27 min

Charles Ollivon a réussi l'essai crunch

    • Rugby

Propulsé capitaine de l’équipe de France début  2020, le troisième ligne de Toulon a pris la pleine mesure de ce statut. Devenu indiscutable, le Basque nourrit les hautes ambitions tricolores : de quelle façon incarne-t-il le renouveau ?

« Pourvu que ça dure ». Avec ces mots, Charles Ollivon capte l’essentiel : il y a longtemps que le XV de France n’avait pas pris son pied et égayé un public las de jeu brouillon et de résultats si mauvais. Deuxième du Tournoi des six nations et encore vainqueur ce dimanche en Écosse (22-15), le capitaine des Bleus est d’ailleurs à l’image de son équipe : après la pluie vient le beau temps. Pendant des années, les blessures l’ont éloigné des terrains et de ses ambitions, éteignant l’enthousiasme du troisième ligne. Comment s’est-il reconstruit jusqu’au capitanat ?

Pour en arriver là, le meneur d’hommes est d’abord passé par la case grand joueur. Dans un rôle offensif de « joker couloir » dixit son sélectionneur Fabien Galthié, Charles Ollivon marque des essais et brille. Aussi bien capable de trimballer son double mètre en soutien que de découper en défense, le Bayonnais se mue en un flanker complet et précieux, respecté et craint. Quels sont ses atouts majeurs ? Quels sont ses ultimes axes de progression ?

Animé par Chrystelle Bonnet, avec Alex Bardot, Renaud Bourel et Clément Dossin. Réalisé par Antoine Bourlon.

Propulsé capitaine de l’équipe de France début  2020, le troisième ligne de Toulon a pris la pleine mesure de ce statut. Devenu indiscutable, le Basque nourrit les hautes ambitions tricolores : de quelle façon incarne-t-il le renouveau ?

« Pourvu que ça dure ». Avec ces mots, Charles Ollivon capte l’essentiel : il y a longtemps que le XV de France n’avait pas pris son pied et égayé un public las de jeu brouillon et de résultats si mauvais. Deuxième du Tournoi des six nations et encore vainqueur ce dimanche en Écosse (22-15), le capitaine des Bleus est d’ailleurs à l’image de son équipe : après la pluie vient le beau temps. Pendant des années, les blessures l’ont éloigné des terrains et de ses ambitions, éteignant l’enthousiasme du troisième ligne. Comment s’est-il reconstruit jusqu’au capitanat ?

Pour en arriver là, le meneur d’hommes est d’abord passé par la case grand joueur. Dans un rôle offensif de « joker couloir » dixit son sélectionneur Fabien Galthié, Charles Ollivon marque des essais et brille. Aussi bien capable de trimballer son double mètre en soutien que de découper en défense, le Bayonnais se mue en un flanker complet et précieux, respecté et craint. Quels sont ses atouts majeurs ? Quels sont ses ultimes axes de progression ?

Animé par Chrystelle Bonnet, avec Alex Bardot, Renaud Bourel et Clément Dossin. Réalisé par Antoine Bourlon.

27 min

Top Podcasts In Rugby

More by L'Équipe