'importe! Lays et Antoine ont décidé de consacrer leurs émissions estivales à revisiter les 6 saisons (ou plutôt les VI livres...) de Kaamelott, histoire que vous soyez fins prêt·e·s à retrouver l'univers de ce qui est sans doute l’œuvre Arthurienne francophone la plus influente de ces quarante dernières années.

    Pour aborder les quatre premiers livres de la série, ils sont rejoint par deux invités de choc: Justine Breton (#HS2, #HS3) et Florian Besson, tous deux chercheurs et co-directeurs de l'ouvrage Kaamelott, un livre d'histoire. Ensemble, elle et ils dissèquent la genèse de la série, son succès et les ressorts qui animent son interprétation très particulière de la matière de Bretagne...

    • 2 h 14 min
    Le Lanzelet d'Ulrich von Zatzikhoven et la Tradition Allemande (Rex Quondam Rexque Futurus #31)

    Le Lanzelet d'Ulrich von Zatzikhoven et la Tradition Allemande (Rex Quondam Rexque Futurus #31)

    Antoine et Lays se sont surtout concentrés sur les oeuvres françaises, mais la légende arthurienne a très vite été traduite dans d'autres langues, et dans cet épisode, enregistré à distance de par les circonstances, on discute un peu plus des productions d'Outre-Rhin.
    Après quelques mots sur Hartmann von Aue, qui avec ses Erec et Iwein fut le premier à y adapter les oeuvres de Chrétien de Troyes (RQRF #5-7) avant même le Parzival de Wolfram von Eschenbach (RQRF #20), ils discutent de Wigalois ou le Chevalier à la Roue de Wirnt de Grafenberg, une oeuvre qui commence très proche du Bel Inconnu de Renaud de Beaujeu (RQRF #23), car Wigalois naît de l'union de Gauvain avec une fée.
    Le gros morceau de cet épisode sera cependant le Lanzelet de Ulrich von Zatzikhoven, datant du début du treizième siècle, particulièrement intéressant car il nous présente un portrait de Lancelot très différent de celui de Chrétien de Troyes (RQRF #6). Par exemple, il se marie quatre fois (!) sans que sa femme précédente soit ensuite divorcée ou même mentionnée, jusqu'à ce qu'il finisse avec la belle Iblis. D'ailleurs, Guenièvre est bien enlevée dans ce roman, une tradition qu'on trouvait déjà dans d'anciennes vies de saints, mais Lanzelet n'est pas dans une relation amoureuse avec elle, et ne participe pas tant à sa rescousse. Par ailleurs, on y retrouve déjà le début du Lancelot en Prose (RQRF #15) qui n'était pas chez Chrétien : le royaume du père de Lanzelet est ravagé par une révolte de ses barons, et l'enfant est recueilli par une fée sous-marine. Tout cela laisse penser qu'on a là une trace de la tradition originelle de l'histoire de Lancelot, qui a pu influencer aussi bien les cycles en prose qu'Ulrich, mais que Chrétien aurait laissé de côté pour raconter son histoire d'amour courtois.
    Comme le souligne Danielle Buschinger, on remarque cependant que ce roman tient tout du "patchwork", une "recréation" post-classique, qui enchaîne des motifs connus sans toujours leur donner le poids requis : un test de vertu grâce à un manteau qui change de forme (comme dans le Lai du Mantel, #RQRF 25) ; une femme changée en dragon et qui doit être libérée par un baiser (comme dans le Bel Inconnu) … Dans ces péripéties colorées, Lanzelet "ne traverse jamais de crise", les épreuves l'effleurent sans le bousculer. Mais le merveilleux allemand y prend aussi une saveur différente, le roman invoque la magie avec un peu moins de timidité : Arthur ira ainsi demander son aide à l'enchanteur Malduc pour récupérer Guenièvre, et quand en échange il aura fait Erec et Gauvain (ou Walwein) prisonniers, on s'aidera d'Esealt le Long, un géant qui grandit d'un empan tous les mois, pour assaillir le château du sorcier. Loin du cœur contrarié du Lancelot français, l'adultère par excellence, déchiré par son amour pour sa reine, ce Lanzelet nous montre cependant une autre tradition, une variation intéressante, aidé en ça par un vrai goût pour la féerie.

    • 3 h
    Gliglois et L'Âtre Périlleux (Rex Quondam Rexque Futurus #30)

    Gliglois et L'Âtre Périlleux (Rex Quondam Rexque Futurus #30)

    Suivant Chrétien de Troyes, les romans arthuriens du XIIIe siècle ont souvent soit Gauvain pour héros — comme dans La Mule sans frein ou Le Chevalier à l'Épée (RQRF #19) — soit lui font partager la vedette avec un autre chevalier, privilégié par le romancier —comme dans Méraugis de Portlesguez (RQRF #26). Dans cet épisode, Antoine et Lays en examinent deux.
    Dans le court roman de Gliglois, on voit une dame très belle, logiquement nommée, Beauté, repousser l'amour de Gauvain, comme celui de Gliglois, jeune chevalier de son équipage qui est aussi tombé amoureux d'elle. Elle semble le honnir et le tourmenter, mais c'est en fait une épreuve pour tester son amour… À la fin, Gauvain bénira tout de même leur union.
    Dans L'Âtre Périlleux, par contre, Gauvain est pleinement le héros, et s'il n'a pas lui-même d'intrigue amoureuse dans cette histoire, il réunit à la fin la plupart des chevaliers qu'il croise à la dame de leur désirs (en forçant même l'un d'entre eux à lui rester fidèle). Tout commence quand Escanor de la Montagne le déshonore en enlevant une dame qui s'était mise au service de la cour d'Arthur. Il le pourchasse, mais croise des dames qui se lamentent autour d'un écuyer, les yeux crevés, qui affirme avoir vu Gauvain être démembré. En réalité c'est seulement un chevalier qui portait des armes similaires aux siennes, tué et dépecé par l'Orgueilleux Faé et Gomeret le Desréé (déréglé ou démesuré), jaloux que les dames qu'ils convoitent leur préfèrent Gauvain et Perceval. Cependant, à cause de cela, il semble que Gauvain perde son nom, et ne se nommera plus que Le Chevalier Sans Nom, jusqu'à ce qu'il ait percé à jour ce qui s'est produit…
    En chemin, il libère une dame prisonnière d'une tombe dans un cimetière maudit (ledit Âtre Périlleux) et dont un démon abuse chaque nuit. On y apprend que la mère de Gauvain, une fée, avait prophétisé qu'Escanor était le seul chevalier qu'elle n'était pas sûre que Gauvain puisse vaincre. Signe de sa puissance, suivant le moment de la journée, la force d'Escanor se démultiplie, un trait généralement attribué à Gauvain lui-même. Dans cette quête pour rencontrer celui qui pourrait mettre fin à ses jours et récupérer son nom en prouvant qu'il est bien vivant, Gauvain devra aussi défaire le sadique roi de la Rouge Cité, croisera des noms familiers comme Espinogrès ou Raguidel de l'Angarde, aidera Cadret dont la bien-aimée a été promise à un autre contre son gré… Privé de son nom, Gauvain est ici pleinement "l'idole inconnue" (pour reprendre le titre du livre de Stoyan Atanassov) : tout le monde l'invoque et connaît ses exploits, mais on ne le reconnaît pas.

    • 2 h 7 min

Avis

5,0 sur 5
16 notes

16 notes

dublaurentdub ,

Merci les gars!

Sérieux, fourni, intéressant un très bon podcast. Même si je me demande parfois si disserter sur les légendes Arthur rien ne pendant autant de temps ne tient pa de la déviance... :-)

Marcolas ,

Super documenté !

Je suis assez spécialiste de la légende arthurienne, et je peux dire que Lays et Antoine ont fait un excellent travail dans cette première émission. Non seulement c'est très soigneusement documenté (ils citent même des sourcesen gallois dans le texte !) mais c'est aussi fluide, clair, divertissant et... et on n'a plus envie de décrocher une fois qu'on a commencé.
Bravo ! C'est digne des meilleurs spécialistes.

Classement des podcasts dans Culture et société

D’autres se sont aussi abonnés à…

Plus par RadioKawa