27 min

Episode 19 - Stephanie Fruits de la Passion

    • Society & Culture

Quand j’enregistre quelqu’un, sa voix et son discours passent par le filtre d’un micro et d’un casque avant d’arriver dans mes oreilles. Quand je l’écoute, je suis concentrée sur ce qu’il me raconte pour pouvoir interagir avec lui, mais aussi sur l’environnement sonore, sur la qualité de mon enregistrement pour pouvoir vous partager son discours de la façon la plus claire et intelligible possible.
Depuis quelque temps, je réalise que j’arrive à écouter ses tranches de vie de façon assez neutre et objective. Je reçois ce qu’on me dit comme de la matière informative sans que ça m’impacte.

Pourtant, dans la vie de tous les jours, parfois quand on me raconte une histoire, je me projette, je commente et me fait un avis sur la situation (que parfois je partage alors qu’on ne me la pas forcément demandé). Il n’y a plus de filtre sur lequel m’appuyer pour prendre du recul, qui m’aide à ne pas réagir et à surtout écouter.

Stephanie raconte le poids qui a pesé sur son histoire, les projections que les gens lui renvoyaient à propos de ce qui venait d’arriver à son compagnon et elle. Elle nous explique comment elle a réussi à s’en détacher pour pouvoir avancer…

Bonne écoute.

Intro (morceau qui, selon Stephanie, représente le mieux la période dont elle parle) : Space Oddity – David Bowie
Outro (morceau préféré de Stephanie) : Down by the Water - PJ Harvey

Réalisation : Mathilde Largeteau
Générique : Florian Richy
Mixage et illustration musicale : Thomas Juvé
Création graphique : Laura Zuliani

Quand j’enregistre quelqu’un, sa voix et son discours passent par le filtre d’un micro et d’un casque avant d’arriver dans mes oreilles. Quand je l’écoute, je suis concentrée sur ce qu’il me raconte pour pouvoir interagir avec lui, mais aussi sur l’environnement sonore, sur la qualité de mon enregistrement pour pouvoir vous partager son discours de la façon la plus claire et intelligible possible.
Depuis quelque temps, je réalise que j’arrive à écouter ses tranches de vie de façon assez neutre et objective. Je reçois ce qu’on me dit comme de la matière informative sans que ça m’impacte.

Pourtant, dans la vie de tous les jours, parfois quand on me raconte une histoire, je me projette, je commente et me fait un avis sur la situation (que parfois je partage alors qu’on ne me la pas forcément demandé). Il n’y a plus de filtre sur lequel m’appuyer pour prendre du recul, qui m’aide à ne pas réagir et à surtout écouter.

Stephanie raconte le poids qui a pesé sur son histoire, les projections que les gens lui renvoyaient à propos de ce qui venait d’arriver à son compagnon et elle. Elle nous explique comment elle a réussi à s’en détacher pour pouvoir avancer…

Bonne écoute.

Intro (morceau qui, selon Stephanie, représente le mieux la période dont elle parle) : Space Oddity – David Bowie
Outro (morceau préféré de Stephanie) : Down by the Water - PJ Harvey

Réalisation : Mathilde Largeteau
Générique : Florian Richy
Mixage et illustration musicale : Thomas Juvé
Création graphique : Laura Zuliani

27 min

Top Podcasts In Society & Culture