10 episodes

Histoire de ne plus jamais oublier l’odeur de la terre, les boucles bruillantes des vents, les réflexions-fêtes des eaux vives, le génie des herbes folles, la patience des nuages.

Histoire de ne plus jamais oublier les lignes de fuite possibles sur les crêtes, le chant horizontal du large, la joie puissante des orages, les bouts de ciel ouvert entre les branches.

Histoire de se rappeler, chemin faisant, que tout est là, déjà.

Simplement, pour ça, Phaune Radio prend le temps de faire de la place : capter les forces en présence et guetter une fulgurante ouverture d’horizon. Ensemble, l’espace d’un instant sonore fait de passages et de plis, à l’écoute de ce qui commence et de ce qui finit.

Earigami, chaque mois, comme un jeu, un rituel de démultiplication des dimensions, des perspectives, à l’affut d’autres bouts du monde, sur le fil, dans les lisières, les entre-deux, pour faire connaissance autrement.

Au dehors donc, au présent. Entre autres.

Earigami Phaune Radio

    • Science

Histoire de ne plus jamais oublier l’odeur de la terre, les boucles bruillantes des vents, les réflexions-fêtes des eaux vives, le génie des herbes folles, la patience des nuages.

Histoire de ne plus jamais oublier les lignes de fuite possibles sur les crêtes, le chant horizontal du large, la joie puissante des orages, les bouts de ciel ouvert entre les branches.

Histoire de se rappeler, chemin faisant, que tout est là, déjà.

Simplement, pour ça, Phaune Radio prend le temps de faire de la place : capter les forces en présence et guetter une fulgurante ouverture d’horizon. Ensemble, l’espace d’un instant sonore fait de passages et de plis, à l’écoute de ce qui commence et de ce qui finit.

Earigami, chaque mois, comme un jeu, un rituel de démultiplication des dimensions, des perspectives, à l’affut d’autres bouts du monde, sur le fil, dans les lisières, les entre-deux, pour faire connaissance autrement.

Au dehors donc, au présent. Entre autres.

    EARIGAMI #10: Rooftop

    EARIGAMI #10: Rooftop

    De l'autre côté, dans le revers de la Manche, on termine cette saison en se penchant sur les hauteurs minérales et vitrées de la ville.

    Là, sous un ciel qui se gratte, dans un jardin suspendu, on passe à l'heure du thé.

    Entre 12 tours, entre les gouttes, escale vertigineuse à Shoreditch, London.



    "La fin est l’endroit d’où nous partons.”

    TS Eliot. Four Quartets

    • 29 min
    Earigami #9: Pelouses Calcaires

    Earigami #9: Pelouses Calcaires

    Obnubiler – du latin obnubilare, "couvrir de nuages" : obscurcir le raisonnement. Faire disparaître, faire oublier.

    Pourtant, à flanc de colline, sous les formes changeantes des nuées, les pelouses peuplées de chanteurs en herbe restent rarement interdites et savent nous faire terre.

    Au ras du sol, au ras du ciel, tapis vert et jeux d'écoute pour fleurs ébouriffées.



    "On ne s'assied pas deux fois sur le même nuage",

    René Daumal

    • 22 min
    Earigami #8: Dunes

    Earigami #8: Dunes

    Là où le chemin n'en est pas un, il suffit peut-être, pour ne pas se perdre, de suivre la pente - dans un sens ou dans l'autre. Ou bien arpenter en long, en large, et si possible, de travers. Guetter l'instant, comme on guette les signes et les traces, parce que tout va disparaitre dans un simple souffle.

    Heureusement, le vent veille aux grains pour réinventer toujours les dunes dans leur noblesse à particules, et offrir la joie de laisser glisser le sable entre les doigts.

    Rendez-vous sous la crête, au creux des reliefs, pour entrer en matière : solide et fluide.



    "Voir un monde dans un grain de sable,

    Et un ciel dans une fleur sauvage,

    Tenir l’infini dans la paume de ta main,

    Et l’éternité dans une heure.

    William Blake, Présages d’innocence

    • 20 min
    Earigami #7: Arche

    Earigami #7: Arche

    A l'orée des ombres, entre ce qui s'annonce et ce qui s'éloigne, ce qui se perd et ce qui se cherche, on peut choisir de suivre le fil de l'eau qui coud la roche au ciel. Choisir ce qui traverse, dans un sens ou dans l'autre, ce qui lie et rejoint, plutôt que ce qui tranche et sépare. Même si il faut savoir couper.

    Entre temps, tout juste entrevu, le jour s'est levé avec les oiseaux, entre deux rives, dans le creux de Pont d'Arc, dans les Gorges de l’Ardèche.



    "Les enfants et les génies savent qu’il n’existe pas de pont, seulement l’eau qui se laisse traverser"

    René Char

    • 20 min
    Earigami #6: Falaises

    Earigami #6: Falaises

    Toujours sur la brèche et souvent perchés, voilà qu'on se perd au sommet d'une valleuse sculptée par le temps. Effondrement abrupt ou érosion douce, l'horizon se plisse à flanc de falaise et sème à ses pieds des petits galets pour s'y retrouver.

    Sens littoral qui tombe à pic et vent de bouts, pour un envol planant sur la Côte d'Albâtre.



    "Il en faut des falaises pour tenir face au vent"

    Mélanie Leblanc, Des Falaises

    • 20 min
    Earigami #5: Lac Gelé, Jura

    Earigami #5: Lac Gelé, Jura

    Refaire surface, oui, un peu autrement, pour mieux se fondre dans le paysage. Glisser à travers les étendues gelées, dans la douceur des sons givrés, là où même la glace se plie à la morsure du froid et se fend des chants les plus étranges, au rythme des bulles qui s'échappent.

    Silences poudreux et cristaux en apesanteur, dans l'épaisseur vibrante d'un moment au bord d'un lac dans le Jura.

    "Glace, Matière à réflexion".

    Léo Campion

    • 20 min