90 épisodes

Le podcast qui tente de lier tech et écologie alors que tout les oppose. Podcast de la sélection Imago et animé par les coopérateurs et amis de Fairness. Publié sous licence Creative Commons.

Techologie Richard Hanna

    • Technologies
    • 4,9 • 18 notes

Le podcast qui tente de lier tech et écologie alors que tout les oppose. Podcast de la sélection Imago et animé par les coopérateurs et amis de Fairness. Publié sous licence Creative Commons.

    #90 Réalité physique de la Réalité Virtuelle avec Landia Egal et Amaury La Burthe

    #90 Réalité physique de la Réalité Virtuelle avec Landia Egal et Amaury La Burthe

    Depuis 2019, le groupe Meta de Mark Zuckerberg qui rassemblent Facebook, Whatsapp et Instagram entre autres, consacrent d'énormes budgets à la réalité virtuelle et au métavers. Un an après des annonces et des vidéos démo (qui ne sont pas des démos) avec Zuckerberg lui-même et son avatar, le milliardaire de la silicon valley a semble t-il discrètement abandonné les mondes virtuelles au profit de l’intelligence artificielle, non sans avoir dilapidé plus de 43 milliards de dollar. On ne verra donc pas la promesse faites par Zuckerberg de pouvoir faire revivre virtuellement des personnes décédées. Heureusement.

    Pour parler de réalité virtuelle, son impact environnemental et sa place dans les enjeux écologiques d’aujourd’hui et demain, nous avons avec nous deux spécialistes, Landia Egal et Amaury La Burthe.

    Landia Egal, après une courte expérience dans le monde de la finance, est auteure et réalisatrice de films immersifs et fondatrice de la société de production Tiny Planets engagée au service de la création de nouveaux imaginaires plus sobres, justes et respectueux du vivant.

    Amaury La Burthe, après un parcours dans la recherche en audio et musique puis dans le monde du jeu vidéo notamment chez Ubisoft, Amaury est depuis 2009 le fondateur et directeur créatif d’une entreprise spécialisée dans les expériences immersives, mais qui a récemment tout quitté. Il nous raconte pourquoi. Il est associé de Tiny Planets avec Landia.

    Tous les deux sont les porteurs du projet CEPIR, un Cas d'Étude Pour un Immersif Responsable (CEPIR), un projet d’évaluation des impacts environnementaux de la réalité virtuelle, réalité augmentée et réalité mixte. Ils ont participé au rapport du Shift Project « Quels mondes virtuels pour quel monde réel ? », rapport intermédiaire publié en décembre 2023.

    Sommaire

    - Les parcours de Landia et d'Amaury
    - De quoi parle t-on aujourd’hui lorsqu’on parle de XR, VR, MR, métavers ?
    - Quels sont les domaines application de la VR ?
    - Le métavers est-il mort ?
    - L'Apple Vision Pro est un échec commercial ?
    - En quoi consiste le projet CEPIR ?
    - Faut-il renoncer au casque virtuel ?
    - En tant que chef d’entreprise, peut-on changer les choses et faire pivoter l’entreprise ?
    - Existe-t-il des jeux vidéos ou des expériences immersives sur les questions écologiques ?
    - Quels sont les nouveaux récits à construire ? Quels sont leurs futurs projets ?

    En savoir plus

    - CEPIR : Cas d'Étude Pour un Immersif Responsable https://www.cepir.info/
    - Rapport du Shift Project « Quels mondes virtuels pour quel monde réel ? » : https://theshiftproject.org/wp-content/uploads/2023/12/The-Shift-Project-Quels-mondes-virtuels-pour-quel-monde-reel-Rapport-intermediaire-2023-002.pdf
    - Blindness https://www.youtube.com/watch?v=Fj1HFTT1Qfk
    - Umami https://www.youtube.com/watch?v=DIX4dT89LuA
    - Okawari https://okawari.io/

    • 1h 17 min
    #89 Lutter localement contre la destruction de la nature avec Christophe Nedelec

    #89 Lutter localement contre la destruction de la nature avec Christophe Nedelec

    Christophe Nedelec est informaticien, musicien, sono-thérapeute, apiculteur, botaniste amateur et militant écologiste. À travers différentes associations, il s'est battu contre la destruction de zones naturelles en Île de France. À travers différentes associations locales, ses luttes les plus importantes ont été de préserver le Montguichet à cheval sur les communes de Gagny, Montfermeil et Chelles, préserver un tronçon de l'aqueduc de la Dhuis et de contrer l'exploitation du gypse du Fort de Vaujours, un site anciennement détenu par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) où a été conçu le détonateur de la bombe nucléaire française.

    Sommaire :

    - Comment devient-on apiculteur ? Comment vont les abeilles en Île de France ?
    - Quelles sont les batailles écologiques que tu as mené et celles que tu as gagné ?
    - Que se passe t-il au Fort de Vaujours, sur la commune de Vaujours située à 14km environ au nord-est de Paris en Seine Saint Denis
    - Comment la présence de certaines espèces protégées peuvent permettre - réellement - de protéger des zones naturelles ?
    - Lors d'une balade à la découverte des Orchidées sauvages, tu avais dis que planter des arbres et des forêts ce n'est pas forcément bon et qu'il faut conserver des prairies. Pourquoi ?
    - Comment et pourquoi continuer à se battre en 2024 ?

    Extrait musical : Soft - Lespwa

    • 44 min
    #88 Aux ingénieurs qui doutent dans leur cage dorée avec Olivier Lefebvre

    #88 Aux ingénieurs qui doutent dans leur cage dorée avec Olivier Lefebvre

    Pour parler de sens du métier d’ingénieur, de bifurcation mais aussi de la juste place des technologies, nous avons avec nous Olivier Lefebvre.

    Olivier Lefebvre a fait des études de philosophie et des études d'ingénieur robotique. Il travaillait dans une entreprise de construction de véhicules autonomes à Toulouse lorsqu'il démissionne, ne trouvant plus de sens à cette activité dans un contexte de crise sociale et environnementale.

    Il a décrit son parcours et sa démission dans le livre de Celia Izoard intitulé “Merci de changer de métier, Lettres aux humains qui robotisent le monde”, paru en 2020.

    Il développe ses questionnements et ses propositions dans un livre “Lettre aux ingénieurs qui doutent” paru en mai 2023 aux éditions L’Échappée.

    Sommaire :

    - Sa rencontre par hasard avec la robotique
    - Développer un véhicule autonome, ça sert à autre chose que de se passer d'un conducteur ou d'une conductrice ?
    - Les véhicules autonomes, contrairement à leur objectif prétendument écologique, devraient au contraire, par le jeu des effets rebond, encourager davantage de mobilité là où on devrait réduire nos déplacements ?
    - Quel a été le cheminement jusqu'à démissionner ?
    - Quelles sont les différentes formes de doutes ?
    - Les ingénieurs ont du mal à remettre en questions leur rôle car ils vivent dans des cages dorées
    - Est-ce seulement des raisons financières qui bloquent les ingénieurs et les empêchent de démissionner, de déserter ?
    - En quoi le métier d'ingénieur est politique ?
    - Est-ce que des démissions individuelles suffiront ?
    - Définitions de bifurquer / déserter ?
    - Quelle est la place des low-tech dans la redirection écologique des ingénieurs ?
    - Luttes et mouvements écologiques du type Soulèvements de la Terre ou mouvements anti-industriels ?
    - Quelles sont tes recommandations aux ingénieurs déserteurs pour démanteler la méga machine ? Comment s’y prendre, par quelles voies (juridiques ou autres) ?
    - Que répondre à "Tout plaquer" de Anne Humbert ?
    - L'immiscion des algorithmes d'intelligence artificielle partout
    - Ses activités aujourd'hui ?
    - La joie au quotidien ?



    En savoir plus :

    - Merci de changer de métier, Lettres aux humains qui robotisent le monde, de Celia Izoard, 2020 https://ladernierelettre.fr/produit/merci-de-changer-de-metier/

    - Lettre aux ingénieurs qui doutent, de Olivier Lefebvre, 2023 https://www.lechappee.org/collections/pour-en-finir-avec/lettre-aux-ingenieurs-qui-doutent

    - Reporterre : L’intelligence artificielle est un projet néolibéral pour l’enseignement https://reporterre.net/L-intelligence-artificielle-est-un-projet-neoliberal-pour-l-enseignement

    Extraits sonores :

    - Générique de la série TV K2000

    - Matrix (film, 1999)

    - La cantate du numérique https://techologie-cantate.web.deuxfleurs.fr/

    • 1h 20 min
    #87 Vivre avec un smartphone obsolète avec Léa Mosesso

    #87 Vivre avec un smartphone obsolète avec Léa Mosesso

    Léa Mosesso est designer et issue du master Stratégie & Design pour l'Anthropocène de l'école Strate. Elle a écrit deux mémoires discuté dans cet entretien : L’activisme écologique par les data, en 2020 et Vivre avec un smartphone obsolète, en 2023.

    Sommaire :
    - Quel a été son cheminement personnel pour éviter la carrière prédestinée de designer qui produit des objets inutiles, se poser les bonnes questions et intégrer les enjeux écologiques dans son travail
    - L'activisme écologique et la data.
    - Détournement et l'humour
    - Dans quel cadre elle a travaillé sur la perception de l'obsolescence des smartphones
    - Quelle a été la démarche pour enquêter sur ces obsolescences ?
    - Quelles sont les principales causes de l'obsolescence des smartphones ?
    - Quelles sont les stratégies mises en œuvre par les utilisateurs pour contourner les problèmes d'obsolescence de leur smartphone ?
    - Recommandations à destination des constructeurs, des concepteurs et des développeurs pour réduire cette obsolescence.
    - Ses projets actuels ou futurs

    En savoir plus :
    - L’activisme écologique par les data, Léa Mosesso, 2020 https://leamosesso.ooo/img/memoire/leamosss_memoire.pdf
    - Vivre avec un smartphone obsolète, Léa Mosesso, 2023 https://leamosesso.ooo/vivre-avec-un-smartphone-obsolete
    - Limites Numériques https://limitesnumeriques.fr/

    Entretiens sur Techologie sur des sujets proches :
    - Bombes carbones et usages de la data et de l'IA
    - Conception pour appareils obsolètes avec Anaëlle Beignon
    - Design pour une résilience face à l'effondrement avec Geoffrey Dorne

    • 36 min
    #86 Incompatibilités des transitions numérique et écologique avec Marie Garin et Romain Couillet

    #86 Incompatibilités des transitions numérique et écologique avec Marie Garin et Romain Couillet

    Le numérique permet d'éviter plus d'émissions de gaz à effet de serre dans d'autres secteurs que le secteur du numérique produit lui même. Ce qui ferait du numérique le champion de la décarbonation. En tout cas c’est ce qu’affirme les industriels du secteur.

    Vérité ou idéologie ? Il faut croire que le message est bien passé car les décideurs politiques du monde entier, en France, en Europe affirme haut et fort que la transition écologique ne peut se faire qu’avec une transition numérique.

    Avec nous pour en parler :

    Marie Garin, doctorante à l'ENS Paris-Saclay dont un chapitre de sa thèse est dédié aux enjeux écologie et numérique et elle est l'auteure avec Achille Baucher d’une publication préliminaire "Que la transition écologique soit, et la transition numérique fut".

    Romain Couillet enseignant-chercheur à l’Université Grenoble Alpes, Inria et CNRS et auteur avec Grégoire Poissonnier de "Pourquoi et comment démanteler le numérique ?"

    Sommaire :

    - Quels sont leurs principaux travaux passés et actuels ?
    - Pourquoi le numérique est associé à la transition écologique notamment par les décideurs politiques en France et même à l'échelle européenne ?
    - Le numérique permet-il d'éviter plus d'emissions de gaz à effet de serre d'autres secteurs que ce que le secteur du numérique produit, comme l'affirment la GeSI, Global Enabling Sustainability Initiative, coalition d’entreprises du secteur du numérique, dans leurs rapports SMARTer 2020 et SMARTer 2030 ?
    - Il y a une espèce de fabrique du mensonge voire fabrique de l'ignorance de la part des lobbyistes de la tech. Alors que ces acteurs mettent paradoxalement beaucoup en avant la science et la recherche. Quelles différentes formes prend cette fabrique du mensonge ?
    - Une transition numérique est-elle vraiment indispensable à une transition écologique ? Comment développement du numérique et développement durable ne font pas bon ménage ?
    - Questionner les effets rebond non pas au niveau de l'individu
    - Comment débunker les idées d'un numérique plus vert ? Doit-on abandonner l'idée d'éco-concevoir nos services numériques ?
    - L'écoconception portée par des associations ou des coopératives est-il vain ?
    - Peut-on résumer l'apport du monde académique au développement et au déploiement du numérique dans la société ?
    - Quelle place a la critique du numérique et les technologies au sens large ? Est-ce facile de le faire depuis le monde académique ? Vous heurtez vous à une forme de techo-optimisme voire à du techno-solutionnisme ?
    - Non seulement le numérique ne participe pas à la transition écologique, non seulement il ne peut réduire ses propres impacts mais en plus, il peut être catalyseur d'une croissance économique au delà des limites planétaires ?
    - Que peut-on tirer comme enseignement sur l'effervescence actuel voire à venir autour de l'arrivée de l'IA grand public ?
    - Pourquoi faut-il planifier une désescalade, une décroissance numérique ou un démantelement ? Un numérique essentiel est-il envisageable ?
    - Maintenant qu'on a vu le pourquoi, comment décroitre ou démanteler le numérique ?
    - Comment positionner la techno-critique face à la techno-philie, au techno-optimisme et autre techno-solutionnisme ?
    - Par ailleurs, et de l'autre côté de l'échiquier, comment positionner la techno-critique face à une techno-phobie réactionnaire, parfois d'extreme droite, parfois essentialiste ou transphobe ?
    - Quelles sont les propositions que Marie et Romain formulent pour sortir du tout numérique, par le haut ?

    En savoir plus :

    - Que la transition écologique soit, et la transition numérique fût, Marie Garin https://shs.hal.science/halshs-04411108
    - Pourquoi et comment démanteler le numérique ? Romain COUILLET, Grégoire POISSONNIER, 2023 https://polaris.imag.fr/romain.couillet/docs/articles/gretsi_demantelement.pdf

    • 1h 31 min
    #85 Logiciel libre pour un numérique plus soutenable ? avec Mathilde Longuet et Pierre-Yves Gibello

    #85 Logiciel libre pour un numérique plus soutenable ? avec Mathilde Longuet et Pierre-Yves Gibello

    Enregistrement de cet épisode en direct et en public durant l’évènement Open Source Experience 2023 et animé par Richard Hanna.

    Mathilde Longuet est ingénieure informatique issue de l’UTC Compiègne, technologue, croisant sciences, techniques et études de leurs impacts sociaux. Elle a contribué à divers projets en appliquant les philosophies du libre. Aujourd’hui, elle porte le projet de la fondation Owntech, sous l’égide de la fondation CNRS, dans le domaine de l’énergie.

    Pierre-Yves Gibello est directeur général de la communauté du logiciel libre OW2. Cela fait plus de 25 ans qu’il s'implique dans l’open-source. Pour le Conseil des logiciels libres et la DINUM, il a piloté une étude “Apports du logiciel libre à la durabilité des équipements” en lien avec la future mise en place de l’indice de durabilité des équipements.

    Au sommaire

    - Quelles sont les objectifs de la fondation Owntech ?

    - Quelles sont les objectifs de l’association OW2 ?

    - Le législateur doit-il rendre obligatoire l’ouverture des codes sources des logiciels critiques tout comme les logiciels pilotes des équipements comme l’internet des objets ?

    - L’ouverture des fichiers des matériels permet-il vraiment plus de réparabilité ?

    - Comment le logiciel libre s'intègre dans le futur indice de durabilité des équipements numériques ?

    - Microsoft annonçait adorer Linux dès 2001. Sachant que les entreprises et le système économique capitaliste ont largement intégré le logiciel libre à leur compte, qu’une grande majorité de logiciels libres font tourner Internet, le combat pour le logiciel libre est-il toujours d’actualité ?

    - Quelles sont les possibilités de réutilisation et de modification des matériels permises par l'ouverture des codes sources et des matériels ?

    - Y a t-il des limites à la réutilisation et à la réparation, on imagine qu’il faut avoir le temps et les compétences ?

    - L’open source suffit-il à être soutenable ?

    - Quels sont les objectifs sociétaux que devraient poursuivre les organisations en mettant en place des outils numériques ?

    - Pour aller vers plus de sobriété, ne faudrait-il pas réduire la numérisation, dé-numériser, décommissionner des équipements et des services, démanteler des infrastructures inutiles ou comme le dit Les soulèvements de la Terre, désarmer les infrastructures destructrices du vivant ?

    - Convergence des luttes

    En savoir plus :

    - OW2 : https://www.ow2.org/
    - OwnTech : https://www.owntech.org/

    • 39 min

Avis

4,9 sur 5
18 notes

18 notes

Thibfou ,

Original sur l’écologie

Des themes souvent originaux parmi les podcasts sur l’écologie, et beaucoup d’acteurs interrogés, pas que des chercheurs (il faut les 2), merci.

Lafayen ,

Très instructif

Chaque épisode apporte de nouvelles pistes pour rendre le numérique responsable. J’ai eu beaucoup de prises de conscience en écoutant les divers invités et aussi pas mal de pistes d’actions pour intégrer la démarche dans mon activité de développeur. Merci pour ce cadeau que vous faites au monde 💪🌳

Classement des podcasts dans Technologies

Underscore_
Micode
Acquired
Ben Gilbert and David Rosenthal
De quoi jme mail
BFM Business
All-In with Chamath, Jason, Sacks & Friedberg
All-In Podcast, LLC
Apple, différemment
Audrey Couleau et Mat alias @profduweb
Tech Café
Guillaume Vendé

D’autres se sont aussi abonnés à…

Sismique
Julien Devaureix
Greenletter Club, l'écologie décortiquée
Maxime Thuillez
Chaleur Humaine
Le Monde
Thinkerview
Thinkerview
De cause à effets, le magazine de l'environnement
France Culture
Entre les lignes
franceinfo